En visite chez l'oncle Sam;

De
^^ /fSÎ 3' MV VISITEEN SAML'ONCLECHEZ L'auteur et les éditeurs déclarent réserver leurs droits de tra- àduction et de reproduction l'étranger. Cet a été au ministère de l'intérieurouvrage déposé (section de la en mai 1885. librairie) DU MEME LA MEMEA LIBRAIRIEAUTEUR, Un vol.Dans les Rocheuses. avec dessinsMontagnes in-18, —de et carte Prix 4 fr.Crafty spéciale. iePARIS. TYPOGRAPHIE CDB E. NOIRRIT ST RIE 8.PLOX, , GARANClÈRE, / VISITEEN L'ONCLE SAMCHEZ NEW-YORK ET CHICAGO PAR Le E. de MANDAT-GRANCEYBaron DESSINS DE CRAFTY ET DE MARTIN-CHABLIS PARIS LIBRAIRIE PLON ieE. et C IMPRIMEURS-ÉDITEURSNOURRITPLON, , 10RUE GARAVCIKRK, 1885 Tous droits réservés y AVANT-PROPOS Le et la ont accueilli d'une ma- public presse nière si bienveillante la relation de mon excur sion « » me dé-dans les Rocheuses que jeMontagnes cide à la de ce De-partiepublier première voyage. leM. de dont m'honore d'être puis Tocqueville , je et de ne les bien desparent pas idées,partager gens lesont écrit sur Les uns enl'Amérique. dénigraient les en bien nom- institutions; autres, plus grand les exaltaient et leur bre, prêchaient adoption. suis allé à mon me trouvaisQuand j'y tour, je dansune situation J'ai une très- d'esprit particulière. vive certains côtés du caractère dessympathie pour Américains. J'ai vécu avec en Franceeux,beaucoup et ailleurs : lu leurs livres. Si donc,j'ai leen arrivant chez ne connaissais pays,eux, je pas VI AVANT-PROPOS.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 11
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 314
Voir plus Voir moins

^^/fSÎ
3'
MV
VISITEEN
SAML'ONCLECHEZL'auteur et les éditeurs déclarent réserver leurs droits de tra-
àduction et de reproduction l'étranger.
Cet a été au ministère de l'intérieurouvrage déposé (section
de la en mai 1885.
librairie)
DU MEME LA MEMEA LIBRAIRIEAUTEUR,
Un vol.Dans les Rocheuses. avec dessinsMontagnes in-18,
—de et carte Prix 4 fr.Crafty spéciale.
iePARIS. TYPOGRAPHIE CDB E. NOIRRIT ST RIE 8.PLOX, , GARANClÈRE,
/VISITEEN
L'ONCLE SAMCHEZ
NEW-YORK ET CHICAGO
PAR
Le E. de MANDAT-GRANCEYBaron
DESSINS DE CRAFTY ET DE MARTIN-CHABLIS
PARIS
LIBRAIRIE PLON
ieE. et C IMPRIMEURS-ÉDITEURSNOURRITPLON, ,
10RUE GARAVCIKRK,
1885
Tous droits réservés
yAVANT-PROPOS
Le et la ont accueilli d'une ma-
public presse
nière si bienveillante la relation de mon excur sion
« » me dé-dans les Rocheuses que jeMontagnes
cide à la de ce De-partiepublier première voyage.
leM. de dont m'honore d'être
puis Tocqueville , je
et de ne les bien desparent pas idées,partager gens
lesont écrit sur Les uns enl'Amérique. dénigraient
les en bien nom-
institutions; autres, plus grand
les exaltaient et leur
bre, prêchaient adoption.
suis allé à mon me trouvaisQuand j'y tour, je
dansune situation J'ai une très-
d'esprit particulière.
vive certains côtés du caractère dessympathie pour
Américains. J'ai vécu avec en Franceeux,beaucoup
et ailleurs : lu leurs livres. Si donc,j'ai
leen arrivant chez ne connaissais pays,eux, je pasVI AVANT-PROPOS.
connaissais assez bien les hommesen revanche, je
les institutions. Or les me semblaientet premiers
aux medeman-tellement supérieurs secondes,queje
comment des hommes d'une valeurdais toujours
aussi s'accommoderd'unrée lie gouverne-pouvaient
ment et se-aussi parfaitement méprisable, quelles
étatraient à la les d'un delongue conséquences
àchoses aussi bizarre. Les hommes viendraient-ils
bout d'améliorer leur ou serait-cegouvernement?
le finirait détériorer lespargouvernement qui
hommes?
Les l'on va lire bienpages que n'ont, entendu,
nullement la de donner la clefde ce
prétention gros
le historien américain Pres-problème que grand
cott il a bien des dans la
posait déjà, y années, pré-
—face d'un de ses admirables livres. Ce sont de
notes écrites au courant de lasimples chaque soir,
résumer les de laplume, pour impressions journée.
Elles n'ont donc et ne avoir des
pas, pouvaient
visées aussi a vu : voilà lahautes. Raconter ce qu'il
seule un n'aavoirprétentionque puisse voyageur qui
trois mois dans un Mais l'es-passé que pays. quand
est il volontiers les moin-
prit préoccupé, envisage
dres faits au son idée dominante.de vue depoint
C'est ce m'est arrivé. Je m'en rends fort bien
qui
en relisant ces articles dans le Cor-compte, parus

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.