Rapport d'expérience de mobilité à Malte : visite de la ville

De
Publié par

Vous trouverez dans ce document le rapport d'expérience de mobilité à Malte.

Publié le : lundi 19 mai 2014
Lecture(s) : 39
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
Programme Européen « Leonardo Da Vinci » réalisé à Malte du 7 mai au 31 aout 2012 soit 17 semaines de mobilité Rapport d’expérience de mobilité à MALTE Rédigé par Nina Hux, 25 ans, résident à Rennes Contact :nina.hux@gmail.com1
Quelques mots pour introduire…Educatrice spécialisée diplômée, j’ai fait le choix de réaliser ce projet de mobilité pour favoriser mon insertion professionnelle, prendre de la distance avec mesacquis de formation et ma façon d’exercer mon métier, partager ma pratique avec des professionnels de terrain à l’étranger et appréhender une nouvelle approche du handicap.Convaincue par la richesse du partage culturel, c’est également (et peut être surtout) pour aller à la rencontre de l’autre que jeréalise ce projet de mobilité. Je souhaite m’ouvrir à l’inconnu, l’étranger, pour m’en enrichir personnellement.Ayant déjà voyagé de façon autonome et itinérante, je ne crains pas d’être perdue dans ce nouveau pays. A la veille de mon départ, mes seules inquiétudes résident dans ma capacité à assumer mes responsabilités professionnelles dans ma nouvelle structure d’accueil, dans un environnement nouveau et surtout dans une langue que je ne maîtrise pas. Je réalise ce rapport avec conviction. Je vais essayer de le construire de façon pragmatique pour qu’il puisse vous servir concrètement. Bien sûr les informations contenues dans ce rapport ne sont pas exhaustives et ne résultent que de mon expérience personnelle. Je vais tenter de vous informer sur ce pays qui m’est encore inconnu et peut-être vous rassurer et vous encourager à vous saisir de l’opportunité que Jeunes à Travers le Monde soutient aujourd’hui et bénéficier à votre tour de toute la richesse, autant personnelle que professionnelle, d’un projet de mobilité.
2
Sommaire
Projet de mobilité de quatre mois à Malte Introduction I.destination exotiqueMalte, une? Un tout petit peu d’histoire et de géographieUne légère approche culturelle et sociale II.Destination Malte Trouver un stage à Malte Partir à Malte, formalités administrativeset voyage Loger à Malte Se déplacer à Malte Se nourrir à Malte Dépenser à Malte Banques Cout de la vie maltais Rester connecté Internet Téléphone Communiquer à Malte Se soigner à Malte Se détendre à Malte Découvrir à Malte Le rythme de vie à Malte et les Maltais III.Témoignage de mon expérience de mobilité Ma structure d’accueil: Mon hébergement : Le déroulement de mon séjour Bilan financier IV.Nouveau pays, nouvelle culture Des surprises Des erreurs, des difficultés 3
Des rencontres V.Bilan de ce projet Bilan professionnelBilan personnel Rester à Malte ? Y travailler ? Que vous dire, vous qui allez partir ? VI.Et JTM ? Conclusion
4
I.?destination exotiqueMalte, une Un tout petit peu d’histoire et de géographieMalte est un archipel de trois îles, (Malte, Gozo et Comino) et de deux îlots (Cominotto, près de Comino et Filfa au sud de Malte). Sa superficie totale est de 316 km°, soit trois fois la taille de Paris. Malte est la plus grande des trois îles avec ses 246 km° (27km de long sur 16 km de large). Gozo vient ensuite avec 67 km° (16km de long sur 8 de large) et enfin, Comino qui ne mesure que 2,6km seulement. L’archipel compte 408000 habitants soit 1290 habitants au km°. La majeure partie de la population (95%) vit en zone urbaine. Son climat est chaud et sec, 7 à 17°C en hiver et jusque 45°C en été. Pour information, je suis arrivée en Mai, il faisait déjà bon (il n’estnécessaire pas d’emmener plusieurs tenues chaudes, une simple polaire étant largement suffisante). En Juin, la température est rapidement montée, entre 25 et 30°C. Depuis le début du mois de juillet, il