La langue et la littérature françaises depuis le 9ème siècle jusqu'au 14ème siècle; textes et glossaire. Précédés d'une grammaire de l'ancien français

De
LA LANGUE LA LITTERATURE FRANÇAISES En vente chez les mêmes éditeurs: Adam (L.). Les patois lon-ains. 1881, in-8, br 10 fr. AzAÏs (G.). Dictionnaire des idiomes romans du midi de la France. 1877-81, 3 vol. in-8, br 48 ff. Bladé (J. F.). Poésies populaires de la Gascogne (texte et traduction). 1881-82, 3 vol. in-18, toile 22 fr. 50 —^-^ Contes populaires lade Gascogne. 1886, 3 vol. in-18, toile 22 fr. 50 Carnoy (H.). Littérature orale de la Picardie. 1883, in-18, toile 7 fr. 50 Chabaneau (C). Grammaire limousine. 1876, in-8, br 10 fr. CoNSTANS (L.). Histoire du sous dialecte du Rouergue. in-8, 5 fr.1880, br légende d'Œdipe étudiée dans l'antiquité, lesLa au moyen-âge et dans modernes (XlIIetemps en particulier dans le Roman de Thèbes siècle). br1881, in-8, 10 fr. Le livre de l'Épervier. Capitulaire de la commune de Millau. 1882, in-8, br. 10 fr. CoRDiER. Coumédies en patois meusien. 1878, in-8, br. 4 fr. DoNioL (H.). Les patois de la Basse-Auvergne. 1877, in-8, br 6 fr. Littérature orale de la Basse-Kormandie. in-18,Flecry (J.). 1883, toile . . . 7 fr. 50 —^-^ Essai sur le patois normand de La Hague. 1886, in-8, br 10 fr. Le Hérichee (Éd.). Histoire de deux préfixes dans le patois, le vieux-français et le français. 1883, in-8, br 3 fr. 50 Grammaire béarnaise. 1880, in-8, brLespy (V.). 10 fr. Proverbes du pays du Béarn. 1876, in-8, br. . . 5 fr. (A.). Etudes sur les idiomes pyrénéens de la région française.LuCHAiRE 1879, in-8, br. 8 fr.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 115
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 544
Voir plus Voir moins

LA LANGUE
LA LITTERATURE FRANÇAISESEn vente chez les mêmes éditeurs:
Adam (L.). Les patois lon-ains. 1881, in-8, br 10 fr.
AzAÏs (G.). Dictionnaire des idiomes romans du midi de la France. 1877-81,
3 vol. in-8, br 48 ff.
Bladé (J. F.). Poésies populaires de la Gascogne (texte et traduction). 1881-82,
3 vol. in-18, toile 22 fr. 50
—^-^ Contes populaires lade Gascogne. 1886, 3 vol. in-18, toile 22 fr. 50
Carnoy (H.). Littérature orale de la Picardie. 1883, in-18, toile 7 fr. 50
Chabaneau (C). Grammaire limousine. 1876, in-8, br 10 fr.
CoNSTANS (L.). Histoire du sous dialecte du Rouergue. in-8, 5 fr.1880, br
légende d'Œdipe étudiée dans l'antiquité, lesLa au moyen-âge et dans
modernes (XlIIetemps en particulier dans le Roman de Thèbes siècle).
br1881, in-8, 10 fr.
Le livre de l'Épervier. Capitulaire de la commune de Millau. 1882,
in-8, br. 10 fr.
CoRDiER. Coumédies en patois meusien. 1878, in-8, br. 4 fr.
DoNioL (H.). Les patois de la Basse-Auvergne. 1877, in-8, br 6 fr.
Littérature orale de la Basse-Kormandie. in-18,Flecry (J.). 1883, toile . . . 7 fr. 50
—^-^ Essai sur le patois normand de La Hague. 1886, in-8, br 10 fr.
