Paris insolite, à la découverte d'un Paris méconnu

De
Publié par

Vous en avez marre des lieux touristiques de Paris ? Eh bien, téléchargez ce document et découvrez Paris insolite !

Publié le : mardi 29 avril 2014
Lecture(s) : 15
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
INTERNATIONAL SUMMER SCHOOL THEMES DE LOISIRS CULTURELS A PARIS Nous vous proposons ici de visiter un Paris non seulement à travers des lieux, mais également par des saveurs, des peintres et des divertissements typiquement français. Nous avons ainsi essayé de vous faire connaître un Paris que vous ne trouverez pas dans les guides et qui, nous l’espérons, vous donnera autant de plaisir à visiter, à regarder et à goûter, que nous avons eu de plaisir à l’organiser pour vous. PARIS INSOLITE, A LA DECOUVERTE D’UN PARIS MECONNUParis est connu pour ses monumentsTour Eiffel, Notre Dame, Arc de Triomphe, …- pour ses quartiers comme St Germain des Prés, St Michel, le Marais,…Nous vous proposons un Paris que vous n’aurez pas l’occasion de trouver dans lesguides de tourisme habituels. Equipez-vous de bonnes chaussures et observez. Vous ne serez pas déçus ! -Paris Rive Gauche à travers ses passages couverts(Environ 7 kms au départ de Châtelet (RER Bplan et détails de visite fournisgratuit).
Découvrir les passages couverts,c’est se plonger dans un Paris d’un autre siècle. Cette flânerie nous fait quitter le Paris moderne rythmé par la vitesse et le bruit pour un univers désuet où l’on prend son temps pour déambuler à l’abri (tous les passagescouverts ont une verrière qui laisse passer la lumière et offre une grande clarté), au calme et découvrir des boutiques « rétro». Lorsqu’on pénètre dans un passage couvert c’est revivre un passé pas si ème lointain où le tout Paris se côtoyait au début du 19siècle et où les commerces de l’époque rivalisaient de luxe.
-Paris et ses villages du 11è, 19è et 20è arrondissements, de la Bastille aux Buttes Chaumont (Environ 15 kms au départ de Métro Bastille (L.8,5,1et détails de visite fournis plangratuit)
Cette balade nous entraîne côté est de Paris. Dans un Paris populaire, au passé campagnard et ouvrier, c’était au 19ème siècle. L’itinéraire proposé part de la Bastille, traverse le faubourg Saint-Antoine, rejoint le Père Lachaise, continue sur Belleville et Ménilmontant, pour terminer par les Buttes Chaumont. Ces quartiers ont bien changé, malgré quelques constructions modernes, quelques anciennes demeures subsistent, l’atmosphère du Paris populaire existe toujours, grâce à une mixité sociale, à un foisonnement de commerces en tout genre et une concentration d’artistes impliqués dans la vie locale. Une balade à la découverte d’un Paris populaire et cosmopolite et d’un Paris où les espaces verts offrent des havres de tranquillité. -Paris d’Hier à Aujourd’hui- MaraisBastillePromenade plantée Bercy Village (Environ 11 Kms au départ de Châtelet (RER B)
Voici une balade composée de trois parties qui mènera du Paris moyenâgeux : le Marais avec ses vieilles façades ; au Paris rénové, réhabilité avec le quartier de la Bastille et le village de Bercy.
PARIS ET SES MARCHES Paris regorge de marchés traditionnels et ceux-ci représentent le meilleur moyen, et le plus typique de saisir le véritable esprit, la véritable âme d'une ville. Venez et fondez-vous dans la foule pour découvrir le Paris quotidien, pour comprendre comment les gens vivent! Vous ressentirez un grand plaisir à vagabonder dans l'un ou l'autre de ces marchés que nous avons sélectionné pour vous, non seulement car ils vous en mettront plein les yeux mais aussi parce que vous pourrez y trouver des articles à profusion. -Le Marché des Enfants Rouges/ Le plus vieux marché de