Journal du Nautisme juin 2013

Publié par

23 juin 2013 > supplément gratuit à L’équipe n°21498 du dimanche 26 mai 2013 ROUTE DES PRINCES L’EUROPE LES ATTEND LioneL Lemonchois Les bateaux - Les équipages - Les étapes é dito Quand c’est chaud, c’est artichaut ! Que les hommes de la terre se soient réconciliés avec l’eau salée au point de faire bâtir un grand trimaran de 80 pieds, c’était déjà une excellente nouvelle. Que Prince de Bretagne, la marque léonarde qui défend le goût du frais, ait aussi pris le goût du large en est une autre pour la voile française. à l’initiative des agriculteurs de Saint-Pol-de-Léon et alentour, neuf trimarans vont donc se lancer dès le 5 juin dans un tour de l’Europe qui leur fera joindre, entre courses offshore et régates en ville, Valence à la baie de Morlaix en quatre étapes et en moins de trente jours. Quatre MOD 70, quatre Multi 50 et un Ultime iront de ville en ville pour chanter le branle-bas. Ils découvriront Valence, Lisbonne, Dùn Laghoaire - la jolie bouée de Dublin - Plymouth et Roscoff. Le nom de la course, la Route des Princes, est un astucieux clin d’œil à l’armateur et décideur de ce Tour de l’Europe des multicoques, première édition. Sa spécificité réside dans le fait que chaque étape s’appuiera sur une vie terrienne des plus agitées, façon de réconcilier, le temps d’une course, la terre et la mer, le large et la promiscuité, la liberté et les contraintes, les trinquettes et les trinquets, les spis et les serviettes.
Publié le : mardi 28 mai 2013
Lecture(s) : 432
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
23
juin 2013>sl r à L’é n°21498   26  2013
ROUTE DES PRINCESLEUROPE LES ATTENDLioneL LemonchoisLes bateaux - Les équipages - Les étapes
éidot.2CRDi1974WDlleéGénaritno2Sa:antNFeveouèdoMpelesérétndeganstiearanYHNUNAS:5ADIARGLEIP5ETIANerPKCAPRT.muimsndeocet-5aegratuissistancsnaadétim5-eagliillokitrméMFFMP/WVTUJFJJCJM1PTT/FXOHJLOJI5XF/.tiutagrluennalerôntseniabruu-artxe/sneairbgaaldenoosCionsmmattes/mix:m)edl/(0k10ed/81,76,5,6àaFeNoummeSanténaritnoevlleéG)kmg/n(e2COe.871à741ed:7àe4,,9/dà8sndssoiEim,5.5ndyu.hfeJMr,.faiBS'JBEOVatnasFDOkNT|=fk~åí~^m=pBSFHNPUNJUJJMMSMñPåÇKá==Ç=SLNM|Éc=íì~kÉãëáMSO=
Bonne lecture,Frdric Pelatan
Qund c’est cud,c’est rticut !Que les hommes de la terre se soient réconciliés avec l’eau salée au point de faire bâtir un grand trimarande 80 pieds, c’était déj une excellente nouvelle. Que Prince de Bretagne, la marque léonarde qui défendle goût du frais, ait aussi pris le goût du large en est une autre pour la voile française.à l’initiative des agriculteurs de Saint-Pol-de-Léon et alentour, neuf trimarans vont donc se lancer dès le5 juin dans un tour de l’Europe qui leur fera joindre, entre courses offshore et régates en ville, Valence la baie de Morlaix en quatre étapes et en moins de trente jours. Quatre MOD 70, quatre Multi 50 etun Ultime iront de ville en ville pour chanter le branle-bas. Ils découvriront Valence, Lisbonne, DùnLaghoaire - la jolie bouée de Dublin - Plymouth et Roscoff.Le nom de la course, la Route des Princes, est un astucieux clin d’œil  l’armateur et décideur de ceTour de l’Europe des multicoques, première édition. Sa spécificité réside dans le fait que chaque étapes’appuiera sur une vie terrienne des plus agitées, façon de réconcilier, le temps d’une course, la terre etla mer, le large et la promiscuité, la liberté et les contraintes, les trinquettes et les trinquets, les spis et lesserviettes.C’est aussi, il faut l’espérer, une route royale qui se dessine vers une cohabitation enthousiaste etraisonnée entre tous ces bateaux qui courent sur deux ou trois flotteurs et qui, trop souvent, ont jouéchacun dans leur coin. Mais la réunification n’est pas achevée entre tous ces multicoques tellementspectaculaires que même la Coupe de l’America s’est mise  marcher sur plus d’une patte.Quatre étapes, cinq villes festives, neuf bateaux, des milliers de milles… Sur les pontons, c’est devenuà lar Paucechaud, voire artichaut et, désormais, ce sont les courses qui naissent dans les choux-fleurs. On n’arrêteuneLionel Lemonchois papas le progrès !Andrew Simpson, le médaillé olympique, l’équipier modèle d’Artemis, s’en est allé lorsque le trimaransuédois a chaviré,  l’entraînement, en baie de San Francisco. C’était un sombre jeudi 9 mai où la meret les vents étaient restés cléments. La brutalité de la disparition d’Andrew Simpson est venue rappelerles dangers que cache la conquête d’un nouveau monde. à sa femme et ses enfants,  ses amis, seséquipiers, et toute l’équipe d’Artemis, Journal du Nautisme présente ses plus sincères condoléances.
