Amschaspands et Darvands

De
AMSCHASP.4NDS ET DARVANDS. — 1.Paris. Imp. Scbneideb et LAiNGRA?iD, rue d'Erfurth, ^Oi 4MSCHASPANDS ET DAR\ AN' DS PA1\ F. LAMENNAIS Troisième Édition. PARIS, PAGNKRRE, ÉDITEUR, BUr DB 55EI>E \\ , BIS. 1845 :iv....\A OrmuzdAu commencement étoit \ Du sein de la lumière, il proféra son comman- ^dement : Qu'on accomplisse le Honover ! 'Ahrîman dit : Non ! D'Ormuzd et d'Ahriman naquirent des génies bons et mauvais, auxquels sont attribuées diverses fonctions dans Funivers, soit pour mainteniry Tordre, soit le troubler, lepour pour répandrey bien , ou propager le mal la nature, selon dey l'Être quide ils tirent leur origine. *D'Ormuzd émanent les Amschaspands et les ' Le roi très savant, en zond ahwô-mazdaù. ^ L'adoration , la prière. * Le méchant intelligent, en zend alniro-maimju^. Les inunortels saints, amriia çpenta.du zcnd 2 * Da-d'Ahriman les Dews , Darvands ouIzeds : , \roudjs en guerre , ces génies se dis-Perpétuellement unputent l'empire de la Création. Mais, après la durée aura son terme , les géniescombat dont mal, Ahriman,mauvais et le Principe même du pointde vaincus en-le de ceux qui n ont chefchef ^ fin, la puissance supérieure du Prin-reconnoîtront cipe du bien, et cesseront de lutter contre elle.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 24
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 412
Voir plus Voir moins

AMSCHASP.4NDS
ET
DARVANDS.— 1.Paris. Imp. Scbneideb et LAiNGRA?iD, rue d'Erfurth,^Oi
4MSCHASPANDS
ET
DAR\ AN' DS
PA1\ F. LAMENNAIS
Troisième Édition.
PARIS,
PAGNKRRE, ÉDITEUR,
BUr DB 55EI>E \\
, BIS.
1845:iv....\AOrmuzdAu commencement étoit \
Du sein de la lumière, il proféra son comman-
^dement : Qu'on accomplisse le Honover !
'Ahrîman dit : Non !
D'Ormuzd et d'Ahriman naquirent des génies
bons et mauvais, auxquels sont attribuées diverses
fonctions dans Funivers, soit pour mainteniry
Tordre, soit le troubler, lepour pour répandrey
bien , ou propager le mal la nature, selon dey
l'Être quide ils tirent leur origine.
*D'Ormuzd émanent les Amschaspands et les
' Le roi très savant, en zond ahwô-mazdaù.
^ L'adoration , la prière.
* Le méchant intelligent, en zend alniro-maimju^.
Les inunortels saints, amriia çpenta.du zcnd2
* Da-d'Ahriman les Dews , Darvands ouIzeds : ,
\roudjs
en guerre , ces génies se dis-Perpétuellement
unputent l'empire de la Création. Mais, après
la durée aura son terme , les géniescombat dont
mal, Ahriman,mauvais et le Principe même du
pointde vaincus en-le de ceux qui n ont chefchef ^
fin, la puissance supérieure du Prin-reconnoîtront
cipe du bien, et cesseront de lutter contre elle.
malLes génies du bien , comme ceux du , cor-
de Tuni-respondent entre eux de tous les points
par des moyens dont nous ne pouvons nousvers
,
faire aucune idée , et , à certaines époques , Or-
muzd et Ahriman chargent des envoyés, choisis
parmi les plus élevés des Amschaspands et des
afinDarvands, de parcourir les mondes, d'être
par eux de ce qui s'yplus exactement instruits
passe , et de la manière dont les ministres subal-
ternes préposés à chacun de ces mondes, s'ac-
' yazata.Dignes de sacrifice, du zend
' Littéralement tueurs.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.