Catalogue KILMA 2015

Publié par

6 0 6 0 6 0 6 0 6 0 6 0 6 0 6 0 C I 90 40 30 ∞ 50 20 60 10 0 8070 TAYL 90 30 40C 50 20 ∞ 60 10 70 0 80 ITA YL 90 30 4∞0C 50 20 60 10 0 8070 ITA Y L 90 30 40 50 20 ∞C 60 10 70 0 80 ITALY 90 40 20 30 ∞C 50 10 60 0 8070 TIALY 90 40 20 30 ∞C 50 60 10 70 0 80 TIALY 90 40 30 ∞C 50 20 60 90 10 0 8070 TALY I 30 40 50 20 ∞C 60 10 70 0 80 TIALY INDEX GENERAL SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSOLINDEX GENERAL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25 REGULATIONSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS CHAUFFAGESOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESINDEX GENERAL SOL CHAUFFAGESYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESINDEX GENERAL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25 REGULATIONSYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31 SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURSINDEX GENERALSOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGESSOLOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEME INDUSTRIEL PAG.
Publié le : mercredi 25 février 2015
Lecture(s) : 1 026
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 87
Voir plus Voir moins

6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
C
I
90
40
30 ∞ 50
20 60
10 0 8070
TAYL
90
30 40C 50
20 ∞ 60
10 70
0 80
ITA YL
90
30 4∞0C 50
20 60
10 0 8070
ITA Y
L
90
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
ITALY
90
40
20 30 ∞C 50
10 60
0 8070
TIALY
90
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
TIALY
90
40
30 ∞C 50
20 60 90
10 0 8070
TALY
I
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
TIALY
INDEX GENERAL
SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSOLINDEX GENERAL
SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25
REGULATIONSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
CHAUFFAGESOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESINDEX GENERAL SOL CHAUFFAGESYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESINDEX GENERAL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25
REGULATIONSYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURSINDEX GENERALSOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES
CHAUFFAGESSOLOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 CSOLLECTEURSYSTEME KILMADE-GDISTRA RIBUTIONF , RACCORDS ET COFFRETS,P PAGAG. . 255
SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31REGULATION
REGULATIONET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52SySTEME KILMA-METAL RBM : AU SERVICE DU CLIENT. CHAUFFAGESOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
- Assistance à la pose d’installation à panneaux radiants (*) SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5Un système caractérisé par sa rapidité de pose et sa CHAUFFAGESOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESpour l’installateur qui utilise pour la première fois les produits possibilité de passage immédiat. Il n’existe aucun temps
RBM.
mort pour le séchage de la chape.SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
Dans ce système de « pose à sec », la chape tradition- (*) Pose circuits, conseil en remplissage d’installation, réglage collecteurs SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25
(**) Sur installations réalisées intégralement avec des produits RBM SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
nelle est remplacée par deux couches de tôle d’acier sur ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES
une épaisseur totale de 2 mm. Contacter le Service RBM Kilma
Tél. 04.42.29.81.20 ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESLe système « Kilma-METAL » permet de réaliser un SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 REGULATION COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54
système de sol sur 3,1 cm d’épaisseur seulement
(carrelage non compris). Il peut donc être utilisé en cas SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
de hauteur réduite des locaux, afin d’optimiser les
espaces. SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5
SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65
CHAUFFAGESOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMES SYSTIQUESTEME KILMA-MetalPAG. 11 SYSCOLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITONTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUE PAGS . 54POMPES ET VANNES
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESREGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESPOMPES ET VANNESSYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54
PANNEAUX POUR PLAFOND ET MURINDEX GENERAL SYSTEME KILMA-MetalPSYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESAG. 11TIQUES COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54REGULATION ET CONTROLE PAG. 81
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARDSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65 CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESDISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURINDEX GENERAL REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65CHAUFFAGE TRAITEMENT AIR PAG. 90SOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES POMPES ET VANNES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES POMPES ET VANNESREGULATION ET CONTROLE PAG. 81DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESIL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25 THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 ARECIRCULATION TOTALESYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURSREGULATION ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA-RETE PAG. S8YSTEME KILMA BOARD COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESYSTEMESRAYS THERMOREGULATION ET CODISLLECTEURSTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES TRAITEMENT AIR PAG. 90MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESSYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25SPOLANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESTEMESP POUOUR RIINNSSTTALLATIONS INDUSDOMES TRIELLETIQUESS CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESMODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXCHAUFFAGE SA REGULATION ET CONTROLE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMEPAG. ST81IQUESPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUESREGULATION REGULATION ET CONTROLE PAG. 81ARECIRCULATION TOTALEMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CTTHERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONESEYSLEMENTTEMESRINDUSAYONNANTRIEL TS PREFABRIQUES PAG. 141 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25S KILMA-ISI P. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31 THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONE
NOUVEAU Panneau “KILMA-METAL”. Dim. Utile Ép. Isolant Rend. Therm. Emballage Nb de ELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 SYSTEME KILMA-EASYCode ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONPanneau mm mm m²K/W m² piècesSYSTEME KILMA BOARD SYSTEME KILMA-MetalPAG. REGU11 LATION COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54Panneau réalisé en plaque d’EPS ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES AM CCESSOIRESODULES DE POU DRTISTRIBUTIONHERMOREGULATION PAG. 93
200 fraisée pour permettre la pose 1981.28.02 600x1.200x28 28 0,55 11,52 16 SYSTEME KILMA BOARDDISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR des tuyaux, couplé en partie 1981.38.02 600x1.200x38 38 0,85 8,64 12 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOsupérieure à une couche SOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE DISTRIBUTION POUR PANNEAUXSYSTEME RASPYOOUNNANTRINS SPTAOURLLATIONSPLAFON DOMEDETMSTIQUEURSTRAITEMENT AIR PAG. 90d’aluminium de 0,3 mm DOUBLE PAROIS
d’épaisseur. MTRAITEMEODULE DENT DISAIRTRIBUTION KILMA DUPLEX PAG. 90
Diamètre maximum de tuyau DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUES
SYSTEME KILMA-I-G SIRAF PAG. 15 admissible 17 mm. CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31SOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES MDESHUMIDIFICAODULE DE DIS TEURSTRIBUTION ISOTHERMIQUESKILMA MONO CT ET DUPLEX CT
L’utilisation de tuyau de diamètre ARECIRCULATION TOTALE
16x2 est toutefois conseillée. ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES ARSYST ECIRCUEME KLA ILMATION-EATOT SYALE
SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 - Dim. Réelle : 615x1.215 mm CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
- Dim. Utile : 600x1.200 mm REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53- Surface utile par panneau 0,72 m² ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93- Densité 30 Kg/m³ MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO DOUBLE PAROIS- Réaction au feu Classe E POMPES ET VANNESSYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOSYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
35 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEX
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CTSYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CTSYSTEME KILMA-EASY
SYSTEME KILMA-EASY
SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 CCOLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITONOLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PPAGAG.. 5354-RETE P8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53DOUBLE PAROIS
DOUBLE PAROISCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESSYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
PANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUESSYSTEME KILMA-MetaAG. 11 RCOLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITONEGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PPAGAG. . 6554 REGULATION ET CONTROLE PAG. 81
POMPES ET VANNES THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONESYSTEME KILMA-Meta ELEMENTSRAG. AY11ONNANTS PREFABRIQUES PAG. C14OLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARD
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65DISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR
POMPES ET VANNESCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES TRAITEMENT AIR PAG. 90REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65
PANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES POMPES ET VANNES DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESREGULATION ET CONTROLE PAG. 81
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 ARECIRCULATION TOTALE
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARD CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
DISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES RTRAITEMEEGULATIONNT ETAIRCONTROLE PPAGAG. . 8190 MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEDESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 M K MPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES ODULE DE DISTRIBUTION ILMA ONOREGULATION ET CONTROLE PAG. 81ARACCESSOIRESECIRCULATIONPOURTTOTHERMOREGUALE LATIONSYSTEME KILMA BOARD MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXTHERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14DISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONMODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SYSTEME KILMA BOARD TRAITEMENT AIR PAG. 90 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONODISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUES SYSTEME KILMA-EASYTRAITEMENT AIR PAG. 90ARMODULEECIRCUDELATIONDISTRIBUTIONTOTALE KILMA DUPLEX
DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53ARECIRCULATION TOTALEMODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SYSTEME KILMA-EASY
DOUBLE PAROISMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXDOUBLE PAROISMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXSYSTEME KILMA-EASY
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53SYSTEME KILMA-EASY
DOUBLE PAROIS
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53
DOUBLE PAROIS
0
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
T
0
0
0
0
0
30 4∞0C 50
20 60
10 0 8070
T
0
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80 30 4∞0C 50
T 20 60
10 0 70
80
TA
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
T
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
T
30 4∞0C 50
20 60
10 70
0 80
T
I ALY
I ALY
I ALY
I LY
I ALY
0
I ALY
I ALY
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
TALY
I
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0
3
06
0
6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
6
0
90
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
TI ALY
90
30 4∞0C 50
20 60
10 0 8070
TIALY
90
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
TIALY
90
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
ITALY
90
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
ITALY
90
40
20 30 ∞C 50 60
10 70 90
0 80
ITALY
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
ITALY
Nb de
Code Dimensions N° Sorties EURO/Pce pièces
2028.06.50 1” Kit 2 voies 1
2029.06.50 1” Kit 3 voies 1
2030.06.50 1” Kit 4 voies 1
2031.06.50 1” Kit 5 voies 1
2032.06.50 1” Kit 6 voies 1
2033.06.50 1” Kit 7 voies 1
2034.06.50 1” Kit 8 voies 1
2035.06.50 1” Kit 9 voies 1
2036.06.50 1” Kit 10 voies 1
2037.06.50 1” Kit 11 voies 1
2038.06.50 1” Kit 12 voies 1
Entraxe du raccordement d’alimentation: 50 mm.
