[NOTE] Le charbon, une source d'énergie durablement présente.

Publié par

Note du pôle énergie Le charbon n’est pas une énergie du passé, il est durablement présent 1. ETAT DES LIEUX : LE CHARBON DEVIENT LA PREMIERE SOURCE D’ENERGIE AU MONDE. La disparition du charbon dans certains pays européens pouvait laisser penser que le charbon était une énergie du passé. Pourtant,en 2013 l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) prévoyait que le charbon redeviendrait la première source d'énergie en 2015. Le fait que le charbon soit incontournable tient aussi bien à des raisons structurelles que conjoncturelles. Les réserves prouvées de charbon représentent près de120 années de consommationau rythme actuel d'extraction, soit 2 à 3 fois plus que le gaz et le pétrole. Par ailleurs les ressources en charbon sont mieux réparties sur la surface du globe. Enfin, le charbon est souvent plus économique que le gaz pour la production électrique. Aujourd'hui la production de charbon est de l'ordre de 8 milliards de tonnes par an, soit un marché de près de 600 milliards de dollars. Le charbon permet d'assurer 40% de la production électrique mondiale. Production et Consommation de Charbon dans le monde. Source: BP Statisitical Review, Edition 2014 1 2. LA CHINE : LE CHARBON COMME COMPLEMENT DU NUCLEAIRE DANS SA CROISSANCE ENERGETIQUE.
Publié le : jeudi 28 mai 2015
Lecture(s) : 53
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Note du pôle énergieLe charbon n’est pas une énergie du passé, il est durablement présent 1. ETAT DES LIEUX : LE CHARBON DEVIENT LA PREMIERE SOURCE D’ENERGIE AU MONDE. La disparition du charbon dans certains pays européens pouvait laisser penser que le charbon était une énergie du passé. Pourtant,en 2013 l'Agence Internationale de l'Energie (AIE) prévoyait que le charbon redeviendrait la première source d'énergie en 2015. Le fait que le charbon soit incontournable tient aussi bien à des raisons structurelles que conjoncturelles. Les réserves prouvées de charbon représentent près de120 années de consommationau rythme actuel d'extraction, soit 2 à 3 fois plus que le gaz et le pétrole. Par ailleurs les ressources en charbon sont mieux réparties sur la surface du globe. Enfin, le charbon est souvent plus économique que le gaz pour la production électrique. Aujourd'hui la production de charbon est de l'ordre de 8 milliards de tonnes par an, soit un marché de près de 600 milliards de dollars. Le charbon permet d'assurer 40% de la production électrique mondiale. Production et Consommation de Charbon dans le monde. Source: BP Statisitical Review, Edition 2014
1
2. LA CHINE : LE CHARBON COMME COMPLEMENT DU NUCLEAIRE DANS SA CROISSANCE ENERGETIQUE. La Chine est la première puissance « charbonnière » mondiale, en étant à la fois le premier producteur de charbon (42%) et le premier consommateur (50%). Or la production électrique chinoise a été multipliée par 3 en 10 ans etle charbon contribue à plus de 75% de cette production électrique. La consommation électrique par habitant n’y demeure pas moins 10 fois inférieure à celle des Etats-Unis. Si la Chine maintient un programme nucléaire ambitieux et des objectifs en énergies renouvelables importants (la Chine est d'ores et déjà le premier producteur d'électricité à partir d'ENR),la croissance électrique chinoise passera aussi par la croissance de son parc charbon. Afin de répondre à la problématique de la pollution urbaine (épisodes récurrents de « fog » …), certaines mesures seront prises afin d'éviter la présence de centrales polluantes à proximité des grandes villes. Ces aménagements marginaux ne sauraient néanmoins totalement infléchir la tendance : l’AIE prévoit une croissance de 50% du parc charbon à horizon 2040. Compte-tenu de l’efficacité croissante des centrales électriques au charbon cette croissance ne veut pas forcément dire toujours plus de combustible, mais installe durablement le charbon dans le mix électrique chinois. 3. ETATS-UNIS : LE GAZ DE SCHISTE N’A PAS TOTALEMENT REMPLACE LE CHARBON. Les Etats-Unis sont derrière la Chine l'autre géant énergétique mondial, avec près de 18% de l'électricité produite dans le monde et 17% des émissions de C02. La 1 production électrique y reste très dépendante ducharbon avec une part de 40% à comparer avec la part du gaz naturel de 27% et celle du nucléaire de 20%.Cette dépendance tient notamment à l’abondance de la ressource sur le sol américain (30% des réserves mondiales). La « révolution » des gaz de schiste a eu pour conséquence d’envoyer sur le marché mondial du charbon bon marché non utilisé dans la production 1 Source: EIA (US. Energy Information Administration). Chiffres de la production électrique 2013.
2
d’électricité américaine. Mais comme l'ont démontré les fluctuations de 2013, au moindre renchérissement du gaz, le charbon est prêt à regagner des parts de marché aux Etats-Unis. Ainsi, vu les incertitudes qui perdurent sur le gaz de schiste, vu l’historique et le tissu socio-économique construit autour du charbon, cette ressource demeurera, à moyen terme, une composante majeure du paysage énergétique américain. 4. ALLEMAGNE : LE CHARBON COMME ENERGIE DE TRANSITION ENTRE LE NUCLEAIRE ABANDONNE A LA SUITE DE FUKUSHIMA ET LE DEVELOPPEMENT DES ENR. La production électrique allemande repose à 4 5 % s u r l e c h a r b o n . Cette proportion reste relativement stable depuis des années. La sortie précipitée du nucléaire a initialement conduit les électriciens allemands à recourir à leurs centrales au charbon, en dépit des objectifs sur les émissions de CO2. L'Allemagne a désormais fixé ses priorités, la première étant decontinuer à accroître la part des énergies renouvelables pour compenser totalement la sortie définitive du nucléaire en 2022. Elle est en bonne voie car les ENR représentent désormais près de 30% de la production électrique contre 15% environ pour le nucléaire. Maisces ENR ne sauront supplanter le charbon à court terme (horizon cinq à dix ans). La Chancelière a elle-même déclaré en 2013 que "les centrales conventionnelles (houille, lignite, gaz) font partie intégrante du bouquet énergétique et sont indispensables dans un horizon prévisible». Enfin avec un prix de la tonne de CO2 de l’ordre de 5/tonne en Europe (lorsqu’un niveau 4 fois plus élevé est nécessaire pour que le gaz devienne compétitif face au charbon), les centrales au charbon – efficaces – ont un rôle durable à jouer dans le mix énergétique allemand. Ainsi, une analyse des trois principaux pays développés et charbonniers au monde montre que le charbon reste incontournable en tant que ressource peu onéreuse, bénéficiant d’une chaîne d’approvisionnement flexiblerépond de. Il plus parfaitement aux besoins des économies émergentes. Par conséquent, si les accords internationaux permettant de limiter le développement du charbon doivent rester la priorité, la poursuite des recherches sur le charbon "propre" est aussi nécessaire.
3
Pistes de travail liées au charbon en France : 1.En dépit du rôle mar ginal du charbon dans le mix énergétique national, se positionner sur les enjeux charbonniers à l’échelle mondiale voire inciter à la R&D. 2.Sensibilisation renforcée dans le cadre de la COP 21. Ne pas négliger la valorisation des gaz de houille, qui permettrait de répondre aux enjeux locaux, environnementaux et économiques de l’après charbon, notamment dans les bassins du Nord de la France, mais aussi à l’export.
4
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.