Etude dimpact du projet PROFIT en Zambie

Publié par

Études de cas Étude d’impactdu projet PROFITen Zambie : conceptionet mise en œuvrePROFIT Zambia impactassessment: baselineresearch designresearch plan, DAI,PROFIT est un large projet de l’USAID, représentatif de la nouvelle génération deUSAID, juillet 2006.projets de développement du secteur privé actuellement mis en œuvre par lesbailleurs dans les pays en développement et en transition. Il vise à améliorer la com-pétitivité de certains secteurs dans lesquels participent de nombreuses micro et pe-tites entreprises en Zambie. La conception de l’étude d’impact de ce projet reposesur la combinaison de données quantitatives issues d’enquêtes et de données qua-litatives collectées lors d’entretiens et de discussions de groupe.Le projet PROFIT néfices au niveau du secteur, des MPEet des ménages.Les activités du programme d’action dePROFIT est un projet quinquennal fi-PROFIT prévoient :nancé à hauteur de 15 millions de dol-➤ la sélection de filières ou secteurslars, qui a débuté en juin 2005. Il s’insèreo ayant un bon potentiel de croissance,dans l’objectif stratégique n 5 deoffrant des opportunités d’impact si-l’USAID qui vise à accroître la compé-gnificatif ;titivité du secteur privé dans les domai-nes de l’agriculture et des ressources na-➤ l’identification d’avantages compé-turelles. Suivant cet objectif, quatre titifs ;résultats intermédiaires sont recherchés :➤ la conception d’une stratégie de valo-➤ un meilleur accès aux marchés ; risation ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 27
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Études de cas
PROFIT Zambia impact assessment: baseline research design research plan, DAI, USAID, juillet 2006.
Étude d’impact du projet PROFIT en Zambie : conception et mise en œuvre
PROFIT est un large projet de l’USAID, représentatif de la nouvelle génération de projets de développement du secteur privé actuellement mis en œuvre par les bailleurs dans les pays en développement et en transition. Il vise à améliorer la com pétitivité de certains secteurs dans lesquels participent de nombreuses micro et pe tites entreprises en Zambie. La conception de l’étude d’impact de ce projet repose sur la combinaison de données quantitatives issues d’enquêtes et de données qua
Le projet PROFIT
PROFIT est un projet quinquennal fi nancé à hauteur de 15 millions de dol lars, qui a débuté en juin 2005. Il s’insère o dans l’objectif stratégique n 5 de l’USAID qui vise à accroître la compé titivité du secteur privé dans les domai nes de l’agriculture et des ressources na turelles. Suivant cet objectif, quatre résultats intermédiairessont recherchés : un meilleur accès aux marchés ; une production de valeur ajoutée e des technologies de services amélio rées ; un accès accru aux services financiers et services d’appui aux entreprises ; un meilleur environnement des af faires propice à la croissance des en treprises. Lesobjectifs spécifiquesdu projet PRO FIT sont les suivants : améliorer la compétitivité des sec teurs sélectionnés dans lesquels par ticipent de nombreuses micro et pe tites entreprises ; renforcer la compétitivité à long terme pour permettre aux entreprises de ré pondre aux demandes du marché à la fois à brève et longue échéance ; accroître l’étendue et le degré des bé
néfices au niveau du secteur, des MPE et des ménages. Lesactivitésdu programme d’action de PROFIT prévoient : la sélection de filières ou secteurs ayant un bon potentiel de croissance, offrant des opportunités d’impact si gnificatif ; l’identification d’avantages compé titifs ; la conception d’une stratégie de valo risation commerciale de la filière ou du secteur. Sur cette base, PROFIT a analysé plu sieurs secteurs dotés a priori d’un po tentiel de développement du secteur privé et a retenu quatre secteurs initiaux : lecoton, l’élevage, lesproduits fores tiers non ligneuxet letourisme. Pour chacun des secteurs, PROFIT conçoit des interventions spécifiques vi sant à renforcer les liens verticaux et ho rizontaux, ainsi que les marchés d’appui. Le programme prévoit également une composante de subvention à l’innova tion qui encourage les services et pro grammes innovant en faveur de la crois sance du secteur privé. Enfin, il travaille sur plusieurs problématiques transversa les : les technologies d’information et de communication, les services financiers, l’irrigation et le sida.
