Appel à projets 2015 du Plie de la CAECE

De
Publié par

Appel à projets 2015 du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne Les candidats souhaitant répondre à l’appel à projets du PLIE de la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne devront positionner leur projet sur le compte de l’Association de Gestion des Fonds Européens en Essonne (AGFE91). Cette association, regroupant l’ensemble des PLIE de l’Essonne, est l’organisme intermédiaire pivot qui assurera les missions de gestion des PLIE de l’Essonne. Les candidats à l’aide communautaire attribuée dans le cadre du PLIE d’Evry seront en mesure saisir leur dossier de demande dans l’application “Ma démarche FSE” dès que le compte de l’AGFE91 aura été créé par la DGEFP. Pour vous tenir informer de la création de ce compte, vous pouvez contacter le service gestionnaire de Dynamique Emploi : 01 60 78 91 10. Le dépôt de la demande d’aide communautaire Les bénéficiaires potentiels à l’aide communautaire doivent : 1. Créer un compte sur le site : https://ma-demarche-fse.fr/demat/ 2.
Publié le : mardi 6 janvier 2015
Lecture(s) : 41
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins






Appel à projets 2015 du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de la
Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne



Les candidats souhaitant répondre à l’appel à projets du PLIE de la Communauté
d’Agglomération Evry Centre Essonne devront positionner leur projet sur le compte de
l’Association de Gestion des Fonds Européens en Essonne (AGFE91). Cette association,
regroupant l’ensemble des PLIE de l’Essonne, est l’organisme intermédiaire pivot qui
assurera les missions de gestion des PLIE de l’Essonne.

Les candidats à l’aide communautaire attribuée dans le cadre du PLIE d’Evry seront en
mesure saisir leur dossier de demande dans l’application “Ma démarche FSE” dès que le
compte de l’AGFE91 aura été créé par la DGEFP.

Pour vous tenir informer de la création de ce compte, vous pouvez contacter le service
gestionnaire de Dynamique Emploi : 01 60 78 91 10.




Le dépôt de la demande d’aide communautaire

Les bénéficiaires potentiels à l’aide communautaire doivent :


1. Créer un compte sur le site :


https://ma-demarche-fse.fr/demat/


2. Déposer leur dossier de demande sur le site « Ma démarche FSE » en le
rattachant à l’appel à projets du PLIE de la Communauté d’Agglomération
Evry Centre Essonne




1


Le Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi -PLIE- de la Communauté d’Agglomération Evry
Centre Essonne intervient en complémentarité des politiques publiques en faveur de l’accès
ou du retour à l’emploi des publics qui en sont le plus éloignés. Afin de remplir cet objectif, le
PLIE s’appuie sur une programmation d’actions adaptées aux besoins identifiés localement.
Un nouveau cadre européen pour 2014-2020
Une nouvelle période de programmation FSE s’ouvre sur les années 2014 à 2020 avec
la mise en œuvre d’un nouveau Programme Opérationnel National (PON) FSE pour l’Emploi
et l’Inclusion.
Ce Programme Opérationnel National FSE 2014-2020 Emploi-Inclusion a été validé par la
Commission Européenne le 10 octobre 2014.
La stratégie retenue par la Commission Européenne repose sur les axes suivants :
 Axe 1 : Accompagner vers l’emploi les demandeurs d’emploi et les inactifs, soutenir
les mobilités professionnelles et développer l’entrepreneuriat ;
 Axe 2 : Anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels ;
 Axe 3 : Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion ;
 Axe 4 : Assistance technique ;
L’action des PLIE s’inscrit dans le cadre de l’axe 3 du Programme Opérationnel National, qui
retient les objectifs suivants :
- Développer les projets de coordination et d’animation de l’offre en faveur de l’insertion et de
l’économie sociale et solidaire ;

- Augmenter le nombre de parcours intégrés d’accès à l’emploi des publics très éloignés de
l’emploi en appréhendant les difficultés rencontrées de manière globale;

- Mobiliser les employeurs et les entreprises dans les parcours d’insertion ;