/0/ "6 %䞼+䞴76
RMNL=P==RNRWO
Diusion : Directeur de  puiction dééué : Conception etSupplément gratuit  L’Équipe N°21498 Frédéric Schmitt - Tél. : 01 40 93 25 11direction rtistique :du dimanche 26 mai 2013 o o F V         Ne peut être vendu séparément.Rédcteur en ce : ette : Édité pr : Frédéric Pelatan - Tél. : 01 40 93 25 32 KMarinq PurissertPUblICITÉJOURNAL DU GOLF SAS oPrésident fondateur : Frédéric SchmittImpression :So Jo o / 01 41 04 97 844, cours de l’île Seguin,Rédction : Pierre-François Bonneau, Roularta Printing SA, Roeselare, Belgique. sjoffo@amaurymedias.fr92102 Boulogne Billancourt Stéphanie Stoll, Servane Dorléans,J -F o / 01 41 04 97 81Tél. : 01 40 93 23 92 Raphaël Godet, 7Océans/Rivacom.Route :jfchenut@amaurymedias.fr o o o Response de  diusionSVP Transport a le plaisir sSpoe r e z  @Pa  m a  u/ r0y1m 4e1d i0a4s. f9r7 86 Journ du Nutisme et de  communiction : de livrer votre club en 24 h.est une puiction PSI :Catherine Tisseron - Tél. : 01 40 93 25 31F o Ho / 01 41 04 97 51Directeur général : Louis Gillet o o ofhoffet@amaurymedias.fr Lo / 01 41 04 97 85 Rédcteur rpisteelomnicka@amaurDirecteur de  puiction : Response riction : ymedias.frFrançois Morinière Jean-Louis Guimar - Tél. : 01 40 93 25 30 o oJOURNAL DU GOLF SASest une filiale du groupe
06* 䞴 -s*/"55&/%6
FTTEJFWMM/VPPTTJFTQUTCJMJVFJSUO*OJGGBSSEUEPBDQMFTFP.PUJSBTJUOP$3%JDINJPJTTETO0$FSUQBEJSFLH/%"*‡):6‡‡NWVMF&P/"5'4/"*OJPBUSO(MFFSUPWFTTBQEMJPO%DPJNBHJOBUVBSUTFHWVFS[sEOUNFTVTOESBNPTPDFZ)NP:SCV5V
Prsentationa également pour but de « faire revenir la course au large dans les grandes villesd’Europe, avec une dimension festive  terre ».à ChaQUE TERRITOIRE SES aNIMaTIONSà Valence, la gastronomie sera  l’honneur avec, au menu, des ateliers de cuisineproposés par des chefs, des animations tournées vers les enfants… La course feraensuite escale  Lisbonne, où la Fête des Saints populaires battra son plein. Chaquequartier célèbrera Saint-Antoine, le saint patron de la ville, Saint-Jean et Saint-Pierre,en danses et chants. La période est idéale pour les mariages, qui feront encore battrele cœur de la cité lusitanienne.La production locale sera ensuite mise  l’honneur dans la Baie de Dublin, où denombreux concerts viendront rythmer la durée de l’escale. Les bateaux arriverontensuite  Plymouth. Un détour par les stands du marché sera l’occasion de découvrirles produits de Cornouailles et du Sud de l’Angleterre. Point d’orgue de ce tourd’Europe des terroirs : la Baie de Morlaix où les bateaux arriveront au cœur desfêtes « Entre Terre et Mer , devenues un rendez-vous incontournable du territoire»breton. « C’est  la fois une fête paysage et une fête de marins, une fête qui a du senscar il existe un fort lien entre la mer et la terre dans la Baie de Morlaix, souligneClaude Bertrac, responsable de l’étape française. Tous les sens seront en activité ».Une fois encore, musique, échanges et gastronomie seront les maîtres mots  terre,le tout dans une ambiance festive. Plusieurs centaines de milliers de personnes, descentaines de bateaux mais également tous les acteurs du monde rural du territoiresont attendus pour fêter l’arrivée des marins.UN PaRCOURS SEMÉ D’EMbûChESLe tour de l’Europe, qui, une fois n’est pas coutume, partira de Méditerranée