Le Hérichee (Éd.). Histoire de deux préfixes dans le patois, le vieux-français et
le français. 1883, in-8, br 3 fr. 50
Grammaire béarnaise. 1880, in-8, brLespy (V.). 10 fr.
Proverbes du pays du Béarn. 1876, in-8, br. . . 5 fr.
(A.). Etudes sur les idiomes pyrénéens de la région française.LuCHAiRE 1879, in-8, br. 8 fr.
de textes de XlVeRecueil l'ancien gascon antérieurs au siècle. 1876,
in-8, br 6 fr.
Mistral. Muereglie. Traduction en dialecte dauphinois de Mireille. 1881, in-8, br.- 6 fr.
MoNTEL & Lambert. Chants populaires du Languedoc. 1880, in-8, br. . . . .12 fr.
dauphinoise. in-8, br 4 fr.MoHTiER. Grammaire 1882, 50
XVIII XrX'mesNiSARi) (Ch.). De quelques parisianismes populaires des — siècles.
1876, in-18, br 3 fr.
NonLET. Las Ordenansas et Coustumas del Ubre blanc. 1878, in-8, br 7 fr.
Las Nonpareilhas Receptas per far las femnas tindentas. 1880, in-8, br. 6 fr.
Orain (A.). Glossaire patois d'IUe et Vilaine suivi de chansons populaires. 1886,
10in-8, br fr.
brPont. Origines du jjatois de la Tai'entaise. . 1872, in-8, 4 fr.
1868-75, brRooET DE Belloouet. Etlmogénie Gauloise. 4 vol. in-8, 30 fr.
vol. in-8, br.Rolland (E.). Faune populaire de la France. 1877-83, 6 . . .49 fr.
2i'n»ScHELER (Aug.). Dictionnaire d'étymologie française. édition. 1873, in-8, br. 16 fr.
lois qui régissent la transformation française des mots latins.Exposé des
3 fr. 501876, in-12, br
la Haute Bretagne. 1881, in-18, toile . . . 7 fr. 50SÉBiLLOT (P.). Littérature orale de
Haute 1882, 2 vol. in-18, toile 15 fr.Traditions et Superstitions de la
in-18, toile . . . 7 fr. 50Gargantua dans les traditions populaires. 1883,
toileCoutumes populaires de la Haute Bretagne. 1886, in-18, . . . 7 fr. 50
Limitegéographique de la langue d'oc et de la d'oïl. 1876, in-8, br. 5 fr.Tourtoulon. langue
dictionnaire homonymes de la langue française. 1882,Zlataqorskoi. Essai d'un des
6 fr.in-8, toileLA LANGUE
ET
LA LITTERATURE FRANÇAISES
IXÈMK XIV*meDEPUIS LE SIÈCLE JUSQU'AU SIÈCLE
TEXTES ET GLOSSAIRE
TAU
KARL BAKTSCH
PRKCÉDKS D'USB
DE L'ANCIEN FRANÇAISGRAMMAIRE
PAU
ADOLF HORNING
'I^
PARIS
MAISONNEUVE & CH. LECLERC, ÉDITEURS
VOLTAIRii,25, QUAI 25
1887Gs:^/^6
r
£3ÎPREFACE
l'ancienJLorsque, il a vingt ans, je composais ma Chrestomathie dey
unfrançais, le traitement critique des textes vieux-français qui poursuit
but plus élevé que celui de reproduire correctement un manuscrit, se trouvait
encore, à peu d'exceptions l'état d'enfance.près, à
Malgré les imperfections devait présenter ce premier essai surque
disparaîtreun terrain vaste et inculte et que je me suis efforcé de faire
dans chaque nouvelle édition, mon livre a rendu de bons services à l'étude.
J'aime à croire que désormais, il ne laissera pas d'être utile quand même
au commençant. Bien livre soit composé d'après un planque le présent
but, à unanalogue à celui de la Chrestomathie, il vise à un tout autre
but plus élevé, j'ose le dire. S'il n'est pas destiné spécialement aux
commençants, il doit plutôt servir à ceux qui se sont proposé d'approfondir
leurs études. L'appareil critique ajouté aux textes est donc plus riche, il
est même complet pour un grand nombre des pièces choisies. Je m'en
suis servi pour essayer de donner des textes critiques.