Sorties en G3/4” EUROCONUS.
28
Kit de collecteurs 1”en - 1 paire de supports polymère
- 2 vannes à bille avec laiton. Mise en place dans
thermomètre Ø 40 de 0 - 80°Cles coffrets de profondeur - 1 purgeur d’air automatique90 mm.
- 1 Vanne by-pass réglable Chaque kit se compose de: Mise ien place possible dans les coffrets avec raccords de remplissage encastrables de profondeur 80 mm.- 1 collecteur avec débitmètre
à lecture directe
Collecteur produit en fonderie.- 1 collecteur motorisable
avec poignée Livrés avec débitmètre à lecture directe et By-pass
Débit de 1 à 4 l/mn.
Nb de
Code Dimensions N° Sorties EURO/Pce
pièces
2028.06.20 1” Kit 2 voies 1
2029.06.20 1” Kit 3 voies 1
2030.06.20 1” Kit 4 voies 1
2031.06.20 1” Kit 5 voies 1
2032.06.20 1” Kit 6 voies 1
2033.06.20 1” Kit 7 voies 1
2034.06.20 1” Kit 8 voies 1
2035.06.20 1” Kit 9 voies 1
2036.06.20 1” Kit 10 voies 1
2037.06.20 1” Kit 11 voies 1
2038.06.20 1” Kit 12 voies 1
Entraxe du raccordement d’alimentation: 50 mm.
Sorties en G3/4” EUROCONUS.
28
Kit de collecteurs 1” en - 1 paire de supports polymère
laiton. Mise en place dans - 2 vannes à bille avec
thermomètre Ø 40 de 0 - 80°Cles coffrets de profondeur
- 1 purgeur d’air automatique 90 mm. avec raccords de remplissage
Chaque kit se compose de: Mise i en place possible dans les coffrets - 1 groupe purgeur d’air manuel - 1 collecteur avec débitmètre encastrables de profondeur 80 mm.
avec raccords de remplissageà lecture directe
- 1 collecteur motorisable
Collecteur produit en fonderie.avec poignée
Livrés avec débitmètre à lecture directe
Débit de 1 à 4 l/mn.
INDEX GENERAL
SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSOLINDEX GENERAL
SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25
REGULATIONSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
CHAUFFAGESOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESINDEX GENERAL SOL CHAUFFAGESYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESINDEX GENERAL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25
REGULATIONSYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
SYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
SOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES
CHAUFFAGESOL SYSTEMES POURINSTALLATIONSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSPOUR INST DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 CSOLLECTEURSYSTEME KILMADE-GDISTRA RIBUTIONF , RACCORDS ET COFFRETS,P PAG. 255
SYS INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25 KILMA-ISI CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31REGULATION
REGULATIONET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52SySTEME KILMA-METAL RBM : AU SERVICE DU CLIENT.SOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
- Assistance à la pose d’installation à panneaux radiants (*) SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5Un système caractérisé par sa rapidité de pose et sa CHAUFFAGESOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESpour l’installateur qui utilise pour la première fois les produits possibilité de passage immédiat. Il n’existe aucun temps
RBM.
mort pour le séchage de la chape.SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
Dans ce système de « pose à sec », la chape tradition- (*) Pose circuits, conseil en remplissage d’installation, réglage collecteurs
(**) Sur installations réalisées intégralement avec des produits RBM SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
nelle est remplacée par deux couches de tôle d’acier sur ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES
une épaisseur totale de 2 mm. Contacter le Service RBM Kilma
Tél. 04.42.29.81.20 ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRESLe système « Kilma-METAL » permet de réaliser un SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54
système de sol sur 3,1 cm d’épaisseur seulement
(carrelage non compris). Il peut donc être utilisé en cas SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
de hauteur réduite des locaux, afin d’optimiser les
espaces. SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5
SYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65
SYSTEME KILMA-MetaAG. 11 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54POMPES ET VANNES
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESPOMPES ET VANNESSYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54
PANNEAUX POUR PLAFOND ET MURINDEX GENERAL SYSTEME KILMA-MetalPSYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESAG. 11TIQUES COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITON PAG. 54REGULATION ET CONTROLE PAG. 81
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARDSYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURS
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65 CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESDISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURINDEX GENERAL REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65CHAUFFAGE TRAITEMENT AIR PAG. 90SOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES POMPES ET VANNES SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES POMPES ET VANNESREGULATION ET CONTROLE PAG. 81DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESINDEX GENERAL SYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25 THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 ARECIRCULATION TOTALESYSTEMESRAYONNANTS THERMOREGULATION ET COLLECTEURSREGULATION ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARD
MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SOL SYSTEMES POURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLESSYSTEMESRAYONNANTS TATION ET CODISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURCLIMATISATION RAYONNANTE SYSOURINSTALLAT DOMESTIQUES TRAITEMENT AIR PAG. 90MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESSYSTEME INDUSTRIEL PAG. 1 COLLECTEURS DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25SPOLANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SSYSYSTEMESTEMESP POUOUR RIINNSSTTALLALLAATIONSTIONS INDUSDOMES TRIELLETIQUESS CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS INDUSTRIELLES DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESMODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXESOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES REGULATION ET CONTROLE S DOMEPAG. ST81IQUESPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSSPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUESREGULA REGULATION ET CONTROLE PAG. 81ARECIRCULATION TOTALEMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CTTHERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONESEYSLEMENTTEMESRINDUSAYONNANTRIEL TS PREFABRIQUES PPAGAG. . 141 C DE DISTRIBUTION, RACCORDS ET COFFRETS,PAG. 25SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE P. 31 THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONE
NOUVEAU Panneau “KILMA-METAL”. Dim. Utile Ép. Isolant Rend. Therm. Emballage Nb de ELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14 SYSTEME KILMA-EASYCode ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONPanneau mm mm m²K/W m² piècesSYSTEME KILMA BOARD REGULATIONPanneau réalisé en plaque d’EPS ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES AM CCESSOIRESODULES DE POU DRTISTRIBUTIONHERMOREGULATION PAG. 93
200 fraisée pour permettre la pose 1981.28.02 600x1.200x28 28 0,55 11,52 16 SYSTEME KILMA BOARDDISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR des tuyaux, couplé en partie 1981.38.02 600x1.200x38 38 0,85 8,64 12 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOsupérieure à une couche SOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE DISTRIBUTION POUR PANNEAUXSYSTEME RASPYOOUNNANTRINS SPTAOURLLATIONSPLAFON DOMEDETMSTIQUEURSTRAITEMENT AIR PAG. 90d’aluminium de 0,3 mm DOUBLE PAROIS
d’épaisseur. TM RAITEMEODULE DENT DISAIRTRIBUTION KILMA DUPLEX PAG. 90
Diamètre maximum de tuyau DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUES
SSYSYSTEMETEME KKILMAILMA-I-G SIRAF PPAGAG. . 51 admissible 17 mm. CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31SOL SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES CHAUFFAGE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES MDESHUMIDIFICAODULE DE DIS TEURSTRIBUTION ISOTHERMIQUESKILMA MONO CT ET DUPLEX CT
L’utilisation de tuyau de diamètre ARECIRCULATION TOTALE
16x2 est toutefois conseillée. ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES ARSYST ECIRCUEME KLA ILMATION-EATOT SYALE
SYSTEME KILMA-ISI PAG. 1 - Dim. Réelle : 615x1.215 mm CENTRALESSERIE EVO POUR BASSETEMPERATURE PAG. 31
- Dim. Utile : 600x1.200 mm MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53- Surface utile par panneau 0,72 m² ET TEMPERATURE ELEVEEETACCESSOIRES MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93- Densité 30 Kg/m³ MODULE DE DIS KILMA MONO DOUBLE PAROIS- Réaction au feu Classe ESYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOSYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE BLACK PAG. 52
35 M DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEX
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXMODULE DE DIS KILMA MONO CT ET DUPLEX CTSYSTEME KILMA-GRAF PAG. 5 MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CTSYSTEME KILMA-EASY
SYSTEME KILMA-EASY
SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 COLLECTEUR DE DISTRIBUTION LAITONOLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG.. 5354SYSTEME KILMA-RETE PAG. 852
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53DOUBLE PAROIS
DOUBLE PAROIS
SYSTEME KILMA-RETE PAG. 8 C PAG. 52
SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 CREGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PPAGAG. . 5465
POMPES ET VANNES
SYSTEME KILMA-MetalPAG. 11 C PAG. 54
REGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65
POMPES ET VANNESCLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUESREGULATIONTHERMOSTATS D’AMBIANCE PAG. 65
PANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES POMPES ET VANNESREGULATION ET CONTROLE PAG. 81
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONSYSTEME KILMA BOARD CLIMATISATION RAYONNANTE SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
DISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMURPANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES RTRAITEMEEGULATIONNT ETAIRCONTROLE PAG. 8190CLIMATISATION RAYO SYSTEMESPOURINSTALLATIONS DOMESTIQUES
THERMOREGULATION MONOZONEETMULTIZONEDESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14PANNEAUX POUR PLAFOND ET MUR SYSTEMESPOUR INSTALLATIONS DOMESTIQUES REGULATION ET CONTROLE PAG. 81ARACCESSOIRESECIRCULATIONPOURTTOTHERMOREGUALE LATIONSYSTEME KILMA BOARD
TLATIONEETMULTIZONEELEMENTSRAYONNANTS PREFABRIQUES PAG. 14DISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR
ACCESSOIRES POURTHERMOREGULATIONMODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SYSTEME KILMA BOARD TRAITEMENT AIR PAG. 90
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONODISTRIBUTION POUR PANNEAUX RAYONNANTSPOUR PLAFONDETMUR DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUES
TRAITEMENT AIR PAG. 90ARMODULEECIRCUDELATIONDISTRIBUTIONTOTALE KILMA DUPLEX
DESHUMIDIFICATEURS ISOTHERMIQUESMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
ARECIRCULATION TOTALEMODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93SYSTEME KILMA-EASY
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53MODULES DE DISTRIBUTION PAG. 93MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXDOUBLE PAROISMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONOMODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA DUPLEXSYSTEME KILMA-EASY
MODULE DE DISTRIBUTION KILMA MONO CT ET DUPLEX CT
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53SYSTEME KILMA-EASY
DOUBLE PAROIS
COLLECTEUR DE DISTRIBUTION POLYMÈRE PAG. 53
DOUBLE PAROIS
0
40
0 30 ∞C 50
102 60
0 8070
Y
0
0
0
0
0
30 40 50
20 ∞C 60
10 70
0 80
A
0
30 4∞0C 50
20 60
10 0 70 30 40 50
80 20 ∞C 60
A Y 10 70
0 80
TA
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
A Y
30 4∞0C 50
20 60
10 70
0 80
T
40
20 30 ∞C 50 60
10 70
0 80
T
ITAL
IT LY
IT L
I LY
IT L
I ALY
I ALY
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0
3
0Pourquoi choisir une installation de chauffage
et de rafraîchissement rayonnants ?
Afin de répondre à cette question, formes d’énergies principalement (impulsions nerveuses); Pour garantir les conditions d’échange
nous devons avant tout illustrer en énergie thermique. - énergie mécanique optimales, il est nécessaire de garantir
simplement les mécanismes naturels Ces transformations constituent (activité musculaire); l’homogénéité de la température
d’échange thermique du corps humain le métabolisme. - énergie chimique. des surfaces et de l’air dans les
et comment il est possible de les Les processus métaboliques sont des Les énergies mécanique, électrique et valeurs indiquées dans les exemples
favoriser pour l’obtention du bien-être processus d’oxydation exoénergétiques; chimique créeront, dans tous les cas, précédents. La valeur moyenne entre
physiologique. en effet, l’énergie potentielle une énergie thermique. Celle-ci se la température de l’air et celle des
Le corps humain transforme l’énergie chimique des aliments se transforme en: disperse donc dans l’environnement sous surfaces qui nous entourent représente
potentielle chimique contenue dans les -énergie thermique; forme de travail mécanique ou de la “température environnementale
aliments et les boissons en d’autres - énergie électrique chaleur dissipée. perçue” par l’homme, ou la
“température opérante”.
Les basses températures des surfaces
doivent être compensées par les
temL’importance du confort. pératures plus élevées de l’air; au
contraire, dans le cas de températures
élevées des surfaces, la température deLe confort microclimatisé s’obtient détecter le flux thermique en entrée et réduisant la chaleur dispersée par
conl’air peut être abaissée. lorsque le corps réussit à diminuer le flux thermique en sortie et d’activer vection et par rayonnement. On assiste
Afin de mieux comprendre la manièreuniformément sa propre chaleur son système de thermorégulation afin à une modification locale de la
résistandont la modification des proportionsmétabolique en utilisant, dans les que la température corporelle se ce thermique de l'épiderme et à une
susmentionnées peut compromettre lebonnes proportions, les quatre maintienne constamment aux alentours augmentation de la production de la
bien-être physiologique en créant desmodalités d’échange thermique dont de 36÷37 °C. chaleur interne à travers la stimulation
sensations différentes de bien-être ouil dispose. Ces proportions dépendent, Notre système de thermorégulation des muscles qui provoquent les frissons.
de malaise, il est nécessaire de recourirpar ordre d’importance, de: intervient au moyen d’actions
Dans des environnements à des exemples pratiques. Expérience L’homogénéisation imparfaite de la1- la température des surfaces physiologiques et notamment :
chauds ou lors d’activités en été température de l’habitacle, ainsi que lade la pièce; - contrôle de la circulation sanguine,
intenses: Expérience concentration de l’air de soufflage mal2- la température de l’air; modification de la température de la
en hiverpeau et des organes internes ; Par exemple, en voi- réparti, provoquent des conditions de3- l’humidité relative; Les vaisseaux sanguins de l’épiderme
ture, la température malaise suivantes :4- l’isolation corporelle (vêtement). - transpiration. se dilatent avec un transfert de la
Nous pouvons rayonnante de l’habitacle peut attein- - courants d’airs gênants qui L’homme possède un système de chaleur en excès vers la peau et avec
Dans des environnements facilement constater dre et dépasser 40°C par rapport aux provoquent une évaporation excessivecontrôle thermique qui lui permet de une augmentation de la température
froids: qu’il est possible d’atteindre le “bien- 24°C indiqués dans le schéma de con- des parties investies par le flux d’air s’adapter rapidement et de manière superficielle. Si l’échange thermique est
être thermique” en compensant des fort estival. avec la probabilité d’apparitions deprécise dans des conditions Les vaisseaux sanguins se contractent, toujours insuffisant, la transpiration
températures de l'air relativement Le climatiseur automatique qui équipe douleurs musculaires;environnementales très variables. en réduisant ainsi l’afflux de sang à tra- s'active pour favoriser le refroidissement
basses, avec un rayonnement de En effet, l’organisme est en mesure de vers la peau et, par conséquent, en de la peau. une voiture moderne est tout à fait - refroidissement excessif des parties
chaleur suffisamment élevé. comparable, au niveau des fonctions, directement exposées au soufflage de
L'exemple qui rend ce phénomène au Split d’appartement. Dans ces con- l’air froid (pieds, cou et front);
généralement compréhensible, peut ditions, le corps humain ne cède pas, - intolérance à la différence excessive
Les modalités d’échange thermique Le chauffage en hiver être représenté par les bains de soleil mais il absorbe de la chaleur rayonnée entre la température rayonnante de
que notre corps exploite pour Durant la période hivernale, dans le cas en haute montagne. Les personnes en20÷22°C par l’habitacle (comparable aux parois l’habitacle et la température réglée de
se thermoréguler peuvent être d’un sujet occupé par une activité maillot se sentent absolument à leur de la pièce). Pour éviter la surchauffe l’air avec des céphalées et une
représentées comme suit: sédentaire dans une pièce climatisée, 40÷50%UR20°C aise sur leurs chaises longues malgré le du corps avec l’augmentation consécu- lourdeur des yeux;l’échange thermique avec
manteau de neige et les températures tive de la transpiration (mécanisme - choc thermique au moment de la l’environnement externe sera garanti
dans les proportions suivantes : froides de l’air environnant. naturel qui permet d’augmenter l’é- sortie de l’habitacle.
