Facteurs d’échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l’adulte

De
Publié par

Facteurs d’échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l’adulteA. Toumi, C. Loussaïef, F. Ben Romdhane, N. Bouzouaïa, M. ChakrounService des Maladies Infectieuses, EPS F. Bourguiba, Monastir, Tunisieémes10 JNI, Lyon, 11 juin 2009 INTRODUCTION• La PNA est une pathologie fréquente – USA : > 100.000 hospitalisations/an – En France : 50% des femmes présentent une IU durant leur existence. – En Tunisie : 25% des hospitalisations dans les services de maladies Infectieuses• Évolution souvent favorable • Challenge : – Éviter les récidives – Quels facteurs d’échec ? BUTS• Analyser les facteurs d’échec des PNA communautaires de l’adulte : – Influence des données épidémiologiques, cliniques et biologiques.– Impact des modalités thérapeutiques sur la survenue de récidives. PATIENTS ET METHODES• Étude rétrospective entre 1990 et 2000. • Service des maladies Infectieuses – CHU de Monastir – Tunisie. • Code CIM-10 (OMS) : N10 • Recueil des données épidémiologiques, cliniques, biologiques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives à partir des dossiers cliniques.PATIENTS ET METHODESCritères d’exclusionCritères d’inclusion– Absence de suivi après la – Âge ≥ 15 ans sortie de l’hôpital– Température ≥ 37,8° C – Durée de traitement < 10j– Douleurs lombaires et/ou – PNA nosocomiales signes urinaires – Pyonéphroses, anthrax, – Leucocyturie ≥ 10 EB/mm³ abcès du rein, phlegmons 5– ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 87
Nombre de pages : 19
Voir plus Voir moins
Facteurs d’échec au cours des pyélonéphrites aiguës communautaires de l’adulteA.Toumi, C. Loussaïef, F. Ben Romdhane, N. Bouzouaïa, M. Chakr ounService des Maladies Infectieuses, EPS F. Bourguiba, Monastir, Tunisie10émesJNI, Lyon, 11 juin 2009 
? cehcéd sruetcaf sleuQ sevidicér sel retivÉ  : egnellahC  elbarovaf tnevuos noitulovÉ INTRODUCTIONLa PNA est une pathologie fréquente U SA : > 100.000 hospitalisations/anEn F rance : 50% des femmes présentent une IU dura nt leur existence. En Tunisie : 25% des hospitalisations dans les servi ces de maladies Infectieuses
TUBSAnalyser les facteurs d’échec des PNA  communautaires de l’adulte : Influence des données épidémiologiques, cliniq ues et biologiques.Impact des modalités thérapeutiques sur la  survenue de récidives.
PATIENTS ET METHODESÉtude rétrospective entre 1990 et 2000. Service des maladies Infectieuses –CHU de Mo nastir –Tunisie. Code CIM-10 ( OMS) : N10Rec ueil des données épidémiologiques, clin iques, biologiques, radiologiques, thérapeutiques et évolutives àpartir des  dossiers cliniques.
PATIENTS ET METHODESCritères dinclusionCritères dexclusionÂge 15 ansAbsence de suivi après la Tem pératur e 37,8°Csortie  de l’hôpitalDoul eurs lombaires  et/ou  Durée de traitement < 10j signe s urinairesPNA nosocomiales Leucocyturie 10 EB/mm³Pyonéphroses, anthrax,   abcè s du rein, phlegmons Bactériurie 105CFU/mlpérinéphrétiques.   Analyse statistique par logiciel EPI INFO
RESULTATS224 malades inclusDélai moyen de suivi : 15 semaines Âge moyen : 43,2 ans ±19,4.Sexe  :  17 8 femmes (79,5%) 58 ménopausées (32,6%)46 h ommes (20,5%)Sex-ra tio H/F : 0,25PNA  compliquée : 107 cas (47,8%)Duré e moyenne de l’antibiothérapie : 15,5 j (10-90) 
RESULTATSCaractéristiques des malades (n=224)ComorbiditésƒDiabèteƒInsuffisance rénale chroniqueƒAnomalie urologiqueƒLithiase urinaireInfections uro-génitales associéesƒProstatite (/46)ƒVulvo-vaginite (/178)Données paracliniquesƒE. coliƒHémocultures positivesƒDilatation pyélo-calicielle (échographie)Nombre (%)33 (14,7%)5 (2,2%)4197  ((271,,69%%))2153  ((1248%%))184 (82%)20 (9%)57 (25,4%)
RESULTATSCaractéristiques des malades (n=224)Antibiothérapie ƒMonothérapie ƒAssociation d’antibiotiquesVoie d’administrationƒVoie oraleƒVoie IM/IVDurée de l’antibiothérapieƒ15 joursƒ21 joursNombre (%)12968   ((8181,,46%%))39 (17,5%)185 (82,5%)195 (87%)29 (13%)
sruoj 6,41 : eiparéhtoibitnal ed enneyom eéruD )%44( sac 92 : eéuqilpmoc ANP )%54( sac 03 : ANP)%55( sac 63 : etitsyC))%2,RESULTATS466 récidives (29,5%)2Tableau clinique : (Âge moyen : 44,6 ans Sex ratio : 0,25 (57 F, 9 H) Types de récidives :  R éinfections : 50 (75,8%)6)1 : setuhceR
Paramètres étudiéesÂge 60 ans Sexe fémininMénopause DiabèteAnomalies urologiquesLithiasesPNA compliquéeRESULTATSRécidives (n=66)18 (27,2%)57 (86%)25 (43,8%)13 (19,7%)13 (19,7%)2 (3%)29 (43,9%)Pas de récidives (n=158)37 (23,4%)121 (76,5%)33 (27,3%)20 (12,7%)36 (22,8%)15 (9,5%)88 (55,7%)p45,00,0890720,,071016,590,0801,0
Paramètres étudiéesProstatites Vulvo-vaginitesE. coli+ CHDilatation pyélocalicielleMonothérapieVoie oraleDuréeA TB 51jRESULTATS Récidives (n=66)2 (22,2%)15 (26,3%)52 (78,8%)7 (10,6%)20 (30%)57 (86,3%)10 (15,1%)60 (91%)Pas de récidives (n=158)11 (29,7%)10 (8,2%)132 (83,5%)13 (8,2%)37 (23,4%)141 (89,2%)29 (18,3%)135 (85,4%)p5,00,0012693,065,082,045,0465,062,0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.