ParisVendredi, samedi : 8 :30-13h 16 :00 à 20 :00 - Dimanche : 8 :30 à 14 :00Le plus vieux marché parisien, le plus bobo aussi, au cœur du IIIe arrondissement. À l'intérieur, on y fait ses courses mais on vient aussi y grignoter des nourritures cosmopolites et prendre le pouls du quartier entre deux allées. L'ambiance est colorée, joyeuse et bon enfant. Un mélange destreet food, de guinguette et de souk des plus réjouissants. Créé en 1615 par deux commissaires de guerre de Louis XIII, le petit marché devait approvisionner le Marais, un nouveau quartier bâti au cours du XVIème siècle. Le Petit Marché, installé sous une halle en bois et équipé d'un puits et d'une étable, rencontrera un succès important. Les pouvoirs publics décideront de fermer l'orphelinat construit en 1534 par Marguerite de Navarre. En souvenir des jeunes pensionnaires vêtus d'un habit rouge en signe de charité, les habitants du Marais baptiseront le petit marché du nom de Marché des Enfants Rouges.Cinq siècles plus tard, ce marché est devenu le cœur vibrant de la vie du quartier, « la place du village», comme l'appellent les habitants.
-Le marché d’Aligre:Métro Ledru-Rollin (L.8)Le marché d’Aligre est resté l’un des plus animés etsympathiques des marchés alimentaires parisiens. Il comprend un marché couvert et des forains installés le long de la rue d’Aligre. Il s’étend sur la rue et la place d’Aligre entre le faubourg Saint-Antoine au Nord et la rue de Charenton au Sud. Il attireles Parisiens de tous les arrondissements, parce qu’il est pittoresque et affiche les prix les moins chers de la capitale, avec le marché de Belleville. Vous y trouverez les meilleures affaires surtout le dimanche midi ! Des produits alimentaires frais : fruits, légumes, viande et volailles, charcuterie, fromages et crèmerie, poissonnerie, boulangerie. Également des fleurs, par contre étrangement, très peu d’épices et de fruits secs.L’ambiance est étonnante, les primeurs sont très nombreux sur toute la rue d’Aligre, tous chantent ou crient ! - des prix incroyables. Le dimanche matin, la foule est au rendez-vous, pour ce concert de bonnes affaires.
-Le Marché aux Puces de Saint-Ouen:(Porte de Clignancourt (L.4) - Samedi et Dimanche) Le commerce derécupération (ferraille, chiffons,…) existe à Paris depuis toujours. De nuit, chiffonniers, crocheteurs et biffins parcourent la Capitale pour y collecter leur butin....... Le Marché aux Puces regroupe aujourd'hui 15 marchés dotés d'une offre et d'une ambiance unique. Véritable carrefour de l'art regroupant antiquaires, commerçants, créateurs, designers, artisans et artistes, chargé d'histoire, le Marché aux Puces est également un puissant site économique. Des propriétaires, présidents, gestionnaires, associatifs, artistes, restaurateurs et transporteurs constituent son armature et sa légitimité.
-Le Marché aux FleursB ou L.4)Ile de la Cité Métro St Michel (RER Installé depuis 1808, ce marché bucolique s'abrite sous d'agréables pavillons métalliques. Il propose une offre très diversifiée de fleurs, de plantes et d'arbustes. Les pots s'exposent par dizaines de milliers. Grâce des formes, vivacité des couleurs... De nombreux artistes et créateurs aiment venir plonger quelques instants dans cette prairie urbaine et développer à travers leur contemplation le sens du beau. Le dimanche, le tableau est complété par le Marché aux Oiseaux, où l'on trouve des espèces rarissimes ainsi que les accessoires qui vont avec.
