Introduction aux huiles essentielles

De
Publié par

Comment utiliser les huiles essentielles pour créer des savons, des parfums, des produits d'entretien, des cosmétiques, pour cuisiner...

Publié le : jeudi 19 décembre 2013
Lecture(s) : 93
Nombre de pages : 22
Voir plus Voir moins


INTRODUCTION AUX UTILISATIONS
DES HUILES ESSENTIELLES










Copyright© 2013 – Librairie Focus – Tous droits réservés








MENTIONS LEGALES

Cet E-book ne peut être utilisé que pour un usage privé uniquement. Vous n’avez pas le droit de
l’offrir ni de le revendre sans accord de l’auteur. Toutes reproductions, partielles ou totales, sous
quelques formes et procédés sont
interdites conformément à l’article L.122-4 du Code de la Propriété Intellectuelle. Toute personne
procédant à une utilisation du contenu de ce guide, sans une autorisation expresse et écrite de
l’auteur, encourt une peine relative au délit de contre- façon détaillée à partir de l’article L 335-2 du
même Code.
L’auteur s’est efforcé d’être aussi précis et complet que possible lors de la création de cet ouvrage.
Malgré ceci, il ne peut en aucun cas garantir ou représenter le contenu de cet ouvrage.
Les Informations contenues dans cet E-book ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une documen-
tation de référence en matière de santé. De ce fait, elles ne peuvent pas se substituer aux
traitements et aux soins médicaux sans la recommandation particulière d’un médecin assermenté.
Aucune affirmation révélée dans ce livre numérique ne peut servir pour diagnostiquer, traiter ou
guérir une maladie, quelle qu’elle soit.
Ne négligez jamais le fait que toute maladie ou blessure requière l’intervention d’un docteur en
médecine ou d’un praticien en médecine alternative.
L’auteur ne peut être tenu pour responsable des dommages de toute nature, tant matériels
qu’immatériels ou corporels, qui pourraient résulter de la mauvaise utilisation des conseils et
astuces préconisés

2
AVERTISSEMENT

Ce document donne des généralités sur les huiles essentielles, les eaux flo-
rales et les huiles végétales qui peuvent êtres utilisées en soin de la peau.
Les informations que je vous communique ici ont été rédigées avec le plus
grand soin à partir des données disponibles que j'ai pu trouver.
Ce livre ne peut en aucun cas remplacer l’avis de votre médecin ! Les huiles
essentielles possèdent certes des propriétés thérapeutiques, mais il est tout à
fait déconseillé de les utiliser sans avoir pris un avis médical éclairé et ce,
quel que soit votre problème de santé. Ma responsabilité ne saurait être
engagée en cas de détournement ou de mauvais usage des produits
présentés ci-dessous.
En particulier, je souhaite attirer votre attention sur le fait que les huiles
essentielles sont des produits concentrés qui doivent être employés avec
certaines précautions.
Je vous remercie de bien vouloir vous reporter directement aux précautions
d’emploi présentées dans cet ebook. Enfin, les eaux florales et les huiles
végétales décrites ici sont uniquement destinées à être appliquées
localement sur la peau. Leur consommation dans l’alimentation est à étudier
au cas par cas avec votre naturopathe.
Je vous souhaite la bienvenue dans un monde tout à la fois sacré et mysté-
rieux qu'est le monde des huiles essentielles. De nombreuses civilisations
avant nous les ont utilisées et nous ont livré leurs secrets les plus cachés.
L'aromathérapie, c'est aussi le plaisir d'expérimenter les utilisations diverses
que vous pourrez leur apporter et vous découvrirez leurs bienfaits et le bien-
être que ces huiles à la fois mystérieuses et fascinantes pourront vous
apporter.
Je vous souhaite que vos premières expériences avec les huiles essentielles
soient agréables et porteuses de bien-être et d’harmonie.


3
CRÉEZ VOUS-MÊME VOS BOUGIES

Prenez plaisir à fabriquer vous-même vos bougies parfumées aux huiles
essentielles. Un pur bonheur lorsque vous les allumerez et que les parfums
suaves ou épicés se libéreront doucement.



Dans le passé, on s’éclairait grâce au suif. On trempait des branches dans
cette graisse animale pour s’éclairer. Ensuite, les bougies ont fait leur appari-
tion et étaient principalement fabriquées grâce à la cire d’abeille.