pourrejoindre la Bretagne en passant par l’Atlantique, la Mer d’Irlande et la Manche,n’aura rien d’un long fleuve tranquille. Dès la première étape entre Valence etLisbonne, il faudra gérer la sortie de Méditerranée, le passage de Gibraltar où letrafic est dense, et le courant et les vents souvent forts. Entre Lisbonne et DúnLoaghaire, les équipages devront bien négocier le Cap Finisterre avant remontervers le Fastnet pour les MOD70 et le Maxi 80Prince-de-Bretagne, ou de mettre le capsur Dublin pour les Multi 50. Si la météo le permet, les plus grosses unités tenterontensuite de battre le record du Tour de l’Irlande, détenu depuis 20 ans par SteveFossett. Un parcours intéressant mais pas des plus simples. De leur côté, les Multi50 partiront virer le Fastnet, avant de mettre le cap sur Plymouth. Tous quitterontensuite le sud de l’Angleterre le 29 pour une dernière étape express qui les mènerala flotte dans la Baie de Morlaix.OUvRIR à D’aUTRES ClaSSES ?Pour sa première édition, la Route des Princes est exclusivement réservée auxmulticoques de plus de 50 pieds. « Nous voulions associer dès la première éditionde grands noms de la voile  la course que nous voulons rendre mythique. Nousavons choisi de lancer la première édition avec les multicoques, mais rien n’empêcheorisations, coordination générale concernant les festivités). « Nous avonsrecruté la direction sportive, le directeur de course, le jury, les arbitres, dessiné leparcours,choisileprestatairemétéo…NousnousoccuponsaUTOUR DE LEUROPE(dHaeue trtovué t Fcaev rqeu, i drierleècvtee udr u d«e  rlaac eR omuaten adgeesm ePnrti n»c, ese.x pNlioquuse  Jdaécvoobl. uer par la suite et dBSeoreuutlav rn icre  oldaue r ciLori uodrnaseenlss   Ll aed cmaaoutténrgceohsr oiciels a osUsuletvisrm i»re, a,i  nllead  ivMqouaieex  iJ e 8laa0n  f-lPForrtiatnenc eçs-oudiers-  assurons également la coordination générale de toutes les ce togur o e. ur de l’associationétapes. En ce qui concerne lhospitalité, on monte un espace des prodduec tleuErusr brpet oInl s.sera lambassade  réceptif pour les invités, on gère les embarquements, et siions é Côté MOD70, Yann Guichard(Spindrift), vainqueur duTexte deSERvaNE DORlÉaNS- Photo Marcel Mochet/ Prince de Bretagneocenr tleasi nésp sapuolen s»o. r3s  v0e0u0l ienntv itméos nstoenr t daetst eonpdéursa tsur l espnsceimalbelse,  rnie a faire   de la course. « Nous accueillerons entre 100 et 250 invités Multi One Championship l’an de r, ura fortpour conserver sa couronne face  des adversaires presséspar jour pendant trois jours sur chaque étape », précise-t-il. d’en découdree-En tout, la Route des Princes mobilise une quinzaine deEdmond-de-Roth.scàhi lcd)o, mqmuie nsceesrt  piamr pSoésbé ast ileanr rJoacssheé  (loGrrso udpeQutre MOD70, utnt de Muti 50 et e Mi 80Prince-de-Bretagne. Pour  première ois,personnes chez OC Sport pendant la durée de l’événement. l’ArMen Race devantOman-Air-Musandam skippé par Sidneyune course est totement dédiée  tous ces muticoques qui ont  spéciicité de  oie rnçise.