CP Etude Transformation des entreprise, Le rythme s'accèlère

De
Publié par

28 avril 2008 Communiqué de presse Etude Transformation des entreprises : le rythme s’accélère… La transformation des entreprises est devenue un phénomène mondial qui touche tous les types d’entreprises et qui prend racine dans des évènements à la fois internes et externes. Les causes sont nombreuses et clairement identifiées. Ces évolutions existent depuis déjà longtemps mais le rythme s’accélère ! En partenariat avec TNS Sofres, Celerant Consulting publie une étude réalisée sur les programmes de transformation des entreprises. Deux dirigeants français interrogés ont confié leurs retours d’expériences et leurs préoccupations pour garantir le succès. Quel est aujourd’hui le niveau d’efficacité de ces programmes ? Les entreprises ont-elles le même degré de maturité ? Quand, pourquoi et comment sont déployés ces programmes ? Quelques chiffres clés : - 73% des dirigeants d’entreprises de plus de 500 salariés se préparent à déployer très prochainement des programmes de transformation majeurs. La mise en œuvre, l’engagement des équipes et la communication représentent leurs principaux défis pour réussir ces programmes. Le rythme s’accélère - Plus de la moitié des dirigeants interrogés ont déployé au cours des 3 dernières années des programmes de transformations. Phénomène encore plus marqué (les 2/3) pour les entreprises de plus de 500 salariés Le périmètre s’élargit - Pour 68% d’entre eux, ces programmes concernent ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 51
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
28 avril 2008 Communiqué de presse Etude Transformation des entreprises : le rythme s’accélère… La transformation des entreprises est devenue un phénomène mondial qui touche tous les types d’entreprises et qui prend racine dans des évènements à la fois internes et externes. Les causes sont nombreuses et clairement identifiées. Ces évolutions existent depuis déjà longtemps mais le rythme s’accélère ! En partenariat avec TNS Sofres, Celerant Consulting publie une étude réalisée sur les programmes de transformation des entreprises. Deux dirigeants français interrogés ont confié leurs retours d’expériences et leurs préoccupations pour garantir le succès. Quel est aujourd’hui le niveau d’efficacité de ces programmes ? Les entreprises ont-elles le même degré de maturité ? Quand, pourquoi et comment sont déployés ces programmes ? Quelques chiffres clés : -73% des dirigeants d’entreprises de plus de 500 salariés se préparent à déployer très prochainement des programmes de transformation majeurs. La mise en œuvre, l’engagement des équipes et la communication représentent leurs principaux défis pour réussir ces programmes. Le rythme s’accélère -Plus de la moitié des dirigeants interrogés ont déployé au cours des 3 dernières années des programmes de transformations. Phénomène encore plus marqué (les 2/3) pour les entreprises de plus de 500 salariés Le périmètres’élargit -Pour 68% d’entre eux, ces programmes concernent l’ensemble de l’entreprise. -Lorsque le déploiement n’a eu lieu que dans une partie de l’entreprise, il a d’abord touché les unités de production (62%), ensuite les procédures internes (59%), puis les systèmes informatiques (47%) et enfin les services commerciaux (44%). Une démarche positive d’anticipation et d’adaptation-A l’origine de ces programmes de transformations, les dirigeants interrogés font remonter un état d’esprit actif : par anticipation (46%), pour adaptation (42%) plus que réactif : en réaction (11%) Les éléments déclencheurs sont avant tout d’ordre interne-Interrogés sur les éléments déclencheurs, les dirigeants ont identifiés 14 facteurs majeurs qui sont essentiellement d’ordre interne. Ils placent certes en premier lieu la pression de la concurrence (30%). Mais ils évoquent plus facilement des causes internes que des causes extérieures: conquérir de nouveaux marchés (20%), augmenter la production (18%), réduire les coûts (16%), améliorer la qualité de service client (16%), dynamiser l’entreprise en interne (14%) Ce qui traduit une logique d’investissement -Les programmes de transformations répondent d’abord à une volonté d’investissement et/ou à une évolution du marché (la majorité des critères) plutôt qu’à une politique de réduction de coûts et/ou de personnels Contact presse Le Public Système Antonia du Boisbaudry aduboisbaudry@lepublicsysteme.frT: 01 41 34 22 86
-Ces programmes ont été élaborés pour répondre à des objectifs stratégiques de l’entreprise plutôt que sous la pression (suite à une fusion-acquisition, de l’actionnariat, de la réglementation, de la concurrence, de l’évolution technologique) Plus l’entreprise est grande, moins les dirigeants sont très satisfaits-1/3 des dirigeants interrogés sont «très satisfaits» des résultats de leurs programmes de transformations. Et ce taux tombe à 25% pour les entreprises de plus de 500 salariés. Mais ils ne sont que 4% à n’être « peu satisfaits » et aucun « pas du tout ». -La très grande majorité (63%) y voit des sources de satisfaction et des axes d’améliorations. -: aspectsLes principaux motifs de satisfaction sont plutôt tournés vers l’interne (sous total 78% humains, opérationnels, financiers et collectif) plutôt que vers l’extérieur (meilleure satisfaction client et offre plus adaptée au marché (27%), meilleure exposition à l’international (7%)). Mise en œuvre, engagement, communication … les préoccupations actuelles sont d’ordre opérationnel et humain. -Pour près de la moitié des dirigeants interrogés, c’est la mise en œuvre d’un programme de transformation d’entreprise qui est le plus difficile à réaliser. Une perception partagée par ceux qui ont déjà connu des programmes de transformation comme par ceux qui s’y préparent. -Dans ce cadre, ils mettent en avant 5 grandes causes d’échec : 56% mauvaise communication autour du projet, 54% mauvaise anticipation des réactions en interne, 51% manque de recul pendant la phase de déploiement, 49% sous estimation des difficultés techniques et 45% prise de conscience tardive du problème. -Et mettent en avant 2 grandes précautions à prendre pour le bon déroulement du programme : à 94% le rôle important des équipes et la nécessité de les associer à la transformation de l’entreprise; la communication à 72% vient logiquement ensuite. -L’intervention d’un conseil extérieur dépend du type de transformation de l’entreprise. Pour 40% des dirigeants interrogés, elle est souvent voire toujours indispensable. Et dans ce cas, les dirigeants attendent principalement 4 bénéfices : à 86% un regard extérieur objectif, à 85% une expérience de la mise en œuvre, à 82% une expérience de la conduite du changement et à 75% un meilleur taux de réussite du projet… autant d’éléments de réponse au « risque » que peut représenter l’engagement dans un programme de transformation. Pour récupérer l’intégralité de l’étude ou pour obtenir une interview, merci de vous rapprocher du service de presse. A propos de Celerant Consulting Celerant Consulting est un cabinet international de conseil en management spécialisé dans la mise en œuvre des stratégies d’entreprises pour un grand nombre de secteurs économiques. Nous aidons les grands groupes internationaux à améliorer durablement leurs performances. Au cœur de notre conduite du changement se trouve notre approche Closework®. Les consultants Celerant travaillent étroitement à tous les niveaux de l’entreprise pour obtenir des résultats mesurables et pérennes. En 2006, nous avons aidé nos clients à réaliser plus d’un milliard $ de gains. Au cours de ces 20 dernières années, Celerant est devenu le principal acteur indépendant sur le segment du conseil opérationnel avec un chiffre d’affaires de 145 millions de dollars en 2006. www.celerantconsulting.comContact presse Le Public Système Antonia du Boisbaudry aduboisbaudry@lepublicsysteme.frT: 01 41 34 22 86
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.