Dépenses d'assurance maladie - données à fin 201012

De
Publié par

CONJONCTURE DES DÉPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI Données à fin décembre 2010 13 janvier 2011 Les soins de ville progressent modérément en 2010. En 2010, la progression des remboursements de soins de Ils n’expliquent qu’un tiers de la croissance des prescriptions ville du RSI ralentit de manière notable au regard de l’an hors IJ et transports. passé : +1,7% en données corrigées des jours ouvrés contre La LPP et les produits d’origine humaine (+5,5%) +2,9% en fin d’année 2009 (cf. tableau T.01). Ce ralentissement contribuent également pour près d’un tiers à la croissance des remboursements concerne une grande majorité des des prescriptions hors IJ et transports. Toutefois ce poste ne postes de dépenses, toutefois, il semble aujourd’hui représente que 12% de l’ensemble des prescriptions hors IJ surévaluer celui des dépenses en date de soins. En effet, les et transports (contre 59% pour les médicaments). L’an passé remboursements des deux dernières semaines 2010 sont avait été marqué par une diminution de ces dépenses plus faibles qu’attendus et devraient se reporter sur le mois (-2,0%) en raison du transfert de certains dispositifs de janvier 2011. médicaux vers les forfaits de soins des EHPAD. LA HAUSSE DES HONORAIRES MEDICAUX ET DENTAIRES Les auxiliaires médicaux RESTE CONTENUE L’accroissement des remboursements de soins réalisés par nddes auxiliaires médicaux se stabilise sur le 2 semestre Alors qu’ils représentent près de 30% des ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 86
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
13 janvier 2011
CONJONCTURE DES DPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI  Donnéesà fin décembre 2010
Les soins de ville progressent modérément en 2010. En 2010, la progression des remboursements desoins deIls n’expliquent qu’un tiers de la croissance des prescriptions villehors IJ et transports.RSI ralentit de manière notable au regard de l’an du passé : +1,7% en données corrigées des jours ouvrés contre LaLPP et les produits d’origine humaine (+5,5%) +2,9% en fin d’année 2009 (cf. tableau T.01). Ce ralentissement contribuent également pour près d’un tiers à la croissance des remboursements concerne une grande majorité des des prescriptions hors IJ et transports. Toutefois ce poste ne postes de dépenses, toutefois, il semble aujourd’hui représente que 12% de l’ensemble des prescriptions hors IJ surévaluer celui des dépenses en date de soins. En effet, les et transports (contre 59% pour les médicaments). L’an passé remboursements des deux dernières semaines 2010 sont avait été marqué par une diminution de ces dépenses plus faibles qu’attendus et devraient se reporter sur le mois (-2,0%) en raison du transfert de certains dispositifs de janvier 2011. médicaux vers les forfaits de soins des EHPAD.LA HAUSSE DES HONORAIRES MEDICAUX ET DENTAIRES Les auxiliaires médicaux RESTE CONTENUEL’accroissement des remboursements de soins réalisés par nd desauxiliaires médicauxstabilise sur le 2 sesemestre Alors qu’ils représentent près de 30% des dépenses de (+3,3% contre +6,7% à fin 2009). soins de ville, leshonoraires médicaux et dentairesexpliquent seulement 14% de leur croissance. Les indemnités journalières La progression de ces dépenses d’honoraires se maintient, erL’évolution des versements d’indemnités journalières est depuis la fin du 1semestre, à un niveau moitié moindre de maîtrisée en 2010 (+0,9% contre +6,2% en 2009). celui de l’année 2009: +0,8% contre +1,6% à fin 2009. Elle résulte presque intégralement de la hausse desactesLes autres dépenses de soins de ville techniques médicaux. La progression des transports ralentit considérablement Les remboursements d’actes dentaires(+1,5%) impactent(+4,6% contre +9,4% en fin d’année 2009). également la croissance des honoraires médicaux à la La croissance des dépenses debiologie sestabilise à hausse, mais dans une moindre mesure. +0,2% contre +3,0% l’an passé. Les baisses tarifaires Pour ce qui est desconsultationsappliquées à certains actes concourent en partie à cette, la diminution des remboursements se confirme: -1,1% (-0,7% pour lesdécélération notable. spécialistes et-1,5% pour lesgénéralistes). Dans LA TENDANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTEl’ensemble, le fléchissement des consultations, de même que celui des visites (-6,6%) permettent d’atténuer l’impact Les montants des acomptes versés au titre des dépenses lié à l’augmentation des actes techniques sur la croissance desétablissements publicsde +4,8%, et de augmentent des honoraires médicaux. +1,9% pour le secteurmédico-social.Les dépenses relatives auxétablissements privésLES PRESCRIPTIONS,POSTE DE DEPENSES PRINCIPAL ralentissent par rapport à l’an passé : +0,6% contre +4,2% à DE SOINS DE VILLEfin 2009.Après une période d’accélération de ces dépenses er Lesprescriptionsl'essentiel des soins de ville. constituent jusqu’en fin de 1semestre, probablement due à des retards Hors IJ et transports, elles augmentent de +2,1% (+2,8% en de liquidation, leur progression revient à un niveau modéré. 