20°C Le rayonnement solaire maximum change thermique par évaporation), Les effets sont plus où moins accentuéséchange thermique en hiver 26°C
20÷22°C 20÷22°C (car privé de filtres, tels que les nous demandons au climatiseur d’a- en fonction de la condition physique,PROPORTIONS OPTIMALES
poussières et le brouillard) empêche 40÷50% RAYONNEMENT baisser la température ambiante à des de l'âge et des différentes capacités de
20÷30% CONVECTION le refroidissement du corps. valeurs proches de 20÷21 °C. résistance des personnes face aux 20°C
1÷2% CONDUCTION variations climatiques.
25÷35% EVAPORATION 20÷22°C
La température rayonnante
du confort ambiant.
Le rafraîchissement en été
En été, les proportions d’échange 24°C
RAYONNEMENT optimales s'écartent légèrement à A partir des tableaux récapitulatifs des couleur et la distance par rapport à la Avec la température de l’air, Dépend des températures des cause des différents types de vêtement 25÷26°C - 55÷65 % UR
surfaces qui nous entourent. proportions optimales de la thermoré- source, influencent donc la capacité la TMR est le facteur qui influence
et de la température plus élevée des
gulation corporelle, nous pouvons con- d’échange rayonnant de notre corps. davantage la sensation de chaleur,CONVECTION surfaces et de l’air:
Dépend de la température et de stater l'importance de garantir le bon car le rayonnement qui frappe sur
échange thermique en étéla vitesse de l’air. 24°C 24°C échange thermique par rayonnement. Le concept de Température Moyenne la peau active ses organes sensoriels.32° CPROPORTIONS OPTIMALES
CONDUCTION En été, par exemple, l’échange Rayonnante (TMR) prend donc une Si le corps est exposé à des surfaces40÷50% RAYONNEMENT
Dépend de la température des rayonnant devrait s’effectuer entre la grande importance en tant que froides, une quantité sensible de 15÷25%CONVECTION
surfaces avec lesquelles nous
1÷2% CONDUCTION source la plus chaude (corps humain) et température moyenne des températures chaleur est émise sous forme de sommes en contact.
30÷40%EVAPORATION la surface réceptrice la plus froide des surfaces qui délimitent rayonnement vers ces surfaces, en EVAPORATION
24°C
Dépend de l’activité physique, (parois, plafond, sol). La température l’environnement, y compris l’effet produisant une sensation de froid.
de la température des surfaces des parois, ainsi que leur surface, leur du rayonnement solaire incident.
internes et de l’air.Pourquoi choisir une installation de chauffage
et de rafraîchissement rayonnants ?
Afin de répondre à cette question, formes d’énergies principalement (impulsions nerveuses); Pour garantir les conditions d’échange
nous devons avant tout illustrer en énergie thermique. - énergie mécanique optimales, il est nécessaire de garantir
simplement les mécanismes naturels Ces transformations constituent (activité musculaire); l’homogénéité de la température
d’échange thermique du corps humain le métabolisme. - énergie chimique. des surfaces et de l’air dans les
et comment il est possible de les Les processus métaboliques sont des Les énergies mécanique, électrique et valeurs indiquées dans les exemples
favoriser pour l’obtention du bien-être processus d’oxydation exoénergétiques; chimique créeront, dans tous les cas, précédents. La valeur moyenne entre
physiologique. en effet, l’énergie potentielle une énergie thermique. Celle-ci se la température de l’air et celle des
Le corps humain transforme l’énergie chimique des aliments se transforme en: disperse donc dans l’environnement sous surfaces qui nous entourent représente
potentielle chimique contenue dans les -énergie thermique; forme de travail mécanique ou de la “température environnementale
aliments et les boissons en d’autres - énergie électrique chaleur dissipée. perçue” par l’homme, ou la
“température opérante”.
Les basses températures des surfaces
doivent être compensées par les
temL’importance du confort. pératures plus élevées de l’air; au
contraire, dans le cas de températures
élevées des surfaces, la température deLe confort microclimatisé s’obtient détecter le flux thermique en entrée et réduisant la chaleur dispersée par
conl’air peut être abaissée. lorsque le corps réussit à diminuer le flux thermique en sortie et d’activer vection et par rayonnement. On assiste
Afin de mieux comprendre la manièreuniformément sa propre chaleur son système de thermorégulation afin à une modification locale de la
résistandont la modification des proportionsmétabolique en utilisant, dans les que la température corporelle se ce thermique de l'épiderme et à une
susmentionnées peut compromettre lebonnes proportions, les quatre maintienne constamment aux alentours augmentation de la production de la
bien-être physiologique en créant desmodalités d’échange thermique dont de 36÷37 °C. chaleur interne à travers la stimulation
sensations différentes de bien-être ouil dispose. Ces proportions dépendent, Notre système de thermorégulation des muscles qui provoquent les frissons.
de malaise, il est nécessaire de recourirpar ordre d’importance, de: intervient au moyen d’actions
Dans des environnements à des exemples pratiques. Expérience L’homogénéisation imparfaite de la1- la température des surfaces physiologiques et notamment :
chauds ou lors d’activités en été température de l’habitacle, ainsi que lade la pièce; - contrôle de la circulation sanguine,
intenses: Expérience concentration de l’air de soufflage mal2- la température de l’air; modification de la température de la
en hiverpeau et des organes internes ; Par exemple, en voi- réparti, provoquent des conditions de3- l’humidité relative; Les vaisseaux sanguins de l’épiderme
ture, la température malaise suivantes :4- l’isolation corporelle (vêtement). - transpiration. se dilatent avec un transfert de la
Nous pouvons rayonnante de l’habitacle peut attein- - courants d’airs gênants qui L’homme possède un système de chaleur en excès vers la peau et avec
Dans des environnements facilement constater dre et dépasser 40°C par rapport aux provoquent une évaporation excessivecontrôle thermique qui lui permet de une augmentation de la température
froids: qu’il est possible d’atteindre le “bien- 24°C indiqués dans le schéma de con- des parties investies par le flux d’air s’adapter rapidement et de manière superficielle. Si l’échange thermique est
être thermique” en compensant des fort estival. avec la probabilité d’apparitions deprécise dans des conditions Les vaisseaux sanguins se contractent, toujours insuffisant, la transpiration
températures de l'air relativement Le climatiseur automatique qui équipe douleurs musculaires;environnementales très variables. en réduisant ainsi l’afflux de sang à tra- s'active pour favoriser le refroidissement
basses, avec un rayonnement de En effet, l’organisme est en mesure de vers la peau et, par conséquent, en de la peau. une voiture moderne est tout à fait - refroidissement excessif des parties
chaleur suffisamment élevé. comparable, au niveau des fonctions, directement exposées au soufflage de
L'exemple qui rend ce phénomène au Split d’appartement. Dans ces con- l’air froid (pieds, cou et front);
généralement compréhensible, peut ditions, le corps humain ne cède pas, - intolérance à la différence excessive
Les modalités d’échange thermique Le chauffage en hiver être représenté par les bains de soleil mais il absorbe de la chaleur rayonnée entre la température rayonnante de
que notre corps exploite pour Durant la période hivernale, dans le cas en haute montagne. Les personnes en20÷22°C par l’habitacle (comparable aux parois l’habitacle et la température réglée de
se thermoréguler peuvent être d’un sujet occupé par une activité maillot se sentent absolument à leur de la pièce). Pour éviter la surchauffe l’air avec des céphalées et une
représentées comme suit: sédentaire dans une pièce climatisée, 40÷50%UR20°C aise sur leurs chaises longues malgré le du corps avec l’augmentation consécu- lourdeur des yeux;l’échange thermique avec
manteau de neige et les températures tive de la transpiration (mécanisme - choc thermique au moment de la l’environnement externe sera garanti
dans les proportions suivantes : froides de l’air environnant. naturel qui permet d’augmenter l’é- sortie de l’habitacle.
