Etude sur l'architecture des jardins

De
•*••-p ÉTUDE SUR L'ARCHITECTURE DES JARDINS •(Extrait iIps Ansales Drs Ponts et Chau-îsbe?, 187 ^ ï simpstre, tome X ) PARIS.— IMPRIMERIE AR.NOUS DE RIVIÈRE, HUE RACINE, 36- ÉTUDE SDR L'ARCHITECTURE DES JARDINS PAR M. MRCEL, INGÉNIEUR EN CHEF DES PONTS ET CHAUSSÉES. PARIS DUNOD, ÉDITEUR, LIBRAIRE DES CORPS NATIONAUX DES PONTS ET CHAUSSÉES, DES MINES ET DES TÉLÉGRAPHES Quai des Augustin*», 49. 1875 Tous droits réservés. ÉTUDE L'ARCHITECTURE DES JARDINS Les ouvrages relatifs à l'architecture des jardins sont France. Les uns ont été faits par des prati-nombreux en ciens qui ont donné surtout le plan et une description sommaire des jardins qu'ils ont exécutés, mais sans y joindre les profils du sol, l'indication des difficultés à et les motifs qui ont guidé l'architecte dans levaincre parti qu'il a adopté. Les autres ont été publiés par des amateurs éclairés qui partie historique ontont envisagé de préférence la et rendu compte de l'effet général obtenu sans trop s'inquiéter des pratiques de créer ces effets. Dans ceux de cesmoyens ouvrages que nous avons pu étudier, nous avons trouvé des plans, des vues et quelques préceptes très-justes, mais lieuperdus dans des descriptions au d'être groupés de manière à former un corps d'enseignement. absence d'un traité de la construction jardinsCette des dont l'étude aurait pu être recommandée laissait une la- dans l'instruction théorique et pratique lacune que ville de Paris donne à ses élèves jardiniers.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 65
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 131
Voir plus Voir moins

•*••-p
ÉTUDE
SUR
L'ARCHITECTURE
DES JARDINS•(Extrait iIps Ansales Drs Ponts et Chau-îsbe?, 187 ^ ï simpstre, tome X
)
PARIS.— IMPRIMERIE AR.NOUS DE RIVIÈRE, HUE RACINE, 36-ÉTUDE
SDR
L'ARCHITECTURE
DES JARDINS
PAR
M. MRCEL,
INGÉNIEUR EN CHEF DES PONTS ET CHAUSSÉES.
PARIS
DUNOD, ÉDITEUR,
LIBRAIRE DES CORPS NATIONAUX DES PONTS ET CHAUSSÉES, DES MINES
ET DES TÉLÉGRAPHES
Quai des Augustin*», 49.
1875
Tous droits réservés.ÉTUDE
L'ARCHITECTURE
DES JARDINS
Les ouvrages relatifs à l'architecture des jardins sont
France. Les uns ont été faits par des prati-nombreux en
ciens qui ont donné surtout le plan et une description
sommaire des jardins qu'ils ont exécutés, mais sans
y
joindre les profils du sol, l'indication des difficultés à
et les motifs qui ont guidé l'architecte dans levaincre
parti qu'il a adopté.
Les autres ont été publiés par des amateurs éclairés qui
partie historique ontont envisagé de préférence la et rendu
compte de l'effet général obtenu sans trop s'inquiéter des
pratiques de créer ces effets. Dans ceux de cesmoyens
ouvrages que nous avons pu étudier, nous avons trouvé des
plans, des vues et quelques préceptes très-justes, mais
lieuperdus dans des descriptions au d'être groupés de
manière à former un corps d'enseignement.
absence d'un traité de la construction jardinsCette des
dont l'étude aurait pu être recommandée laissait une la-
dans l'instruction théorique et pratique lacune que ville
de Paris donne à ses élèves jardiniers. Nous avons été
conduit, pour combler cette lacune, à faire quelques con-
férences orales sur les principaux préceptes qui doivent— —6
guider l'architecte-jardinier dans la création d'un parc.
Sur désir manifesté par nos auditeurs,le nous publions ces
conférences, mais nous devons avertir le lecteur qu'il ne
pas tous les détails pratiquestrouvera que comporterait un
traité complet. Le cadre restreint que nous avons adopté
ne nous permet, en effet, d'appeler l'attention que sur les
principes généraux qui doivent nous guider , laissant à
chacun, par ses travaux particuliers, par son intelligence,
par les études spéciales de certaines branches que nous
supposons connues, le soin de développer ces principes.
Pour mettre en ordre les divers éléments principaux qui
constituent l'architecture des jardins, nous rechercherons
d'abord et très-succinctement ce qu'ont été les jardins dans
divers pays, aux diverses époques historiques, et ce qu'ils
sont devenus de nos jours. Ayant défini les besoins aux-
inrrlin mnrlprtip en f\6r\u\ff\r\arjnpls finît «ntisfairp un nnns1 -" '•-' *---- •**•'J" ' —
les dispositions générales qu'il importe de lui donner.
examineronsNous comment on a rempli ces conditions
d'ensemble dans le jardin régulier ou français et comment
les architectes ont vaincu les difficultés d'exécution, puis
nous ferons les mêmes recherches pour le jardin paysager,
ce qui nous conduira à étudier en détail les divers maté-
riaux dont dispose l'architecte: les eaux et rochers, les
percées et vallonnements (*), les allées, les plantations et
les fleurs.
Connaissant ces divers éléments, nousexaminerons enfin
comment on doit les grouper pour donner, dans le style
irrégulier, une forme au plan d'ensemble que l'architecte a
conçu. Nous terminerons par quelques mots sur la fusion
des deux styles français et paysager.
On appelle vallonnement,(*) en jardinage, les petites dépressions
gazonnées se reliant par des pentes parfaitement réglées avec les
massifs d'arbres occupant des éminences. Ces dépressions figurent
de petites vallées généralement la direction des points
de vue.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.