«e nLtree  plerso cgoraurmsems ei nvsah oêrtreee ti nletes ncsoeu, rs etse rorfef schoorme m».e  en mer, Gavignet, qui affiche cette année de nouvelles ambitions, l route, un tour de ’Europe, es mèner de v ence  Rosco en pssnt pr l isonne, avec l’arrivée de deux nouvelles têtes dans l’équipage : NealDún loire et Pymout sur un prcours de 3 045 mies.UNE aSSOCIaTION DE la vOIlEMcDonald et Damian Foxall. Il faudra également surveillerJean-Pierre Dick(Virbac-Paprec 70), qui passe de une  troisaUx TERRITOIREScoques. Le skipper niçois, qui a pris ses marques sur sate des Princes, qui puise ses origines dans lelpa roprdeumctieèurer s éddiet iloéng udem elsa  oRnot udécidé de se lancer dans la voile en armant «pA afEirn nlt er dese u Trceécrèursne  ider te  lmMa aermri an»,sn  diefote nstttea lrtari iopenrn,e sl,em sPi èrprireno céded uitdciteoe nuB rras e etdaue g llinéeegu  ua  mdMeasob rblorareidtx o cenrnés  é2o 0ln1té 1vd. éénMcieodmtéi evdnéets   raCegnhrcaicoqunultter eeéustr ase.p n«et  rNde eo umlaso  vnRodoueul itroeu nrdsa elc so entP srltiirtntucoierrsea  ls,u ener naé tvlréoe ncecmamasireoinnnt s  qdeueti   cJnooouuurrvdseeal liean ,u  mqluaoirn gtceuo,r netn,e lassî te qsbtui eee nn Vlteio nuMcreéO ntdD e7R 0ig.or ua nodus  ehnacboitrue ésR odlea nlad  nord de la Bretagne, s’élancera de Valence le 9 juin prochain. « Quand lesle Multi 50 Prince de Bretagne puis le Maxi 80 Prince de Bretagne, il s’est voir plus grand et se sont lancés un pari fou : associer  nouveau la voile et les ailleaudeldesintérêtsdesagriculteurs,fairequelquechoserapidement posé la question de la mise en avant des territoires et des métiers au territoires, mais  l’échelle européenne cette fois. Avec la Route des Princes, dont d’atypique qui associe le monde de la voile aux territoires, Côté Multi 50, ils seront quatre  se disputer la victoire :del du sponsoring voile, explique Jean-François Jacob, secrétaire général de la le nom fait un joli clin d’œil  Prince de Bretagne, le rêve est devenu réalité. La commente Jean-François Jacob. Pour nous, ce sont deuxArkema-Rgion Aquitaine (Lalou Roucayrol) ;Actual (Yvessociété commerciale pour la promotion des territoires,  l’origine de la course. Les Société commerciale pour la promotion des territoires a confié l’organisation de la univers différents mais complémentaires qui partagent des Le Blevec),FenêtrA-Cardinal (Erwan Le Roux) etRennesproducteurs de légumes, qui sont principalement sur la côte nord de la Bretagne, course  OC Sport, qui est en charge de la liaison avec les teams, de l’organisation valeurs simples. Il y aura beaucoup d’animations  terreMtropole-Saint-Malo Agglomration, sous la main de Gillesentretiennent depuis longtemps un lien fort avec la mer, ils vivent et travaillent au sportive (affiliation FFVoile, sélection de la Direction de Course, parcours inshore pour le public. C’est aussi cela l’esprit de la course. C’est important ». De son côté, Lamiré, qui fait son entrée dans le circuit.bord de l’eau ». et offshore), de la logistique, de l’hospitalité et des relations avec les villes hôtes Louis-Noël Viviès, coordinateur des territoires, souligne que la Route des Princes4 5
6Prsentation
Propos recueillis parS.D.- Photo Marcel Mochet Prince de Bretagne/ Ian Roman/VOR« UN SIgNE POSITIf   POUR LA vOiLE »Pour OC Sport, ornisteur d’éénements sportis,  nissnce de  Route des Princes u cœur de crise est un sin udcieu et positi. l e point ec Rémi Ducemin, directeur énér d’OC Sport.
