Visiter Venise : le programme

Publié par

Téléchargez ce document pour connaître tous les bons plans de Venise !

Publié le : vendredi 2 mai 2014
Lecture(s) : 20
Tags :
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
VISITER VENISE
LeGrandCanalaaa Pour Venise, qui semble surgir des eaux mais repose en fait sur de nombreux îlots, le Grand Canal constitue l’artère principale de la cité. Il est aussi la meilleure terrasse pour découvrir les palais miroitant dans la lagune. ˚Accès :Les accès indiqués sont ceux desservis par la ligne 1 duvaporetto. ˚Conseil :La lumière arrosant le Grand Canal est la plus belle tôt le matin et en début de soirée. Avis aux photographes ! Vous éviterez ainsi la foule et pourrez vous installer près du bastinguage duvaporettoou, encore mieux, à l’une des rares places assises situées à la proue de l’embarcation. Comptez 35 à 40mn pour un trajet. Dessinant un S inversé dont les pointsespagnol Santiago Calatrava, un d’inflexion se situent à hauteur du Rialtoquatrième pont (« della Costituzione », et de Ca’Foscari, le Grand Canal, long deou « di Calatrava »), de verre et d’acier, 3,8 km et d’une largeur variant de 30 àpermet aux piétons de rallier la gare 70 m pour une profondeur moyennedepuis le piazzale. de 5,5 m, n’est en aucun cas un passage Ferrovia di Santa LuciaB4 « obligé ». Mais une balade envaporettoconstitue une fascinante entrée en 44 (Gare de Santa Lucia) matière pour découvrir la Sérénissime. À gauche. Arrêt Ferrovia.La « porte de Les palais aux couleurs vives et service », comme l’appelait Gustav von resplendissant de mille dorures qui Aschenbach, héros malheureux deMort ouvrent sur le Grand Canal reflètent à Venisede Thomas Mann, a longtemps le caractère joyeux et optimiste des marqué l’entrée des visiteurs dans la Vénitiens, qui n’ont jamais connu de ville depuis la construction de la gare en siècle obscur, même au Moyen Âge, 1860. Le bâtiment actuel date de 1954. qui imposa partout ailleurs la nécessité PalazzoLabiaaad’ériger d’austères forteresses.C3 DE PIAZZALE ROMA À gauche. Face à l’arrêt Riva de Biasio.e Construite à la fin du 17s., un peu en À SAN MARCO retrait du Grand Canal, cette élégante demeure présente une façade à Piazzale RomaB4-5 bossages au rez-de-chaussée, et À droite. Arrêt du même nomdes pilastres ioniques et corinthiens. Le terminal des autobus, bordé de parkings, n’offreaux deux étages supérieurs, dont d’autre intérêt que de vous permettreles grandes fenêtres sont dotées de de vous installer confortablement dansbalcons. Les aigles sous le toit sont levaporettol’emblème de la famille Labiapartant en direction de San Marco/Lido. Dessiné par l’architecte(voir aussi p. 92). La plus belle artère de la ville est animée d’une intense circulation.
46
VISITER VENISE
47
VISITER VENISE
FondacodeiTurchiC4 Ca’d’OroaaaD4 À droite. Face à l’arrêt S. Marcuola. À gauche. Arrêt du même nom.Rendue e Restauré au 19s. et abritant désormais à ses fastes d’antan après une longue le musée d’histoire naturelle(voir p. 70), restauration achevée en 1995 (bien ce bâtiment de style vénéto-byzantin fut qu’elle ne reluise plus des dorures qui e conçu au 13s., pour le négoce comme la caractérisaient lorsqu’elle fut élevée en témoigne l’entrepôt au niveau du e au 15s.), la façade de ce superbe palais canal. Sa façade présente une véritable de style gothique fleuri est ouverte dentelle d’arcatures, coiffée de gracieux d’arcades au ras de l’eau, rappelant merlons en bordure du toit. Il doit son la double fonction d’habitation et nom aux marchands turcs, actifs de 1621 d’entrepôt. Aux étages supérieurs, à 1828. deux loggias sont « fermées » par des fenêtres à baies multiples aux PalazzoVendraminarcs entrecroisés et quadrilobés. CalergiaD3 Curieusement, l’ouverture n’est pas À gauche. Arrêt San Marcuola.centrée. La partie droite présente un Commandé par la noble famille Loredanmur plein et des fenêtres à simple à l’architecteMauro Codussibaie. Les angles sont rehaussés dequi y 48 travailla entre 1502 et 1504, ce palaiscordons de marbre entrelacés. Le palais Renaissance, orné de fenêtres géminéesabrite la collection réunie par son de style composite, constitue undernier propriétaire, le baronGiorgio magnifique exemple de réinterprétationFranchetti(voir p. 89). des architectures byzantine et gothique. PescherìaD4 Cédé à la Commune en 1946, il abrite le Casinomunicipal.