fait très chaud, entre30 et 40°C (parfois plus c’est pourquoi beaucoup de maltais détestent l’été). Malgré les températures élevées, je vous rassure, cela reste toutefois largement supportable. Etant sur une île, un petit vent agréable souffle la majeure partie du temps. Au niveau historique, Malte a gardé de multiples traces de son passé. Les plus vieux monuments de l’île sont des temples mégalithiques construits entre 3600 et 2500 ans avant JCpar les habitants de l’époque (Par exemple, le temple de Tarxien et l’hypogée d’Hal Saflieni). Entre 800 et 218 avant J-C, Malte est colonisée les Phéniciens, peuple de pécheurs originaire de l’actuel Liban (d’où peut-être l’origine du nom de Malte qui viendrait du phéniciens Malat, refuge). Est resté de cette époque l’œilvigilant peint sur la proue des bateaux de pêchesmulticolores que l’on peut observer dans tous les ports de Malte.Entre 218 avant J-C et 395, Les Romains prennent le contrôle de Malte et lui accorde le statut de ville libre sous la direction du gouverneur de Sicile. De 870 à 1090, Malte est occupée par les Arabes d’Afrique du nord. Cette période influence profondément les coutumes et la langue du pays. De 1090 à 1530, les chevaliers normands s’emparent de Malte. La légende raconte que le comte Roger, conquérant de la Sicile déchira sa bannière rouge et blanche pour en donner la moitié au contingent maltais, créant ainsi le drapeau maltais. En 1530, Malte est offerte par Charles Quint aux chevaliers de l’Ordre de Malte, ordre hospitalier spirituel et militaire(aujourd’hui ordre religieux et organisation caritative).
5
Ensuite débute le grand siège de Malte. En 1565, pendant 5 mois, Malte est assiégée par les Turcs. Après des mois de défense, les chevaliers remportent la victoire le 8 septembre. Ce jour est aujourd’hui un jour férié appelé Victory Day. En 1718, Napoléon s’empare de Malte. En 1800, les maltais, en rébellion contre la garnison française, font appelle aux britanniques. En 1814, Malte est officiellement colonie britannique. En 1934, le malti devient langue officielle au côté de l’anglais. Le 21 septembre 1964, Malte acquiert son indépendance mais Elisabeth II reste chef d’état. En 1974, Malte devient une république et rejoint l’Union européenne en 2004.Une légère approche culturelle et sociale Bien que Malte ait subie de nombreuses occupations successives qui ont influencées sa culture, le peuple maltais a réussi à conserver une identité propre. Les traditions sont fortes encore aujourd’hui.La religion catholique est au cœur de la vie des villages. Par exemple, de mai à septembre, tous les villages organisent leur festa. Il s’agit d’une fête traditionnelle et religieuse. Orchestres, préparations culinaires, décorations, messes, processions et feux d’artifices sont à l’honneur pour fêter le Saint Patron du village. Plus la fête est réussie, plus le Saint Patronsera puissant pour l’année à venir. Il s’agit d’un évènement extrêmement important pour les maltais. Dans un pays si petit, le sens de la communauté est fort. La vie dans les villages correspond à celle en France il y a une quarantaine d’année. Le pain, les fruits et légumes, le gaz, l’eau, le poisson sont vendus dans de petits camions itinérants comme à l’époque dans les campagnes françaises. Tous les après midi, les personnes âgées se retrouvent sur la place du village pour discuterà l’ombre…La population est chaleureuse et décontractée. Curieux et amicaux, il est commun qu’ils questionnent sur les raisons de notre venue, nos conditionsde vie, notre avis sur leur pays ou toute autre chose ! De mon point de vue la qualité de vie maltaise est enviable. Le sentiment d’appartenance à sa communauté, le lien fort aux traditions, la chaleur du climat permet à la population de vivre en harmonie, ensemble dans les espaces publics. Dés mon arrivée, je me suis sentie accompagnée et protégée par mes voisins et collègues. Les relations sont simples et sincères. Le stress n’est pas présent et la vie vraiment plus tranquille. II.Destination Malte Trouver un stage à Malte Trouver un stage à Malte ne nécessite pas forcement de déterminer une zone géographique préalable. Etant donné la taille du pays, toutes les villes sont desservies par le réseau debus, vous pourrez donc aisément vous déplacer d’un endroit à un autre (attention, je n’ai pas dit rapidement!). 6
