Fiche réforme de l'assurance maladie au 170105

De
Publié par

Réforme de l’Assurance Maladie : l’Assurance Maladie Complémentaire au cœur du processus Plus qu’une réforme de plus, un changement d’approche L’enjeu de la réforme de l’Assurance maladie lancée par le Gouvernement (loi du 13 août 2004) est de modifier profondément les comportements de l’ensemble des acteurs du système de santé, depuis les professionnels de santé jusqu’aux assureurs, sans oublier les patients. Cette réforme structurelle vise à sauvegarder le régime d’assurance maladie, en préservant et consolidant ses principes fondamentaux : § l’égalité d’accès aux soins, qui pour être garantie à tous impose l’existence d’un système d’assurance maladie couvrant toute la population. § la qualité des soins. Le calendrier de la réforme § la solidarité. Chacun doit contribuer à l’assurance maladie 2004 obligatoire selon ses moyens et recevoir en fonction de ses § 13 août : loi de réforme § 15 septembre : parution des besoins. premiers décrets § 15 octobre : lancement du projet DMP La réforme repose sur trois axes principaux : § Décembre : négociations conventionnelles 2005 1. La réorganisation de la gouvernance de l’assurance maladie er§ 1 semestre : choix du médecin obligatoire (AMO) au travers d’une délégation de gestion élargie traitant § Premier appel d’offres DMP et et de la création de l’UNCAM. La nouvelle organisation des soins lancement sur les régions pilotes repose également sur une concertation permanente entre l’AMO 2006 § ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 120
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Réforme de l’Assurance Maladie : l’Assurance Maladie Complémentaire au cœur du processusPlus qu’une réforme de plus, un changement d’approche L’enjeu de la réforme de l’Assurance maladie lancée par le Gouvernement (loi du 13 août 2004) est de modifier profondément les comportements de l’ensemble des acteurs du système de santé, depuis les professionnels de santé jusqu’aux assureurs, sans oublier les patients. Cette réforme structurelle vise à sauvegarder le régime d’assurance maladie, en préservant et consolidant ses principes fondamentaux : §l’égalité d’accès aux soins, qui pour être garantie à tous impose l’existence d’un système d’assurance maladie couvrant toute la population. §la qualité des soins.Le calendrier de la réforme §e maladiela solidarité. Chacun doit contribuer à l’assuranc 2004 obligatoire selon ses moyens et recevoir en fonction de ses §13 août : loi de réforme §15 septembre : parution des besoins. premiers décrets §15 octobre : lancement du projet La réforme repose sur trois axes principaux : DMP §Décembre : négociations conventionnelles 2005 1. Laréorganisation de la gouvernance de l’assurance maladie er §: choix du médecin1 semestre obligatoire (AMO) au travers d’une délégation de gestion élargie traitant et de la création de l’UNCAM. La nouvelle organisation des soins §Premier appel d’offres DMP et lancement sur les régions pilotes repose également sur une concertation permanente entre l’AMO 2006 §Déploiement de la coordination et les trois familles de l’assurance maladie complémentaire des soins (AMC) rassemblées au sein de l’UNOCAM. §Diffusion de la carte vitale 2 2.La nécessité de faire des choix en matière de prise en charge par 2007 l’AMO fondés sur des critères scientifiques, dans l’intérêt de la §Généralisation du DMP qualité des soins3. Responsabiliser les acteurs par le parcours de santé. L’amélioration de l’organisation des soins constitue l’objectif central de cette réforme. Il s’agit de soigner mieux en dépensant mieux. Ce ne sera possible qu’avec un changement profond des comportements de tous les acteurs. En premier lieu, le Gouvernement souhaite favoriser une coordination des soins effective avec la mise en place dudossier médical partagéet le développement deparcours de soins coordonnésautour d’unmédecin traitantou dans le cadre desréseaux de soins. Il souhaite en outre renforcer les liens entre médecins de ville et hôpitaux au travers d’un pilotage cohérent au niveau régional grâce au rapprochement des agences régionales de l’hospitalisation et des unions régionales des caisses d’assurance maladie. Le calendrier de la réforme prévoit plusieurs étapes majeures. Après les premiers décrets parus en er septembre 2004, le 1semestre 2005 marque une étape importante avec la mise en œuvre du choix du médecin traitant et le lancement du premier appel d’offres visant à la création du Dossier Médical Partagé (DMP). 2006 sera l’année du déploiement de la coordination des soins et de la diffusion de la Carte Vitale 2. Enfin, 2007 verra la généralisation du DMP à l’ensemble des assurés.
1
www.agf.fr/presse
AGF : placer l’Assurance Maladie Complémentaire au cœur de la réforme Alors que l’Assurance Maladie Complémentaire (AMC) est encore souventconsidérée comme un simple assureurpayeur seulement chargé de compléter les remboursements de la Sécurité Sociale, depuis de nombreuses années, AGF considère que son rôle dépasse très largement le cadre d’une institution financière. Pour AGF, l’AssuranceMaladie Complémentaire doit non seulement garantir l’accès aux soins grâce à des remboursements adaptés, mais elle doit surtout contribuer à la qualité durable des soins au meilleur coût. C’est pourquoi AGF s’associe pleinement à l’objectif central de la réforme de l’Assurance Maladie :faire évoluer les comportements de tous les acteurs du parcours de santé afin de soigner mieux en dépensant mieux. La réforme de l’assurance maladie s’appuie sur laresponsabilisation du patient. Ainsi, et dès 2005, le montant des remboursements et leur répartition entre AMO et AMC seront conditionnés à différentes décisions du patient : choix du médecin traitant, utilisation du Dossier Médical Partagé, coordination des soins … AGF a choisi d’accompagnerses clients et de les aider àmieux décideren leur procurant toutes les informations nécessaires à une bonne prise de décision : Efficacité des médicaments (Accès aux codes CIP des médicaments obtenu par AGF auprès de la CNIL) Classement permanent des meilleures offres de soins hospitaliers et cliniques Poursuite du développement du réseau Santéclair pour garantir la qualité des pratiques médicales grâce à des compétences et des équipements régulièrement évalués Pour l’assuré, cet accompagnement se traduit par de nombreux avantages tant sur le plan de la qualité durable des soins que sur le plan des remboursements: Par exemple : Garantie dix ans des prothèses dentaires fixes Contrats Latitude Senior (15 combinaisons pour une vraie liberté de choix) Réduction du reste à charge en optique et dentaire La qualité mesurable : En se plaçant au cœur du parcours de santé AGF accompagne ses clients et les aide à prendre en main leur santé grâce à des informations fiables. La qualité durable : L’évaluation des compétences et de la qualité des pratiques et des équipements de santé des praticiens du réseau Santéclair permet à AGF de s’engager et de garantir l’effet à long terme des prestations. L’engagement d’AGF auprès des patients et des professionnels de santé place l’AssuranceMaladie Complémentaire au cœur de la réforme et confirme le rôle de précurseur et d’entreprise citoyenne rempli par AGF depuis plusieurs générations.
2
www.agf.fr/presse
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.