etude-dr-lamy

De
Publié par

Traitement de substitution en communauté thérapeutiqueAnalyse rétrospective et comparative de files actives en 2007Dr D. Lamy, Mons, Belgique Substitution en EuropeEurope : 730 millions d'habitants Dr Lamy, Mons, BelgiqueSubstitution en Europe● L'accueil des usagers de drogues est très hétérogène selon le pays Dr Lamy, Mons, BelgiqueSubstitution en Europe source : OEDT rapport 2007 Dr Lamy, Mons, BelgiqueAprès trois années d'activité médicales à Porcheresse, il me semblait important de faire le point sur les traitements de substitution qui y sont délivrés.La communauté thérapeutique est un environnement particulier. L'encadrement y est pluriel, dans un lieu unique.Cela apporte-t-il une plus-value à l'accompagnement des personnes?L'idée était donc d'essayer une comparaison entre un opérateur identique, dans ce cas le médecin.J'exerce en effet à Mons depuis plus de vingt ans et j'accompagne des usagers de drogue dans mon cabinet depuis quinze ans.Mettre en parallèle les deux activités, non dans un but de recherche, mais bien dans une optique tournée vers la personne permet de dévoiler les richesses d'une pratique interdisciplinaire dans un contexte d'offre de soins très ouverte en Wallonie.Il ne s'agit pas de comptabiliser les résultats en terme d'abstinence, but depuis longtemps abandonné par tous les acteurs de soins dans le domaine des assuétudes, mais bien en terme de qualité de vie.Pour cela tous les ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 145
Nombre de pages : 21
Voir plus Voir moins
 Traitement de substitution en communauté thérapeutique Analyse rétrosdpee fcitlievse  aect ticvoems peanr a2ti0v0e7 MoDnrs , DB. eLlgaimquy,e 
 Substitution en Europe Europe : 730 millions d'habitantsDr Lma,y Mon,s Blegique
 Substitution en EuropeL'accueil des usagers de drogues est très hétérogène selon le pays Dr Lma,y Mon,s Blegique
 Substitution en Europe                                     suorce:  EOTD rpaopr t0270Dr Lamy, Mons, Belgique
 Après trois années d'activité médicales à Porcheresse, il me semblait important de faire le point sur les traitements de substitution qui y sont délivrés.La communauté thérapeutique est un environnement particulier. L'encadrement y est pluriel, dans un lieu unique.Cela apporte-t-il une plus-value à l'accompagnement des personnes?L'idée était donc d'essayer une comparaison entre un opérateur identique, dans ce cas le médecin.J'exerce en effet à Mons depuis plus de vingt ans et j'accompagne des usagers de drogue dans mon cabinet depuis quinze ans.Mettre en parallèle les deux activités, non dans un but de recherche, mais bien dans une optique tournée vers la personne permet de dévoiler les richesses d'une pratique interdisciplinaire dans un contexte d'offre de soins très ouverte en Wallonie.Il ne s'agit pas de comptabiliser les résultats en terme d'abstinence, but depuis longtemps abandonné par tous les acteurs de soins dans le domaine des assuétudes, mais bien en terme de qualité de vie.Pour cela tous les usagers ayant fait partie des files actives de 2007 dans les deux sites ont été inclus et leur "parcours" médical analysé rétrospectivement.Cette vision double ouvre la dimension de l'écoute plus que celle du "traitement", même si celui-ci reste un vecteur nécessaire au démarrage de l'accompagnement. Dr Lma,y Mon,s Blegique
 Substitution en Belgiqueet plus particulièrement en WallonieL'offre de soins en Wallonie est très ouverteM.A.S.S.Centres ambulatoiresMédecins généralistesCentres spécialisés ( hôpitaux psychiatriques )Communautés thérapeutiques IWSM – Confluences n°19 avril 2008Dr Lma,y Mon,s Blegique
 Traitements de substitutionPlus de 50000 usagers de drogues en BelgiqueEnviron 12000 en traitement de substitution ( IPhEB rapport annuel 2007 )L'offre de soins donne à l'usager la possibilité de trouver une réponse à sa demandePlusieurs essais dans la même structure, ou dans plusieurs systèmes Dr Lma,y Mon,s Blegique
 Accompagnement en communauté thérapeutiqueSource : rapport d'activité 2007 « Ferme de Thioux »En 200762 admissions ( 5,3 /mois en moyenne )File active : 44 personnes en moyenneÂge moyen : 31 ans Sex ratio : 5,7/1Durée moyenne de séjour 8 moisSorties du programmeFin de programme :39 % Interruption avec référencement7 %Interruption sans référencement49 %Expulsion5   % Dr Lma,y Mon,s Blegique
               mes 41 : noitutitsbus ed enneyom eéruD1/5,3 : oitar xeSsna 9,72 : neyom   eSubstitution à la méthadonegPorcheresseÂEn 2007) eiparéht ruel ed noitpurretni sèrpa sunever tnos 2 tnod ( noitutitsbus ed tnemetiart ne stneitap 82euqigleB ,snoM ,ymaL rD) gm 061- 21 ( gm 76 : enodahtém cip ud enneyom esoDgm 54 : enodahtém ed enneyom esoD) siof 21 enneyom ne suv été tno sli selleuqsel tdp (             
Substitution à la méthadonesnoMEn 200717 patients en traitement de substitution ( dont 1 est revenu après interruption de sa thérapie )Âge moyen : 34,7 ansSex ratio : 2,4/1Durée moyenne de substitution : 59 sem     ( pdt lesquelles ils ont été vus en moyenne 31 fois = 1,9 sem)Dose moyenne de méthadone : 36 mgDose moyenne du pic méthadone : 57 mg ( 25 -105 ) gm  Dr Lamy, Mons, Belgique
 apitSubstitution à la méthadoneneste  nrtÂge moyen :Sex ratio :yom eéruDiaetemtnd  eussbitutitno    Porcheresse Mons:829,721/5,3Durée moyenne de substitution ( sem ): 14Dose moyenne de méthadone : 45Dose moyenne du pic méthadone : 67Écarts max :         12 à160Dose moyenne de méthadone :  : enodahtém cip ud enneyom esoD Dr Lma,y 717,432,45/19637525 à105Mon,s Blegique
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.