Les statues de terre-cuite en Grèce

De
^^>:j \i^ ,N| '^¥ 4^ •( ^1 1 ^^> EW: D O N N A Les statues de ferre-cuite ^' 1 en PARIS LIBRAIRIE THORIN KT FII^ANCIENNE EDITEURALBERT FONTEMOING. Rom*, da CoU*(« d« PkmaMÉcoles Frangalaos d'Ath^nM «t d«Libnlr* des École Monul* 8apn (isago dans la statuaire. Son importance variera d'un pays ù l'antre. Là, elle conservera une place prédominante, comme en Chypre, en Étrurie; ailleurs on l'emploiera de fa- çon intermittente: pendant certaines périodes, la statuaire ce- ramique aura une grande importance, sera ensuite négligée, pour regagner à certains moments, et sous TeiTet de diverses influences, verrons eldu terrain, comme nous le en Grèce à Rome. Si Targile ne cessa jamais d'être employée dans la sta- tuaire, c'est qu'elle possède des propriétés que nulle autre matière ne présente: elle ne coûte rien: ce seront souvent des motifs d'économie qui la feront choisir de préférence à telle autre matière; elle est essentiellement plastique \ l'artiste se souviendra souvent c'est elle quique se prAte le mieux à tous deles caprices l'esprit créateur, et que, plus facilement que le marbre ou le bronze, elle rend la pensée de celui qui la met en œuvre; enfin, elle se laisse travailler rapidement; et à certaines époques où l'on aura besoin de travailler vite et de produire beaucoup, c'est à elle que l'artiste demandera la matière de ses statues.
Publié le : dimanche 30 septembre 2012
Lecture(s) : 49
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 82
Voir plus Voir moins