20°C Le rayonnement solaire maximum change thermique par évaporation), Les effets sont plus où moins accentuéséchange thermique en hiver 26°C
20÷22°C 20÷22°C (car privé de filtres, tels que les nous demandons au climatiseur d’a- en fonction de la condition physique,PROPORTIONS OPTIMALES
poussières et le brouillard) empêche 40÷50% RAYONNEMENT baisser la température ambiante à des de l'âge et des différentes capacités de
20÷30% CONVECTION le refroidissement du corps. valeurs proches de 20÷21 °C. résistance des personnes face aux 20°C
1÷2% CONDUCTION variations climatiques.
25÷35% EVAPORATION 20÷22°C
La température rayonnante
du confort ambiant.
Le rafraîchissement en été
En été, les proportions d’échange 24°C
RAYONNEMENT optimales s'écartent légèrement à A partir des tableaux récapitulatifs des couleur et la distance par rapport à la Avec la température de l’air, Dépend des températures des cause des différents types de vêtement 25÷26°C - 55÷65 % UR
surfaces qui nous entourent. proportions optimales de la thermoré- source, influencent donc la capacité la TMR est le facteur qui influence
et de la température plus élevée des
gulation corporelle, nous pouvons con- d’échange rayonnant de notre corps. davantage la sensation de chaleur,CONVECTION surfaces et de l’air:
Dépend de la température et de stater l'importance de garantir le bon car le rayonnement qui frappe sur
échange thermique en étéla vitesse de l’air. 24°C 24°C échange thermique par rayonnement. Le concept de Température Moyenne la peau active ses organes sensoriels.32° CPROPORTIONS OPTIMALES
CONDUCTION En été, par exemple, l’échange Rayonnante (TMR) prend donc une Si le corps est exposé à des surfaces40÷50% RAYONNEMENT
Dépend de la température des rayonnant devrait s’effectuer entre la grande importance en tant que froides, une quantité sensible de 15÷25%CONVECTION
surfaces avec lesquelles nous
1÷2% CONDUCTION source la plus chaude (corps humain) et température moyenne des températures chaleur est émise sous forme de sommes en contact.
30÷40%EVAPORATION la surface réceptrice la plus froide des surfaces qui délimitent rayonnement vers ces surfaces, en EVAPORATION
24°C
Dépend de l’activité physique, (parois, plafond, sol). La température l’environnement, y compris l’effet produisant une sensation de froid.
de la température des surfaces des parois, ainsi que leur surface, leur du rayonnement solaire incident.
internes et de l’air.Système par rayonnement RBM Kilma.
La réponse aux exigences de confort.
Autres avantages
L’absence de mouvement de l’air
permet d’avoir moins de poussières en
suspension avec des bénéfices
remarquables au niveau des allergies et
pour les voies respiratoires en général.
De plus, grâce au système à
rayonnement qui élimine la présence
contraignante des radiateurs, les
En vertu de tout ce qui a été dit, le séjour”, la réglementation UNI EN 1264 des cycles continus on/off, avec des
architectes et les décorateurs peuvent
système par rayonnement est la impose de ne pas dépasser 28°C sur chutes de rendement consécutives et
choisir librement la position des
réponse idéale, en mesure de reproduire la surface en contact avec le corps) et une usure plus rapide.
éléments d’ameublement.
dans une pièce les conditions de donc, les fastidieux mouvements de Evidemment, la phase d’alimentation
confort requises par notre corps. convection dus aux différences en énergie de la chape requiert une
Le principe est celui d’abandonner thermiques élevées entre les différentes période de temps différente en fonction
l’idée d’un petit élément rayonnant à zones de l’environnement réchauffé de son épaisseur, de la température et
une température élevée (comme le sont éliminés. du débit de l’eau à l’intérieur des
“radiateur” classique), pour passer à un tuyauteries et des “conditions
élément rayonnant beaucoup plus environnantes” en présence desquelles RBM Services clients.
Economie d’énergieétendu qui fonctionne à une l’installation est amenée à fonctionner. - Nous proposons pour les premières
température nettement inférieure. La possibilité d’utiliser de l’eau à une De ce fait, le système par rayonnement mises en route des centrales
Les avantages de ce choix sont température nettement inférieure à au sol nécessite un fonctionnement (RM - RF - EASY) et pour les
premières mises en œuvre de PCBT* immédiatement compréhensibles. celle requise par les installations continuel et non pas un
fonctionnedes forfaits.
traditionnelles (entre 30°C et 40°C dans ment “occasionnel”. Pour une utilisation
Pour tous ces forfaits,
une installation rayonnante contre 70°C non continuelle de l’installation, contacter RBM France au Chaleur “uniforme”
pour l’eau des radiateurs) permet de il vaudra donc mieux recourir à des 04.42.29.81.20.
La surface rayonnante est distribuée sur diminuer remarquablement les coûts de systèmes par rayonnement à faible
(*) Sur des installations entièrement tout le sol (ou au plafond) ; il n’y a production de l’eau chaude; elle inertie thermique comme, par exemple,
réalisées avec des produits RBM.
donc plus de différence de perception permet également d’adopter des l’installation de faux-plafond RBM
®de chaleur en fonction de la distance générateurs de chaleur à basse Kilma NIC qui, grâce à sa rapidité de Contacter le Service RBM France Kilma,
séparant le corps et l’élément rayon- température et à haute efficacité régularisation, s’adapte à l’utilisation Tél. 04.42.29.81.20 Fax 04.42.53.38.67
nant ; la distance de rayon- énergétique comme par exemple, des dans des environnements comme les
nant est la même partout. Le rayonne- chaudières à condensation. bureaux, les commerces, les maisons
ment entre les surfaces est lié à l’expo- La chape, d’une épaisseur minimum de de villégiature, etc.
sition des unes par rapport aux autres. 35 mm (*) au-dessus de la tuyauterie,
La courbe de température dans une constitue un “volant thermique” qui L’économie d’énergie est strictement
pièce se rapproche beaucoup de la permet, lorsqu’elle est alimentée en liée au degré d’isolation du bâtiment.
température considérée “idéale” pour le énergie, d’amortir les éventuels pics La législation et la réglementation
confort du corps humain. thermiques dus aux variations thermique en cours réglementent
La température de l’élément rayonnant climatiques externes soudaines. le degré de rendement énergétique
n’est plus si élevée (pour les zones “de On évite ainsi au générateur de chaleur des édifices.
SYSTEME SYSTEME
RBM KILMA TRADITIONNEL
La chaleur ZONE
est dissipéePLAFOND vers le
haut
A45La chaleur
ZONE est dans
VITALE l’espace vital
Nos composants, adaptés au convoyage de fluides16° 18° 20° 22° 24° 16° 18° 20° 22° 24° RBM dispose de la certification UNI EN ISO
potables, ont obtenu la certification satisfaisant au DM 9001:2000 depuis 1992, délivrée par ICIM
174/04 et à la réglementation française A.C.S., qui et reconnue par des organismes de grande
réglementent l’aptitude des matériaux aux contacts importance en Italie et dans le monde.(*) La réglementation UNI EN 1264 prévoit également des chapes d’épaisseurs différentes.
Les producteurs de chapes spéciales peuvent, de toute manière, garantir des chapes d’une épaisseur réduite. de fluides destinés à la consommation humaine
RSystème par rayonnement RBM Kilma.
La réponse aux exigences de confort.
Autres avantages
L’absence de mouvement de l’air
permet d’avoir moins de poussières en
suspension avec des bénéfices
remarquables au niveau des allergies et
pour les voies respiratoires en général.
De plus, grâce au système à
rayonnement qui élimine la présence
contraignante des radiateurs, les
En vertu de tout ce qui a été dit, le séjour”, la réglementation UNI EN 1264 des cycles continus on/off, avec des
architectes et les décorateurs peuvent
système par rayonnement est la impose de ne pas dépasser 28°C sur chutes de rendement consécutives et
choisir librement la position des
réponse idéale, en mesure de reproduire la surface en contact avec le corps) et une usure plus rapide.