A LA DECOUVERTE D’UN PARISIMPRESSIONNISTE L'impressionnismeun mouvement pictural français né de l'association de quelques est e artistes de la seconde moitié du XIXsiècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifesta notamment de 1874 à 1886 par huit expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l'art moderne avec l'académisme. L'impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes climatiques, plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses, et à les reporter directement sur la toile. L'impressionnisme eut une grande influence sur l'art de cette époque, la peinture bien sûr, mais aussi la littérature et la musique.-Musée de l’Orangeriedes TuileriesMétro Concorde (L.12)9 :00 à 18 :00 Musée de peintures impressionnistes et postimpressionnistes situé dans le Jardin des Tuileries, à l’extrémité occidentale de la Terrasse du bord de l'eau, Place de la Concorde, à Paris.Il contient des œuvres deClaude Monet, Paul Cézanne, Henri Matisse, Pablo Picasso, Pierre-Auguste Renoir, Amedeo Modigliani, Le douanier Rousseau, André Derain, Chaïm Soutine, Marie Laurencin, Maurice Utrillo, Paul Gauguin, Alfred Sisley et Kees Van Dongen. En 1920, l'Orangerie du jardin des Tuileries est choisie par Claude Monet pour accueillir le cycle desNymphéasque le peintre vient de donner à l'État.
-Musée d’Orsay –La Galerie ImpressionnisteMétro Solférino (L.12)ou RER C Gare d’Orsay9 :30 à 18 :00 Le musée possède la plus grande collection d'œuvres impressionnistes au monde et l'on peut y voir des chefs-d’œuvre de la peinture commeLe Déjeuner sur l'herbeetl’Olympiad'Édouard Manet, laDanseuseâgée de quatorze ans de Degas,L'Origine du monde,Un enterrement à Ornans, L'Atelier du peintrede Courbet ou encore cinq tableaux de la Série des Cathédrales de Rouen de Monet etBal du moulin de la Galettede Renoir.
-GivernyMaison de MonetClaude Monet s'installe dans le village en 1883, dans une maison qu'il loue puis achète en 1890. Il en modifie la forme et réaménage complètement le verger en jardin fleuri. Il fera creuser en 1893, sur un bras de l'Epte, le bassin aux nénuphars au bord duquel il peindra les "Nymphéas". Mort le 5 décembre 1926, il est enterré dans le cimetière qui jouxte l'église. À la même époque, plusieurs peintres, notamment américains, s'installent au village. Certains deviennent amis avec Claude Monet. 1992 : la Terra Foundation for American Art inaugure le musée d'art américain.
-By train: The Vernon station is situated on the main line Paris / Rouen / Le Havre. It starts from theSaint-Lazare Paris station (L.12)(which has not changed much since Monet painted it). The fastest trains complete the journey in less than 45 min. In the Metro, take theSNCF - Grandes Lignesexit. Buy a ticket to Vernon. The Rouen line departs from the right side of the platform, in the'Grandes Lignes'section. - Ifyou arrive before 9:30, you can walk from Vernon to Giverny -- Trainschedules (through the french railway company web site) - InSummer discover the beautiful Eure Valley in an ancient train.Billet jumelé Musée de l'Orangerie - Musée d'Orsay : tarif unique : 14 €Pass Orangerie -Giverny : tarif unique : 16,5 €
PARIS ET SES GOURMANDISES Quand on vient en France, on vient en partie pour y découvrir sa culture culinaire. De grands Chefs y ont laissé leur marque et il serait vraiment dommage de ne pas connaître au moins deux ou trois grands noms de la Gastronomie. Nous vous invitons ici à aller vous assoir dans des petits Salons de thé aux décors d’un autre temps et déguster leurs meilleures spécialités. Pourquoi ne pas prendre un cours de cuisine à rapporter chez vous ? Nous sommes également heureux de vous faire découvrir la Cuisine moléculaire grâce à un éminent spécialiste. er -Ladurée:16 Rue Royale 1Métro Concorde ou Madeleine (L.12) - Grands macarons 3.40 l’un & petit macaron 1.30l’un.
