Histoire de Jérusalem, ou, explication du plan de Jérusalem et de ses faubourgs

De
DS 109 .9 D86 1851 cl ROBARTS arbqrJ 1 to thePrésentée! of theLIBRARY TORONTOOFUNIVERSITY bythe MIRIAMNEVERENY BEQUESTLIBRARYMEMORIAL HISTOIRE JÉRUSALEMDE ET FAUBOURGS.m SES , IIISÏOIKE DE JÉRUSALEM ou iâS[?2i2 (Sélt?2©Sî uu PL4^ DE JÉRUSALEM ET DE SES FAIIBOIRGS par l'2lbbc Zn^rc IDupuis. DEUXIEME KDITIO.V. SI>KI> actions de grâces et les cantiques de louanges » »à la gloire du Seigneur. ISAÏE ,51,5. — dont nomN". i , JÉRUSALEM , le auguste signifie paix; Jérusalem, ville cJioisie de Dieu, villevision de ville glorieuse, bâtie sur les montagnes saintes,sainte, villes du monde par l'élévationsurpassant toutes les de la beauté de son ciel, la fertilité de son solson site, ; trône de la majesté de Dieu , lieu spécial deJérusalem , son service , maîtresse des nations princesse des pro- , Jérusalem enfin théâtre célèbre lavinces , , de rédemp-; tion des hommes etjoie de toute la terre, est située dans la Palestine, au centre du monde. .. —u montrait comme uneCelte ville , si renommée , se reine parmi toutes les villes du pays , leur était ce qu'est la tète par rapport au corps, et brillait au-dessus d'elles par la somptuosité de ses édifices, comme le soleil entre les autres astres.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 29
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 380
Voir plus Voir moins

DS
109
.9
D86
1851
cl
ROBARTSarbqrJ
1
to thePrésentée!
of theLIBRARY
TORONTOOFUNIVERSITY
bythe
MIRIAMNEVERENY
BEQUESTLIBRARYMEMORIALHISTOIRE
JÉRUSALEMDE
ET
FAUBOURGS.m SES,
IIISÏOIKE
DE JÉRUSALEM
ou
iâS[?2i2 (Sélt?2©Sî
uu
PL4^ DE JÉRUSALEM ET DE SES FAIIBOIRGS
par l'2lbbc Zn^rc IDupuis.
DEUXIEME KDITIO.V.
SI>KI<:-ZK(.IS LIURAFIU:, RUE
, 1)EVANT-I,ES-CARMKS.
ISolV
Tours, soussigné , a vu le PlanL'archevêque de
Jérusalem et lu l'ouvrage qui en donne l'expli-DE ,
composés l'un et Vautre par monsieur l'abbécation ,
// s'empresse l'auteur leDupuis. de payer à juste
d'éloges qu'il méritetribut pour une si louable et
si utile entreprise.
Tours 30 déccniLic 1840.,
-j- A. L. archevêque de Tours.,
avons examiné avec attention leNous magnifique
tracéjmr monsieurPlan de Jérusalem, l'abbé Dupuis
manièrede à exciter l'admiration des connaisseurs.
monumens les palais,Les , les sites de la Ville Sainte,
sontparfaitement représentés. C'est un travaily fini,
honore autantqui le travail de l'auteur que la piété
qui l'a inspiré.
Luçon le 16 janvier, 1840.
-]- René Fr. cvéque de Luçon.,PRÉFACi:.
Qui n'aJérusalem est notre patrie religieuse.
Quid'en entendre parler ?pas éprouvé le désir
douce joie àcœur pénétré d'unen'a pas senti son
oreille n'a passeul de Jérusalem ? Quellece nom
œil n'a pas lu ce nom :frappée de ce mot? Quelété
despas une pageJérusalem ! On ne retourne
qu'il n'en soit question il n'est pasécrits sacrés ;
citéschaire chrétienne , depuis les grandesune ,
belle et si harmonieuse,l'éloquence semontre sioù
pasteurhumble hameau, où lejusqu'au plus
de parlerobligé, pour être compris ,modeste est
n'est pas disons-avec les simples ilsimplement ; ,
l'universdans toutune chaire chrétiennenous,
retentirdes fois l'annéel'on n'entende, bien ,d'où
d'une doucece nom pleinde Jérusalemle nom ,
pieds de ceux quiharmonie. Jamais lesreligieuseet
plus beaux sur lesla paix ne se montrentannoncent
de lales âmesquand on enlrelienlmontagnes quel'hÉl-ACE.Mil
que, surJcrusalciu ! Commcnl se fait-ilpensée de
nom n'ait jamaistant de siècles cela roule de ,
l'émouvoir?... A cerencontré l'humanité sans
se rattache une série d'idéesnom de Jérusalem
traver-impérissables qui tout enimposantes et ,
toujours pour les peu-siècles conserventsant les ,
la nouveauté.l'attrait et le charme deples
voyageurs ont parlé de la citéBeaucoup de
espéronspays de Palestine. Noussainte et du
tour, montrer la villepourtant encore à notre,
Salomon dans toute la fraîcheurde David et de
comme une épouse aujour dede sa jeunesse, ornée
les plus solen-ses noces parée comme aux. jours
,
elle él'd'it accompagnéenels deson existence quand
,
ambition est de faire connaîtrede son époux; notre
connue que de nom seule-à fond celle qui n'est
grand nombre. Il faut que cettement par le plus
apparaisse encore dans son in-patrie universelle
diredans gloire de façon qu'on puissetérêt et sa ,
Rome, la villed'elle ce que M. Poujoulat a dit de
« pas qu'on fait, l'horizonéternelle : A chaque y
initiations nou-
)) s'étend par desde l'intelligence
ou les débris expliciuent,» les monumensvelles j
assiègent parsouvenirs qui vous» complètent les j
la poussièrevotre imagination« puissance de ,la
leurs illustrestombeaux rendent). less'anime ,
avec les grandesentrez en société« morts, et vous
sait les noms. Cemonde entier» figures dont le
desonge brillantlà avait élé un» qui jus(|uc ,,

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.