Reconversion professionnelle

Publié par

Opportunité pour prendre un nouveau départ !

Publié le : vendredi 7 mars 2014
Lecture(s) : 30
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 7
Voir plus Voir moins
Decembre 2013
Reconversion professionnelle…Opportunité pour prendre un nouveau départ ! Le contexte socio-économique actuel peu stable, les aléas de nos vies personnelles, nos déceptions comme nos envies génèrent fréquemment des réorientations de parcours professionnels. Trop souvent subies, les reconversions professionnelles peuvent être paradoxalement de formidables occasions de se révéler dans une nouvelle activité choisie, adaptée, motivante. Les ruptures professionnelles bien que difficiles à accepter, «à digérer» constituent bien plus souvent que l’on ne le pense, uneformidable opportunité pour prendre un nouveau départ, pour reprendre la main sur son devenir professionnel en choisissant de manière éclairée la voie du changement positif ! Les motifs de reconversion professionnelle sont diverses (Problèmes médicaux d’ordre physique et/ou psychologique, disparition de métiers, réorganisation de services) et génèrent souvent chez les professionnels concernés, des sentiments d’injustice, de frustration, de colère, d’écœurement et des situations de stress importantToutefois des solutions existent pour rebondir, reprendre confiance et réussir sa reconversion professionnelle, et ce, quels que soient son âge et sa situation ! Plus d’un tiers des publics accompagnés au sein du CIBC sur Liévin en 2012 (soit un peu plus de 200 personnes) étaient dans cette situation, confrontés à cette obligation de changer de métier et ce sentiment profond de ne pas pouvoir y arriver…Effectivement, les signaux extérieurs liés à la conjoncture économique, couplés aux problématiques personnelles et familiales, dans un monde de sur-communication responsabilisant l’individu devant être toujours plus compétent, polyvalent, adaptable, pro actif…peuvent effrayer et faire douter même les plus aguerris quant à la réussite d’un projet de réorientation professionnelle. Ce sentiment négatif est d’ailleurs renforcé au regard de l’âge et du niveau de qualification du salarié concerné.
Bien heureusement, les personnes dans l’obligation de se reconvertir ou désirant anticiper une problématique médicale ou économique ne sont pas condamnées à se débrouiller seules, à surfer et souvent se perdre sur la « planète infos du net » ! Elles peuvent être conseillées, guidées, accompagnées par des professionnels de l’orientation mettant à leur service leur expertise en matière de changement professionnel. Le bilan de compétences pratiqué en CIBC depuis près de 25 ans est l’un des dispositifs les plus opérants en la matière et mérite d’être davantage connu et reconnu.Bien que mal nommé parce que les mots « bilan » et « compétences » peuvent faire peur, faisant échoà des notions d’évaluation, de mesure de la compétence et par ricochet de repérage de «l’incompétence», le dispositif Bilan de compétences se situe diamétralement à l’opposé de ces notions de mesure statique et de jugement.Bien plus qu’un outil, le Bilan de Compétences est une démarche, un processus dynamique qui permet de construire progressivement un projet de changement adapté à la situation de l’individu, cohérent et réaliste au regard de l’environnement socio-économique. Le Bilan de compétences est un droit pour tous. C’est la seule prestation qui permette de prendre en compte à la fois la personne sous tous ses angles et la réalité de l’environnement socio-que l’individu puisse faire des choix deéconomique afin réorientation ou d’évolution professionnelle en toute connaissance de causeLe conseiller bilan se positionne en «accompagnant »neutre et objectif, permettant la prise de recul, donnant des informations objectivées, et apportant cadre, rythme et méthode. Le salarié devant se reconvertir n’est plus seul face à cette nouvelle situation. Il reçoit, partage, avance, reprend confiance. Le bilan de compétencespermet d’explorer ses motivations profondes, de faire émerger parfois des centres d’intérêts professionnels auxquels on n’avait pas pensé spontanément. Il permet de valoriser et de formaliser les compétences professionnelles acquises durant son expérience et de cerner celles qui seront mobilisables, transférables au nouveau métier.
Si de nouvelles compétences sont à acquérir dans le cadre du nouveau projet de réorientation professionnelle, on examine comment elles peuvent l’être (par le biais de la formation ou en situation de travail). Le bilan de compétences permet également de cerner ses aptitudes, ses capacités ainsi que son profil de personnalité afin de faire le lien entre ses atouts, son fonctionnement personnel et les métiers qui sembleraient convenir de ce point de vue Les aspects plus personnels de chacun notamment en termes d’aptitudes médicales sont pris en compte dès le démarrage et tout au long du bilan. Bien souvent, dans les situations de reconversion professionnelle pour raisons médicales, la tendance spontanée des personnes concernées est de se centrer sur ce qu’elles ne peuvent plus faire, ce qui est bien légitime, d’autant que de nombreux salariés aimaient le métier qu’ils ne peuvent plus exercer.Ceci restreint bien sûr le champ des possibles maisle bilan de compétences se focalise également sur tout ce que la personne peut encore faire, sur ses ressources et aptitudes personnelles, l’envie de «s’en sortir»,ce qui permet au regard des informations transmises en parallèle quant aux métiers, débouchés et formations, d’ouvrir l’horizon professionnel, de découvrir des pistes de changement parfois insoupçonnées. Fort de son expérience du bilan de compétences, des retours positifs des salariés en situation de départ difficile qui réussissent à réorienter complétement leur parcours professionnel,le CIBC encourage les salariés et demandeurs d’emploi devant se reconvertir à s’autoriser à penser que c’est possible…Pour rappel, le bilan de compétences d’une durée maximum de 24h est constitué d’entretiens individuels approfondis à raison d’une à deux rencontres par semaine pendant environ six semaines. Ces entretiens peuvent être complétés par des enquêtes terrain guidées, des mises en relation, des temps de validation médicale via les médecins du travail, des tests, des mises en situation, des ateliers thématiques à la carte (Simulation et préparation d’entretiens de négociation par exemple…), des temps de travail sur le portefeuille de compétences, le CV…Le CIBC garantit une intervention de qualité. Expérimentés et psychologues du travail de formation l’équipe partage valeurs humaines et éthique professionnelle, met à disposition des bénéficiaires de bilan son réseau de partenaires, son expertise en matière de reconversion pour inaptitude
Doté d’une mission de service public, il accompagne les projets d’évolution et de changement quelle que soit la situation des individus. Il aide au montage des dossiers administratifs, le principe étant que les salariés et les demandeurs d’emploibénéficient d’une prise en charge financière de leur bilan.Autre dispositif pouvant servir de tremplin pour donner un nouvel élan à sa carrière ou se doter des meilleurs atouts pour réussir sa reconversion, la VAE (Validation des Acquis de l’Expérience)permet à toute personne justifiant d’un minimum de 3 années d’expérience (en continu ou discontinu) sur un métier de faire reconnaitre cette expérience et d’obtenir tout ou partie d’une certification: un diplôme, un titre professionnel ou un certificat de qualification professionnel. L’obtention d’un diplôme par la VAE permet de mieux se situer face au recrutement lorsqu’un niveau de qualification est exigé, d’être en meilleure position de négociation, de pérenniser son emploi ou d’accélérer son évolution professionnelle. Cela permet également de pouvoir se présenter à des concours…Le CIBC, spécialiste du bilan et de la VAE conseille gratuitement toute personne s’interrogeant sur la VAE, son fonctionnement et ses plus-values, dans le cadre de sa fonction PIC VAE (Point Info Conseil VAE) Si la validation des acquis de l’expérience s’avère être une option pertinente pour réussir sa reconversion ou son évolution professionnelle, le salarié ou le demandeur d’emploi peut bénéficier d’un accompagnement personnalisé et individuel par le CIBC dans le cadre du congé VAE (salariés) ou du PASS VAE (demandeurs d’emploi, salariés de la fonction publique hospitalière…)Pour tout renseignement sur le Bilan de Compétences et la VAE, contactez le CIBC à Liévin au 03 21 74 98 40 ou par mail :cibclens@nordnet.fr
Un nouveau Conseil d’AdministrationLe 29 mai 2013 l’Assemblée Générale du CIBC du bassin d’emploi de Lens aprocédé à l’élection son nouveau Conseil d’Administration: Collège des partenaires sociaux : Arnaud Guislain-CGPME (Trésorier) Alain Dehaine-MEDEF Alain Duplat-UPA Sébastien Rivera-FNTR Serge Kozma-CFTC (Secrétaire) Gilbert Demailly-CFDT Francine Wegner-CFE CGC Jean Baptiste Konieczny-FO Didier Zeni-CGT Collège des partenaires socio- économiques et partenaires locaux Raoul Mesureur-Ressources Management Consulting (Président) Pierre-Marie Lelong-Promelog (Vice-Président) Francine Theret-Chambre d’Agriculture NPDCStéphanie Beckaert-BGE Pierre LancéaASSAD Personne qualifiée Pascal Béarez-Retraité AFPA Un nouveau service Le CIBC Lens développe en collaboration avec les CIBC de Béthune et Arras et sur tout le département, un nouveau service destiné aux demandeurs d’emploi et salariés ayant une reconnaissance MDPH et relevant de ladéficience intellectuelle. 3 prestations financées par l’Agéfiph sont mobilisables: PPS HM*1: Appui à l’évaluation diagnostic des capacitésPPS HM 2: Appui à l’élaboration ou la validation de projet professionnelPPS HM 3 : Appuià l’intégration ou au suivi dans l’emploi*Prestation Ponctuelle Spécifique Handicap Mental  Pourtoutes informations complémentaires, contacter les CIBC du Pas de Calais
Un nouveau projet En matière deVAE(Validation des Acquis de l’Expérience),certains domaines professionnels mobilisent moins les salariés et les entreprises Les secteurs de l’industrie etl’hôtellerie restauration notamment dans le cadre du Louvres Lensun grand nombre de professionnels qui,par leur comptent expérience, pourraient être éligibles à une certification par la VAE. L’obtention d’une certificationpour les salariésun des éléments est facilitateurs pour la pérennisation de leur emploi, pour leur évolution professionnelle interne ou externe voire pour une reconversion professionnelle. Pour les entreprises, lamontée en qualification du personnel dans le cadre d’une démarche VAE contribue à développer l’image de qualité qu’elle peut valoriser dans son offre commerciale ou lors d’appels d’offres. Elle contribue dans une démarche GPEC à la sécurisation des parcours des salariés, à la progression des salariés au sein de l’Entreprise, à l’encadrement formatif de jeunes intégrant l’entreprise dans le cadre des contrats en alternance ou des contrats de génération. Aussi, les CIBC du Pas de Calais, avec le soutien de l’UT 62 de la DIRECCTE, ont impulsé en 2013 sur les bassins deLens (hôtellerie restauration), Béthune (plasturgie) et Arras (agroalimentaire)un projet intitulé : «Favoriser la mise en œuvre de la VAE en sensibilisant et en accompagnant des entreprises de l’industrie et de l’hôtellerie restauration» Pour toutes informations complémentaires, contacter le CIBC du bassin d’emploi de Lens
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.