(Poissonnerie) À droite. Arrêt Mercato. Ca’ PesaroaD4 Les arcades de cet édifice néogothique, e construit au début du 20s., sont À droite. Arrêt Santa Stae.Ce palais, envahies presque tous les matins par commencé parBaldassare Longhenales étals dumarché aux poissons(voir (1598-1682) et achevé après sa mort par aussi p. 69). Antonio Gaspari(vers 1670-vers 1730), présente un rez-de-chaussée à bossages Fabbriche NuoveD4 en pointe de diamant, orné à sa base de têtes de lions. Aux deuxième et troisièmeÀ droite. Arrêt Mercato. étages, de grandes fenêtres en pleinLongues et monotones, cesNouvelles cintre séparées par des colonnes ouvrentFabriques, dues à Jacopo Sansovino sur un balcon. Le palais abrite aujourd’hui(1486-1570), se situent dans la courbe le musée d’Art oriental et la galerieque décrit le Grand Canal. Ses arcades internationale d’Art moderne(voir p. 70).à bossage servaient à entreposer des
VISITER VENISE> LE GRAND CANAL
marchandises, tandis que la partied’Antonio Da Ponte, il fut inauguré haute abritait le tribunal de commerce.en 1591. Douze arcades doubles En semaine, les maraîchers y déploientdisposées symétriquement abritent des leurs étals(voir aussi p. 69).boutiques initialement réservées aux activités bancaires et financières(voir Ca’da MostoD4 aussi p. 69). À gauche. Arrêt Ca’ d’Oro ou Rialto.Dans P ziMocen ealaz igoC5 cette demeure du 13s. de style vénéto-byzantin naquitAlvise da Mosto(1432-Avant la dernière boucle, à gauche, face 1488), célèbre pour avoir navigué le long à l’arrêt San Tomà.Il s’agit en fait de des côtes occidentales de l’Afrique et quatre palais disposés côte à côte. Le atteint les îles du Cap-Vert. Les arcades premier, où l’on remarque deux blasons du palais révèlent comme à la Ca’d’Oro, en marbre, fut reconstruit en 1579 sa double fonction d’habitation et d’après un projet attribué à Alessandro d’entrepôt. Vittoria. Identiques, les deux suivants e La fenêtre à baies multiples du premier datent de la fin du 16s., tandis que étage est décorée de patères dans sa le dernier, appelé la « Vieille Maison », e e partie supérieure. Du 15au 18s., le était un édifice gothique qui subit une palais abrita le Leon Bianco, le plus bel restructuration dans la première moitié 49 hôtel de Venise. e du 17s., sous la direction de Francesco Contin. FabbricheVecchieD4 Cet ensemble abrita le philosophe À droite. Après l’arrêt Mercato.Giordano Bruno(1548-1600), ainsi que Détruit par un incendie, il fut reconstruitle poète britanniquelord Byron(1788-e par Scarpagnino au 16s. Séparées du1824).Ce dernier rentrait souvent au canal par un espace dévolu le matinpalais à la nage, parfois depuis le Lido ! au marché aux primeurs et certains Ca’ FoscariaC5 soirs à des festivités, lesAnciennes Fabriquesreposent elles aussi sur une À droite. Après l’arrêt San Tomà.série d’arcades abritant aujourd’hui une Situé à l’intersection du rio du même poignée de bars à vins(voir aussi p. 69). nom et du Grand Canal, ce palais présente une façade parfaitement PontediRialtoaaD5 symétrique, percée de trois groupes de Arrêt Rialto.On l’appelait, à l’originefenêtres à baies multiples superposées. (1170), « pont de la Monnaie » enSuccédant à un palais précédent, un peu raison de sa proximité avec l’hôtel deplus éloigné de la rive, il fut construit e la Monnaie. La version actuelle estau milieu du 15s. dans un style la sixième et la première en pierre,gothique, où l’on note des influences du lien le plus important entre lesde la première Renaissance, comme le deux rives du Grand Canal. Œuvrebas-relief en marbre situé au-dessus de
VISITER VENISE