Que est e rôe d’OC Sport sur  Route des Princes ?OC Sport a été mandaté pour prendre en charge la direction sportive del’événement, l’organisation logistique et l’ensemble de l’organisation de la courseen dehors du marketing, de la communication et des relations presse. Nous nousoccupons notamment des relations avec les villes, de l’organisation de l’événementdans chacune des villes étapes, des courses inshore et offshore et de la logistiqueitinérante, sans oublier la partie hospitalité.Qu’en est-i de  recerce de prtenires ?La Société commerciale pour la promotion des territoires, filiale de la SICASaint-Pol-de-Léon, a fait le choix de financer cette première édition sur ses fondspropres. Cela lui a permis de monter un événement répondant parfaitement  sesattentes et  ses ambitions. Mais l’organisation d’une course comme celle l tourneautour de 6 millions d’euros. Cette première Route des Princes va lui permettrede commencer  sécuriser des fonds pour la prochaine édition qui devrait avoirlieu en 2015, avec une montée en puissance des villes et éventuellement l’arrivéede partenaires privés.Que rerd portez-ous sur  course ?C’estunebonneidéed’organiserunévénementréservéauxmulticoques.Audépart,la Société commerciale pour la promotion des territoires avait en tête d’organiserune course autour de l’Europe qui permettrait aux maxi multicoques de naviguer.Mais ils ont toujours souhaité l’ouvrir  d’autres classes. Les multicoques sonttrès en vue actuellement. Et vu que les MOD70 n’ont pas de circuit cette année,c’est bien qu’ils puissent y participer. Je trouve ça très positif de voir des MOD70,des Multi 50 et un Ultime concourir sur une même course. C’est positif pour lavoile que certaines personnes y croient suffisamment pour organiser une nouvellecourse, alors que nous sommes dans une conjoncture économique difficile.ÉTAPELE PROgRAmmEDublin-2200Dtahúuton242L4jtauhionjug2n0he1a32i0r1e35 au 9 juin : Valence (Espagne)Tournée vers la mer, Valence accueillera la flotte du 5 au 9 juin au cœur de Puerto America. La ville,ÉTAPEdotée de solides traditions festives et culinaires, mettra tout en œuvre pour faire du départ de la Routeoudes Princes une grande fête populaire et conviviale. Le coup d’envoi de la course sera donné le dimancheFasnet RockPlym 2t6ha/uP2l9y jumino 2u0t1h39 juin après deux jours de courses inshore pour les MOD70. 26th to 29th june 201313 au 16 juin : Lisbonne (Portugal)ARRIVÉEAvec sa nouvelle marina sur le Tage, la capitale portugaise s’est dotée d’installations modernes luiBaie de Morlaix/Bay of Morlaixpermettant de recevoir de grandes courses internationales. Lisbonne, qui fêtera les Saints Populaires,3300tjhuijnun2e0123013accueillera le départ de la plus longue manche de la course le 16 juin. Un départ qui donnera unedimension sportive et européenne aux festivités locales.2à0 au 24 juin : Dublin – Dún Loaghaire (Irlande) Dún Laoghaire, la musique, l’art et la gastronomie seront  l’honneur  travers plusieurs concerts, desanimations musicales ou encore la découverte des produits du terroir local. à noter que People’s Park,qui domine la Baie de Sandycove, accueille le plus important marché  ciel ouvert, véritable vitrine desproduits du terroir irlandais. Les bateaux y feront escale jusqu’au 24 juin, avant de mettre le cap surPlymouth.ÉP T26 au 29 juin : Plymouth (Angleterre)D ARPort historique de la course au large qui a vu toutes les générations de multicoques prendre le départ deValenc 5e a/uV 9a jlueinn 2c0i1a3The Transat, Plymouth, fort d’une tradition maritime de plus de 500 ans, et également un haut lieu des 5th to 9th june 2013fêtes populaire le long des quais du Barbican, et la porte d’entrée de la Cornouailles britannique, terroirLisbonne/LisbonÉTAPEPASSAGEaux multiples richesses naturelles et culturelles.1133tahut1o61j6utihnj2u0n1e32013Benicar9l joui/nB 2e01n3icarlo30 juin : Baie de Morlaix 9th june 2013Des centaines de bateaux et plusieurs centaines de milliers de visiteurs sont attendus en Baie de Morlaix l’occasion du festival « Entre Terre et Mer qui accueillera comme il se doit l’arrivée de la Route des»Princes le 30 juin en début d’après-midi.