- Soutenir l’inclusion active, y compris en vue de promouvoir l’égalité des chances, la
participation active et une meilleure aptitude à l’emploi ;

- Promouvoir l’inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination,

Un territoire marqué par des disparités

Le territoire de la Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne possède une forte
attractivité économique avec 69 000 emplois proposés pour un nombre de 58 000 actifs
résidents. Parmi les secteurs d’activités fournissant le plus d’emplois : le commerce, le
transport et la logistique représentent plus de la moitié des opportunités sur le territoire. En
outre, l’agglomération constitue également un pôle administratif et universitaire important
2 avec de nombreux postes dans l’administration publique, l’enseignement, ainsi que dans le
secteur sanitaire et social.

Malgré le volume important d’emplois offerts, le taux de chômage demeure élevé auprès des
habitants les plus fragiles, notamment les jeunes, les séniors et les habitants des quartiers
prioritaires intégrés dans le Contrat de Ville : Les Pyramides/Bois Sauvage, Aunettes,
Epinettes, le Parc aux Lièvres, Champs-Elysées, Champtier du coq, Petit Bourg, les
Passages à Evry, le Canal à Courcouronnes et Le Plateau/Ferme du Temple à Ris-Orangis.
Il est donc fondamental de favoriser le rapprochement entre les acteurs de l’insertion, de
l’emploi et ceux du développement économique en proposant des solutions innovantes dans
la lutte contre le chômage et l’exclusion.

L’Agglomération accueille plus de 3 000 Bénéficiaires du RSA, soit environ 16 % des
bénéficiaires du RSA du Département et 12 % des Demandeurs d’Emploi Longue Durée
(DELD) essonniens habitent sur Evry, Courcouronnes ou Ris-Orangis. La zone d’emploi
d’Evry possède le taux de chômage le plus élevé du Département.

Depuis 1993, le PLIE de la Communauté d’’Agglomération Evry Centre Essonne intervient
dans la lutte contre l’exclusion et le chômage. Son objectif est de permettre à des personnes
éloignées du marché de l’emploi de construire de véritables parcours individualisés
d’insertion professionnelle pour rejoindre l’emploi durable.

PROGRAMMATION 2015

La procédure d’appel à projets permet de favoriser l’émergence de projets et d’actions
innovantes à destination des participants du PLIE. L’Association Dynamique Emploi a intégré
un Organisme Intermédiaire pivot qui, dans le cadre du PLIE de la Communauté
d’Agglomération Evry Centre Essonne, redistribue sous forme d’aide communautaire une
partie de la Subvention Globale qui lui est attribuée.
La gestion administrative et financière des opérations retenues par le comité de
pilotage du PLIE de la Communauté d’Agglomération sera réalisée par l’Association
de Gestion des Fonds Européens en Essonne.
Face aux difficultés de mobilité des personnes inscrites dans un parcours d’insertion les
projets retenus doivent pouvoir être mis en œuvre au plus près des besoins des participants
du PLIE et notamment au cœur des quartiers prioritaires. C'est-à-dire à l’échelle du bassin
d’emploi, dans les zones desservies par les réseaux de transports collectifs.

Conformément aux orientations validées par le comité de pilotage, les projets présentés
doivent remplir un ou plusieurs des objectifs suivants :

 Agir sur les publics les plus défavorisés par un accompagnement adapté notamment
au cœur des quartiers prioritaires
 Intervenir pour lever les freins à l’emploi
 Soutenir la formation des participants notamment sur les savoirs de base
 Préparer et professionnaliser les participants en fonction des besoins des entreprises
 Développer l’économie sociale et solidaire et plus spécifiquement le secteur de
l’insertion par l’activité économique
 Mobiliser les entreprises au service des demandeurs d’emploi les plus défavorisés

3 Les jeunes et les séniors sont parmi les populations les plus touchées par le chômage. La
question de l’âge est souvent considérée comme un obstacle dans une entreprise. De
nombreuses années d’expérience deviennent synonymes d’obsolescence et le manque
expérience renvoie à de l’incompétence. Pour éviter les écueils liés aux différences
générationnelles, celles-ci doivent être présentées comme des atouts plutôt que vécues
comme des handicaps. Le PLIE s’attachera donc à favoriser les échanges entre des
personnes appartenant à des générations différentes et participer ainsi au développement
des dispositifs qui iront dans ce sens.
Le PLIE aura vocation à accompagner tous les dispositifs innovants qui permettent de créer
de nouvelles formes de réponses aux problématiques posées en termes d’emploi et
d’insertion (mobilité, santé, numérique, etc.).