la fenêtre à baies multiples du secondquelques doges et un certain étage. C’est aujourd’hui le siège centralCristoforo Moro, époux malheureux de l’Université.de Desdemona Barbarigo : ce drame inspira en 1609 à Shakespeare son PalazzoGrassiaC6Othello. Le palais se situe au-delà du rio Malpaga, sur lequel ouvre le charmant À gauche. Face à l’arrêt Ca’Rezzonico. petit palais Stern dont le jardin donne Aujourd’hui concédé à la Fondation sur le Grand Canal. Pinault(voir p. 68), il fut construit e au 18s. dans un style presque Gallerianéoclassique parGiorgio Massari, dell’Accademiaaaa C6 qui signa ainsi le dernier grand palais (Galeries de l’Académie) de la Sérénissime avant la chute de la À droite. Arrêt Accademia. République. Prenant appui sur un haut L’ancienne Scuola Grande della Carità soubassement à bossages (comprenant (gothique mais dotée d’une façade du le rez-de-canal et l’entresol), le décor de e 18 s.)et l’église attenante (construite façade présente des fenêtres en plein entre 1441 et 1452, probablement cintre au premier étage, et à frontons d’après un projet de Bartolomeo Bon), triangulaires au second(voir aussi p. 68). abritent l’Académie des beaux-arts 50e depuis le début du 19s.(voir p. 74). CaRezzonicoaaC6 Ponte dell’AccademiaC6 À droite. Arrêt du même nom. Dernier palais conçu parLonghena, il Arrêt Accademia. n’était élevé que jusqu’au premier étage Ce haut pont de bois est la copie de celui à la mort de l’artiste et fut achevé par qui a été lancé sur le canal en 1932 par Giorgio Massari. Le rez-de-chaussée, Eugenio Miozzi, pour remplacer une à bossages, est rythmé par des colonnes première version, tout de fer, réalisée engagées dont on retrouve l’écho au en 1854 par l’ingénieur anglaisAlfred premier étage, où la décoration est Neville. La hauteur réduite ne facilitant particulièrement riche, de même qu’au pas le passage desvaporetti,il dut donc second. Ces deux niveaux sont dotés être remplacé. de vastes balcons. Ce palais abrite aujourd’hui un musée consacré au 18s.CavazzoPalalli e vénitien(voir p. 81).FranchettiaC-D6 À gauche. Après l’arrêt Accademia. PalazzoMoroC6 e Bâti dans la seconde moitié du 15s., il À droite. Après l’arrêt Ca’Rezzonico.présente une noble façade délicatement e Ce palais du 16s., simple et austère,ajourée de fenêtres à cinq baies, ornées appartenait à une famille originaired’arcatures entrecroisées et de motifs de Morée (Péloponnèse) qui donnaquadrilobés. Il fut transformé à la fin Une calle menant au Grand Canal.
VISITER VENISE
e du 19s. parCamillo Boito, le frèreleurs invités puisque l’écrivain français du musicien, librettiste et dramaturgeHenri de Régnier(1864-1936) y vécut padouanArrigo Boito(1842-1912). sanséprouver apparemment le besoin de mettre fin à ses jours. PalazzoBarbarigoD6 Santa Maria della À droite. Après l’arrêt Accademia. SaluteaaD6 Les mosaïques, qui décorent la façade e de ce palais du 16s. et représententÀ droite. Arrêt Salute. L’imposante masse Charles Quint dans l’atelier de Titienblanche de cette église de l’architecte et Henri III à Murano, ont été réaliséesvénitien Baldassare Longhena se par la « Compagnie Venise et Murano »,remarque de loin. Elle se signale par ses entreprise de verrerie d’art et degrandes volutes en aileron, nommées mosaïques qui restaura l’édifice à la finorecchioni(grandes oreilles), et fut construite pour exaucer un vœu formulé e du 19s. par le doge dans le but de conjurer Palazzo Corner dellal’épidémie de peste qui sévit dans la cité Ca’GrandaD6en 1630(voir photo p. 75). À gauche. Entre les arrêts Accademia et Dogana da Mar 52Giglio.Siège de la Préfecture, ce palais (Douane de Mer)D6 Renaissance fut conçu par Sansovino À droite. Entre l’arrêt Salute et Vallaresso. pour le neveu de la reine de Chypre, Jadis, les marchandises étaient Caterina Cornaro. Le rez-de-chaussée déchargées sur cette proue formée à bossages s’ouvre au centre par par la pointe du quartier de Dorsoduro trois arcades monumentales. Les où l’on payait l’octroi (d’où son nom). fenêtres en plein cintre des étages e Datant de la seconde moitié du 17s., supérieurs alternent avec des colonnes la construction qui s’y élève est coiffée géminées. d’une tour au sommet de laquelle deux Ca’ DarioaD6 atlantes soutiennent le Globe et une allégorie de la Fortune. Reconvertie, la À droite. Face à l’arrêt Giglio.Ce petit douane abrite désormais la collection e palais de la fin du 15s. bénéficie d’art contemporain de F. Pinault d’une décoration raffinée en marbre (voir p. 78). polychrome. Construit par les Lombardo pourGiovanni Dario, secrétaire du Sénat de la République auprès du sultan, ce bâtiment est enveloppé d’une aura sinistre en raison de la mort violente de plusieurs de ses propriétaires… « malédiction » qui semble épargner
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.