_ 1
_
_
Étude d’impact du projet PROFIT en Zambie
L’ÉTUDE D’IMPACT
Activités
: conception et mise en œuvre
Extrait du modèle de causalité de la composante coton
Produits
Résultats
Impacts
2
ns de tou
Cadre d’analyse
Questions clés
Étude d’impact du projet PROFIT en Zambie
respondent une ou plusieurs source(s) de données. Les informations sur les résultats et im pacts au niveau de la filière seront prin cipalement issues d’enquêtes qualitatives (entretiens et discussions thématiques de groupe) ainsi que de sources secondaires le cas échéant. Certaines de ces infor mations seront extraites du système de suivi des performances du projet PROFIT. Dans la mesure du possible, les résul tats observés au niveau des secteurs ou régions d’intervention seront comparés avec les résultats concernant des sec teurs ou régions hors intervention. Néan moins, les conclusions de l’étude d’im pact au niveau de la filière ou région seront très probablement plus qualitati ves et plus dépendantes de l’opinion des participants et experts que les conclu sions relatives à l’impact au niveau des entreprises et des ménages. Ce dernier sera mesuré principalement via l’étude
Certains des résultats et impacts atten dus sont définis dans des termes qui se prêtent directement à une mesure em pirique, d’autres non. Pour chaque ré sultat ou impact sont définis un ou plu sieurs indicateur(s) mesurable(s), au
Source d’information
Indicateur de changement
Extrait du tableau des résultats et impacts à mesurer (composante coton)
: conception et mise en œuvre
Niveau d’analyse
Résultat/Impact
3
de l’entreprise, on devrait pouvoir obser ver des impacts mesurables sur les mé nages des petits propriétaires, notammen au niveau de l’augmentation des revenus et de l’accumulation des actifs. Les questions clés en ce qui concerne le coton consisteront à se demander si les impacts se font sentir aux trois niveaux (filière, entreprise et ménage). L’un des impacts attendus sera difficile à mesu rer : la pérennité du niveau de compé titivité de la filière ne peut être mesurée par nature que dans le long terme.
Étude d’impact du projet PROFIT en Zambie
Conception de l’étude
Enquêtes
: conception et mise en œuvre
mêmes personnes que la première. Pour que les résultats soient significatifs, l’é chantillon devra comprendre au moins 1200 MPE au final. En comptant que cer taines MPE auront disparu dans l’inter valle des deux ans, il faut donc comp ter un échantillon de départ de 1500 entreprises. Les enquêtes étant la principale source d’information pour mesurer l’impact au niveau de l’entreprise et du ménage, les données collectées porteront sur : les ventes et bénéfices des entreprises ; la productivité ; les revenus des ménages ; les actifs des ménages ; le niveau de pauvreté des ménages. Du fait des difficultés à obtenir des in formations directes sur les bénéfices des entreprises et revenus des ménages, des critères indicatifs seront utilisés (mesu res de la consommation pour détermi ner le niveau de revenus par exemple).
Étude qualitative Les enquêtes seront complétées par une étude qualitative de façon à améliorer la compréhension de : (1) la dynamique de participation des petits propriétaires dans les filières coton et bœuf, (2) les facteurs qui influencent la réactivité des petits exploitants à l’évolution de la de mande, (3) la façon dont les marchés
4
soutiennent la compétitivité et (4) la ma nière dont PROFIT intègre ces questions dans ses interventions visant à favoriser l’intégration des petits exploitants dans les filières compétitives. Cette partie de l’étude comprend des en tretiens approfondis et des discussions thématiques faisant intervenir environ 60 participants des filières coton et bœuf ainsi que les personnes impliquées dans l’offre d’intrants. L’étude qualitative cherchera à répondre aux questions suivantes : Quels sont les incitations et les risques associés à l’amélioration des filières coton et bœuf et à l’accès à de nou veaux canaux de distribution pour les petits propriétaires, les fournisseurs d’intrants et les exportateurs ? Quelle est la nature de la coopération interentreprises au sein de la filière — parmi les MPE de petits propriétaires, et avec les fournisseurs d’intrants, pres tataires de services et acheteurs ? Comment les questions de confiance, d’asymétrie de pouvoirs et de biais cul turels affectentelles la coopération entre entreprises ? Comment les inter ventions peuventelles promouvoir cette coopération de manière à favo riser la contribution des petits pro priétaires et à faire en sorte qu’ils bé néficient de l’amélioration de la compétitivité dans les secteurs du
« L’actualité des services aux entreprises » n° 12octobre 2006Un produit d’information de la DGCID (MAE) et de la DDC (Suisse)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.