Dictionnaire topographique du département du Pas-de-Calais, comprenant les noms de lieu anciens et modernes

De
Um?v.df 'Fûi^CNTO I.JBRARY DICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQIJE DE LA FRANCE (IC \1 P II E N A N T LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES P L' n L I É l'AH OlIDHl': DU MIMSTIIK DK l/INSTHUCTION l'Uil.Kjl K KT SOUS H DIIIKC.TION DU COMITÉ DES TRWAUV HISTOlilQI ES du -î-i l'évriiT i T LES NOMS l)K Lll'l WCII'NS KT VIODEKXES PAR LE COMTE DE LOISNE DocTKtii i;n' droit MKMBBË NOS HÉSIDAMT DU COMITK DICS TIIWAI X HISTORIQUES ET SCIEVTIKIQlEf MKMBUi: DK I.A COMMISSION DES MOM MKNTS lIIsrOUlyiKS Dli PAS -DK-CAI. VIS '^0^'^ 1^1PARTS IMPRIMi:Uli: \ATIO>\LK MDCC.CCN II \k:> 9:^S^fWv INTRODLCTION. nii département".GÉoGHviMin; iiiSTOHiori": — kt gm.i.o-homaim:.PKiiioDK (ari.oisr,I. di-on ne sait rienGaules ans avant J.-C).rai-rivée do César dans les (58Avant du l'as-de-Calais. i-.-sen le départementsur le territoire qui forma, 1790.précis connue le 7 la conqui-t.' m-i\ a >''ni d-'1 ulili-c; >.iwuit. CV.4 c' il.'niierNous avons, pour cett.' iiitnxiu.'liou, pour nos divisions.lie In dp Lonpnon , - fois très discutée. 9" deLa voie romame Boulogne, (îessori/irux , à ilewns. Diirncortiintm par Amiens , deet Soissons ( Itinéraire (r\iitoniii, Talde Peutinger). partie de la route d'Italie à la Manclie et jjrande Llle passaitde la i-oule d(^ Lvon à la mer construite par Agiippa. à Snmarnlirirn Moulinet. thodi(;tio\. ,v ô" fie Tliérouanne à Veicliin.Le chemin p;ir6° de Thérouanne à Saint-Pol, Eiujuin et Felnin.Celui enfin —H. PÉRIODE FRANQUB.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 20
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 596
Voir plus Voir moins

