Le théatre de moeurs russes des origines à Ostrovski; 1672-1750 [i.e. 1850]

De
I). à* BIBLIOTHEQUE L'INSTITUT FRANÇAIS DE SAINT-PÉTERSBOURG TOME I LE THEATRE J)E MOEURS RUSSES DES ORIGINES A OSTROVSKI (1672-1750) LE THÉÂTRE DE MOEURS RUSSES DES ORIGINES A OSTROVSKI (1672-1750) J- PATOUILLET DOCTEL'R ES LETTRES PROFESSEUR DE PREMIÈRE AL' LÎCÉE MICHELET PARIS LIBRAIRIE ANCIENNE HONORÉ CHAMPION, ÉDITEUR 5, QUAI MALAQUAIS, 5 I()I2 272./ p2 MONSIEUR ERNEST DENIS PROFESSEUR A LA FACULTÉ DES LETTRES DE L UNIVERSITE DE PARIS Respectueux hommage INTRODUCTION « De tous les genres de poésie *, écrit Bêlinski, c'est la comédie qui a repris le plus faiblement chez nous... En ce qui concerne la comédie, où s'essayèrent une foule d'écrivains, comme Soumarokov, Khéraskov, Kniajnine, Kapnist, Krylov, le prince Chakhovskoï, Zagoskine, Khmêlnitski, Pisarev, etc., malgré la grande richesse de notre littérature en ouvrages de ce genre, il n'y a tout de même rien à signaler que le Bri- gadier et le Mineur de Fonvizine, le Mal de trop d'esprit de Griboêdov, le Réviseur, le Mariage, de Gogol, et ses Scènes 2(le Joueur, le Procès, »l'Office ). Quelques années plus tard, le prince V. Odoevski louait en ces termes la première comédie d'Ostrovski Entre siens on s'arrangera : « Je compte en Russie trois tragédies : le Mineur, 3le Mal de trop d'esprit et le Réviseur sur le Banqueroutier je; 4mets le numéro quatre .
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 168
Voir plus Voir moins

I).à*
BIBLIOTHEQUE
L'INSTITUT FRANÇAIS DE SAINT-PÉTERSBOURG
TOME I
LE THEATRE J)E MOEURS RUSSES
DES ORIGINES A OSTROVSKI
(1672-1750)LE
THÉÂTRE DE MOEURS RUSSES
DES ORIGINES A OSTROVSKI
(1672-1750)
J- PATOUILLET
DOCTEL'R ES LETTRES
PROFESSEUR DE PREMIÈRE AL' LÎCÉE MICHELET
PARIS
LIBRAIRIE ANCIENNE HONORÉ CHAMPION, ÉDITEUR
5, QUAI MALAQUAIS, 5
I()I2272./
p2

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.