Conférence sur la Dépendance : Intervention d'Hélène Charrondière

De
Publié par

Hélène Charrondière Directrice du Pôle Pharmacie-Santé hcharrondiere@lesechos.fr Ligne directe : 01 49 53 89 18 Le secteur de la télémédecine en France Introduction à la table ronde Les nouvelles technologies de la santé : les solutions d'une autonomie prolongée Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 1 PRÉSENTATION DU PÔLE ECHOS BUSINESS Qui sommes-nous ?  Les Echos Business est une division du groupe Les Echos. Elle rassemble les produits et services destinés aux décideurs de l’économie française : conférences, études, formations et salons professionnels.  Effectif en 2013 : 50 personnes. CA réalisé en 2012 : 12 MEUR.  Le groupe Les Echos est filiale à 100 % du groupe LVMH. Pôle Etudes & Formations Pôle Brand content BtoB Pôle Evénementiel Pôle Salons Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 2 LES ÉTUDES MULTICLIENTS PUBLIÉES PAR LES ECHOS ETUDES Exemples d’études multiclients — Les perspectives du marché et de la distribution de l’automédication en France — La vente de médicaments par Internet : quelles perspectives à horizon 2015 ?
Publié le : mercredi 27 mars 2013
Lecture(s) : 189
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins

Hélène Charrondière
Directrice du Pôle Pharmacie-Santé
hcharrondiere@lesechos.fr
Ligne directe : 01 49 53 89 18
Le secteur de la télémédecine
en France
Introduction à la table ronde
Les nouvelles technologies de la santé :
les solutions d'une autonomie prolongée
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 1 PRÉSENTATION DU PÔLE ECHOS BUSINESS
Qui sommes-nous ?
 Les Echos Business est une division du groupe Les Echos. Elle rassemble les produits et services destinés aux décideurs
de l’économie française : conférences, études, formations et salons professionnels.
 Effectif en 2013 : 50 personnes. CA réalisé en 2012 : 12 MEUR.
 Le groupe Les Echos est filiale à 100 % du groupe LVMH.
Pôle Etudes & Formations Pôle Brand content BtoB Pôle Evénementiel Pôle Salons
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 2 LES ÉTUDES MULTICLIENTS PUBLIÉES PAR LES ECHOS ETUDES
Exemples d’études multiclients
— Les perspectives du marché et de la
distribution de l’automédication en France
— La vente de médicaments par Internet :
quelles perspectives à horizon 2015 ?
— Les devices connectés au service de la force
de vente : l’exemple de l’industrie
pharmaceutique
— Les innovations digitales du marketing
pharmaceutique
— La distribution du médicament en France
— L'avenir de la visite médicale
— La cartographie du système
de santé français en 2012
— Les perspectives du marché français
de la biologie médicale
— Le marché des marques
de distributeurs en pharmacie
— Le circuit français des parapharmacies en 2012
— …
Une dizaine d’études multiclients publiées chaque année
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 3 Document
confidentiel LES ÉTUDES ET ENQUÊTES AD’HOC RÉALISÉES PAR LES ECHOS ETUDES
Types de missions ad’hoc réalisées
 Le pôle Ad’hoc des Echos Etudes allie une triple expertise :
— L’expertise sectorielle détenue par une équipe de consultants et de directeurs de missions
spécialisés par secteur
— Une expérience opérationnelle du terrain des études et du conseil
— Une maîtrise des méthodologies d’études qualitatives et quantitatives
 Les missions ad’hoc réalisées :
— Etudes « Usages et Attitudes »
— Enquêtes de satisfaction
— Etudes barométriques, observatoires
— Études de marché (valorisation, segmentation, scénarios de croissance)
— Benchmark concurrentiels et sectoriels, monographies d’entreprises
— Diagnostic financier et évaluation d’entreprises
— Etudes d’opportunité
— Business plan
— Rédaction de livres blancs
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 4 Document
confidentiel LES FORMATIONS SECTORIELLES ORGANISÉES PAR LES ECHOS FORMATION
Exemples de formations inter-entreprises
 Market access : nouveaux défis - Quelles évolutions
dans les organisations ? Européanisation versus régionalisation
du market access : quelles perspectives ?
 Le marché pharmaceutique en France - PLFSS 2013, loi de
réforme du médicament, régionalisation du système de santé
 L'industrie pharmaceutique mondiale - Vision prospective
de la reconfiguration du secteur et des stratégies des groupes
leaders de la pharmacie
 Le marché pharmaceutique hospitalier - Financement des
médicaments, tarification à l'activité , convergence tarifaire,
market access à l’hôpital quelles perspectives ?
 La distribution pharmaceutique de gros
 La pharmacie de détail - Quels nouveaux enjeux ?
 L'e-marketing à l'heure de la Santé 2.0 – Quelles
opportunités stratégiques pour l’industrie pharmaceutique ?
 Le lobbying dans la santé - Maîtriser les leviers d'une
stratégie d'influence
 L'assurance santé complémentaire – Réglementation
et nouveaux enjeux
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 5 Document
confidentiel LES ECHOS ETUDES ET FORMATIONS
Directrice du Pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes
Hélène CHARRONDIERE
Directrice du pôle Pharmacie-Santé des Echos Etudes
Expériences et références
Depuis plus de 15 ans, Hélène Charrondière suit les évolutions du marché et du secteur pharmaceutique
à travers la réalisation de nombreuses publications multiclients et d’études ad’hoc, menées pour le Groupe Les Echos
16, rue du Quatre Septembre compte des industriels du médicament et des autorités de santé.
75112 Paris Cedex 02
Elle était précédemment responsable du cabinet Direct Research, division Etudes et Conseil du groupe
Tél. : +33 (0)1 49 53 89 18
Direct Medica, spécialisée dans le domaine pharmaceutique et médical.
Port. : +33 (0)6 16 19 48 05