AGIR SUR LES PUBLICS LES PLUS DEFAVORISES PAR UN ACCOMPAGNEMENT
ADAPTE
L’exclusion générée par le chômage touche principalement les territoires les plus fragiles de
l’agglomération et notamment les quartiers prioritaires. Le PLIE permettra, en lien avec les
acteurs concernés, le renforcement des accompagnements vers l’emploi notamment au sein
des quartiers prioritaires pour les habitants qui demeurent aujourd’hui éloignés de l’emploi.

L’accompagnement développé par le PLIE propose une prise en compte de la personne
dans sa globalité. Le conseiller professionnel, identifié Référent de Parcours, réalise un
accompagnement dans l’accès ou le retour à l’emploi en s’appuyant sur les dispositifs de
droit commun, mais également sur des actions spécifiques.

Les participants sont orientés vers les Référents de parcours après validation de leur
inscription dans le PLIE par la Commission de Validation des Parcours du PLIE. Cette
instance, composée de l’ensemble des partenaires prescripteurs, des Référent de Parcours
et du service d’animation du PLIE a pour mission de valider les entrées et les sorties du
PLIE.

Le conseiller professionnel – Référent de Parcours - possède également une parfaite
connaissance de l’environnement socio-économique, du dispositif formation-emploi et du
secteur de l’Insertion par l’Activité Economique.

Dès les premiers entretiens, le Référent de Parcours PLIE clarifie le besoin de formation et
oriente la personne vers la ou les prestations indispensables à son retour à l’emploi.

Le Référent de Parcours propose un accompagnement individualisé, renforcé et global.

1. Individualisé
Pour chaque participant, le Référent de Parcours est à l’écoute de sa situation, entend sa
demande, clarifie ses attentes et ses besoins. Il l’oriente vers les différentes actions ou
prestations qui constituent les étapes du parcours. Après avoir exploré le dispositif de
droit commun (prestations ou formations financées par l’Etat, la Région ou le
Département) et les formations mises en place par le PLIE, le Référent de Parcours peut
éventuellement solliciter le Fonds d’Aide du PLIE, dans le cadre d’une commission
technique, en vue du cofinancement d’une formation ou pour la levée des freins à
l’emploi

2. Renforcé
4 S’adressant aux personnes éloignées de l’emploi, le lien entre la personne accompagnée
et le Référent de Parcours doit être fort et les contacts réguliers. Un rendez-vous
mensuel donnant lieu au renseignement du logiciel de suivi des parcours doit être a
minima réalisé. Le référent doit être disponible à chaque étape du parcours afin de lever
les éventuelles difficultés et prévenir, le cas échéant, les risques de rupture. Un référent
intervenant à temps plein dans la construction des parcours des participants PLIE
accompagne 80 personnes (en file active).

3. Global
L’émergence d’un projet professionnel est fondée sur les potentialités de la personne.
L’accompagnement prend en compte l’ensemble des difficultés que peut rencontrer le
participant dans son insertion professionnelle : accès au droit, logement, santé, mobilité,
etc… Les Référents de Parcours collaborent ensemble et avec les travailleurs sociaux
pour proposer des actions et rechercher les solutions les mieux adaptées aux besoins.

La pédagogie d’accompagnement mise en œuvre doit faciliter le retour et le maintien dans
l’emploi des participants et permettre pour un Référent de Parcours intervenant à temps
plein de conduire au minimum de 25 participants en situation de sorties positives par an
selon les critères définis dans le protocole d’accord (emploi cumulé de 6 mois dans les 12
derniers mois ou par la validation d’une formation qualifiante).

En outre, le Référent de Parcours assure la saisie des parcours et de son activité dans les
logiciels spécifiques et utilise l’ensemble des supports administratifs et de communication qui
lui ont été transmis.

