L'education de la volonte

De
h.ai (Tt LIBRARY 11968NOV INSTITUTEONTARIOTHE EDUCATIONINSTUDIESFOR L'ÉDUCATION DE LA VOLONTÉ PAR JULES PAYOT Rectenr de l'Académie de Chambëry. ÉDITIONVIMOT-CIlfQDliyi PARIS FÉLIX ÉDITEURALCAN, ALCAN ET^IDRAIRIRS GUILLAUMIN RÉUNIES 108, BouLBVAfto 108SAiNT-r.rniiAiri, I UOG 1 droilt «le traduction et de rétcrté*9U reprodaclioo 'EDOCUMEWTATV roNsiEL'u Th. RIBOT OinKCTKt'R DB LA RBVaS PttlLOSOPBIQUB tL'n MU l-tVCyOLOGIE KXPtSIUBATALK AO COLLÉGI Dl Fllt Hommag/j et de(taffeetion respect J. P. ÉDITIOiSDE LA PREiMlÈREïiii PRÊFAGl-: a faitdes volontésmaladie surgirCette générale sont mal-de l'âmeces médecinsMaisdes médecins. doctrinesdes psychologiquesheureusement pénétrés unedans la volontéattribuent capitaleIlsrégnantes. ceIls seà quifigurent quel'intelligence.importance théoriec'est une proiivéenous métaphysiquemanque l'au-delà.sur loiC'est uneest bien excusable.Leur ignorance va tou-la cultureen économie quepolitiqueacceptée mais lesles plusterrainsdes improductifsplusjours mais lesfertilesterrains les plusaux plusfaciles, en est de mêmevaleur. Ilmettre en pouràmalaisés a éfudiéOnde la science psychologique.le champ les moinsles faciles,lesd'abord plusphénomènes la con-en pourféconds importantesconséquences essentiels,lesd'aborderavantduite phénomènes si l'onC'est àest difficile.l'étude peinedontmais de l'idéenettementà voir l'insignifiancecommence infériorité dansincurableet soncaractèreledans est uneLa volontédes puis-la mêlée penchants.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 32
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 298
Voir plus Voir moins

h.ai (Tt
LIBRARY
11968NOV
INSTITUTEONTARIOTHE
EDUCATIONINSTUDIESFORL'ÉDUCATION
DE
LA VOLONTÉ
PAR
JULES PAYOT
Rectenr de l'Académie de Chambëry.
ÉDITIONVIMOT-CIlfQDliyi
PARIS
FÉLIX ÉDITEURALCAN, ALCAN ET^IDRAIRIRS GUILLAUMIN RÉUNIES
108, BouLBVAfto 108SAiNT-r.rniiAiri,
I UOG
1 droilt «le traduction et de rétcrté*9U reprodaclioo
'EDOCUMEWTATVroNsiEL'u Th. RIBOT
OinKCTKt'R DB LA RBVaS PttlLOSOPBIQUB
tL'n MU l-tVCyOLOGIE KXPtSIUBATALK AO COLLÉGI Dl Fllt
Hommag/j et de(taffeetion respect
J. P.ÉDITIOiSDE LA PREiMlÈREïiii PRÊFAGl-:
a faitdes volontésmaladie surgirCette générale
sont mal-de l'âmeces médecinsMaisdes médecins.
doctrinesdes psychologiquesheureusement pénétrés
unedans la volontéattribuent capitaleIlsrégnantes.
ceIls seà quifigurent quel'intelligence.importance
théoriec'est une proiivéenous métaphysiquemanque
l'au-delà.sur
loiC'est uneest bien excusable.Leur ignorance
va tou-la cultureen économie quepolitiqueacceptée
mais lesles plusterrainsdes improductifsplusjours
mais lesfertilesterrains les plusaux plusfaciles,
en est de mêmevaleur. Ilmettre en pouràmalaisés
a éfudiéOnde la science psychologique.le champ
les moinsles faciles,lesd'abord plusphénomènes
la con-en pourféconds importantesconséquences
essentiels,lesd'aborderavantduite phénomènes
si l'onC'est àest difficile.l'étude peinedontmais
de l'idéenettementà voir l'insignifiancecommence
infériorité dansincurableet soncaractèreledans
est uneLa volontédes puis-la mêlée penchants.
sur elle,et toute idée, pour agirsance sentimentale,
decolorerdoit se passion.
de lamécanismede leeût étudiéTonSi près
les théorieson eût métaphy-quecomprisvolonté,
de sentimentn'estet pasqu'ilpeu,importentsiques
de l'Associa-hierl'auteur étaite'est présidentquecaractéiistiqne,
de Parisdes étudiantslionPRËFâCE de la première ÉDITIO.N ra
délibérément choisi ne intelli-par l'emploiqui puisse,
lade nos ressources prendregent psychologiques,
sacrifie toutes lesdirection de la vie entière. Un avare
il se nourrit couche sursatisfactions mal,corporelles,
la sans sans amourvitdure, amis, satisfactions, par
et vous en choi-de désespéreriez d'arriver,l'argent,
sissant un sentiment à rendre ce sentimentsupérieur,
assez en la conscience lapour qu'il prennepuissant
la vous combiendirection de vie? C'est que ignorez
les nous lavariés sont moyens que présente psycho-
nous de devenir ce nous
logie pour permettre que
voulons être.
s'est fortonMalheureusement, peu occupé jus-
nos ressources à ce de vue.d'étudier pointqu'ici
ont laLes esprits qui dirigé pensée européenne
trente dernières années ont en efrct étédurant ces
deux théories sont la négation purepartagés par qui
Lade l'éducation de la Volonté.et preÂiièresimple
le caractère comme un bloc im-consiste à regarder
nous n'avons nulle Nousmuable sur lequel prise.
loin cette théorie enfantine.examinerons plus
àseconde en favorable l'é-La semble, apparence,
C'est la théorie duducation de la volonté. libre
Mill Ini-mAme' va direarbitre. Stuart jusqu'à que
a entretenu chez ses défenseurs uncette doctrine
Iît.(1) II, VI. ch. il. Pari», F. Akan.Logique,X PRÉFACE DE LA PREMIÈRE ÉDITION
«sentiment vif de la culture ». Ehpersonnelle
cette assertion d'un nousbien, malgré déterministe,
ne de considérer la théorie du librecraignons pas
arbitre comme aussi la maîtrise dedangereuse pour
soi la et comme tout aussi décou-que précédente,
a àen définitive. En elle amené con-efTet,rageante
sidérer comme chose l'affranchisse-facile, naturelle,
soi est au contraire une œuvrement de dequi long^ue
une œuvre demande dehaleine, soins,qui beaucoup
une connaissance très de noset qui exige précise
ressources psychologiques.
théorie aPar sa cette détournémême,simplicité
très très defins,beaucoup d'esprits pénétrants
de la volonté : elle a causél'étude des conditions
la àainsi à et, disons-le, l'humanité,psychologie
un tort
irréparable.
nous dédions ce livre àEt c'est M. Ribot.pourquoi
dédions moins à notre ancien àNous le professeur,
à nous devons le des étudescelui goût psycho-qui
enl'homme d'initiative lequi, premierlogiques, qu'à
laa chassé la deFrance, métaphysique psychologie,
résolument laissé de côté l'étude dele aqui premier
des de conscience étu-la nature pourphénomènes
antécédents et lesà la des lessavants,dier, façon
des étatsconcomitants inconditionnels intellectuels,
etc. Cette bien,méthode,volitionnels, remarquons-le
: ellela n'exclutne nie nullement pasmétaphysique

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.