De nos jours, différentes matières sont disponibles. Voyez plutôt :
 la cire d’abeille la cire de soja
 la paraffine (attention, il s’agit là d’un dérivé du pétrole !)
 les micro-cristallines (utilisées principalement pour les bougies à
sculpter)
 les cires à effets spéciaux
 le gel à bougie (est en fait de l’huile de paraffine)

En ce qui concerne la cire, selon votre préférence, vous pouvez disposer de
cire blanche ou de cire transparente. Vous trouverez également différentes
mèches. Il est très important de choisir une bonne mèche car d’elle dépend la
façon dont votre bougie va se consumer. De plus, si votre mèche est trop pe-
tite, la flamme risque de creuser un trou dans la bougie et tout le pourtour
restera intact. Il arrive d’ailleurs souvent que la mèche se noie dans la cire
liquide si vous ne la videz pas régulièrement. Si votre mèche est trop grosse,
il arrive qu’elle fume et la bougie fond très rapidement.
4

Mais au fait, connaissez-vous exactement le rôle de la mèche ? Savez-vous
réellement comment brûle une bougie ? Une bougie est uniquement
constituée d’une mèche et de cire, paraffine, gel, …. La mèche est
généralement fabriquée en coton car elle doit être absorbante ! Eh oui, au fur
et à mesure que la bougie se consume, la cire se liquéfie et la mèche
absorbe la cire liquide et la dirige vers le haut de la mèche pendant que la
bougie brûle. La chaleur de la flamme permet à la cire de dégager une
vapeur qui alimente la flamme de la bougie.

Lorsque vous aurez choisi la mèche nécessaire à la création de la bougie, il
faudra effectuer une opération qui s’appelle le «primage» de la mèche.
Certaines mèches sont vendues pré-cirées mais souvent, elles le sont avec
des produits dérivés du pétrole. Il est donc tout aussi simple de l’effectuer
vous-même de manière plus écologique. Pour ce faire, faites fondre un peu
de cire et laissez tremper votre mèche durant 2 minutes. Prenez alors un
morceau de papier aluminium et posez votre mèche bien droite sur ce papier.
« Emballez » votre mèche dans le papier alu tout en la conservant toujours
bien droite. Le but du primage est double. Premièrement, il permet d’avoir
une mèche droite et solide. Ensuite, il faut savoir que si vous n’effectuez pas
ce primage, votre bougie ne «fonctionnera» pas. En effet, la première fois
que vous allez allumer votre bougie, il faudra un certain temps avant d’avoir
un peu de cire liquide dans laquelle la flamme pourra tremper. Ensuite, il
faudra encore un peu de temps pour que la flamme dispose de suffisamment
de gaz que pour être entretenue. Si vous ne pré-cirez pas votre mèche, la
flamme a donc toutes les chances de s’éteindre.

Pour créer vos bougies, vous pouvez également ajouter des additifs, telle que
la stéarine par exemple. Ils peuvent servir à plusieurs choses comme par
exemple élever ou abaisser le point de fusion de la cire ou de la paraffine à
laquelle ils sont ajoutés. Ils peuvent également opacifier ou au contraire
rendre vos bougies plus translucides, durcir la paraffine ou la rentre plus
«collante», donner un effet particulier à votre bougie, etc … Attention
toutefois, n’utilisez pas la stéarine avec des moules en caoutchouc. Dans ce
cas, préférez le Vybar. Le Vybar est à utiliser de préférence pour les bougies
5
parfumées car il permet de mieux lier l’huile parfumée à la paraffine, il
accentue les couleurs et opacifie la paraffine.

En ce qui concerne la coloration de vos bougies, surtout ne vous en privez
pas et laissez aller votre imagination. Vous trouverez divers colorants en
poudre, sous forme liquide (très pratique pour un dosage minutieux) ou sous
forme de pigment très concentrés mais dont l’inconvénient est de saturer la
mèche et donc d’empêcher son bon fonctionnement.

Une dernière chose essentielle est d’avoir un ou des moules. Les moules
disponibles dans le commerce sont pour la plupart:
 en métal (ou en aluminium),
 en polycarbonate (plastique),
 ou en caoutchouc (ou en latex).