Voici quelques adresses qui m’ont beaucoup aidé dans ma recherche de stage. Ces liens ne concernent bien entendu que les personnes qui souhaitent travailler dans le domaine social et plus particulièrement auprès de personnes handicapées. -http://www.knpd.org/ Kndp signifie «Kummissjoni Nazzjonali Persuni b'Dizabilita'» soit la Commission nationale des personnes ayant un handicap. Ce site est LE site sur le handicap à Malte. Sur la page d’accueil, vous pouvez télécharger un documentqui s’appelle «Services and benefits ». Il regroupe l’ensemble des structures liées au handicap et tous les contacts nécessaires.-La liste des écoles de Malte http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_schools_in_Malta#Special_Needs_Schools_.28Skejjel _g.C4.A7all-B.C5.BConnijiet_Spe.C4.8Bjali.29 Page Wikipedia regroupant un grand nombred’écoles à Malte. Elle comprend les centres spécialisés pour enfants. Pour ceux qui recherchentdans un autre domaine, voici comment je m’y suis prie pour prospecter. Je me suis imaginée cliente potentielle du service social maltais et ai cherché en ce sens. Toute adresse peut être utile. En cas de réponse négative à ma demande, je me suis permis de leur demander de l’aide pour trouver de nouvelles structures à contacter et utiliser leur réseau.J’ai trouvé une structure d’accueil environ deux semaines après mes premiers envois de candidature. Partir à Malte, formalités administrativeset voyage En tant que ressortissant européen, il est aisé de se rendre à Malte, une simple carte d’identité suffit. Il faut prévoir une assurance supplémentaire à celle française conservée sur place en cas de rapatriement pour santé, décès… (A voir avec JTM)Penser à vérifier vos assurances en cas de pratique de sport considéré dangereux tels que la plongée. Lamonnaie est l’euro. Vérifier auprès de votre banque les frais de retraits à l’étranger. Personnellement, je n’en ai aucun.Il n’y a qu’un seul aéroport à Malte: Luqa. Concernant le vol, plusieurs solutions possibles. Air Malta propose des vols direct (2h30 depuis Paris). D’autres compagnies proposentcette destination avec escale. Les tarifs sont d’environ 100 à 150 euros le trajet simple et 150 à 400 euros l’aller-retour suivant la saison pour un direct (les prix s’envolent pendant l’été).Loger à Malte Dans un premier temps, je me suis installée dans un hôtel à St Julians. Ayant une arrivée tardive avec mon vol (23h), j’ai pris une navette directement à l’aéroport 7
(sans réservation, service consultable sur le site de l’aéroport). Celle-ci a pu me déposer directement à mon hôtel. Hors saison, de nombreux hôtels offrent des tarifs très avantageux, ne pas hésiter à chercher sur internet avant votre départ. Des villes telles que Sliema, Valetta, St Julianssont très bien desservies par les bus et peuvent être un bon départ pour prospecter à la recherche d’un logement.Ensuite, pour m’installer vraiment, je me suis tournée vers diverses agences de location (Real Estate, Remax, Sarah Grech, Perry). En trois jours et une dizaine de visites, j’ai trouvé une maison qui me convenait. Pour info, nous payions 600 euros, charges comprises, pour une maison de quatre étages, salon, salle à manger, cuisine, deux chambres, deux salles de bain et un immense toit terrasse. Vous pouvez trouver un appartement pour un prix très raisonnable comparé à celui de Rennes. Pour la location, le contrat est proche de ceux