Syie vint, ques ont être es temps orts de  Routerejoindre Plymouth. La difficulté se situe surtout sur la côte irlandaisedes Princes ?avant de gagner le Fastnet, car il y a souvent du courant et de la brume.Les parcours offshore sont très variés puisqu’ils traversent la Ils traverseront ensuite la mer d’Irlande avant de revenir par le NordMéditerranée, l’Atlantique, la Mer d’Irlande et enfin la Manche. des îles Scilly le long des côtes anglaises jusqu’ Plymouth. Si jamais lesSur la première étape entre Valence et Lisbonne, il faudra gérer la conditions météo ne sont pas réunies pour tenter de battre le record, lessortie de Méditerranée avant de rencontrer une première difficulté  MOD70 et le Maxi 80Prince-de-Bretagne feront le même parcours quela bouée de Bénicarlo,  60 milles dans le Nord de Valence, puis le les Multi 50. Et s’il n’y a pas de vent, il n’est pas impossible que les Multipassage entre la côte et les Baléares où les équipages pourront trouver 50 partent directement sur Plymouth sans passer par le Fastnet.de la pétole ou du vent fort, ou  travers les Baléares. Il y aura ensuite lepassage de Gibraltar avec son trafic intense, du courant et souvent desEt  dernière étpe ?vents très forts soit dans le nez, soit vent arrière. La remontée le long de La quatrième étape entre Plymouth et la baie de Morlaix est plusl’Espagne en Atlantique jusqu’au Cap Saint-Vincent devrait être plus courte. Les bateaux quitteront Plymouth le 29 au soir sur un parcourspaisible. L’arrivée pourra se faire dans le Tage si les conditions météo adapté pour qu’ils n’arrivent pas avant 14 heures en baie de Morlaix,le permettent. où ils seront accueillis par la flotte des bateaux du festival Entre Terre« lE TOUR DE lIRlaNDE, SI la MÉTÉO lE PERMET »l première Routes des Princes prtir de v ence et er esce  lisonne,Dún loire et Pymout nt d’rrier en b ie de Mori.le prormme sporti ec Syie vint,  directrice de course.La seconde étape entre Lisbonne et l’Irlande devrait se faire avec un et Mer. C’est un parcours tactique vers Wolf Rock en Cornouailles,début au près le long des côtes portugaises avec les alizés portugais puis vers la Pointe de l’Ile de Wight, avec une traversée de la Manchequi soufflent de nord-nord ouest souvent de manière assez forte où ils rencontreront  nouveau du courant et du trafic. Le parcoursjusqu’au Cap Finisterre, où les bateaux rencontreront une nouvelle fois pourra être raccourci suivant le timing requis.beaucoup de trafic avant de remonter vers le Fastnet pour les plus gros,directement sur Dublin pour les Multi 50. Il faudra faire attention auxPourquoi oir décidé d'terner insore et osore?courants forts en pointe de Bretagne avant d’entrer en mer d’Irlande Les courses inshore permettent au public des villes escales de profiterau large des Iles Scilly. des bateaux et du spectacle grandiose qu’offrent ces formidablesmachines qui accélèrent dès que la brise arrive, montent  des vitessesl 3e étpe pourrit comprendre e Tour de ’Irnde,impressionnantes pour un voiler, et sont capables de s’arrêter presquepourquoi ?sur place. Les équipages connaissent bien leur machine et sont prêts Le Tour de l’Irlande sera au programme si le temps le permet, pour donner ce spectacle. Pour les inshores, l’équipage des MOD70 passe deessayer de battre le record détenu depuis 1993 par Steve Fossett. Il y a six  huit personnes assurer la maîtrise du bateau.souvent de la brume, de la pluie, peu de visibilité, beaucoup de caillouxet de forts courants tout le long des côtes, ainsi que beaucoup de vent.Que est e ormt des insores ?Nous avons décidé de l’inclure, car c’est un plus  mettre au tableau Le départ se fait travers au vent, avec un bord de 700 mètres environ,de chasse des grands multicoques si les conditions météorologiques puis un bord d’environ 1,8 mille en vent arrière. Les bateaux passentle permettent. Le parcours est intéressant car semé d’embûches mais ensuite une porte et reviennent au près vers la bouée de départ. Ils fontil n’est pas très long (708 milles, ndlr). Le départ et l’arrivée du record deux tours en tout, cela dure 30 minutes. Les MOD70 disputerontsont  Dún Loaghaire, où la course fait étape. Il existe également un chaque vendredi et samedi trois inshores. Les invités des sponsors,autre record sur le même parcours, le Cork Dry Gin Round Ireland de l’organisation ou de la ville hôte qui se relaieront  bord  chaqueChallenge, régi par le National Yacht Club de D ún Loaghaire. Les manche. Cela leur permettra de vivre en direct des sensationsMOD70 et le Maxi 80Prince-de-Bretagne vont également essayer de le inoubliables.battre. De leur côté, les Multi 50 partiront virer le Fastnet avant de
7
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.