Dictionnaire du commerce, de l'industrie et de la banque : -Assurance, banque et bourse, comptabilité, droit commercial, terrestre et maritime, économie politique appliquée, électricité, géographie commerciale, industries diverses, métallurgie, tissus, vélocipédie, etc., marchandises, prodiuts naturels et produits fabriqués, marine marchande, métrologie universelle, photographie, questions fiscales

De
n- m / ~eur a.u Conservatoire des Arts-et-Métiers,Métaux Banques; Lindet, Docteur es sciences, Professeur à l'Institut national agronomique, ^ Amidons ptFécules;h\osC\Es,de\'lnqain° fut substitué,y le préfet de la Seine a prescrit, leLes bouches placées sous les trottoirs concourent 24décembre 1897, les conditions définitives de l'écou-égouts, des regards avecà la ventilation des et lement direct à l'égout, lequel devient obligatoire,échelons, placés de distance en distance, donnent dans un délai de trois dans lesans, voies désignéesmoyen de descendre dans les égoutsaux ouvriers le par délibérations du Conseil municipal. Toutes lesleur permettent, lorsque les orages inondent leset rues de Paris seront ainsi désignées dans un tempsgaleries, de trouver un refuge. très court.L'entraînement rapide des immondices est assuré Le nombre de chutes directes, qui n'était que depar \apente des égouts, qui varie de 1 à 5et s'élève 364 en 1886, dépassait 15.000 en 1897; dans 10 ans,cent, par m., par une circulationparfois à 7 et ce sera le seul système autorisé.abondante d'eaux pluviales, usées et ménagères. L.-.A. et Paul B.\rré.m., marche des égoutiersAn delà de 3 cent, par la devenant glissante et dangereuse, on s'astreint gé- EGREMOXT. V. Cumberlaxd : Industrie da fer. néralement à ne pas dépasser cette déclivité. EGYPTE. Pourtant, tout ne peut être entraîné, puisqu'il Sommaire : I.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 74
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 1728
Voir plus Voir moins

n-
m/
~<
\
] ^DICTIONNAIRE
DU
COMMERCE
DE
ET DEM B^NIjiLIDIISTRIË
MM.PUBLIÉ SOUS LA DIRECTION DE
RAFFALOVIGHYVES GUYOT et A.
'^
PUBLICS CORRESPONDANT DE l'iNSTITCTANCIEN MINISTRE DES TRAVAUX
TRAITÉESPRINCIPALES MATIÈRES
— —Assurances Banque et Bourse Comptabilité
— Économie politique appliquéeDroit commercial, terrestre et maritime
Électricité — Géographie commerciale
Tissus, Vélocipédie, etc.Industries diverses : Métallurgie,
: produits naturels et produits fabriquésMarchandises
— —Marine marchande Métrologie universelle Photographie
fiscalesQuestions
TOME SECOND
EF-Z
PARIS
GUILLAUMIN 0^% ÉDITEURSET
14, RUE RICHELIEUDICTIONNAIRE
DU COMMERCE
DE
L'INDUSTRIE ET DE LA BANQUE
TOME SECONDCHALON-SUR-SAONE
EMILE BERTRANDIMPRIMERIE FRANÇAISE ET ORIENTALE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.