Résumé de thèse

Publié par

THÈSE DE DOCTORAT EN SCIENCES VÉTÉRINAIRESRésuméOrientation : Médecine vétérinaireTitre de la thèse en Français : Contribution à l’évaluation non invasive de l’os équin par ultrasonographie quantitative et marqueurs biochimiques osseuxTitre de la thèse en Anglais : Contribution to the non invasive assessement of equine bone by quantitative ultrasound and biochemical bone markersCandidat : Bianca CarstanjenPromoteur : Prof. Olivier LepageCo-promoteur : Dr Hélène AmoryDépartement et Service : Département des Sciences Cliniques, Service de Médecine interne des grands Animaux, Faculté de Médecine vétérinaire, Université de Liège, BelgiqueDate de la défense publique : 19 décembre 2003Composition du jury : Membres internes à la Faculté de Médecine vétérinaire: H. Amory, M. Balligand, J.-F. Beckers, A. Gabriel, P. Lekeux, O. Lepage, D. Serteyn, F. Snaps, J. Sulon. Membres externes à la Faculté de Médecine vétérinaire: R. François, D. Uebelhart (Université de Zurich)d’années (Pratt, 1980). Mais, au défaut, les caractéristiques DESCRIPTION DU SUJET techniques du matériel limitaient les possibilités d’utilisation DE RECHERCHE ABORDÉet les informations que l’on peut en tirer chez le cheval (McCartney et al., 1987; Buckingham et al., 1992). La Les pathologies squelettiques se rencontrent fréquemment technologie de l’ultrasonographie quantitative a progressé au chez les chevaux de sport et de loisir et constituent un cours des dernières ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 169
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
THÈSEDEDOCTORATENSCIENCESVÉTÉRINAIRES
Orientation:ecinMédtérievéeanri
Titredelath
Titredelath
Résumé
èseenFrançais:laauitnonàlvéasivedenoninvolsnoCoitubirt etmarqueursbiochimiquesosseux
équinparultrasonographiequantitative
èseenAnglais:rtnotubinoitotCsaesssmenetfoehenoninvasiveitatitnaevboeinququybne ultrasoundandbiochemicalbonemarkers
Candidat:starjeananBiCcan
Promoteur:vierLeprof.OliPega
Co-promoteur:
DrHélèneAmory
DépartementetService:  DépartementdesSciencesCliniques,ServicedeMédecineinternedesgrandsAnimaux, FacultédeMédecinevétérinaire,UniversitédeLiège,Belgique
Datedeladéfensepublique:910320ebremécd
Compositiondujury:
MembresinternesàlaFacultédeMédecinevétérinaire:  A.Gabriel,P.Lekeux,O.Lepage,D.Serteyn,F.Snaps,J.Sulon.
H.Amory,M.Balligand,J.-F.Beckers,
MembresexternesàlaFacultédeMédecinevétérinaire:D.Uis,anço.FrRlebetrah (UniversitédeZurich) DESCRIPTIONDUSUJETituqseartcrési,lescaudéfautiaMa,s91,.)08(Psttraadéenn techniquesdumatériellimitaientlespossibilitésdutilisation  DERECHERCHEABORDÉ etlesinformationsquelonpeutentirerchezlecheval (McCartney etal.,;7Bcuikgnahm198l.a,te19).92aL Lespathologiessquelettiquesserencontrentfréquemment  technologiedelultrasonographiequantitativeaprogresséau  chezleschevauxdesportetdeloisiretconstituentun  coursdesdernièresannéesetàlheureactuelle,denouveaux  problèmesocialetéconomiqueimportantpourlindustrie  appareilssontsurlemarché.Lemétabolismeosseuxpeut  équine.Lesjeuneschevauxdecoursesontparticulièrement  égalementêtreévaluéparledosagededifférentsmarqueurs  prédisposésàdévelopperdespathologiesdesurchargetelque  