2009) et contribuent à 69% de la croissance des soins de ville. Ceci s’explique principalement par l’évolution conjointeL C A ONSOMMATIONMEDICALE REMBOURSABLE de trois postes de dépenses: les médicaments et les soinsINDIVIDUELLE RALENTITdispensés par les auxiliaires médicaux, mais aussi la LPP et L’année 2010 est marquée par un ralentissement de la produits d’origine humaine. consommation médicale remboursable de soins de ville, hors Les médicamentsIJ : +1,2% contre +2,2% en fin d’année 2009 (). cf. tableau T.02 Elle demeure inférieure à l’augmentation de la population Malgré leur poids important au sein des prescriptions hors IJ protégée par le RSI (+11,2% -cf. tableau T.03). Cette dernière et transport, les dépenses demédicamentsdeux évoluent résulte essentiellement de l’affiliation de nombreux fois moins vite qu’en 2009 (+1,2% contre +2,4% l’an passé). bénéficiaires relevant du dispositif de l’auto entreprise. 1
CONJONCTURE DES DÉPENSES D’ASSURANCE MALADIE DU RSI 13 janvier 2011  TableauT.01 : les remboursements effectués à fin décembre 2010 Taux de croissanceTaux de croissance RSI - France entière - Tous risquesDonnées brutes de l’année 2010de l’année 2009 En millions d'eurosJan.10 –Déc.10(1) (1) PCAP PCAP-CJOPCAP PCAP-CJO Soins de ville3 144,52,5% 1,7% 2,5% 2,9% Honoraires médicaux et dentaires927,3 1,6%0,8% 1,2% 1,6% dont Consultations274,5 -0,3%-1,1% -0,7% -0,3%  COmni raticiens185,1 -0,7%-1,5% 0,3%0,7%  CSpécialistes 78,50,1% -0,7%-2,6% -2,2%  Visites32,1 -5,9%-6,6% -2,8% -2,5%  Actestechni ues383,5 3,6%2,7% 2,3% 2,7%  Actesdentaires 159,92,3% 1,5%-0,5% -0,1% Prescriptions 1847,4 2,9%2,1% 2,4% 2,8% dont Médicaments1 082,12,0% 1,2% 2,0% 2,4%  L.P.P.etProduits d'origine humaine220,9 6,3%5,5% -2,4%-2,0%  Auxiliairesmédicaux 380,14,1% 3,3% 6,3% 6,7%  Actesinfirmiers 181,34,7% 3,9% 8,1% 8,6%  Actesmasseurs-kinés 124,02,7% 1,9% 3,6% 4,1%  Biologie164,1 1,0%0,2% 2,6% 3,0% (2) Autres prestations158,8 5,4%4,6% 8,1% 8,5% dont Fraisde transport des malades146,3 5,4%4,6% 9,0% 9,4% Indemnités journalières211,0 0,9%0,9% 6,2% 6,2% Etablissements de santé 3361,9 3,7%3,6% 3,6% 3,6% Etablissements sanitairesublics 2241,8 4,8%4,8% 3,3% 3,3% Etablissements sanitairesrivés 630,91,4% 0,6% 3,8% 4,2% Etablissements médico-sociaux489,1 1,9%1,9% 4,5% 4,5% Total sur champ ONDAM6 506,43,1% 2,7% 3,1% 3,3% 1 Corri édes oursouvrés 2dont transports et cures Source : RSI / DMR / Etat 601 + acomptes provisionnels pour la dotation annuelle de financement aux étab. publics et en forfaits de soins.  TableauT.02 : les dépenses de soins de ville à fin décembre 2010 Taux de croissanceTaux de croissance Taux moen dePCAP-CJO PCAP-CJO RSI - France entière - Tous risquesremboursementAnnée 2010Année 2009(1) Jan.10 - Déc.10 MontantMontantMontantMontant remboursablerembourséremboursableremboursé Soins de ville (hors IJ)78,3%1,2%1,8%2,2%2,7% dont Honorairesmédicaux et dentaires77,9%0,3%0,8%2,0%1,6%  Prescri tions77,5%1,5%2,1%2,0%2,8%  Autresprestations 91,6%4,3%4,6%7,1%8,5% 1 Montantremboursé / Montant remboursable2 donttrans ortset cures Source : RSI / DMR / Etat 601.  TableauT.03 : population protégée par le RSI à fin octobre 2010 Professions Artisans CommerçantsEnsemble libérales RSI - France entière Evol Evol Evol Evol Oct.10Oct.10Oct.10Oct.102010/2009 2010/2009 2010/2009 2010/2009 Actifs et Actifs retraités763 86517,6% 875897 12,2%393 02717,4% 2032 83815,0% Pensionnés 274955 0,5%312 6290,3% 55904 4,9%650 2081,3% Ayants droit440 20312,9% 498688 10,1%187 4409,6% 1128 43011,0%Total (dont assurés à titre gratuit) 1 479 02312,6% 1687 2149,2% 636371 13,9%3 815 34411,2% Données au 31/10/2010 – Evolution deuis le 31/10/2009. Source : Population Santé, Observatoire stock. Caisse nationale RSI – 260-264 avenue du Président Wilson – 93457 La PlaineSaint-Denis Cedexwww.le-rsi.fr Direction du Management des Ressources – Direction des Etudes et des Placements – Pôle Statistiques et Etudes Prospectives Rédacteur : Johanna Novice (johanna.novice@le-rsi.fr) – Contact : Valérie Perrin (valerie.perrin@le-rsi.fr)
2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.