Melanges de l'Universite Saint-Joseph

De
1 MÉLANGES DE LA Faculté Orientale 3 UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH BEYROUTH (Syrie) MELANGES DE LA FACULTÉ ORIENTALE VI Pages I. Un traitr de Musique arare moderne. Préface, traduction —française, texte et notes. L.P. Rouzevalle.... 1 1° 2°II. Etudes de philologie sémitique (suite); Arabica; 3° 4"Notes dé lexicographie hébraïque (suite) Notes; —DE critique textuelle (suite). P. P. Joùon. . . . 121 III. Catalogue raisonné des Mss. historiques de la Biblioth. —Orientale de l'Université S' Joseph. P. L. Cheikho. 2 1 IV. Inscriptions byzantines de la région d'Urgub en Cappadoce. — P. G. de Jerphauion 305 (4*^Le califat de —V. Yazîd i**" et dernier fascicule). P H. Lamméns 401 VI Sermon sur la Pénitence attribué a S' Cyrille d'Alexan- drie. Textes —traduits et annotés- P. M. Chaîne . . 493 Bibliographie (voir laà Table des Matières, XVI) ...p. I -528 XVI VIII Planches, flg.pp., S'adresser au Directeur des Mélange! de la Faculté Orientale Université Saint-Joseph, Beyrouth (Syrie) ou à une des Librairies ci-dessous : PARIS LONDRES Honoré Ohiuiipion Luzao and Co. 5, Qaai Malaquais Great46, Ruasell St.,W. C. LEIPZIG Otto HarrassoTTltz Qaerstrasse14, 1913 PT TRAITEtN DE MDSIQtJE ARABE MODERNE Préface, traduction française, texte et notes PAR LE P. L. RoNZEVALLE, S. J. Préface du Traducteur.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 44
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 574
Voir plus Voir moins

1MÉLANGES
DE LA
Faculté Orientale3
UNIVERSITÉ SAINT-JOSEPH
BEYROUTH (Syrie)
MELANGES
DE LA
FACULTÉ ORIENTALE
VI
Pages
I. Un traitr de Musique arare moderne. Préface, traduction
—française, texte et notes. L.P. Rouzevalle.... 1
1° 2°II. Etudes de philologie sémitique (suite); Arabica;
3° 4"Notes dé lexicographie hébraïque (suite) Notes;
—DE critique textuelle (suite). P. P. Joùon. . . . 121
III. Catalogue raisonné des Mss. historiques de la Biblioth.
—Orientale de l'Université S' Joseph. P. L. Cheikho. 2 1
IV. Inscriptions byzantines de la région d'Urgub en Cappadoce.
— P. G. de Jerphauion 305
(4*^Le califat de —V. Yazîd i**" et dernier fascicule). P H.
Lamméns 401
VI Sermon sur la Pénitence attribué a S' Cyrille d'Alexan-
drie. Textes —traduits et annotés- P. M. Chaîne . . 493
Bibliographie (voir laà Table des Matières, XVI) ...p. I
-528 XVI VIII Planches, flg.pp.,
S'adresser au Directeur des Mélange! de la Faculté Orientale
Université Saint-Joseph, Beyrouth (Syrie)
ou à une des Librairies ci-dessous :
PARIS LONDRES
Honoré Ohiuiipion Luzao and Co.
5, Qaai Malaquais Great46, Ruasell St.,W. C.
LEIPZIG
Otto HarrassoTTltz
Qaerstrasse14,
1913PTTRAITEtN DE MDSIQtJE ARABE MODERNE
Préface, traduction française,
texte et notes
PAR LE P. L. RoNZEVALLE, S. J.
Préface du Traducteur.
Ce petit traité de musique arabe moderne a été publié par nous, avec
de nombreuses notes et des appendices, en arabe, dans une série d'articles
2«de la revue Al-Machriq, année 146, 218, 296, 408, 561,(1899), pp.
629, 726, 883,928, 1018, 1073. Ces articles ont été réunis en un tiré
à part d'environ 80 in-8°, édité par Tlmprimerie Catholique de Bey-pp.
routh (1).
Plusieurs musicologues non au courant de la langue arabe nous en
ayant, depuis, ins-demandé la traduction, nous nous sommes, sur leurs
tances, décidé à la donner au public, du moins en ce qui concerne le texte
de Mu.sâqa.
venons d'apprendre l'édition de tiré à, part est complètomeut(1) Nous que ce épui-
sée. Force nous est donc, pour faire œuvre vraiment utile, do publier le texte original
à la suite de cette traduction. Pour plus de commodité, nous intercalons dans le texte
—arabe les renvois à la pagination de la traduction. Les figures sauf les exemples do
—transposition au chap. Vil et le tableau improprement appelé par l'autour fig. 9 ne
sont reproduites que dans la partie française, et dans l'ordre suivi par l'auteur.I.. RONZEVALLE2
additions parfois très étendues, sans nousQuant à nos remarques et
car étaient œuvreastreindre à les reproduire intégralement, plusieurs
nous en sommes lar-de pure vulgarisation à l'usage des Orientaux, nous
présentaient ungement inspiré dans cette nouvelle édition, lorsqu'elles
la musique l'ins-véritable intérêt pour la connaissance exacte de ou de
trumentation arabe moderne (1).
Nous espérons que cette traduction ne fera pas double emploi avec
l'ancienne traduction anglaise du R. E. Smith, parue dans le Journal of
American Oriental Society Boston, 1849, et devenue presque in-the
trouvable Bar suite de son ancienneté.
*
cetteQuelques mots sur l'auteur de Lettre ne seront peut-être pas
hors de propos. Michel Musâqa naquit en 1800 au village de Rochmaya
(Liban), de parents grecs-catholiques melchites. Son père Georges étant
Béchirtrès en faveur auprès du -fameux Emir Chéhab so transporta à
Là,Deir-el-Qamar, résidence de ce personnage. le jeune Michel ne tarda
pas à manifester de grandes dispositions pour les mathématiques, les
sciences physiques et la médecine, comme son père, il jouit faveuret de la
du redoutable Emir.
En 1846, à son retour d'Egypte où il avait suivi durant un an des
cours de médecine à l'Ecole de Qasr 'Ainî, il quitta définitivement Deir-el-
Qamar pour s'installer à Damas. Ses relations très étroites avec les Mis-
sionnaires américains l'y firent nommer consul Etats-Unis il em-des ; y
brassa même le protestantisme en 1848.
C'est probablement durant cette période qu'il composa son traité sur
la Musique, lequel, en tout cas, n'est pas postérieur à 1849, date de la
I Le livre de Muijâqa n'ayant aucune le saura ainsi toutes cel-( ) note, lecteur que
les qui accompagnent la traduction de même pourou le texte sont de nous. 11 en est
les passages entre crochets.— de Mu» >qaNotre introduction à la publication du texte
2"dans le Machrlq, année intéresser les amateurs(1899), p. 146 seq. pourra peut-être
de musique orientale, suffisamment familiarisés Nous nous per-avec la langue ai-abe.
mettons d'y renvoyer.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.