éléments d’ameublement.
dans une pièce les conditions de donc, les fastidieux mouvements de Evidemment, la phase d’alimentation
confort requises par notre corps. convection dus aux différences en énergie de la chape requiert une
Le principe est celui d’abandonner thermiques élevées entre les différentes période de temps différente en fonction
l’idée d’un petit élément rayonnant à zones de l’environnement réchauffé de son épaisseur, de la température et
une température élevée (comme le sont éliminés. du débit de l’eau à l’intérieur des
“radiateur” classique), pour passer à un tuyauteries et des “conditions
élément rayonnant beaucoup plus environnantes” en présence desquelles RBM Services clients.
Economie d’énergieétendu qui fonctionne à une l’installation est amenée à fonctionner. - Nous proposons pour les premières
température nettement inférieure. La possibilité d’utiliser de l’eau à une De ce fait, le système par rayonnement mises en route des centrales
Les avantages de ce choix sont température nettement inférieure à au sol nécessite un fonctionnement (RM - RF - EASY) et pour les
premières mises en œuvre de PCBT* immédiatement compréhensibles. celle requise par les installations continuel et non pas un
fonctionnedes forfaits.
traditionnelles (entre 30°C et 40°C dans ment “occasionnel”. Pour une utilisation
Pour tous ces forfaits,
une installation rayonnante contre 70°C non continuelle de l’installation, contacter RBM France au Chaleur “uniforme”
pour l’eau des radiateurs) permet de il vaudra donc mieux recourir à des 04.42.29.81.20.
La surface rayonnante est distribuée sur diminuer remarquablement les coûts de systèmes par rayonnement à faible
(*) Sur des installations entièrement tout le sol (ou au plafond) ; il n’y a production de l’eau chaude; elle inertie thermique comme, par exemple,
réalisées avec des produits RBM.
donc plus de différence de perception permet également d’adopter des l’installation de faux-plafond RBM
®de chaleur en fonction de la distance générateurs de chaleur à basse Kilma NIC qui, grâce à sa rapidité de Contacter le Service RBM France Kilma,
séparant le corps et l’élément rayon- température et à haute efficacité régularisation, s’adapte à l’utilisation Tél. 04.42.29.81.20 Fax 04.42.53.38.67
nant ; la distance de l’élément rayon- énergétique comme par exemple, des dans des environnements comme les
nant est la même partout. Le rayonne- chaudières à condensation. bureaux, les commerces, les maisons
ment entre les surfaces est lié à l’expo- La chape, d’une épaisseur minimum de de villégiature, etc.
sition des unes par rapport aux autres. 35 mm (*) au-dessus de la tuyauterie,
La courbe de température dans une constitue un “volant thermique” qui L’économie d’énergie est strictement
pièce se rapproche beaucoup de la permet, lorsqu’elle est alimentée en liée au degré d’isolation du bâtiment.
température considérée “idéale” pour le énergie, d’amortir les éventuels pics La législation et la réglementation
confort du corps humain. thermiques dus aux variations thermique en cours réglementent
La température de l’élément rayonnant climatiques externes soudaines. le degré de rendement énergétique
n’est plus si élevée (pour les zones “de On évite ainsi au générateur de chaleur des édifices.
SYSTEME SYSTEME
RBM KILMA TRADITIONNEL
La chaleur ZONE
est dissipéePLAFOND vers le
haut
A45La chaleur
ZONE est dans
VITALE l’espace vital
Nos composants, adaptés au convoyage de fluides16° 18° 20° 22° 24° 16° 18° 20° 22° 24° RBM dispose de la certification UNI EN ISO
potables, ont obtenu la certification satisfaisant au DM 9001:2000 depuis 1992, délivrée par ICIM
174/04 et à la réglementation française A.C.S., qui et reconnue par des organismes de grande
réglementent l’aptitude des matériaux aux contacts importance en Italie et dans le monde.(*) La réglementation UNI EN 1264 prévoit également des chapes d’épaisseurs différentes.
Les producteurs de chapes spéciales peuvent, de toute manière, garantir des chapes d’une épaisseur réduite. de fluides destinés à la consommation humaine
RRBM-Kilma. Une équipe toujours
prête et compétente.
Le siège RBM de Nave (BS)
lors de la réalisation de l’installation.La chape.
La plaque de ciment devra avoir uneOutre la résistance mécanique
extension limitée pour éviter des nécessaire, la masse de ciment doit
fissures dues aux dilatations thermiques.posséder des caractéristiques
d'homoC’est pourquoi, en ce qui concerne lesgénéité et de conductivité thermique
couches de support chauffantes garantissant le fonctionnement parfait
adaptées pour l’application dede l'installation. La conduction de la
revêtements en pierre ou en carrelage,chaleur doit être uniforme et continuelle,
la réglementation prévoit que des jointssans qu’il y ait de solution de
de dilatation soient effectués afin quecontinuité qui comporterai une
2les dimensions ne dépassent pas 40 mdiminution aussi bien au niveau du
et que la longueur maximum ne confort qu’au niveau de l’efficacité
dépasse pas 8 m (pour des surfaces énergétique. C'est pourquoi, la chape
à plan rectangulaire, ces dimensions à usage domestique et ayant une
peuvent aller au-delà, en maintenanthauteur de 35 mm au-dessus de la
La société RBM est présente depuis L’installation par de toute façon un rapport maximum Feuille de barrière à l’humidité. tuyauterie, doit avoir une composition
plusieurs années dans le secteur rayonnement au sol Feuille de barrière à l’humidité en longueur égal à 2:1).moyenne (*) comme suit:
hydro-thermo-sanitaire. “traditionnelle” présente empêchant l'humidité extérieure de Des joints de dilatation devront donc
3Pour ses clients, elle est synonyme Ciment 3 q/m .la stratigraphie suivante être prévus pour la subdivision des pénétrer à l'intérieur du système
3de qualité, fiabilité et d’assistance. Eau120 - 150 litres/m .dans la partie terminale (tous les panneaux ont une barrière pièces et des zones qui dépassent ces
3Sable 1950 kg/m .RBM S.p.A. produit au sein de ses (UNI EN 1264) et à l’humidité en polyéthylène d’une dimensions.
Granulométrie 0,2- 7 mm (max.) - quatre pôles de production situés (DTU 65.14): épaisseur d’environ 150 µm
[GF=4]dans la province de Brescia, la directement sur l’extrados en fonction Distribution et réglage.
Additif 1 kg/100 kgquasi totalité des produits présents Pour alimenter la partie terminale dede la réglementation en vigueur). KILMA-THERM ciment environJoints périphériques
dans ses catalogues (des collecteurs l’installation, RBM-KILMA met à la 3Additif en fibre 1 kg/m environde dilatation
(en laiton ou en polymère) disposition de ses clients une grandepolypropylèneTuyauterie.Cette bande en matériau élastique
gamme de collecteurs de distribution età la tuyauterie (aussi bien en La tuyauterie, maintenue décollée du Résistance
à appliquer sur tout le périmètre des 2chape 28 j. 250-300 kg/cm . polyéthylène que multicouche), de centrales de mélange, à point fixepanneau isolant par des supports pièces intéressées par la pose des
ou avec régulation en mesure en passant par les panneaux spéciaux ou des façonnages afin panneaux, garantit l’absorption des (*) La composition est donnée à titre de satisfaire toutes les exigences. isolants en polystyrène …). d’augmenter au maximum la surfacedilatations mécaniques dues aux indicatif et est soumise aux réglemen- Pour des installations à usage Cette production via son usine, d’échange thermique, est l’élément qui
variations continues d'énergie tations spécifiques de chaque pays. domestique standard, les collecteurs de
représente la meilleure garantie convoie le fluide vecteur de l’énergie
thermique, auxquelles est soumise Cette indication ne substitue pas les 1” en cuivre et ceux en polymère de RBM. thermique. Le tube en polyéthylène prescriptions du chapiste. la chape rayonnante. plastique (polyamide – fibre de verre)
avec réticulation de type C (PE-Xc) RBMRBM KILMA fournit ces joints en représentent la solution optimale, grâceL’élément terminal de l’installation peut
Kilma Flex® avec barrière anti-oxygènepolyéthylène expansé en deux hauteurs à leur grande compacité et fiabilité.être le sol ou le plafond de l’immeuble.