biochimiques(marqueursdelaformationoudelarésorption  le«soreshin»oulesfractures.Différentestechniquessontosseuse)danslesérum,leplasmaoulurine.Denombreux  actuellementdisponiblespourévaluerletissuosseuxchezkitsdedosagesimmunologiquesdemarqueursosseuxont  lecheval,maisladétectionprécocedesmaladiesosseuses,étévalidéschezlecheval,maislaplupartdentreeuxnesont  leursuivietlévaluationinvivoeuqtnessérsedneinsaiisrnoufcéispsetuqsepaolisétabdumultatsxplsussueemo  oumoinsprécis.Lobjectifdeceprésenttravailestdapporter  posentencoreproblème.Lultrasonographiequantitativeest  unecontributionàlétudedestechniquesdévaluationnon  unetechniquedévaluationnoninvasivedutissuosseux,  invasivesdutissuosseux,notammentlultrasonographie  elleconstitueunealternativeauxtechniquesbaséessurles  quantitativeetledosagedesmarqueursosseuxbiochimiques.  radiationsionisantes.Lévaluationdelosaumoyendes  Unappareildultrasonographiequantitatifmulti-siteà  ultrasonsaétédécritechezlechevalilyaunevingtaine  
5
TM transmissionaxiale(Omnisense,SunlightLtd.,Rehovot; Israel)aététestéchezlecheval.Lemétacarpienprincipal  duchevalestprincipalementinvestiguédanscetteétude  parcequilestunosbienétudiéchezlecheval(Stover  etal.,dugiescarpmétaeinpteecra91)29atplohoueqesl principalsontfréquenteschezlecheval(Nunamaker,1996). Lesmarqueursbiochimiquesdonnentdesinformations  concernantlemétabolismeosseuxdusqueletteentier,mais  danslespèceéquine,cesontsurtoutdesmarqueursnon  spéciquesquisontutilisés.Deuxmarqueursosseuxontété  investiguésdanscetteétude;lostéocalcine,unmarqueur  delactivitédesostéoblastes(RistelietRisteli,1993)etle  télopeptidecarboxy-terminalducollagènedetypeIgénéré  parlactiondesmétalloprotéinases(CTX-MMP)(Delmas  etalna,neicpepedit0)00Ce.2.,ts,PeICTomméntnneme libérédurantladégradationducollagènedetypeI(Risteli  etal.),.9319
Danscetravailleshypothèsessuivantesontététestées:  1)lappareildultrasonographiequantitativemulti-sites  àtransmissionaxialepermet-ildemesurerlespropriétés  deloscorticalchezlecheval?;2)lultrasonographie  quantitativepeut-ellefournirdesinformationssurles  propriétés de l’os équin autres que la densité minérale osseusemesuréeparabsorptiomètriebiphotoniqueau  mêmeniveau?;3)lultrasonographiequantitativedu  métacarpienprincipalainsiquelesmarqueursbiochimiques  permettent-ilsdétudierlinuencededifférentsparamètres  physiologiquesetpathologiquessurlesquelettedesjeunes  pur-sangdecourseàlentraînement?;4)lastructure  primairedelostéocalcineéquinea-t-elleunehomologie  élevéeaveclostéocalcinedesautresespèces?;5)undosage  radio-immunologiquespéciquepourlostéocalcineéquine permet-ildobtenirdesrésultatsplusaccuratesqueceux  obtenusàlaidedekitsdedosageradio-immunologiquede  lostéocalcinebovine(hétérologue)? RÉSULTATS Lesrésultatsdenosétudesontpermisdedémontrerque  lappareildultrasonographiequantitativemulti-sitesà  transmissionaxialepermetdemesureravecprécisionles  propriétésdeloscorticalsupercieldumétacarpien  principal,duradiusetdutibiachezlechevalnontranquillisé  etenpositiondebout.Leschevauxprésententunevitesse  desultrasonslaplusbasseenfacedorsaleetlaplusélevé  enfacelatéraledumétacarpienprincipal.Lesdifférences  devitessesdesultrasonspeuventsexpliquerparla  géométrie,lastructureetlespropriétésbiomécaniquesdu  métacarpienprincipaldanscetteespèce.Deplus,une  étude xvievoenctdesuismossumonauqertééresalp  ninuencepaslesvaleursdevitessesdesultrasons  obtenues.Lesvaleursdevitessedesultrasonsobtenuesen  utilisantlhuiledesiliconecommemilieudecouplagesont  supérieuresàcellesobtenuesavecdugelàultrasons.Cette  