Chacune de ces matières présente aussi bien avantages que des
inconvénients. Rien ne vous empêche de créer vous-même vos propres
moules « maison » afin d’obtenir des bougies personnalisées. Afin de
maintenir la mèche bien au centre de votre moule, il existe des pinces-
mèches mais une simple aiguille à tricoter par exemple, suffira.

Après la théorie, passons maintenant à la pratique !

Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas si facile de créer une bougie.
Résumons donc le matériel qui vous est nécessaire :
 De la cire, du gel ou de la paraffine
 Des mèches primées
 Des bases métalliques pour fixer votre mèche
 De la stéarine (3 càc par livre de paraffine) ou Vybar (1 càc par livre de
paraffine)
 Des moules
 De petits verres à bougie, transparents.
6
 Une balance ou une mesure
 Une petite casserole qui sera dédiée exclusivement à cette activité
 Votre sélection d’huiles essentielles que vous choisirez peu inflamma-
bles.

Choisissez de préférence de la cire d’abeille si vous désirez créer une bougie
parfumée, et toujours additionnées d’acide stéarique et/ou d’huile pour
baisser le point de fusion et permettre à la bougie d’adhérer aux parois. Si
vous désirez fabriquer une bougie de massage, choisissez de la cire de soja,
soit pure, soit additionnée de stéarine et/ou d’huile afin de faire baisser son
point de fusion et de renforcer ses propriétés cosmétiques. Pour les bougies
extraites de moulage, préférez de la cire dure comme la cire d’abeille par
exemple, ou les micro-cristallines.

Choisissez également des huiles essentielles peu inflammables. En effet, il
est important de savoir qu’à partir de 65°C, certaines HE s’enflamment
facilement et donc votre bougie risque de présenter un risque d’inflammation
de la surface. Vous pouvez choisir, entre autres, l’arbre à thé, le basilic, la
cannelle (écorce ou feuilles), cèdre, lavande et lavandin, mélisse, menthe
poivrée, petit grain, origan, vétiver, ylang ylang, …...et bien d’autres encore. Il
est inutile d’en mettre trop, soyez prudent lorsque ce sont vos premières
réalisations, il ne s’agit pas de mettre le feu à la maison.

Si vous le permettez, nous allons faire simple pour commencer. Je vous pro-
pose donc de réaliser une bougie que l’on appelle «pilier». Ce sont ces
grosses bougies souvent carrées ou rondes, et sont brûlées telles qu’elles,
sans qu’il soit nécessaire de les mettre sur un bougeoir.

Le but ici est que vous vous amusiez et que vous preniez plaisir à créer vos
bougies. N’hésitez donc pas à mélanger les supports tout en étant bien
entendu très prudent. Prenez un petit carnet dans lequel vous noterez les
proportions de chaque ingrédient, cela vous aidera à refaire celles que vous
avez préféré, sans problème.

7
Donc, choisissez votre moule, prenez la mèche adéquate, le colorant que
vous souhaitez, votre pince-mèche et votre huile essentielle si vous désirez
parfumer votre bougie.

Je ne vais pas ici entrer dans tous les détails mais sachez que la température
de votre base est importante. Elle doit varier entre 82° et 88°. Il existe dans le
commerce des « cuiseurs électriques » qui servent donc à faire fondre la
matière que vous avez choisie.

Bien, je vous propose donc de faire fondre votre base au bain-marie, tout en
surveillant la température de votre mixture. En attendant, préparez votre
mèche et primez-la comme expliqué précédemment. Faites-la dépasser de 2
ou 3 centimètres de chaque côté. Dans la base inférieure du moule, repliez la
mèche et collez-la dans le fond du moule grâce à une boulette de mastic
d’étanchéité. En haut, placez votre mèche dans le pince-mèche et veillez à
ce qu’elle se trouve bien au centre de votre moule, la mèche bien raide.

Lorsque votre préparation est liquide, ajoutez votre colorant. Attention, allez-y
doucement, un tout petit peu de colorant vous suffira à colorer beaucoup de
matière. Vous pouvez aussi y ajouter vos gouttes d’huiles essentielles, selon
votre choix du moment. N’oubliez pas de tout noter dans votre petit carnet.
Mélangez doucement pour ne pas créer de bulles d’air.

Si vous vous servez d’un moule métallique, il peut être intéressant de le
chauffer légèrement en le plaçant dans un four par exemple ou à l’aide d’un
décapeur thermique.

Parfait, vous êtes maintenant prêt à verser très lentement votre mélange
dans le moule. Ici aussi, allez-y doucement afin de ne pas créer de bulles
d’air.

8
Si, par exemple, vous désiriez faire une bougie avec des tons différents mais
de la même couleur, mettez peu de colorant au départ, verser un peu du mé-
lange dans le moule, rajoutez un peu de colorant, mélangez et versez un peu
du mélange dans le moule, rajoutez encore un peu de colorant, …. vous
aurez ainsi des dégradés de couleurs. Vous pouvez aussi divisez votre
préparation de départ et y ajouter des colorants différents pour créer une
bougie avec différentes couleurs.

Il est impératif de toujours garder une petite quantité du mélange car vous
constaterez après le refroidissement de votre bougie, qu’il se forme ce que
l’on appelle «une cavité de refroidissement». Tapez assez vigoureusement
sur les parois de votre moule afin de faire partir les bulles d’air éventuelles.
Tout autour de la mèche, afin de vérifier qu’il n’y a pas de bulles d’air, utilisez
une fine aiguille à tricoter par exemple et enfoncez la le plus loin possible, à
la verticale. Percez 5 ou 6 fois, toujours contre la mèche.

Réchauffez le reste de préparation à une température supérieure à la premi-
ère fois, d’environ 6°C. Vous pouvez maintenant, doucement, combler la
cavité de refroidissement en veillant bien à ne pas dépasser le niveau initial.

Lorsque votre bougie est entièrement refroidie, retirez le mastic du fond du
moule et le pince-mèche. En chauffant un peu de moule entre vos mains, et
tout en le tournant, essayez de faire sortir la bougie. Si cela ne fonctionne
pas, mettez- la quelques minutes dans votre congélateur et réessayez. Il
existe également du spray dont vous pouvez enduire le moule AVANT d’y
faire couleur votre préparation.

Petite chose importante : ce qui était en haut du moule est en fait le bas de
votre bougie. Il vous reste donc à couper la mèche à ras de la bougie pour le
côté bas, et à une hauteur comprise entre 5 et 10 millimètres pour le côté
haut.

9
Et voilà, vous avez réalisé votre première bougie ! Il ne vous reste plus qu’à
en profiter en la faisant brûler.
Pour allez plus loin dans votre connaissance des huiles essentielles cliquez
ici et découvrez le livre : « Secrets Huiles Essentielles »

CRÉEZ VOS COSMÉTIQUES MAISON

Avez-vous déjà essayer de déterminer les ingrédients dont sont composés
vos cosmétiques ? Pas facile hein ?
D’autant que, sous des noms terriblement scientifiques, se cachent des
choses toutes simples tel l’antigel par exemple, dont le nom scientifique est
« butylène glycol » (tout de suite, ça le fait déjà beaucoup plus). Bref, si on
savait tout ce qui se trouve dans nos cosmétiques, sans oublier les tests faits
sur les animaux (dont les conditions de vie en plus sont souvent…. bref, vous
m’avez comprise), je pense qu’on utiliserait beaucoup moins de ces mixtures.
Sans oublier que la majorité de ces cosmétiques ont d’abord fait l’objet de
tests sur des animaux retenus en captivité dans des conditions souvent
inhumaines.

Bref, avant toute chose, il est important d’avoir le matériel nécessaire et de
nettoyer soigneusement votre plan de travail, nettoyez-le et ensuite frottez-le
avec un chiffon et du vinaigre blanc pour le désinfecter. Préparez également
à l’avance tous les ingrédients dont vous aurez besoin.

N’oubliez pas que vos cosmétiques «maison» ne contiennent pas de
conservateurs. Il est donc important de prendre quelques précautions afin
d’éviter toute contamination. Pensez ainsi à stériliser les flacons ou bocaux
dont vous allez vous servir. Lorsque vous aurez terminé de préparer votre
cosmétique, laissez-le refroidir complètement avant de fermer le bocal, cela
évitera une contamination possible par la condensation. Pensez également à
conserver vos préparations dans un bocal teinté, de préférence au frigo. Vos
crèmes pourront ainsi être conservées durant un mois.
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.