ETUDE PRELIMINAIRE DES CARDIOPATHIES CHEZ LENFANT MAURITANIEN

De
Publié par

LETTRE A L’EDITEURETUDE PRELIMINAIRE DES CARDIOPATHIES CHEZ L’ENFANT MAURITANIEN*BA M.L.*, KANE FB**lièrement en Mauritanie où, à notre connaissance, aucuneRESUMEinvestigation n’a été entreprise. La présente étude qui portesur qua t re - v i n g t - d o u ze enfants mauritaniens pendant laL’étude rétrospective de 92 dossiers de malades dépistéspériode 1985 à 1995 a pour but de :par les pédiatres et cardiologues du Centre Hospitalier• I d e n t i fier les principales car d i o p athies détectées chez N ational et l’antenne locale de T e rre des Hommes àl’enfant mauritanien,N o u a k chott a permis d’apprécier l’incidence des car-• Apprécier leur incidence, préciser les contraintes liées à diopathies chez l’enfant mauritanien. Les cardiopathiesleur prise en charge diagnostique.congénitales sont prédominantes avec 50,5 %. Les car-d i o p athies acquises représentent 41,3 % et les car d i o -2 - MATERIEL ET METHODEp athies congénitales et acquises 2,2 %. En fonction deces résultats, les auteurs ont fait des recommandations2 -1 Patientspour l’amélioration des méthodes de diagnostic et deIl s’agit de l’étude rétr o s p e c t ive de 92 dossiers de jeunesp rise en c h a rge et surtout pour la mise en place d’unmalades dépistés par les services de pédiatrie et de cardio-programme national de préventionlogie du Centre Hospitalier National (CEN) de NouakchottMots clés : Cardiopathies, enfant mauritanien, incidenceainsi que par le médecin de l’ONG Suisse « T e ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 232
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
LETTRE A LÕEDITEUR
ETUDE PRELIMINAIRE DES CARDIOPATHIES CHEZ LÕENFANT MAURITANIEN*
BA M.L.*, KANE FB**
RESUME LÕÈtuderÈtrospecvtiede92dossiersdemaladesdÈpistÈs par les pÈdiatres et cardiologues du Centre Hospitalier National et lÕantenne locale de Terre des Hommes ‡ Nouakchott a permis dÕapprÈcier lÕincidence des car-diopathies chez lÕenfant mauritanien. Les cardiopathies congÈnitalessontprÈdominantesavec50,5%.Lescar-diopathies acquises reprÈsentent 41,3 % et les cardio-pathies congÈnitales et acquises 2,2 %. En fonction de ces rÈsultats, les auteurs ont fait des recommandations pour lÕamÈlioration des mÈthodes de diagnostic et de prise en charge et surtout pour la mise en place dÕun programme national de prÈvention Mots clÈs : Cardiopathies, enfant mauritanien, incidence SUMMARY Preliminary study of heart illnesses by young children was intended by cardiologists, and paediatricians of the National Hospital Center (CEN) and the local antenna of the Swiss non-governmental organisation (NGO) ´Ter reDes Hommesª to assess their incidence in Mauri-tania. The results by 92 children showed that the conge-nital heart illness are predominant with 50,5 % ; The acquired heart illness represent 41,3% and the conge-nital and acquired heart illness 2,2%. The study empha-sized difficulties, for the diagnosis particularly for treatment and survey thatÕs why the authors have recommended an improvement of diagnosisÕ means, drugsÕ supplies and especially the development of national prevention program. Key-wor ds: Heart illness, children in Mauritania, incidence.
1 - INTRODUCTION
Les cardiopathies congÈnitales ou acquises posent un pro-blËme majeur de santÈ en Afrique en gÈnÈral et patircu-
* Ex MÈdecin Chef du Service de Cardiologie ; Directeur du Centre Hospitalier National BP 612 Fax (222) 25 72 61 NouakchorrR. I. Mauritanie. ** AssistanteChef de Clinique du Service de Cardiologie du Centre
liËrement en Mauritanie o˘, ‡ notre connaissance, aucune investigation nÕa ÈtÈ enetrprise. La prÈsente Ètude qui porte sur quatre-vingt-douze enfants mauritaniens pendant la pÈriode 1985 ‡ 1995 a pour but de : ¥ Identifier les principales cardiopathies dÈtectÈes chez lÕenfant mauritanien, ¥ ApprÈcierleur incidence, prÈciser les contraintes liÈes ‡ leur prise en charge diagnostique.
2 - MATERIEL ET METHODE
2 -1 Patients IlsÕagitdelÕÈtuderoÈstrpectivede92dossiersdejeunes malades dÈpistÈs par les services de pÈdiatrie et de cardio-logie du Centre Hospitalier National (CEN) de Nouakchott ainsi que par le mÈdecin de lÕONG Suisse ´ Terre des Hommes ´ entre 1982 et 1995.
2 - 2 MÈthodologie Ont ÈtÈ admis ‡ cette Ètude tous les enfants prÈsentant une symptomatologie clinique Èvocatrice de cardiopathies congÈnitales et de valvulopathies. Outre le diagnostic clinique, les examens paracliniques, complÈmentaires suivants ont ÈtÈ pratiquÈs ‡ Nouakchott : ¥ Electrocardiogramme standard avec douze (12) dÈriva-tions, ¥ Radiographiethoracique de face, ¥ Echocardiographiebidimensionnelle, ¥ NumÈration formule sanguine et vitesse desÈdimen-tation.