6
observationpourraitsexpliquerparlaplusgrandeviscosité  delhuiledesiliconeetparlatendanceàlaformationde  microbullesdairlorsdelemploidegelàultrasons.Dans  uneétudeivxoevprincipacarpienleématsru,lavudlehc  lesvaleursdevitessedesultrasonsontétécomparéesaux  mesuresdedensitéminéraleosseusemesuréepar  absorptiométriebiphotoniqueaumêmeniveau.Lesdeux  techniquesontpermisdemesureravecprécisionles  caractéristiquesdumétacarpienprincipaletunecorrélation  modéréeaétéobservéeentrelesvaleursobtenuesparles  deuxtechniques.Cesrésultatsamènentàpenserqueces  deuxméthodesnemesurentpaslesmêmespropriétésde  losetpourraientêtreutiliséesdemanièrecomplémentaire  danslesprotocolesdévaluationdeloscortical.  Lultrasonographiequantitativeaparlasuiteétéutilisée pourétudierlinuencededifférentsfacteursphysiologiques  etpathologiquessurlemétacarpienprincipaldejeunes  pur-sangdecourseàlentraînement.Chezlejeunepur-sang,lesvaleursdevitessedesultrasonsobtenuesàlaface  dorsaledumétacarpienprincipalétaientsignicativement  plusfaiblesquecellesobtenuesducôtémédialoulatéral.  Ladiminutionaucoursdelasaisondentraînementdes  valeursdevitessedesultrasonsobtenuessurlafacedorsale  pourraitêtredueàunprocessusdemodelageosseux  importantenrapportaveclexercice.Cheznoschevaux  pur-sang,desdifférencesdevitessedesultrasonsentre  membresontseulementétéobservéesauniveaudelaface  dorsaledumétacarpienprincipalpendantlentraînement. Cesdifférencespourraientêtreduesàleurprogramme  dentraînement.Lesvaleursdevitessedesultrasons  obtenuesenfacedorsaledumétacarpiendiminuentavec  lâge,cequipourraitcorrespondreàuneaugmentationdu  processusdemodelageosseuxetlaccumulationdosàcet  endroit.Lesjumentsdenotreétudeprésentaientdesvaleurs  devitessedesultrasonssignicativementplusélevéesque  cellesdesétalonsauniveaudelafacedorsaledu  métacarpienprincipal.Lintensitédelentraînementne  sestpasavéréinuencersignicativementlesvaleursde  vitessedesultrasonsobtenuesdurantlesneufsmois  dentraînement.Cependant,chezleschevauxsoumisàun  entraînementintense,lesmesuresdevitessedesultrasons  auniveaudelafacedorsaledumétacarpienprincipal  étaientplusfaiblesquecellesobtenueschezleschevaux  soumisàunentraînementfaiblecequipourraitêtre  expliquéparunaccroissementduprocessusdemodelage  surlafacedorsaledumétacarpienprincipalsuiteàun  exerciceintense.Surlenombrelimitédecasévaluésdans  notreétudelapathologie«soreshin»nesestpasrévélée  ayantuneffetsignicatifquantauxmesuresdevitessedes  ultrasonsobtenuesauniveaudumétacarpienprincipal.  Dansuneautreétude,leffetdediversfacteurs  physiologiquessurcertainsmarqueursosseuxontété  évaluéschezdesjeunespur-sangsoumisàdifférentes  intensitésdentraînement.Lespur-sangdedeuxans  présentaientdesconcentrationssériquesenostéocalcineet  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.