en EVOH directement couplé via la
différentes (150 mm et 250 mm) avec Les collecteurs en laiton sont réalisés Il est possible d’utiliser partiellement les
couche adhésive à l’extérieur du tube, en une seule fusion et, comme les une seule épaisseur (8 mm). murs, même en combinaison avec le
dans les différents diamètres (pour collecteurs en polymère, ils présententLa bande présente une face adhésivesol ou le plafond, dans les cas suivants:
l’installation au sol, nous prenons en des encombrements limités facilitantpour garantir une meilleure installation
- intégration de la puissance fournie
considération en général des tubes leur insertion dans des coffrets à scellermême en présence d’une finition de la
par le système ; avec section de 12 x 1.1 mm, 17 x 2 dans des cloisons de 8 cm.maçonnerie périmétrique non adaptée;- impossibilité d’utiliser le sol et le
mm, 16 x 1.5 mm, 20 x 1.9 mm, Le débit nécessaire pour chaque circuit
l’autre face est équipée d’une feuille plafond (poutres à vue, sol existant
20 x 1.9 mm, 25 x 2,3 mm) et le tube et l’équilibrage de l’installation sont
en LDPE que l’on peut facilement ou sol de valeur, plafonds en voûte, Dans les quantités et les indiqués sur les plans de pose réalisésmulticouche, polyéthylène-aluminium-soulever afin d’obtenir un raccord
irréguliers ou avec des fresques, etc.); proportions indiquées dans par le Service Technique Kilma, et sontpolyéthylène, RBM TITA-FIX, tous deuxparfait entre le joint et le panneau
facilement réglés via le calibrage produits par RBM S.p.A., garantissent la fiche technique, l’additif
isolant. On évite ainsi la pénétration
micrométrique du flux en transit auune fonctionnalité parfaite, ainsi qu’une superfluidifiant RBM KILMA-THERM
de la chape dans les interstices.
moyen des robinets de réglage est indispensable pour garantir résistance, et une facilité d’installation
micrométrique.l’homogénéité nécessaire à la et d’utilisation. L’extrême flexibilité de
Grâce à l’arrêt manuel ou automatiqueconduction pour chapes “standard”.ces tubes aide l’installateur durant Panneau en matériau isolant. “on-off” de chaque circuit, au moyen
toutes les phases de pose de Ce panneau en isolant permet de l’application de commandes
l’installation. Là où elle pourrait être Il faudrait raisonner différemment pour
de limiter les déperditions thermiques électrothermiques sur les vannes
des chapes à usage industriel, mais vuexposée à la lumière solaire, la
vers l’extérieur. La plupart des thermostatiques pouvant être pilotées
les nombreuses typologies et les tuyauterie en plastique est
panneaux RBM KILMA est réalisée en par des thermostats et par des
nombreux problèmes inhérents à cesgénéralement protégée des rayons UVpolystyrène expansé à cellules fermées thermostats d’ambiance, il est possible
types de systèmes, nous vous conseillonspar une gaine, ceci depuis les sortiesd’une densité moyenne d’environ de réaliser un réglage indépendant
du collecteur jusqu’à l’entrée dans le de consulter des experts chapistes. 330 kg/m . Elle existe en différentes de chaque pièce d’un bâtiment avec
Le treillis soudé, avec différentessol. La même protection est appliquée des avantages remarquables au niveauépaisseurs, pour répondre aux
dimensions de mailles et différents aux endroits où le tube traverse les du confort et de l’économie d’énergie. exigences d’espace et de résistance
diamètres de fil, est un élément faisantjoints de dilatation de la chape (“seulsthermique, en versions avec reliefs
fonction de liant pour la chape; il estles tuyaux de raccord sont consentis (Kilma Form et Kilma Plast) ou en
et uniquement à un niveau” - UNI EN posé au-dessus des tuyauteries et est
versions plates (Kilma Piano).
1264-4:2003) pour une longueur de fixé avec différents systèmes à la couche
inférieure et doit toujours être prévu30 cm chevauchant le joint.RBM-Kilma. Une équipe toujours
prête et compétente.
Le siège RBM de Nave (BS)
lors de la réalisation de l’installation.La chape.
La plaque de ciment devra avoir uneOutre la résistance mécanique
extension limitée pour éviter des nécessaire, la masse de ciment doit
fissures dues aux dilatations thermiques.posséder des caractéristiques
d'homoC’est pourquoi, en ce qui concerne lesgénéité et de conductivité thermique
couches de support chauffantes garantissant le fonctionnement parfait
adaptées pour l’application dede l'installation. La conduction de la
revêtements en pierre ou en carrelage,chaleur doit être uniforme et continuelle,
la réglementation prévoit que des jointssans qu’il y ait de solution de
de dilatation soient effectués afin quecontinuité qui comporterai une
2les dimensions ne dépassent pas 40 mdiminution aussi bien au niveau du
et que la longueur maximum ne confort qu’au niveau de l’efficacité
dépasse pas 8 m (pour des surfaces énergétique. C'est pourquoi, la chape
à plan rectangulaire, ces dimensions à usage domestique et ayant une
peuvent aller au-delà, en maintenanthauteur de 35 mm au-dessus de la
La société RBM est présente depuis L’installation par de toute façon un rapport maximum Feuille de barrière à l’humidité. tuyauterie, doit avoir une composition
plusieurs années dans le secteur rayonnement au sol Feuille de barrière à l’humidité en longueur égal à 2:1).moyenne (*) comme suit:
hydro-thermo-sanitaire. “traditionnelle” présente empêchant l'humidité extérieure de Des joints de dilatation devront donc
3Pour ses clients, elle est synonyme Ciment 3 q/m .la stratigraphie suivante être prévus pour la subdivision des pénétrer à l'intérieur du système
3de qualité, fiabilité et d’assistance. Eau120 - 150 litres/m .dans la partie terminale (tous les panneaux ont une barrière pièces et des zones qui dépassent ces
3Sable 1950 kg/m .RBM S.p.A. produit au sein de ses (UNI EN 1264) et à l’humidité en polyéthylène d’une dimensions.
Granulométrie 0,2- 7 mm (max.) - quatre pôles de production situés (DTU 65.14): épaisseur d’environ 150 µm
[GF=4]dans la province de Brescia, la directement sur l’extrados en fonction Distribution et réglage.
Additif 1 kg/100 kgquasi totalité des produits présents Pour alimenter la partie terminale dede la réglementation en vigueur). KILMA-THERM ciment environJoints périphériques
dans ses catalogues (des collecteurs l’installation, RBM-KILMA met à la 3Additif en fibre 1 kg/m environde dilatation
(en laiton ou en polymère) disposition de ses clients une grandepolypropylèneTuyauterie.Cette bande en matériau élastique
gamme de collecteurs de distribution età la tuyauterie (aussi bien en La tuyauterie, maintenue décollée du Résistance
à appliquer sur tout le périmètre des 2chape 28 j. 250-300 kg/cm . polyéthylène que multicouche), de centrales de mélange, à point fixepanneau isolant par des supports pièces intéressées par la pose des
ou avec régulation en mesure en passant par les panneaux spéciaux ou des façonnages afin panneaux, garantit l’absorption des (*) La composition est donnée à titre de satisfaire toutes les exigences. isolants en polystyrène …). d’augmenter au maximum la surfacedilatations mécaniques dues aux indicatif et est soumise aux réglemen- Pour des installations à usage Cette production via son usine, d’échange thermique, est l’élément qui
variations continues d'énergie tations spécifiques de chaque pays. domestique standard, les collecteurs de
représente la meilleure garantie convoie le fluide vecteur de l’énergie
thermique, auxquelles est soumise Cette indication ne substitue pas les 1” en cuivre et ceux en polymère de RBM. thermique. Le tube en polyéthylène prescriptions du chapiste. la chape rayonnante. plastique (polyamide – fibre de verre)
avec réticulation de type C (PE-Xc) RBMRBM KILMA fournit ces joints en représentent la solution optimale, grâceL’élément terminal de l’installation peut
Kilma Flex® avec barrière anti-oxygènepolyéthylène expansé en deux hauteurs à leur grande compacité et fiabilité.être le sol ou le plafond de l’immeuble.
