Maladie d'Alzheimer et maladies apparentées - Education pour la santé du patient - Formation de soignants

De
Publié par

1/2U DURÉE1h30Module 02UNE RELATION DE SOINS QUI IMPLIQUE LE PATIENT ?u cours de ce module, les participants réfl échissent aux différents facteurs qui peuvent favoriser ou qui peuvent entraver une relation de soins qui prend en compte le patient. AIl s’agit de recentrer la relation sur la personne, et cela même dans le cadre de la maladie d’Alzheimer.Souvent perçus comme incapables d’être acteurs de leur santé, du fait de leur défi cit cognitif, les patients vivant avec une pathologie neurodégénérative semblent en effet exclus de la relation de soins au profi t de l’aidant principal. Pourtant, grâce aux avancées réalisées au cours de la dernière décennie dans le domaine de la connaissance, du diagnostic et du traitement de la maladie d’Alzheimer, le nombre de patients diagnostiqués à un stade précoce de la maladie est en augmentation. De ce fait, les professionnels sont de plus en plus confrontés à un nouveau profi l de patient : un patient plus conscient de ce qui lui arrive, qui revendique le droit de savoir et d’être acteur à part entière de sa prise en charge. En annonçant le diagnostic, le médecin et les soignants prennent un engagement vis-à-vis du patient et de son entourage proche : ils les accompagnent et doivent assurer un suivi dans la durée. Le soignant doit faire en sorte que le patient, quel que soit le stade de sa maladie, soit le sujet « agissant » de ses soins, qu’il en soit le « chef d’orchestre ». Pour ce faire, tout au long du ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 71
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
1/2
UDURÉE 1h30
Module 02 UNE RELATION DE SOINS QUI IMPLIQUE LE PATIENT ?
u cours de ce module, les participants réfléchissent aux différents facteurs qui peuvent favoriser ou qui peuvent entraver une relation de soins qui prend en compte le patient. d’AAlzheimer. Il s’agit de recentrer la relation sur la personne, et cela même dans le cadre de la maladie
Souvent perçus comme incapables d’être acteurs de leur santé, du fait de leur déficit cognitif, les patients vivant avec une pathologie neurodégénérative semblent en effet exclus de la relation de soins au profit de l’aidant principal. Pourtant, grâce aux avancées réalisées au cours de la dernière décennie dans le domaine de la connaissance, du diagnostic et du traitement de la maladie d’Alzheimer, le nombre de patients diagnostiqués à un stade précoce de la maladie est en augmentation. De ce fait, les professionnels sont de plus en plus confrontés à un nouveau profil de patient : un patient plus conscient de ce qui lui arrive, qui revendique le droit de savoir et d’être acteur à part entière de sa prise en charge.
En annonçant le diagnostic, le médecin et les soignants prennent un engagement vis-à-vis du patient et de son entourage proche : ils les accompagnent et doivent assurer un suivi dans la durée. Le soignant doit faire en sorte que le patient, quel que soit le stade de sa maladie, soit le sujet « agissant » de ses soins, qu’il en soit le « chef d’orchestre ». Pour ce faire, tout au long du suivi, et notamment lors de prises de décisions, il faut laisser s’exprimer le patient, voire susciter cette expression.
Certains appellent cette attitude « démarche éducative », d’autres préfèrent le terme de « counseling » ou « d’accompagnement », d’autres encore parlent « d’alliance thérapeutique ». Au-delà des termes, ce module s’attachera à faire réfléchir les soignants sur leur conception de la place du patient souffrant d’une maladie d’Alzheimer, sur le respect de la personne ainsi que son implication dans les choix qui le concernent, sans exclure l’entourage familial.
Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées / Formation de soignants
ƒ
MODULE 02 Une relation de soins qui implique le patient ?
OBJECTIFS
2/2
UDURÉE 1h30
Objectif général Mettre en place des conditions favorables à une relation de soins qui implique le patient et qui tienne compte de l’ensemble des personnes impliquées.
Objectifs spécifiques À l’issue de ce module, les participants seront en mesure de : clarifier la notion de relation de soins centrée sur le patient ; intégrer à leur pratique professionnelle les différents aspects à prendre en compte dans une relation de soins qui implique le patient ; prendre en compte les questions éthiques de la prise en charge du patient.
ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES PROPOSÉES (une activité à utiliser au choix pour animer le module)
1.Exercice du protocole Confronte les points de vue et considère une même situation à partir de rôles différents. Public médical(un cas à choisir parmi trois) Cas n°1 : Monsieur G. – Situation de conflit. Cas n°2 : Monsieur B. – Refus de traitement. Cas n°3 : Monsieur P. – Envisager l’entrée en institution. Public paramédical et pluriprofessionnel(un cas à choisir parmi trois) Cas n°1 : Monsieur V. – Conflit dans la famille. Cas n°2 : Monsieur F. – Liens affectifs en institution. l’entrée en institution.Cas n°3 : Monsieur D. – Envisager
2.Exercice de la ligne de positionnement Encourage l’expression d’opinions personnelles tout en permettant de faire évoluer son point de vue.
Public médical :
Situation de conflit / Refus de traitement / Envisager l’entrée en institution.
Public paramédical et pluriprofessionnel :
Conflit dans la famille / Liens affectifs en institution / Envisager l’entrée en institution.
3.La méthode de Delphi Permet l’élaboration d’un consensus de groupe.
ÉLÉMENTS DE CONTENU
À utiliser après la synthèse de l’activité pédagogique.
À compléter ou modifier par le formateur en fonction de son expérience et de ses connaissances du module.
Rappel des objectifs généraux et des objectifs spécifiquesdu module. Pourquoiimpliquer le patient ? Desexemples d’attentes des patients. Quelquesdéfinitionsautour de la notion de relation de soins. Lesquestions éthiquessoulevées par la maladie d’Alzheimer. Lien avec lapratique professionnelle,notamment comment l’outil d’éducation pour la santé « Maladie Alzheimer et maladies apparentées » peut être utilisé pour servir les objectifs de ce module.
Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées / Formation de soignants
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.