3 - RESULTATS
En fonction du diagnostic les 92 malades ont ÈtÈ divisÈs en 3 catÈgories, il sÕagit de cadriopathies congÈnitales dans 52 cas sur 92 (soit 56,5 %) de cardiopathies acquises, dans 38 cas sur 92 (soit 41,3 %) et de cardiopathies congÈnitales et acquises dans 2 cas sur 92 (soit 2,2 %). 44 malades (soit 47,8 %) Ètaient de sexe fÈminin contre 48 (soit 52,2 %) de
Hospitalier National Nouakchott R, I. Mauritanie. * Cette Ètude a bÈnÈficiÈ du soutien de lÕONG ´ Trer desHommesª de Suisse.
MÈdecine d'Afrique Noire : 2000, 47 (11)
1 - ABENA OBAMA M. T., MUNA W. F. F., LECKPI J. P., KINGUE S., KOBELLO M., BOLLO M., BEFIDI, MEMNGUE R., BLACKETTE N. GUI K., HAOBE P. ET MBEDI J. Maladies cardiovasculaires de lÕenfant en Afrique subsahairenne. ExpÈrience hospitaliËre au Cameroun. Cardiologie Tropicale 1995, 81 : 5-11. 2 - AGBOTON H. Communications interventriculaires en Afrique de lÕOuest. Cardiologie Tropicale 1986, 12 : 119-129. 3 - CHAUVET J., GUIKAH UEK., SEKA R., MEUSAH W. DE MARDELLE Y. Etude de 612 cardiopathies congÈnitales cathÈrisÈes ‡ Abidjan les conditions de dÈpistage .
Cardiologie Tropicale 1986, 12 : 119-129. 4 - GUIKAHUE M. K. et coll. Les formes anatomo-pathologiques des CIV en Afrique Noire. Cardiologie Tropicale 1988, 14: 5-13. 5 - KOATE P., DIOUF S. PADONOU N. ET SYLLA M. Manifestations cardio-vasculaires en Afrique Noire. A propos de 326 cas chez le SÈnÈgalais. Bulletin de la SociÈtÈ MÈdicale dÕAfrique Noire de langue franÁaise 1977, 22 : 433-434. 6 - TOURE I. A., GAULTIER Y., WAFY D. Incidence des cardiopathies congÈnitales au Niger (‡ propos de 123 cas). Cardiologie Tropicale 1995, 81 : 13-19.
6 - 10 ans
T otal92 100 Les malades se rpartissent entre les cinq principaux grou-pes ethniques du pays dans les proportions rÈsumÈes dans le tableau 2.
T ranched'‚ge
0 - 5 ans
N om bre
41,3
24
38
30
32,6
%
26,1
Tableau 2 : RÈpartition suivant lÕethnie E thnieN om bre% B am bara2 2,2 M aures47 51,1 O uolofs6 6,5 Peulhs31 33,7 SoninkÈ s6 6,5 T otal92 100
BIBLIOGRAPHIE
BA M.L., KANE FB
MÈdecine d'Afrique Noire : 2000, 47 (11)
Les cardiopathies rhumatismales de plus en plus rares en Occident continuent de poser des problËmes dans les pays en voie de dÈveloppement [AGBOTON (2), GUIKAOHUE et coll. (4)] et restent redoutables de par leurs complica-tionsetlesproblËmessocio-ÈconomiquesquÕellesenatrÓ-nent ; la plupart de ces cardiopathies nÈcessitent des inter-ventions chirurgicales qui actuellement sont irrÈalisables en Mauritanie et grËveraient lourdement les maigres res-sources consacrÈes ‡ la santÈ.
493
sexe masculin. La rÈpartition par tranches dÕ‚ge est rÈsumÈe dans le tableau1.LÕgemoyendespatientsÈtaitde7,27ans(Ècart type de 4,94) avec des extrÍmes de 0 ‡ 19 ans (1 patient de 19 Ètait recrutÈ avant lÕ‚ge de 15 ans).
4 - COMMENTAIRE ET CONCLUSION
Tableau 1 : RÈpartition des patients suivant la tranche dÕ‚ge
Cette Ètude bien que limitÈe montre lÕampleur des cardio-pathies chez lÕenfant en Mauritanie. Les cardiopathies du sujet jeune rencontrÈes en milieu mauritanien sont comparables ‡ celle des autres pays de la sous-rÈgion CHAUVET et coll. (3), KOATE et coll. (5), TOURE et coll. (6), ABENA -OBAMA et coll. (1).
11 - 15 ans
LepourcentageÈlevÈdescardiopathiescongÈnitalesest probablement d˚ au fait que la prioritÈ a ÈtÈ donnÈe ‡ la prise en charge de ces pathologies chez lÕenfant dans la mesure o˘ leur traitement assure la guÈrison ou tout au moins des problËmes de suivi post-opÈratoire moins complexes.
Cette Ètude permet de donner un reflet des cardiopathies du sujet jeune en Mauritanie et doit contribuer ‡ attirer lÕtatentiondespouvoirspublicsdupayssurlÕintÈrÍtdu problËme et la nÈcessitÈ de mettre en place un porgramme national de prÈvention.
En conclusion, il apparaÓt Èvident que les cardiopathies du sujet jeune posent un problËme de dÈpistage chez les nou-veau-nÈs, de prise en charge diagnostique et thÈrapeutique en particulier chirurgicale.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.