Si l’histoire du macaron Ladurée commence au milieu du XXème siècle, avec l’idée originale d'accoler deux coques de macarons et de les garnir d'une savoureuse ganache, la préparation n'a pas changé depuis cette époque. er -Angelina:226, Rue de Rivoli 1Métro Tuileries (L.1) -Pâtisserie 7 € l’une
Depuis plus d’un siècle, le salon de thé Angelina s’est imposé comme un haut lieu des plaisirs gourmands parisiens. Le décor, conçu par le célèbre architecte de la Belle Epoque Edouard-Jean Niermans, mêle élégance, charme et raffinement. Angelina reste un lieu unique pour savourer le fameux chocolat et l’inénarrable Mont Blanc dont les secrets centenaires restent bien gardés.
-L’Atelier des Chefs. Cours de cuisine1 heure2 recettes - 38 euros (à confirmer)
En 60 minutes chrono, préparez un plat et un dessert avec un Chef .L’Oenoclub- 1h3036
Des dégustations de vins du monde aux régions de France, découverte du vin autrement grâce à des œnologues professionnels et passionnés –36 euros (à confirmer)
-Cuisine moléculaire avec Hervé THIS, physico-chimiste français spécialisé en gastronomie moléculaire. Diplômé de l'École supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris, il anime depuis 2006 le Groupe de gastronomie moléculaire dans l'UMR 1145 INRA/AgroParisTech, estconseiller scientifique de la revuePour la Science, président du comité pédagogique de l'Institut des hautes études du goût, directeur scientifique de la Fondation science et culture alimentaire (Académie des sciences), secrétaire de la section VIII de l'Académie d'agriculture de France.
 PARISSOUTERRAIN Les Catacombes:Métro Denfert Rochereau (RER B) Ouvert de 10 :0017 :00 sauf lundi L'origine des Catacombes de Paris (qu'il vaudrait mieux appeler «Ossuaire municipal») remonte à la fin du XVIIIe siècle. Le cimetière des Innocents (près de SaintEustache, dans le quartier des Halles) avait été en usage pendant près de dix siècles et était devenu un foyer d'infection pour tous les habitants du quartier. Après de multiples plaintes, le Conseil d'État prononça la suppression et l'évacuation du cimetière des Innocents.Ce sont d'anciennes carrièresui furent choisies pour déposer les ossements ; la Ville de Paris venait
en effet de se doter d'une inspection générale des Carrières dont le rôle était la consolidation des voies publiques minées par les carrières. Les carrières « de la TombeIssoire » furent l'objet de travaux comprenant une grande part de maçonnerie et de soutènement de galeries, complétés par le creusement d'un escalier flanqué d'un puits pour déverser les ossements. Le Musée des Egoûts de Paris : Métro Alma Marceau (L.9) Pont de l’Alma (RER C)Ouvert du samedi au mercredi de 10 :00 à 17 :00Visited’une heure
C'est vers 1200 que Philippe Auguste fait paver les rues de Paris et prévoit, en leur milieu, une rigole d'évacuation. Dès 1370, un égout voûté et maçonné qui rejoint le ruisseau de Ménilmontant est construit rue Montmartre. Le réseau se développe alors très lentement au fil des siècles et il faut attendre 1850, avec l'arrivée du Baron HAUSSMANN, préfet de la Seine, et de l'ingénieur Eugène BELGRAND, pour que se développent le réseau d'égouts actuel et l'approvisionnement en eau de Paris. Ainsi sont constitués un double réseau de distribution d'eau (potable et non potable) et un réseau d'égouts dont la longueur atteint 600 km en 1878. Les successeurs de BELGRAND complètent et développent le réseau parisien qui est composé actuellement de 2.400 km de galeries techniques. La visite s'effectue, pendant 1 heure, au travers de
galeries aménagées qui permettent de faire découvrir aux visiteurs une partie du réseau d'égouts.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Cologne bouge!

de le-nouvel-observateur

Renaissance underground

de le-nouvel-observateur

suivant