JO 2024 : Paris aura quatre adversaires

De
Publié par

Cinq villes ont fait officiellement acte de candidature pour l’organisation des Jeux olympiques d’été 2024 : Budapest, Hambourg, Los Angeles, Paris et Rome, a annoncé le Comité international olympique (CIO), mercredi 16 septembre.

Publié le : mercredi 16 septembre 2015
Lecture(s) : 1
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
16/09/2015 Le Comité International Olympique (CIO) a l'immense plaisir d'annoncer l'entrée en lice,pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2024, de cinq villes candidates d'envergure. Après avoir soumis leur demande de candidature au CIO avant minuit hier soir, cinqvillesBudapest (HUN), Hambourg(GER), Los Angeles (USA), Paris (FRA) et Rome (ITA)*sont désormais en compétitionpour l'accueil des Jeux Olympiques de 2024. Dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020, le Contrat ville hôte 2024 a étépublié aujourd'hui. Le CIO apportera une contribution de 1,7 milliard d'USD, en espèces et en services, au comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2024.
"Nous accueillons cinqvilles exceptionnelles, auxqualités indéniables", a déclaré leprésident du CIO, Thomas Bach. "L'Agenda olympique 2020 a davantagepositionné laprocédure de candidature comme une invitation à laquelle les villes répondent en dialoguant et en coopérant avec le CIO. Au cours de la nouvellephase d'invitation, le CIO apu constaterque toutes les villes candidates avaient adhéré à l'esprit de l'Agenda olympique 2020 et l'avaient intégré dans leur visionpour l'avenir de leur ville. La durabilité et l'héritage sont au cœur de chaque candidature."
Dans le respect de son engagement en faveur de la bonnegouvernance, de la transparence et de l'éthique, à la suite de l'adoption de l'Agenda olympique 2020, le CIO apublié aujourd'hui tous les documents se rapportant à laprocédure de candidature : la Procédure de candidature aux Jeux Olympiques de 2024, le Questionnaire de candidature aux Jeux Olympiques de 2024, le Contrat ville hôte 2024Principes et le Contrat ville hôte 2024Conditions opérationnelles. C'est lapremière fois que tous les documents sont rendus publics dès le lancement du processus.
À travers leur candidature, les cinqvilles s'engagent à respecter la Charte olympique et le Contrat ville hôte, notamment les dispositions s'appliquant auxparticipants aux Jeux Olympiques et auxquestions liées aux Jeux. Dans ce contexte, le CIO a apportéplusieurs changements au Contrant ville hôte, parmi lesquels :
 Une référence à l'orientation sexuelle dans la clause sur la nondiscrimination dans le document intitulé "Contrat ville hôtePrincipes", laquelle revêt une importance fondamentalepour l'ensemble du projet des Jeux Olympiques. Le CIO a indiqué clairementque lapratique du sport était un droit de l'homme etque chacun devaitpouvoir faire du sport indépsonendamment de sa race, son sexe ou orientation sexuelle comme stipulé dans la Charte olympique.
 La liberté des médias de couvrir les Jeux Olympiques, laquelle figure désormais dans le document intitulé "Contrat ville hôtePrincipes".
 Un amendement sur la conformité avec la loi du travailqui stipuleque : "La Ville, le Comité National Olympique (CNO) et le comité d'organisation des Jeux Olympiques (COJO)prendront toutes les mesures requisespour assurerque lesprojets de développement et autresprojets nécessaires à l'organisation des Jeux respectent la législation locale, régionale et nationale, ainsique les accords et protocoles internationaux applicables dans lepays hôte, en matière d'urbanisme, de construction, de protection de l‘environnement, de santé, de sûreté et sécurité, de conditions de travail et de lois anticorruption."
À la lumière de l'Agenda olympique 2020, le CIO a extrait des 7 000pages etplus des manuels techniques moins de 350pages regroupant les conditions opérationnelles du Contrat ville hôte à caractère contractuel. Dans le cadre de l'organisation des Jeux, le CIOpropose aux futurs comités d'organisation departiciper à un vasteprogramme de transfert des connaissances comprenant notamment les Guides des Jeux Olympiques.
En seportant candidates, les villes doivent se conformer rigoureusement aux Règles de bonne conduite applicables aux villes candidates, lesquelles régissent toutes les formes de communication entre les villes, les membres du CIO et les autres composantes du Mouvement olympique, ainsique les visites. Ces règles visent également à résoudre de manière transparente tout éventuel conflit d'intérêt. Dans le droit fil de l'Agenda olympique 2020, le CIO a lancé en début d'année un registre des consultantspour laprocédure de candidature à l'organisation des Jeux Olympiques de 2024. Tous les consultants associés à une candidature doivent respecter les Règles de bonne conduite et le Code d'éthique du CIO.
L'Agenda olympique 2020 offre également aux villes candidates lapossibilité de réduire les coûts liés à laprocédure de candidature. Le nombre deprésentations effectuéespar les villes a ainsi été ramené de neuf à trois. Deplus, le CIO couvre désormais les frais de voyage et d'hébergement d'un certain nombre de délégués lors desprésentations faites au CIO, ainsique les coûts liés aux visites de la commission d'évaluation.
L'adoption d'une nouvellephase d'invitation ainsique le train de réformes menées dans le cadre de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégiquepour l'avenir du Mouvement olympique, ont permis de renforcer l'intérêt des villespour l'accueil des Jeux de la XXXIIIe Olympiade en 2024. Ces mesurespermettent uneplusgrande créativité, une transparence accrue, une réduction des coûts et une simplification des procédures.
À travers cettephase d'invitation, le CIO aide les villes à livrer une édition des Jeuxqui corresponde le mieux à leur vision à longterme sur lesplans social, sportif, environnemental et économique. Les villes candidatespotentielles avaient été invitées à discuter avec le CIO de leurprojet initial. Au cœur de ces discussions, les opportunités et l'héritage d'une candidature et de l'organisation d'une édition des Jeux Olympiques. Toutes les villes candidates ont été vivement encouragées à se concentrer sur les concepts d'héritage et de durabilité en mettant davantage l'accent sur l'utilisation de sites existants ainsique d'installations temporaires et démontablesquand la nécessité d'un legs à longterme n'existe pas ou n'est pas justifiée.
Le CIO continuera de travailler en étroite collaboration avec chacune des villes candidates 2024 afin de leur fournir les meilleurs services et la meilleure assistancepossibles en vue de l'élection de la ville hôtepar l'ensemble des membres du CIO lors de la 130e Session du Comité à Lima, Pérou, en 2017. *Les villes sont citées dans l'ordre alphabétique. La commission exécutive du CIOprocédera à un tirage au sort officiel en décembre 2015. L'ordre établipar le tirage au sort sera ensuite utiliséjusqu'à l'élection de la ville hôte.
###
Le Comité International Olympique est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires, qui s’engage à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, soit chaquejour l’équivalent de 3,25 millions de dollars(USD)pour aider les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.