Les morceaux que je publie ne sont guère postérieurs au commencement
du XIV*"* siècle; l'époque des ouvrages auxquels ils sont empruntés est donc
d'environ deux siècles plus courte que celle représentée dans Chresto-la
mathie. Néanmoins le choix en est plus étendu. Ce à quoi je me suis
particulièrement attaché, c'est à éviter la reproduction de morceaux identiques
à ceux renfermés dans la Chrestomathie. Et, pour les monuments qui, vu
leur importance, ne pouvaient être élagués d'aucun livres, j'aides deux
pris soin de donner des morceaux différents. J'ai cru rendre le livre plus
intéressant en insérant un nombre de textes encore inédits. ,yVI PBÉFACE
Quant au glossaire, j'y ai noté avec soin les citations des différentes
formes et acceptions d'un vocable. Les renvois de telle forme à telle autre
ne rares,sont pas bien que plusieurs soient superflus pour ceux qui
possèdent des connaissances avancées. Autant que faire se pouvait, les mots
sont notés d'après les formes qu'ils ont revêtues dans le dialecte de la
France centrale et cela même dans les cas où, par hasard, ces dernières
formes ne se trouvent pas dans les textes reproduits.
J'ai noté tous les mots qui figurent dans les textes, compris ceuxy
qui, dans le français moderne, ont gardé la même forme. J'espère que
cette méthode donnera lieu à l'approbation plutôt qu'au reproche. Si,
comme dans la Chrestomathie je n'ai pas ajouté aux vocables leur
signi,
fication allemande, c'est que j'ai le livre,pensé que tel qu'il est, n'en sera
pourtant pas moins consulté par des savants allemands.
Pour ce qui est de la partie grammaticale du présent livre, elle
diffère sensiblement de celle de la Chrestomathie en ce qu'elle contient
non seulement un Tableau sommaire des flexions de l'ancien français, mais
une phonétique suivie d'un abrégé sur les formes grammaticales. Cet essai
de M. Horning est un des premiers qu'on ait faits pour la grammaire de
l'ancienne langue et je crois qu'il sera le bienvenu.
De nombreux amis et collègues ont bien voulu me prêter leur appui
dans l'accomplissement de ma tâche, en me confiant soit des matériaux,
soit des textes critiques. Le défunt Apfelstedt pris la peine de copierF. a
moi, despour qui m'en suis servi dans les exercices de critique au Séminaire
langues romanes, des fragments tirés de la Bible de Herman de Valenciennes,
duRoman deTroie deBenoit de Sainte-More, des miracles deGautier deCoinci
;
le Roman des collations faites parpour d'Enée, j'ai pu me servir copies et
d'Arras, M. HerzfeldM.O.Behaghel; pour leRoman d'Eracles par Gautier G.
m'a communiqué les copies des deux manuscrits provenant de la succession
des Quatre Livresde Massmann. M. Noack a collationné le morceau tiré
d'Evrat et undes Rois; M, Gaston Raynaud, deux manuscrits de la Genèse
de l'Image Gaston Paris et M. H. Suchier m'ont cédé desdu Monde, M.
collations Brandan; M. Suchier, en outre, la copiedes manuscrits du St.
dois M. "W. Foersterde l'Image du Monde transcrite par Wright.. Je à
Suchierle texte critique Enide et celui de Gunbaut; à M. H.d'Erec et
celui Nanteuil, du Lai du Bisclavret, de lade St. Grégoire, de Samson de
passages seulement, jeManekine, de Girart de Vienne où, dans quelques
les plusme suis tous donc, mes remercîmentsécarté de son texte. A
aussi utile qu'encourageante.sincères pour leur collaboration

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.