L'ouvrier agricole; observations vécues

De
L'OUVRIER AGRICOLE OUVRAGES DU MÊME AUTEUR La Vie ouvrière, observationsvécues, in-i8. Arthur éditeur, i4, rue Soufïlot, Paris. . . 3 fr. 5oRousseau, Méthodeconcrèteensciencesociale, in-i8.ArthurLa Rousseau, éditeur, rue Soufflot, Paris. . . 2 fr. 5o14, in-i8. éditeur,Les Mariniers, Arthur Rousseau, 14, rue Soufflot, Paris 3 fr. 5o EN PRÉPARATION Les Mineurs. Deux Chauffeurs-Conducteurs. L'Ouvrier Espagnol. VIE OUVRIÈRELA AGRICOLEL'OUVRIER Observations vécues JACQUES VALDOUR àSTT^ PARIS LIBRAIRIE NOUVELLE DE DROIT ET DE JURISPRUDENCE ARTHUR ROUSSEAU ÉDITEUR l4, RUE SOUFFLOT ET RUE TOULLIKR, l3 I919 . IS3k L'OUVRIER AGRICOLE INTRODUCTION d'études ouvrières, annoncées auLes séries début étaient sur le point de paraître lorsquede 1914, la a éclaté. Nous en commençons maintenant laguerre publication dans l'espoir que la leçon d*un passé très notre renaissanceproche peut contribuer à dans un avenir. Même si cette collectiontrès proche de recherches ne présentait plus qu'un intérêt rétrospec- tif, elle n'en comporterait pas moins encore un ensei- mériterait d'êtregnement qui retenu . Les documents du premier volume la Vie ouvrière ont été recueillis de à la matière des volumes suivants,1900 1906 ; entre et igi^- Ainsi, l'ensemble de ces travaux1910 portera témoignage sur situation matériellela et morale des ouvriers au début du xx* siècle. Mais, en outre, et par là même, il vaut pour inspirer la pro- OUVRIER AGRICOLE6 L réforme sociale.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 27
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 320
Voir plus Voir moins

L'OUVRIER AGRICOLEOUVRAGES DU MÊME AUTEUR
La Vie ouvrière, observationsvécues, in-i8. Arthur
éditeur, i4, rue Soufïlot, Paris. . . 3 fr. 5oRousseau,
Méthodeconcrèteensciencesociale, in-i8.ArthurLa
Rousseau, éditeur, rue Soufflot, Paris. . . 2 fr. 5o14,
in-i8. éditeur,Les Mariniers, Arthur Rousseau, 14,
rue Soufflot, Paris 3 fr. 5o
EN PRÉPARATION
Les Mineurs.
Deux Chauffeurs-Conducteurs.
L'Ouvrier Espagnol.VIE OUVRIÈRELA
AGRICOLEL'OUVRIER
Observations vécues
JACQUES VALDOUR
àSTT^
PARIS
LIBRAIRIE NOUVELLE DE DROIT ET DE JURISPRUDENCE
ARTHUR ROUSSEAU
ÉDITEUR
l4, RUE SOUFFLOT ET RUE TOULLIKR, l3
I919
.IS3kL'OUVRIER AGRICOLE
INTRODUCTION
d'études ouvrières, annoncées auLes séries début
étaient sur le point de paraître lorsquede 1914, la
a éclaté. Nous en commençons maintenant laguerre
publication dans l'espoir que la leçon d*un passé très
notre renaissanceproche peut contribuer à dans un
avenir. Même si cette collectiontrès proche de
recherches ne présentait plus qu'un intérêt rétrospec-
tif, elle n'en comporterait pas moins encore un ensei-
mériterait d'êtregnement qui retenu . Les documents
du premier volume la Vie ouvrière ont été recueillis
de à la matière des volumes suivants,1900 1906 ;
entre et igi^- Ainsi, l'ensemble de ces travaux1910
portera témoignage sur situation matériellela et
morale des ouvriers au début du xx* siècle. Mais, en
outre, et par là même, il vaut pour inspirer la pro-OUVRIER AGRICOLE6 L
réforme sociale.chaîne et nécessaire Quelques trans-
formations que doive amener la Grande Guerre,
nous n'en retrouverons pas moins les mêmes pro-
blèmes posés dans des termes semblables et décompo-
sables en éléments identiques qui présentent entre
eux les mêmes rapports.
L'eriquêle sur l'ouvrier agricole, comme toutes mes
première prise deautres enquêtes, est le fruit d'une
contact avec la matière à explorer. On peut donc con-
sidérer qu'elle ne réussit à saisir que les caractères les
plus apparents et les plus généraux des groupes envi-
sagés le lecteur peut même, s'il lui plaît, n'en rete-;
nir les conclusions qu'à titre provisoire, malgré que,
pour l'auteur, elles entraînent la certitude.
Divers critiques avaient afifecté d*envisager les précé-
dents volumes comme des études complètes et défini-
tives, bien que leur Introduction les eût présentées
comme un premier d'exploration du sujet.essai A dé-
faut d'avis au lecteur, en l'absence même de cette
déclaration de la Méthode concrète (i) que les re-
cherches de^cette nature devaient être multipliées le
plus possible, la réflexion la plus sommaire inclinait à
croire devait être le sentiment de l'auteur etque tel
qu'il lui était imposé par la nature même de ses
V. G8.î, p.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.