INTERVENIR POUR LEVER LES FREINS A L’EMPLOI
Les participants rencontrent un certain nombre de difficultés qui constituent autant de freins
dans la construction de leur parcours d’insertion sociale et professionnelle. Les freins
identifiés de façon récurrente auprès des participants sont : la mobilité, la garde d’enfant et
l’accès à la formation (frais d’inscription, matériel pédagogique, financement de formation…).

- La mobilité géographique

Le manque d’autonomie en termes de déplacements est un véritable frein à l’insertion
sociale et professionnelle des publics défavorisés. Ces difficultés de mobilité rencontrées par
les publics sont autant d’ordre psychologique et comportemental que financier.

En outre, la méconnaissance des moyens existants à leur disposition notamment en matière
de transports en commun et de tarification sociale renforce cette problématique qui constitue
un véritable handicap dans leurs parcours de retour à l’emploi.

Les réponses apportées sur cette question peuvent être multiples et devront intégrer les
objectifs suivants :

 favoriser l’insertion socioprofessionnelle des publics défavorisés en levant les
obstacles rencontrés en termes de mobilité.
 rendre les voyageurs acteurs de leur mobilité.
 développer l’autonomie et la mobilité des participants
 promouvoir l’accès du public accompagné aux tarifications sociales.

- La garde d’enfant

5 Lors d’une reprise d’activité, pour se rendre à un entretien d’embauche ou à une formation,
la problématique de garde d’enfants demeure une problématique lourde, notamment pour le
public féminin qui représente près des deux tiers des chercheurs d’emploi accompagnées
dans le cadre du PLIE.

En effet, le démarrage d’une activité professionnelle a souvent lieu dans l’urgence et le
participant doit trouver un mode de prise en charge pour son enfant très rapidement. Or, les
participants se tournant vers la crèche collective ou familiale sont très souvent mis sur liste
d’attente, et tous n’ont pas la possibilité de faire appel à des solutions familiales ou « de
voisinage ».

Quant aux assistantes maternelles et les haltes-garderies, ces alternatives posent le
problème du coût, les dispositifs de prise en charge de la Caisse d’Allocations Familiales ou
du Conseil général demandant parfois un certain délai pour prendre effet.

Des solutions souples et réactives doivent être mise en place pour résoudre cette difficulté
en s’appuyant sur les dispositifs existants, notamment avec la CAF qui développe des
solutions sur les modes de garde atypiques.


- L’accès à la formation

Les participants du PLIE ne possèdent pas toujours les ressources financières suffisantes
pour assumer les frais de formation restant à leur charge.

Ces coûts peuvent être liés soit à des frais d’inscription à une formation, du matériel
pédagogique ou encore des frais de formation importants restant à la charge du participant
une fois l’ensemble des cofinancements existant mobilisés.

6
CONSTRUIRE UN PROJET PROFESIONNEL COHERENT
Afin de rejoindre durablement l’emploi, il est nécessaire de permettre aux participants PLIE
de progresser et reprendre confiance en eux pour construire un projet professionnel. Le
soutien apporté par les actions mises en œuvre permettra aux participants PLIE
d’approfondir leurs connaissances et d’être plus performants dans la conquête de leur
employabilité.

En complément d’un accompagnement individuel, renforcé et global réalisé par le Référent
de Parcours, des modules collectifs facteur d’émulation dans la réussite d’un parcours
d’insertion seront mis en place pour dynamiser l’accès à l’emploi.

- La mobilisation des participants sur un parcours d’insertion

Dans l’objectif de créer une dynamique positive d’insertion professionnelle, le PLIE soutient
des actions permettant aux participants de renforcer leur communication et leur confiance en
soi. Ces actions sont basées sur la reconnaissance des savoirs et des acquis de
l’expérience. Les objectifs attendus sont de donner ou redonner aux participants l’envie de
bouger, de se former, d’apprendre, d’entreprendre afin de mieux se préparer à la formation
professionnelle ou à l’emploi.

Les actions proposées doivent permettre de travailler :

- La connaissance et la valorisation de soi,
- Le repérage des compétences, savoirs, savoir-faire et savoir être,
- Une meilleure connaissance de l’environnement,
- Une meilleure intégration des codes culturels,


- La définition d’un projet professionnel

Afin de définir efficacement un projet professionnel, il est nécessaire de bien se connaître
(cerner ses atouts et ses compétences), de mieux connaître les réalités des métiers et de
développer sa mobilité professionnelle vers les métiers porteurs.

Une action de définition et de validation de projet professionnel doit permettre aux
participants de :

 Etre informé sur les métiers et notamment les métiers en tension
 Définir un projet professionnel cohérent
 Valider leur projet professionnel
 Elaborer un plan d’actions adapté
 Améliorer leur employabilité

Cette session collective doit être mené en 3 étapes :

Etape 1 - la phase d’exploration
Etape 2 - la découverte du métier
7
Etape 3 - la validation du projet et la mise en place d’un plan d’actions

Etape 1 - Phase d’exploration

Permettre l’élaboration d’un projet professionnel réaliste tenant compte du profil du
participant et du marché du travail.

Etape 2 - Découverte des métiers

Se confronter à la réalité du métier par un stage en entreprise et/ou un plateau technique.

Etape 3 - Validation du projet et mise en place d’un plan d’actions

Elaborer la construction du parcours d’insertion professionnelle en s’appuyant sur un plan
d’actions et fixant des objectifs (formation, emploi,…).


FORMATION DE BASE, PRE-QUALIFICATION ET PROFESSIONNALISATION

La construction d’un parcours d’insertion réussie pour l’accès à un emploi durable s’appuie
nécessairement sur le volet formation. Il apparait indispensable de former les participants
pour garantir leur insertion professionnelle durable.


- La linguistique

En complément des actions existantes dans ce domaine, il est nécessaire de développer des
actions de formation linguistique permettant à la personne :

 d’être capable de comprendre une consigne de travail orale et/ou écrite,
 de la reformuler de manière compréhensible
 de rendre compte de son travail à l’oral ou à l’écrit,
 de se repérer et de se déplacer de façon autonome,
 d’utiliser l’environnement socio-économique,
 de transférer ses connaissances au contexte français,
 d’appréhender différents types de milieux professionnels.


- L’acquisition des compétences de base

Les participants PLIE ne bénéficient pas toujours des savoirs de base nécessaires à la
réussite de leur insertion professionnelle. Des actions permettant la remise à niveau des
participants seront mise en place dans l’objectif de développer les connaissances en
français, mathématiques et communication verbale.


- La fracture numérique

Aujourd’hui, la fracture numérique constitue un réel frein à l’emploi des habitants de la
Communauté d’Agglomération Evry Centre Essonne. En effet, les Demandeurs d’Emploi ne
connaissent pas ou méconnaissent l’outil informatique et Internet.
8
Les réponses apportées notamment avec les Espaces Publics Numérisés ne suffisent pas à
couvrir l’ensemble des besoins identifiés auprès des chercheurs d’emploi. De plus, les
prestations réalisées ne s’inscrivent pas dans une dynamique d’accès à l’emploi.

Pour lutter contre la fracture numérique, il est nécessaire d’apporter une réponse
pragmatique et efficace aux difficultés rencontrées par les chercheurs d’emploi
accompagnés.


La formation qualifiante et pré-qualifiante

Une fois que les savoirs de base sont acquis et que le projet professionnel et défini et validé,
des actions de formations professionnalisantes pourront effectuées par les participants.

La Région est le partenaire de la formation professionnelle des participants. Pour réaliser
des parcours de formation professionnalisant le PLIE s’appuiera donc sur les dispositifs
régionaux de formations suivants :


- Programme régional qualifiant Compétences
- Chéquier qualifiant
- Programme qualifiant territorialisé
- Passerelles-entreprises
- Actions d’accompagnement au placement
- Chantiers-écoles


PREPARER ET PROFESSIONNALISER LES PARTICIPANTS EN FONCTION DES
BESOINS DES ENTREPRISES
L’environnement socio-économique est en constante évolution. Les entreprises, les
différents publics et l’ensemble des acteurs sont confrontés à des problématiques nouvelles
et cherchent des solutions inédites. Le PLIE constitue un véritable générateur d’innovation
pour l’ensemble des projets mise en œuvre dans le cadre de sa programmation.

Le partenariat avec les acteurs économiques du territoire doit conduire à multiplier les
opportunités de vivre une expérience professionnelle et l’apprentissage d’un métier en
adéquation avec les besoins des entreprises. Une préparation des publics sur les aspects
comportementaux, les savoir-être et la connaissance de l’entreprise est une première étape
pour que les participants puissent faire leur entrée dans le monde professionnelle. Des
actions de communication doivent être développées auprès des employeurs, des entreprises
et du public pour faire connaître les avantages des dispositifs existants.

Les différents partenaires institutionnels (chambres consulaires, Pôle Emploi, Communauté
d’Agglomération, Maison de l’Emploi et Dynamique Emploi) intervenant sur le champ de la
relation entreprise, doivent avoir une approche cohérente et concertée des employeurs.



9 DEVELOPPER L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET PLUS SPECIFIQUEMENT LE
SECTEUR DE L’INSERTION PAR L’ACTIVITE ECONOMIQUE

Malgré le volume important d’emplois offerts localement, le taux de chômage demeure élevé
notamment chez les populations les plus fragiles (les jeunes, les séniors et les habitants des
quartiers prioritaires). Il est donc nécessaire de permettre un meilleur développement de
l’emploi local notamment en développant des partenariats avec les acteurs de l’Economie
Sociale et Solidaire.

Par ailleurs, le PLIE a pour mission de favoriser le rapprochement entre les acteurs de
l’insertion, de l’emploi et ceux du développement économique en proposant des solutions
innovantes dans la lutte contre le chômage et l’exclusion.

Sur l’agglomération Evry Centre Essonne, il n’existe que 6 Structures d’Insertion par l’Activité
Economique (3 Ateliers et Chantiers d’Insertion, 2 Associations Intermédiaires et 2
Entreprises Insertion), il est donc nécessaire de développer de nouveaux projets d’Insertion
par l’Activité Economique ou qui s’inscrivent dans l’économie sociale et solidaire et plus
précisément dans des secteurs nouveaux tournés vers l’environnement et le développement
durable.

En complément de la préparation des personnes en parcours d’insertion les SIAE permettent
la construction de l’employabilité en vue d’une insertion professionnelle durable au sein
d’une entreprise dite classique.

Dans l’objectif de développer cet axe, le PLIE interviendra pour accompagner la création et
le développement des Structures d’Insertion par l’Activité Economique

Une ingénierie et une coordination doit être mobilisé au service des acteurs de l’Insertion par
l’Activité Economique et des porteurs de projet en complémentarité avec les partenaires
institutionnels et financiers. Cette ingénierie et cette coordination aura pour mission
d’accompagner les structures et porteurs de projets dans la réalisation de leurs démarches
pour développer ou créer leur activité d’insertion sur le territoire d’intervention de
l’association.

Des passerelles seront mises en place pour favoriser le passage d’un salarié en SIAE vers
un emploi non aidé, par un travail en amont, en lien avec les SIAE, de poursuite de parcours.
En effet, avant la fin des contrats d’insertion de leurs salariés, les SIAE auront recours à
Dynamique Emploi pour préparer le salarié à rejoindre l’emploi classique. Dynamique
Emploi effectuera un travail de prospection-négociation des offres d’emploi correspondant au
profil et au projet du salarié en insertion.


MOBILISER LES ENTREPRISES AU SERVICE DES DEMANDEURS D’EMPLOI LES
PLUS DEFAVORISES
Les entreprises doivent également être parties prenantes pour augmenter les chances d’une
insertion professionnelle réussie. Il s’agit donc de mobiliser des entreprises pour les inviter à
s’investir concrètement dans la réussite des parcours d’insertion des participants du PLIE.
Cette participation prendra plusieurs formes :

- Proposer des offres d’emploi réservées pour les participants ;

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.