en EVOH directement couplé via la
différentes (150 mm et 250 mm) avec Les collecteurs en laiton sont réalisés Il est possible d’utiliser partiellement les
couche adhésive à l’extérieur du tube, en une seule fusion et, comme les une seule épaisseur (8 mm). murs, même en combinaison avec le
dans les différents diamètres (pour collecteurs en polymère, ils présententLa bande présente une face adhésivesol ou le plafond, dans les cas suivants:
l’installation au sol, nous prenons en des encombrements limités facilitantpour garantir une meilleure installation
- intégration de la puissance fournie
considération en général des tubes leur insertion dans des coffrets à scellermême en présence d’une finition de la
par le système ; avec section de 12 x 1.1 mm, 17 x 2 dans des cloisons de 8 cm.maçonnerie périmétrique non adaptée;- impossibilité d’utiliser le sol et le
mm, 16 x 1.5 mm, 20 x 1.9 mm, Le débit nécessaire pour chaque circuit
l’autre face est équipée d’une feuille plafond (poutres à vue, sol existant
20 x 1.9 mm, 25 x 2,3 mm) et le tube et l’équilibrage de l’installation sont
en LDPE que l’on peut facilement ou sol de valeur, plafonds en voûte, Dans les quantités et les indiqués sur les plans de pose réalisésmulticouche, polyéthylène-aluminium-soulever afin d’obtenir un raccord
irréguliers ou avec des fresques, etc.); proportions indiquées dans par le Service Technique Kilma, et sontpolyéthylène, RBM TITA-FIX, tous deuxparfait entre le joint et le panneau
facilement réglés via le calibrage produits par RBM S.p.A., garantissent la fiche technique, l’additif
isolant. On évite ainsi la pénétration
micrométrique du flux en transit auune fonctionnalité parfaite, ainsi qu’une superfluidifiant RBM KILMA-THERM
de la chape dans les interstices.
moyen des robinets de réglage est indispensable pour garantir résistance, et une facilité d’installation
micrométrique.l’homogénéité nécessaire à la et d’utilisation. L’extrême flexibilité de
Grâce à l’arrêt manuel ou automatiqueconduction pour chapes “standard”.ces tubes aide l’installateur durant Panneau en matériau isolant. “on-off” de chaque circuit, au moyen
toutes les phases de pose de Ce panneau en matériau isolant permet de l’application de commandes
l’installation. Là où elle pourrait être Il faudrait raisonner différemment pour
de limiter les déperditions thermiques électrothermiques sur les vannes
des chapes à usage industriel, mais vuexposée à la lumière solaire, la
vers l’extérieur. La plupart des thermostatiques pouvant être pilotées
les nombreuses typologies et les tuyauterie en plastique est
panneaux RBM KILMA est réalisée en par des thermostats et par des
nombreux problèmes inhérents à cesgénéralement protégée des rayons UVpolystyrène expansé à cellules fermées thermostats d’ambiance, il est possible
types de systèmes, nous vous conseillonspar une gaine, ceci depuis les sortiesd’une densité moyenne d’environ de réaliser un réglage indépendant
du collecteur jusqu’à l’entrée dans le de consulter des experts chapistes. 330 kg/m . Elle existe en différentes de chaque pièce d’un bâtiment avec
Le treillis soudé, avec différentessol. La même protection est appliquée des avantages remarquables au niveauépaisseurs, pour répondre aux
dimensions de mailles et différents aux endroits où le tube traverse les du confort et de l’économie d’énergie. exigences d’espace et de résistance
diamètres de fil, est un élément faisantjoints de dilatation de la chape (“seulsthermique, en versions avec reliefs
fonction de liant pour la chape; il estles tuyaux de raccord sont consentis (Kilma Form et Kilma Plast) ou en
et uniquement à un niveau” - UNI EN posé au-dessus des tuyauteries et est
versions plates (Kilma Piano).
1264-4:2003) pour une longueur de fixé avec différents systèmes à la couche
inférieure et doit toujours être prévu30 cm chevauchant le joint.Un point fort du système?
Le tube à haute densité RBM KILMA-Flex.
Le tube KILMA-Flex est fabriqué Classification des conditions d’exercice:
- une augmentation de la durée de vieCaractéristiques Caractéristiques Unité Valeur conformément aux normes interna- Classes Td* Temps Tmax* Temps à Tmal* Temps à Domaine d’application3 La réticulation permet l’acquisition de du tube. Poids spécifique à Kg/m 945 d’application (°C) à la Td (°C) la Tmax (°C) la Tmal typiquetionales telles que EN ISO 15875-2,23°C (densité) caractéristiques de résistance chimique Les principales caractéristiques du tube (années) (années) (h)
qui établit les limites d’utilisation etDomaine d’utilisation °C -100 ÷ +110KILMA-Flex sont: la légèreté, et mécanique élevées:
1** 60 49 80 195100 Distribution eau les conditions d'exploitation Degré de réticulation % 60- une plus grande résistance mécanique, la flexibilité, la faible rugosité de la chaude (60°C)
indiquées dans le tableau ci-contre.
Tensions internes même avec des températures élevées; surface, d’où la réduction des pertes 2** 70 49 80 195100 Distribution eau
sur la longueur % 3 chaude (70°C)- une augmentation de la stabilité de charge ainsi que son atoxicité Domaines d’utilisation
Conductibilité thermique W/mk 0,38 4202,5 70 2,5100 100 Chauffage au
dimensionnelle; lui permettant d’être utilisé pour l’eau
-1 -4 sol et radiateurs Coefficient de K 1,9·10 Suivi par
potable. - un accroissement de la résistance basse température
dilatation thermique 40 20
chimique, une réduction de la solubilité Pour ce motif, il est souvent utilisé
Allongement % 500 Suivi par
et du gonflement en présence de pour la réalisation d'installations de à la rupture 60 25
solvants et d’huiles; distribution hydro-thermo-sanitaires, Limite d’élasticité M Pa 24 Suivi par (voir Suivi par (voir
2 colonne de droite) colonne de droite)- une augmentation de la résistance à d’installations de chauffage avec Module d’élasticité N/mm 600
radiateurs et d’installations de chauffagel’usure et au choc; Rugosité du tube kRa1,7
52014901 100100 Chauffage au sol et
3au sol. Perméabilité à l’O2 g/m 0,1 radiateurs haute Suivi par
(à 40°C) température
60 25
Suivi par
80 10
Résistance mécanique Suivi par (voir Suivi par (voir
Comparaison de la résistance du PE-Xc et du PP-R colonne de droite) colonne de droite)et conditions d’exercice.
20
Si on le compare à d'autres
Td: Température d’exercice ** La température d’exercice dépend des matériaux employés dans le secteur
Tmax: Température maximum d’exercice législations nationales. Utilisation avec de l’eau
hydro-thermo-sanitaire, comme par PP-R Tmal: Température de dysfonctionnement froide à 20°: Pression d’exercice 10 bars
exemple le polypropylène (PP-R), pendant une période de 50 ans.
le tube KILMA-Flex produit
PE-Xc
Pressions d’exercice (exprimées en bars) en fonction des diverses classes d’application:en PE-Xc, présente une résistance
mécanique plus élevée. 10 Classes d’application20°C
20°CEn plus, les courbes de régression du 9 12 45
PE-Xc ne présentent pas de "chute 8 ø 12.0 x 1.16 68 640°C
brusque" à longue échéance; cela ø 12.0 x 2.0101010107
40°Csignifie que le niveau de performance ø 16.0 x 1.56 68 6
6du PE-Xc décroît de manière graduelle 60°C ø 16.0 x 2.0101010860°C
dans le temps et non de manière ø 17.0 x 2.0108 10 85
drastique, comme cela se passe, ø 18.0 x 2.0 88 10 880°C
par exemple, avec le PP-R. 80°C ø 20.0 x 1.96 68 6
4 95°C
ø 20.0 x 2.08 68 695°C
ø 25.0 x 2.36 68 6
3
Pertes de charge.
Le tube KILMA-Flex a une surface
2 interne extrêmement lisse. Ce faible 100000
-1 0 1 2 3 4 5 610 10 10 10 10 10 10 10 h
12x2.0coefficient de frottement hydrodynamique
8x1.0 20x2.0
Durée de la contrainte
permet d’obtenir des pertes de charge
12x1.1
Vitesse de l’eau 10x1.2réellement inférieures à celles des tubes
avec T=20°C
14x2.0 20x1.9métalliques traditionnels employés dans m/sLe laboratoire d’essais RBM
10000le secteur hydro-thermo-sanitaire. 18x2.0
16x2.0
25x2.3
16x1.5
3,00
17x2.0
2,50
1000
2,00 Sanitaire
3De/S mm Di mm Kvs m /h 1,50
8x1 6,00 1,00 1,25
10x1,2 7,60 1,67
1,00
Distribution aux éléments 12x1,1 9,80 2,70 100 0,75 chauffants dans le système
14x2 10,00 1,80 bitube
16x2 12,00 4,40 0,50 Anneaux de distribution
de chauffage et de 16x1,5 13,00 5,10
rafraîchissement à panneaux
17x2 13,00 5,10 rayonnants10
0,25
18x2 14,00 6,16
20x2 16,00 8,90 10 100100010000
20x1,9 16,20 9,10 Débit [l/h]
25x2,3 20,40 22,00
Di
Contrainte maximale admissible
Pertes de charge [Pa/m] (10Pa = 1daPa = 1,02mmH)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant