Noëls et chansons en patois lyonnais du 18e siecle

De
\±J I V-6 , cdtux perce, d&i brodeur,leJpour ouvragée module-a. l'autruchedeo poio^ leJJouàerdeJtroù neyredpour artùteJen wv rnotpourtûiuJleJ date/urrJ . c/ief?ou, maitre/JeJ Air de- ?a detalaedipe méthodeduivardmon ancienne j />armateur d&> aiin etdeJcàAij/udlùà. it oenda deo' deJ éttuJ,y dana moru ,cÀoià/îeX, a/la- mode-,mapaJih detpa/âc-laeeé) vciufpour ou-de-oia,leJjeuneJ de corne-etpow* deJfuIeJ peigne^ cAernine-Joir- et matin-. aicoy demoijclt&fje- d.&i , êptnçleJ, ,'av touteJ leJ ou/t>riercJ iin.esJ pour ample/provision,j offre- deo \ dey 6on. affuri, d'autreJacien.ccuptideô bayatel/e*>que- taTi .et de*/ à/ uâ'leJ danJ Voccao Ijsçrecpoicr àngereo écrivait**iu Aaède MancIio^atLo7topre-La.nplccue' à^t/àc?-" baho^K'^t^UiXi'ei- mouff*>Place-ôhe*. Laideurji dit-grandLyon,°y 6iTTr> LEROUDIERE. ET CHANSONSNOËLS EN LYONNAISPATOIS xviii' siècledu LYON ET MASSONCUMIN 1918 NOTICE SUR LES NOELS ET CHANSONS eDU XVIII SIÈCLE EN PATOIS LYONNAIS un véritableEt d'abord existe-t-il lyon-patois la sembler futile auxnais? Si question peut connaissant lerares érudits lyonnais langage dans notre villecourammentsequi parlait e siècle et au courant desla fin du xvmjusqu'à ledont il futtravaux philologiquesquelques moins sa raison d'être àelle n'en a passujet, commeoù l'on semble considérerune époque la de nos ce intéressant,pères, jargon,langue — —8 ses curieuses trouvailles decertainement, par mais sans ni l'onmots, règles logique, que «est convenu le ».
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 35
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 132
Voir plus Voir moins

\±J IV-6 , c<3.
Cfux, CC0MW*AMSSOjV'-OlrcaawPC-
3/ûS
L4»LYON« DU VIEUXAMISCOLLECTIONacet ouvrage été tiré
a deux cents exemplaires
numérotés de i a 200,
ont été acinq. réservés
l'auteur
Exemplaire N° 408

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.