en France. A l’entrée, à notre charge le premier loyer, la caution d’un mois et les frais d’agences (environ 10 à 20% du loyer). Se déplacer à Malte Les distances, les bus, les bateaux Malte est un tout petit pays mais les distances sont parfois longues à parcourir. Louer une voiture est très couteux (une vingtaine d’euros par jour) et se déplacer en vélo, souvent très déconseillé par les maltais car dangereux. Je vous conseille le bus car les tarifs sont raisonnables etle réseau couvre toute l’île. Par contre, les trajets en bus sont longs. Par exemple, pour environ 8km entre ma maison et mon travail, je mets 1h par trajet. Les bus passentde toutes les heures à toutes les dix minutes (en théorie). Il y a beaucoup de retard et d’imprévus c’est pourquoi je vous conseille de vivre pas trop loin de votre lieu de stage (je vis à Naxxar et travaille près de Rabat). Il est également bon de savoir que si vous n’habitez pas sur la ligne de votre bus, vous devrez nécessairement passer par Valette si vous ne trouvezpas d’autres correspondances. N’hésitez pas à consulter le sitewww.arriva.mtpour le détail des trajets de bus, les simulations de trajets…En ce qui concerne les tarifs, c’est 12 euros par semaine tarif touriste et 6,50euros tarif résident maltais (avec la carte d’identité maltaise).Important :Pensezà faire une carte d’identité maltaise dés votrearrivée : se rendre au bureau de Valette avec votre propre carte d’identité françaiseAdresse : Identity Card Section Sl Elmo PlaceValetta Tel: 25583200 Concernant les déplacements sur les autres îles de l’archipel, ils s’effectuent en ferry ou speed boat. Pour Comino,c’est 5 à 10euros l’aller-retour en speed boat
8
suivant la saison et pour Gozo, 4 à 5 euros en ferry. Départ toutes les demi-heures pour les deux. Se nourrir à Malte Malte propose une large gamme de plats traditionnels. Du lapin au pastizzi, vous pouvez tester sans restriction! Les influences multiples sont très claires. Vous trouverez aussi bien des plats méditerranéens qu’Italiens…En ce qui concerne le système de distributions, vous trouverez beaucoup d’épiceries, de camions itinérants mais aussi des grandes surfaces. Je vous conseille de favoriser les épiceries et autres vendeurs locaux pour vos fruits, légumes, viandes et poissons car ils sont beaucoup moins chers qu’en grande surface (et bien meilleurs!). Dépenser à Malte Banques Après avoir prévenu votre banque en France et négocier vos frais de retrait (qui peuvent être nuls), vous pouvez retirer partout avec une carte mastercard classique (banques HSBC ou BOV (Bank Of Valetta)). Pensez à vous renseigner pour vos plafonds de retrait avant le départ pour pouvoir assumer vos frais de logement très importants au départ. Cout de la vie maltais Pour vous donner une idée du cout de la vie à Malte, je diraisqu’ilest inférieur concernant le logement, les déplacements, la nourriture locale, les vêtementsmais supérieur concernant tous les produits d’importations (soit ce que l’on consomme en France) et les équipements ménagers. Par exemple, une petite planche à découper coute dans les 5 à 8 euros quand 3kg de courgette coute seulement 1euro ! Je vous conseille de consommer local. L’eau et l’électricité sont extrêmementchères. Rester connecté Internet J’ai pris un abonnement internet à15Mb pour 16euros par moisavec l’agence Melita. Tout à très bien fonctionné. Téléphone Je vous conseille d’acheter une carte SIM directement à Malte pour obtenir un numéro maltais. Chez Vodafone, c’est 10 euros la carte SIM. Attention,pensez à désimloquer votre portable avant votre départ en appelant votre opérateur. Après vous pouvez recharger en achetant des cartes prépayées dans la plupart des bars ou épiceries. Communiquer à Malte En anglais, en maltais La majeure partie des maltais parle aussi bien en maltais qu’en anglais même si, entre eux, ils utilisent plus le maltais.
