FIFA-La sécurité, thème de deux séminaires dans la CONCACAF et la CONMEBOL

De
Publié par

En novembre, la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA a organisé des séminaires régionaux pour les officiels/chefs nationaux de la sécurité des associations membres, le premier dans la Confédération d'Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes de Football (CONCACAF), le second dans la Confédération Sud-Américaine de football (CONMEBOL).
Les séminaires ont été inaugurés par Serge Dumortier, Responsable de la Sécurité de la FIFA. L'objectif central de ces journées de travail était d'introduire et d'expliquer le Règlement de Sécurité et de Sureté dans les Stades de la FIFA, et d'ouvrir le débat sur la manière d'adapter ce règlement aux législations nationales de chaque association membre. En même temps, on a cherché à savoir comment chaque confédération pouvait améliorer le travail déjà effectué en la matière.
Conclusions positives
Cela faisait depuis 2008 qu'un séminaire de la sorte ne s'était pas tenu dans la CONCACAF. Du 4 au 6 novembre à l'hôtel JW Marriott de Miami, sont également intervenus Deborah Doe, Will van Ree, consultants au Département de la Sécurité de la FIFA, et Ted Howard, Vice-secrétaire général de la CONCACAF et membre de la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA.
La rencontre entre la Commission de Sécurité et de Fair-play de la CONCACAF avec les officiels de la sécurité de chaque association a été fructueuse. Différents aspects en matière d'intégrité ont été traités, certains d'entre eux ayant déjà été abordés dans des séminaires antérieurs promus dans la région à travers l'initiative FIFA-INTERPOL.
Une proposition de David Sabir, Secrétaire général de la Fédération de Football des Bermudes et membre de la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA, a reçu l'assentiment général. Elle suggère de créer au sein de la CONCACAF un Réseau des officiels nationaux de la sécurité. Il a été reconnu que l'échange d'informations et la coopération sont des aspects clés pour avancer sur la question. Il est en effet crucial de pouvoir disposer de moyens de communication et de pratiques générales efficaces, tant sur le plan administratif qu'éducatif.
Publié le : lundi 17 novembre 2014
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
La sécurité, thème de deux séminaires dans la CONCACAF et la CONMEBOL
(FIFA.com) Lundi 17 novembre 2014 0
En novembre, la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA a organisé des séminaires régionaux pour les officiels/chefs nationaux de la sécurité des associations membres, le premier dans la Confédération d'Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes de Football (CONCACAF), le second dans la Confédération Sud-Américaine de football (CONMEBOL).
Les séminaires ont été inaugurés par Serge Dumortier, Responsable de la Sécurité de la FIFA. L'objectif central de ces journées de travail était d'introduire et d'expliquer le Règlement de Sécurité et de Sureté dans les Stades de la FIFA, et d'ouvrir le débat sur la manière d'adapter ce règlement aux législations nationales de chaque association membre. En même temps, on a cherché à savoir comment chaque confédération pouvait améliorer le travail déjà effectué en la matière.
Conclusions positives Cela faisait depuis 2008 qu'un séminaire de la sorte ne s'était pas tenu dans la CONCACAF. Du 4 au 6 novembre à l'hôtel JW Marriott de Miami, sont également intervenus Deborah Doe, Will van Ree, consultants au Département de la Sécurité de la FIFA, et Ted Howard, Vice-secrétaire général de la CONCACAF et membre de la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA. La rencontre entre la Commission de Sécurité et de Fair-play de la CONCACAF avec les officiels de la sécurité de chaque association a été fructueuse. Différents aspects en matière d'intégrité ont été traités, certains d'entre eux ayant déjà été abordés dans des séminaires antérieurs promus dans la région à travers l'initiative FIFA-INTERPOL.
Une proposition de David Sabir, Secrétaire général de la Fédération de Football des Bermudes et membre de la Commission de la Sécurité et d'Intégrité de la FIFA, a reçu l'assentiment général. Elle suggère de créer au sein de la CONCACAF un Réseau des officiels nationaux de la sécurité. Il a été
reconnu que l'échange d'informations et la coopération sont des aspects clés pour avancer sur la question. Il est en effet crucial de pouvoir disposer de moyens de communication et de pratiques générales efficaces, tant sur le plan administratif qu'éducatif.
Une bonne entrée en matière "Pour la FIFA, c'est un thème capital et nous sommes heureux de pouvoir partager nos expériences avec vous", a assuré Dumortier au siège de la CONMEBOL à Asunción, lors du discours d'ouverture des journées de travail qui ont eu lieu les 11, 12 et 13 novembre. "Cette rencontre a été reportée pour diverses raisons et elle n'a pas été facile à coordonner, mais grâce au président Juan Ángel Napout, elle est devenue réalité en l'espace de deux mois", a ajouté le Responsable de la Sécurité de la FIFA. Après avoir remercié Dumortier pour ses propos, Napout a affirmé : "C'est un grand moment pour nous car nous sommes certains que ce séminaire sera de la plus grande utilité pour tous, non seulement en ce qui concerne le thème de la violence, mais également pour les questions comme la discrimination, le racisme et la manipulation des matches. Le partage des expériences est la meilleure manière de trouver des solutions", a déclaré le président de la CONMEBOL.
Après avoir travaillé pendant les deux premières journées principalement sur le Règlement de la Sécurité et de la Sûreté dans les Stades, Dumortier, accompagné à Asunción par les consultants de la FIFA Deborah Doe et Pierino Lardi, a consacré l'ultime journée de ce séminaire à la question de l'intégrité des officiels nationaux de la sécurité, en soulignant l'initiative FIFA-INTERPOL, qui n'avait jamais encore fait l'objet d'un séminaire dans la région. Il a été aidé en cela par Julie Norris, de l'Unité de l'Intégrité sportive d'INTERPOL.
A l'heure de conclure ce séminaire, M. Napout a annoncé qu'il s'engageait personellement, au nom de sa confédération, de créer prochainement une Commission de Sécurité et d'Intégrité pour assister les fédérations de la CONMEBOL à aborder ces deux questions au plus haut niveau, aini que coopérer et développer davantage les thèmes évoqués lors des trois derniers jours avec la FIFA et INTERPOL.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.