La voix, l'oreille et la musique

De
..'mi' '^fc.îit''.*--'^. A LIRE A LIRE LE FOYER INTELLECTUEL UnU'ersité Populaire de Saint-Gilles Locaux, Services et Bibliothèque, RUE DU FORT, 80 Cotisation : 25 centimes par mois © _ Conférences entièrement publiques gratuites accooi-et —pag'nées de. projections lumineuses et d'expériences. Causeries, Cours, Visites de ^iusées. Excursions, Voyages, Séances musicales et Matinées littéraires. Bibliothèque de plus de ouvrages en lecture sur3,000 place ou à domicile, ouverte tous les soirs de 8 à 10 heures, ledimanche de 10 heures à midi. Prêt à domicile moyennant 5 centimes par semaine et par volume. Abonnement 1 lesde franc par an pour membres de rCJ. P. Amenez au Foyer vos amis et parents. Conseils pour la conservation des livres 1. Ne marquez point les pages en les cornant, mais avec un petit signet ou un morceau de papier. 2. Si vous constatez un défaut ou une défectuosité sig-nalez-laau Bibliothécaire. 3. Evitez de salir les livres, de les laisser traîner. N'ou- bliez pas que les livres doivent passer dans d'autres mains après vous et que vous êtes heureux que ceux qui ontvous précédés les aient ménagés. f- LA VOIX L'OREILLE ET MUSIQUELA OUVRAGES DU MÊME AUTEUR Les Problèmes de la nature. 1 vol. in-18 de la Bibliothèque de philosophique contemporaine. 2 50 liCS Problèmes de la vie. 1 vol. in-18 de la Bibliothèque de philosophie conleniporaine. 2 50 liCS États-l'nîS pendant la guerre. 1 vol. in-18 de la lii- hliolhèque dliistoire conUmporaine. 2 50 in-18.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 11
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 186
Voir plus Voir moins

..'mi'
'^fc.îit''.*--'^.A LIRE A LIRE
LE FOYER INTELLECTUEL
UnU'ersité Populaire de Saint-Gilles
Locaux, Services et Bibliothèque, RUE DU FORT, 80
Cotisation : 25 centimes par mois
© _
Conférences entièrement publiques gratuites accooi-et
—pag'nées de. projections lumineuses et d'expériences.
Causeries, Cours, Visites de ^iusées. Excursions, Voyages,
Séances musicales et Matinées littéraires.
Bibliothèque de plus de ouvrages en lecture sur3,000
place ou à domicile, ouverte tous les soirs de 8 à 10 heures,
ledimanche de 10 heures à midi.
Prêt à domicile moyennant 5 centimes par semaine et
par volume. Abonnement 1 lesde franc par an pour
membres de rCJ. P.
Amenez au Foyer vos amis et parents.
Conseils pour la conservation des livres
1. Ne marquez point les pages en les cornant, mais avec
un petit signet ou un morceau de papier.
2. Si vous constatez un défaut ou une défectuosité
sig-nalez-laau Bibliothécaire.
3. Evitez de salir les livres, de les laisser traîner. N'ou-
bliez pas que les livres doivent passer dans d'autres mains
après vous et que vous êtes heureux que ceux qui ontvous
précédés les aient ménagés.f-LA VOIX
L'OREILLE ET MUSIQUELAOUVRAGES DU MÊME AUTEUR
Les Problèmes de la nature. 1 vol. in-18 de la Bibliothèque
de philosophique contemporaine. 2 50
liCS Problèmes de la vie. 1 vol. in-18 de la Bibliothèque de
philosophie conleniporaine. 2 50
liCS États-l'nîS pendant la guerre. 1 vol. in-18 de la lii-
hliolhèque dliistoire conUmporaine. 2 50
in-18.The Enited States durlng thewar of flS61-l!il«5,
7 s. 6 d.
vol. inl8. 3 50âléleneo ot philosophie. 1
1 vol. in-i8. 3 50Éludes scientinques.
EN PRÉPARATIOÎî
VAme,Les Problèmes de
•— de E. Martinet, rue Mignon, 2.Paris, ImprimerieLA VOIX
L'OUEILLE ET LA MUSIQUE
PAR
Auguste LAUGEL
PARIS
-GERMER BAILLIÈRE, LIBRAÏRE ÉDITEU R
Rue de l'École-de-MéJecinc, i 7
Loncireg 1 New-York
Bailli«reBipp.Baillifre. 219, Rrgeot stmt. broihen, 440, Broidwa).
|
HiDRID, BAILLT-BAILLIÙII, PI.1Z1 DEL PBINCIPB ALFOKiO, 16,
1867
droitsTous réservés.nu
L57riiEFAGE
principal,J'ai eu pour but en écrivant ce
faire connaître au publiclivre, de les décou-
récentes de M. Helmholtz survertes le phéno-
du son; il m'aparu que cesmène découvertes,
que je compte au nombre des plus belles de
notre temps, n'intéressaient pas seulement le
physicien elles se lient intimement à l'esthé-;
tique, car elles fournissent lemoyen d'analyser
tous les timbres, de définir les propriétés har-
moniquesde tous les instruments, les caractères
particuliers de la musique mélodique et de la
musique harmonique, leurs moyens d'expres-
sion, leurs qualités et leurs défauts.
musique harmonique est uneLa des con-
quêtes les plus récentesde la civilisation : l'har-
monie, c'est-à-dire le mariage des consonnances
et des accords, la polyphonie des instruments
et des voix, n'est point le caractère des musi-
ques primitives : il n'y a point d'harmonie véri-
table dans les concerts, qu'ilssi bruyants puis-VI PRÉFACE.
sont être, où un thème mélodique simple-est
plemenl renforcé ou soutenu par unissons,des
des basses-pédales, des sourdines, dont le
murmure monotone échappe h la mesure et au
rhylhme. Dans un tel concert, et la musique non
harmonique n'en peut produire d'autres, la
mélodie est tout : seule, elle a des lois, des
cadences, un mouvement; les bruits qui Ten-
veloppent ne sont point un véritable accompa-
gnement, ils ne sont que le fonds sonore, l'at-
mosphère lourde et immobile qui soutient les
ailes la penséede musicale.
La mélodie, qui est le dessin musical, devait
prendre les allures les plus libres chez les
Grecs. Les caractères et la richesse de leurs
échelles diatoniques trouvent une explication
rationnelle dans les phénomènes qui dominent
ce qu'on pourrait nommer la genèse des gam-
mes. La musique entière est enfermée dans un
son; elle en sort par une façon d'embryogénie
naturelle. son,Le on le verra, n'est point chose
simple; il porte lui-mêmeen une série d'har-
moniques. Cette série engendre la série hiérar-
chique des consonnances : celles-ci étant don-
nées, la gamme se trouve créée ou du moins
appuyée sur ses bases fondamenlaies.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.