Um?v.df
'Fûi^CNTO
I.JBRARYDICTIONNAIRE TOPOGRAPHIQIJE
DE
LA FRANCE
(IC \1 P II E N A N T
LES NOMS DE LIEU ANCIENS ET MODERNES
P L' n L I É
l'AH OlIDHl': DU MIMSTIIK DK l/INSTHUCTION l'Uil.Kjl K
KT SOUS H DIIIKC.TION
DU COMITÉ DES TRWAUV HISTOlilQI ESdu -î-i l'évriiT i<jo4, le Miuislre de i'iustiuclioii puljlicuir el desPar arrêté en date
Dirtiomnirp topo/riapkiquc du déiMirtoinent du Pas-de-a ordonm'' la publi(;atioa dubeaux-arts
Auguste dk Loisne.Calais, par le G'°
travaux liistori(|ues el si'ientiliiiues, a étéM. Élie Bkrukk, mciubre du (loinilé des
surveiller celle publiialiua eu (jualité de Couiiuissaire responsable.cluirjjé de
SK TROUVE À PARIS
À LA LIBRAlUIli ERiNEST LEROUX,
liUf. BONAPAItTK, 28.-.- - _Tv.
^ l<ir.
)
DICTIONNAIKK TOPOGHAIMMOLE
DEPAHTEMENÏ PAS-DE-CALAISDU
!•;C M P l\ \ A > T
LES NOMS l)K Lll'l WCII'NS KT VIODEKXES
PAR LE COMTE DE LOISNE
DocTKtii i;n' droit
MKMBBË NOS HÉSIDAMT DU COMITK DICS TIIWAI X HISTORIQUES ET SCIEVTIKIQlEf
MKMBUi: DK I.A COMMISSION
DES MOM MKNTS lIIsrOUlyiKS Dli PAS -DK-CAI. VIS
'^0^'^
1^1PARTS
IMPRIMi:Uli: \ATIO>\LK
MDCC.CCN II\k:>
9:^S^fWvINTRODLCTION.
nii département".GÉoGHviMin; iiiSTOHiori":
— kt gm.i.o-homaim:.PKiiioDK (ari.oisr,I.
di-on ne sait rienGaules ans avant J.-C).rai-rivée do César dans les (58Avant
du l'as-de-Calais. i-.-sen le départementsur le territoire qui forma, 1790.précis
connue le <|i'rnier d.-et Pomponius Mêla re;;ar(laientVirjfile, PlineMorins. (lue
occu-liv. Mil. v.Itominuni Muriniv {^Enéide, 727).de la Gaule, vicxlremiqucpeuples
<!'Leur pays était couvertau nord de la Canclie.la réj;ion septentrionalepaient
saint Victriii', el Slraboiisilvnnun terra Morinonnn, écrivaitet de marais : deserlabois
ques'y laissait apercevoirétait le plus serein, le soleil neque, les jours où le cieldisait
l-sde bois, nous avons conservéDe celte étenduependant quel(pies heures (liv. IV).
(partie d.-d'Kperlecqu.-s. de .\ieppesde Clairinarais,de Gaines, de Tournehem,forêts
plus celles du Boulonnais.Wastelau), d'Ilesdin,
au nord, l-avaient pour voisins :habitaient les Alrelmtcs quiPrès des Morins
maritnne etles Mcntipii (Flandreel. sur quehjues points,Ncrvii (Cambrai et Bavai)
Ambinni (Amienset Saint-Quentin) et lesles Veromandui (NoyonTonrnaisis); au sud,
<\<-l'arrondissemenlest entrée dansdont nue pelib- parti.- du territoireet Abbeviih-'),
Montreuil.
1" siècle d.'un petit peuple que Pline, aules Ambinni habitaitEntre les Morini et
pnjro qui Gvsxo-
: Oromaiisuci jiitirtisous le nom d';rOromansa(iuesiinotre ère, désigne
dont César wqu"(Mai.'ut ces Orouiansaques.Il est dillicile de dire ceriacus vocatur.
evaclenient lein- territon-e.pas le nom, et d'indiquerprononce même
province or|janisir pai-ceux de la licliriqne .étaient au nombre deCes divers i)eu|)les
liv. I\'. cbap. 1 1.ans avant J.-C. (Strabon.Aujjuste, î>7
la conqui-t.' m-i\<:ri'ii lij;ui-eiit à tilre dr dinUitcs dèsMorini, les Alrchnks et lesLes
ouvr.n(;c qui nou> a >''ni d-'1 ulili-c; >.iwuit. CV.4 c' il.'niierNous avons, pour cett.' iiitnxiu.'liou,
pour nos divisions.lie In dp Lonpnon , <-l lo m iH.'lel'.t(/<i» hixiorique France, M.
Dictinnnaire t'ipnirraphiqiir île la Marne, di DiC'im;IMRODLCTION.„
iiK'nii' pourlanV/^js Ainlniineimum ; in ciritosBononwnsiuni fui formée.uiiiiiii'. H iTi fut lie
tard, d'uu démeiubrement delà cité des Morins. Quoi qu'il en soit, on \oil liifiu'erplus
l'an 'ioo, dans la Nolitia provincianim el civitatum Galliœ. les cinq civiltitrs entrevers
lesquelles se rénaitissaient les anciennes poj)ulations du Pas-de-Calais et qui étaient
coniprises dans la seconde Belgique. Leur chef-lieu était désigné par le nom même du
vocable primitif d'origine gauloise gallo-romaine, itir-piniple, qui avait remplacé le ou
le nom de Nemplacum, Morini celui de Tarueiinti. Boulogne,Imtum, Arras, était devenu
remiilacé Gesxoriacum , et Amiens, Samarohnva. nom di' C<imariirusBoivmla, avait Le
resté à la civilns des Nrrvn.seul était
diocèses d'Ai'ras, d'Amiens et de Cambrai correspondaient cbacun de leur côté àLes
cilé's préci'dentes dont ils avaient conservé les limites. (Juant à la civilas l/on-une des
à la cwitan Bononicnsium. elles formèrent un diocèse unique, le diocèse de Thé-num et
rouanne, qui subsista jusqu'en i o.");).
Un grand tiomi)i'e de voies sdionnaient notre contrée à l'épocpie i-oniaine. l'allés
avaient g(;niTalemenl Tln'rouatuie ou Arras pour centre commun. \ous commencerons
par indiquer celles ([iii sont mentionnées dans les itinéraires ou dans la Tahie de Peu-
tlnger :
i" La voi(M'()maine de liillebonne, /u/fo/w/;^/, à Boiilogne-sur-Mer, Gcs.wrwcM.'i, par
(Iraïuville, Gvanntim (Table de l'eulin/jer). suivant la côte et passant à Tubersent.
Frenc(|. Aeiifclialel . Condetle et Pont-de-Bri([ues, d'après D. (irenier, opinion lout(>-
fois très discutée.
9" deLa voie romame Boulogne, (îessori/irux , à ilewns. Diirncortiintm par Amiens
,
deet Soissons ( Itinéraire (r\iitoniii, Talde Peutinger). partie de la route d'Italie à la
Manclie et jjrande Llle passaitde la i-oule d(^ Lvon à la mer construite par Agiippa. à
Snmarnlirirn Moulinet. <id Lulha.Amu-ix^ , , Doniiueur, Durocoreirum , Penches, Ponces, le
Brimeux, LmtoinKirus, l'istn'-e indi(juant rem|)lacenwnt du village sur une(de sirala,
voie romaine), lieccpies, Longvillers. Carly, Ifesdigneul et Condette.Lacres, Tingry,
franchissant h\ Liane à Pont-de-Briques, rivière d'Echingben pour ([uilter lapuis la
,
route nationale de Vhuitreuil à Boulogne, falaisi- de Malhret et entrer àtraverser la
Bouloffue.
3" La voie i-omaine de Tongres. , à Boulogne, par Tournai, Tunuirmn.Aduntnca
Bavai, Biicacum Nerriorum. et Cassel CnsloUum Menap'wnim. Elle traversait I.; (]auchie-
,
d'Kcques (de ra/cm. cbaussée romaine), Licques, Eclémy, Alembon . le \\ as! , (ionte-
ville, la foret de Boulogne, \\ imille et entrait à Boulogne, près de la tour d'Ordre. Un
tronçon de voie venant de Walten se raccordait à cette route à Tournehem.
k" La voie romaine d'Arras, NnucUicum. à Bavai, par (Jambrai . Cnnwninim (Table

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.