hcharrondiere@lesechos.fr
Domaines d’expertise
• Environnement économique et réglementaire du secteur et du marché pharmaceutique
• Promotion et marketing pharmaceutique, visite médicale et officinale
• Distribution pharmaceutique de gros et de détail, évolutions de l’exercice officinal
• Suivi des marchés pharmaceutiques au niveau mondial et en France (éthique, générique,
automédication)
• Santé mobile et innovations digitales des laboratoires pharmaceutiques
Formations
Master 2 en économie de la santé - Paris Dauphine
Diplômée de l’Ecole supérieure de commerce de Rouen
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 6 Document
confidentiel LE DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE DEPUIS LA LOI HPST
Un cadre réglementé par les autorité de santé
Les cinq types d’actes de télémédecine, tels que définis par la loi HPST
 Les décrets du 19 octobre 2010 définissent 5 champs d’application
Télésurveillance
Autorise un professionnel de santé Téléexpertise Téléconsultation à analyser à distance les données
Permet à un professionnel de santé nécessaires au suivi d’un patient, Consiste pour un professionnel de de solliciter à distance l’avis d’un ou notamment dans le suivi des santé, à assurer une consultation à plusieurs confrères spécialisés dans maladies chroniques à domicile, et à distance un domaine prendre les décisions médicales
qu’exige sa prise en charge
Téléassistance
Permet à un professionnel de santé
d’en aider un autre à distance, Réponse médicale
pendant que ce dernier pratique un Ce type d’acte recouvre en acte sur le patient (un infirmier particulier les service du SAMU peut ainsi se faire aider à distance
par un médecin, pour administrer
des soins spécifiques)
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 7 LE DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE DEPUIS LA LOI HPST
Un cadre réglementé par les autorité de santé
 La DGOS a mis en place un Plan Stratégique National de Télémédecine. Celui-ci a été élaboré par
un comité de pilotage, lui-même appuyé par la Direction à la Stratégie des Systèmes d’Information
de Santé (DSSlS), l’ASIP et l’ANAP
 Ce plan, présenté au cours du 1er trimestre 2012, a pour objectif de passer d’une logique
« pionnière », expérimentale, à une logique de déploiement généralisé en région des actes
de télémédecine
 L’ASIP joue un rôle majeur, en suivant les projets en cours pour :
— S’assurer que ces programmes sont suffisamment solides techniquement et économiquement.
— Faire connaître les expérimentations qui fonctionnent bien, à plus grande échelle, pour
centraliser, plutôt que de démultiplier les coûts d’investissements en technologies en région
 Sur la base des travaux qui ont servi à l’élaboration du Plan Stratégique National de Télémédecine,
les ARS ont eu pour mission d’élaborer leurs Programmes Régionaux de Télémédecine (PRT),
en prenant en compte les orientations nationales et en les adaptant aux priorités régionales
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 8 LE DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE DEPUIS LA LOI HPST
Un cadre réglementé par les autorité de santé
Contractualisation des programmes rendue obligatoire par la DGOS
 Il est désormais obligatoire pour tout établissement ou professionnel de santé souhaitant engager
des actions de télémédecine, de signer des contrats et convention avec l’ARS
 Les modalités de ces contrats et conventions sont définies dans le Guide méthodologique pour
l’élaboration des contrats et des conventions en télémédecine publié par la DGOS (avril 2012)
 Il s'agit par le biais de cette contractualisation, d'une mise en conformité des projets de
télémédecine avec le décret du 19 octobre 2010
 La DGOS permet aux ARS, par le biais de ces contrats, d'avoir un droit de regard sur tous les
projets de télémédecine proposés en régions. Ainsi, les ARS peuvent :
— S'assurer qu'ils sont en ligne directe avec les priorités fixées dans le SROS, puis dans le PRT
— Contrôler la qualité des activités de télémédecine
— Faciliter la communication sur les programmes réalisés
— Garantir les conditions de leur reproductibilité
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 9 LE DÉVELOPPEMENT DE LA TÉLÉMÉDECINE DEPUIS LA LOI HPST
Structure du marché de la télémédecine : les chiffres clés
 En 2012, la DGOS a recensé 256 projets de
télémédecine en France, dont 44 % sont opérationnels
 Deux constats s’imposent :
 Ces projets sont très hospitalo-centrés
 Ils suivent une logique en « tuyau d’orgue » (réponse
à des diagnostics, en suivant une logique verticale
plutôt que transversale)
 Le principal enjeu réside dans le déploiement de la
télémédecine en médecine ambulatoire. Celui-ci
passera principalement (exclusivement ?) par les
structures de soins coordonnés : MSP, centres de
santé, pôles de santé
 La DGOS prête désormais la plus grande attention aux
projets qui témoignent de :
 Des changements ou innovations organisationnels
 Du nombre de patients potentiellement concernés
 Du SMR du projet
 Les professionnels font souvent appel à la télé-expertise,
en particulier en radiologie, discipline dans laquelle
l’analyse d’imagerie peut se faire aisément à distance
 Parmi les autres expérimentations en cours, un certain
nombre s’inscrivent dans les priorités nationales :
 Nombreuses initiatives dans le domaine des AVC
 Prise en charge des pathologies chroniques
 Réponses au manque de médecins dans des zones
sous-médicalisées (permanences téléphoniques)
Plusieurs réponses possibles
Source : Les Echos Etudes, d’après TIC Santé
Conférence Les Echos – Dépendance : quelles réponses pour faire reculer et accompagner la dépendance ? – 26 mars 2013 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.