9
Ils parlent assez lentement en anglais pour se faire comprendre facilement. Leur accent est parfois important. Se soigner à Malte Malte dispose de nombreux médecins et les consultations sont à des tarifs variés (8 à 12 euros pour une consultation généraliste). Se détendre à Malte Il y a beaucoup de choses à voir et à faire à Malte. Pour les loisirs, il y a des randonnées possibles sur Gozo. Il est également agréable de flâner dans les rues de beaucoup de villes (Valetta, Mdina…). L’eau transparente de cet archipel permet de faire du snorkeling(randonnée palme et tuba) et de la plongée pour les amateurs (de 30à 50euros pour un baptême). J’ai trouvé un centre de plongée qui propose des instructeursfrancophones, il s’agit de Buceo malta. Découvrir à Malte Les lieux touristiques Si vous souhaitez visitez le pays, le mieux est de vous procurer un guide sur Malte. Au vu du grand nombre de lieux à visiter sur Malte, je vous laisse apprécier vous-même l’ensemble des lieux touristiques.Plages et baignades Il y a de nombreuses plages et lieux de baignades tout autour de l’île. Beaucoup d’entre elles n’ont pas de plages de sable. Hors saison, les plages de Golden Bay et Mellieha sont agréables. A ne pas rater, le Blue Lagoon de Comino et son eau turquoise cristalline. De même, à éviter en pleine saison. Il est également possible de se baigner à Sliema, St Julians, Marsascala directement de la côte. Le rythme de vie à Malte et les Maltais Le rythme de vie maltais est trèstranquille. Comme dans beaucoup d’autres pays méditerranéen, la majeure partie des maltais vivent dehors, investissent les espaces publics ou se rassemblent au café. Ils sont très sympathiques, discutent facilement et sont curieux de tout. En cas de problème, il estsimple de trouver quelqu’un pour vous aider. Le pays n’est pas dangereux. Si vous allez à Malte entre avril et septembre, ne manquez pas les Festas. Si vous avez des questions précises, des doutes à partager, des craintes à apaiser ou juste une pensée à partager, n’hésitez pas à me contacter par email. Je serais ravie de vous faire profiter de mon expérience.
10
III.Témoignage de mon expérience de mobilité Ma structure d’accueilJ’ai réalisé mon expérience professionnelle dans uncentre de répit pour personnes en situation de handicap.Il s’agit d’une structure de relais pour des durées d’une journée à une semaine, avec ou sans hébergement.Le but est de permettre aux familles, à la communauté et à la personne concernée de passer du temps hors de son milieu naturel pour apaiser les relations, permettre le repos…Les prises en charge pouvaient également permettre aux familles de faire face à une situation particulière en bénéficiant d’un accueil d’urgence pour le personne en situation de handicap. Personnellement, je travaillais plus particulièrement sur le programme de jour. Mon hébergement Le temps d’arriverJe me suis d’abord logée à l’hôtel quelques jours puis j’ai rapidement trouvé une maison en location enpassant par agence de location. Mon installation Je me suis installée à Naxxar qui est une petite ville dans le centre de l’île. La vie y a été très plaisante avec les avantages du village (relations aisées à établir avec les habitants, peu de touristes…)et la proximité des transports en communs.* Le déroulement de mon séjour Mon séjour s’est très bien déroulé. J’airapidement pris le rythme de la vie maltaise. J’ai beaucoup apprécié les relations avec les habitants de mon village. J’ai découvert une culture très riche. L’anglais n’a pas été un problème longtemps. Les premières semaines, je me suis sentie un peu perdue mais passé deux semaines, j’ai commencé à m’habituer. Après un mois je me débrouillais bien dans toutes les taches courantes de la vie et quatre mois plus tard, je parlais et comprenaispresque tout. C’est aujourd’hui un réel plaisir que de parler anglais. Au niveau professionnel, j’ai beaucoup appris durant ces quatre mois. Malte offre une politique d’intégration très intéressante pour les personnes en situation de handicap. La prise en charge est également très différente avec plus de liberté et de libre arbitre pour les personnes accueillies. Je me suis bien intégrée à mon équipe professionnelle. Par le biais du travail, j’ai également pu rencontrer des personnes de nationalité multiples qui étaient là pour un stage ou du volontariat. J’ai ainsi partagé mon temps avec une belge, une néerlandaise, un maltais et un chinois. Nous avons beaucoup partagé autour de nos propres cultures et modes de vie et ça a été extrêmement intéressant.
11
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.