Histoire des relations de la France avec Venise du 13e siècle à l'avènement de Charles 8

De
;-.'^/r.3.f HISTOIRE RELATIONS DE LA FRANCE AVEC VENISE >^ ^ MAÇON, PRIIIAT FRI:HES, IMPHIMEUKS HISTOIRE DES RELATIONS DE LA FRANCE AVEC VENISE DU XIII' SIÈCLE A L'AVÈNEMENT DE CHARLES VIII PAR P.-M. PERRET précédée d'une notice sur l'auteur Par m. Paul MEYER, de l'institut TOME PREMIER PARIS H. WELTER, ÉDITEUR rue Bonaparte, 5959, I89G LEIPZIG : H. \VELTER, SALOMONSTRASSE, 16 Paul-Michel PEPvRET (1861-1893) Paul-Michel Perrel naquit à Lyon le 21 juin 1861. Il Parisest mort à le 24 avril 1893, ayant consacré les dernières années cFune vie courletrop à des travaux qui ne donnent qu'une faible idée qu'il étaitde ce capable de faire et qui pourtant suffisent à lui assurer un rang hono- rable entre les érudits de sa génération. Fils unique d'un grand industriel lyonnais qui repré- senta le département du Rhône à l'Assemblée nationale et au Sénat, possesseur d'une fortune considérable, ayant de nombreuses et puissantes relations, Michel Perret avait le choix entre des carrières plus brillantes que celle de l'érudition, et il aurait pu aussi, comme bien d'autres eussent fait à sa place, n'en choisir aucune. Mais, dès son entrée l'Ecoleà des Chartes, en 1881, sa décision était prise, et il s'y tint la persévérance laavec qui était note dominante de son caractère. II se voua à l'histoire et particulièrement à l'étude du règne de Louis XI. La promotion à laquelle il appartenait, celle qui a été diplô- mée 188."),en janvier fut remarquable entre toutes.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 636
Voir plus Voir moins

;-.'^/r.3.fHISTOIRE
RELATIONS DE LA FRANCE
AVEC VENISE
>^
^MAÇON, PRIIIAT FRI:HES, IMPHIMEUKSHISTOIRE
DES
RELATIONS DE LA FRANCE
AVEC VENISE
DU XIII' SIÈCLE A L'AVÈNEMENT DE CHARLES VIII
PAR
P.-M. PERRET
précédée d'une notice sur l'auteur
Par m. Paul MEYER, de l'institut
TOME PREMIER
PARIS
H. WELTER, ÉDITEUR
rue Bonaparte, 5959,
I89G
LEIPZIG : H. \VELTER, SALOMONSTRASSE, 16Paul-Michel PEPvRET
(1861-1893)
Paul-Michel Perrel naquit à Lyon le 21 juin 1861. Il
Parisest mort à le 24 avril 1893, ayant consacré les
dernières années cFune vie courletrop à des travaux qui
ne donnent qu'une faible idée qu'il étaitde ce capable de
faire et qui pourtant suffisent à lui assurer un rang hono-
rable entre les érudits de sa génération.
Fils unique d'un grand industriel lyonnais qui repré-
senta le département du Rhône à l'Assemblée nationale
et au Sénat, possesseur d'une fortune considérable, ayant
de nombreuses et puissantes relations, Michel Perret
avait le choix entre des carrières plus brillantes que celle
de l'érudition, et il aurait pu aussi, comme bien d'autres
eussent fait à sa place, n'en choisir aucune. Mais, dès
son entrée l'Ecoleà des Chartes, en 1881, sa décision
était prise, et il s'y tint la persévérance laavec qui était
note dominante de son caractère. II se voua à l'histoire
et particulièrement à l'étude du règne de Louis XI. La
promotion à laquelle il appartenait, celle qui a été diplô-
mée 188."),en janvier fut remarquable entre toutes. EllePERRETPAUL-MICHELVI
fourniagrégés d'iiistoire elle a au servicecomplc quatre ;
d'excellents fonction-des bibliollièquesdes archives el
qui la composent ont faitla plupart de ceuxnaires, et
preuves en diverses branches delongtemps leursdepuis
pas dans les premiers. Il eutl'érudition. Perret ne sortit
maintenir dans la moyenne. Il avait tou-mérite à sedu
santé et ses forces n'étaient pas aujours été d'une faible
énergie. C'était un élève appliqué etniveau de son
esprit juste et pondéré, plus solide queréfléchi, d'un
caractère sérieux, d'une maturité précoce.brillant, d'un
qu'il présenta au sortir de l'Ecole, et qu'il aLa thèse
',et publiée en 1889 faisait bien augurer de sesremaniée
travaux futurs : c'est la biographie très fouillée d'un
n'avaithomme important du xv^ siècle, qui jusque là pas
qu'ilété mis à sa vraie place, et a su apprécier avec une
une mention honorable auparfaite mesure. Elle lui valut
~.France enconcours des Antiquités de la 1890
sollicita et obtint du Conseil deAu sortir de l'Ecole, il
mission à l'effet d'étudier les déli-perfectionnement une
du Sénat de Venise au xv® siècle et d'enbérations
en copie ou en analyse, tout ce qui pouvaitextraire,
l'histoire de France à cette époque. Ces mis-intéresser
sont rétribuées surun crédit de 3.600 francs, inscritsions
au budget de l'Ecole, et dont l'emploi a été déterminé
par un décret du 29 août 1873. Dans le cas présent, la
purementrétribution allouée à Perret pour sa mission fut
nominale. Du reste, l'Ecole n'aurait pu faire les frais
1. Notice biographique sur Louis Malet de Graville, amiral de France,
(144P-1516). Paris, A. Picard, 1889.
2. Voir le rapport des Chartes, LI, 360.de M. Luce, Bihl. de iÉcole

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.