Paulus Potter sa vie et ses oeuvres

De
fr\ ^S•^.?^^'^'^^^i•>^-^^f^m^^mm Ù^J PAULUS POTTER SA VIE ET SES ŒUVRES PAH T VAN WESTRHEENE W« LA HAYE MARTINUS NIJIIOFF. 1867. )? -"^ife' PAULUS POTTER SA VIE ET SES ŒUVRES. HAYE.«ES rKÈRES GIUKÎA DALBANI A LADE L'IJIPKTMEKTE POTTERPAULUS ŒUVRESVIE ET SESSA PAR T. VAN WESTRHEENE W. » «>-x*-t->-« HAYELA MARTINUS NIJHOFF 1867. ^/J) en Fé3W4 , AVANT-PROPOS. Que d'inutiles peines s'est données ce malheureux„ auteur!" diront peut-être, non seulement les indiffé- entre les mains de qui notre livre pourrarents , mais , hélas ! jusqu'à ceux qui pourtanttomber — —simples amateurs s'intéressentartistes ou â l'art et à son histoire ! J'espère cependant que parmi ces derniers , il , s'en trouvera bien quelques-uns qui apprécieront l'humble et pénible travail auquel je me suis livré dans l'espoir d'arracher au passé quelques pierres lanécessaires à construction de cet édifice qu'on appelle l'Histoire de l'art. Cette unique et modeste espérance m'a seule soutenu dans les recherches qu'il m'a fallu faire pour accom- plir la tâche que je m'étais imposée. Mon seul regret deest n'avoir pu dissiper tous les doutes qui subsistent encore sur la vie et les œuvres du grand artiste dont nous allons parler ici. VI J'aurais désiré pouvoir découvrir quelque lettre de Paulus Potter à Constantyn Huygens, secrétaire du d'Orange (comme on a trouvé de Rembrandt,Prince van de Venue, de Pieter Saenredam, etc.)de A.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 224
Voir plus Voir moins

fr\^S•^.?^^'^'^^^i•>^-^^f^m^^mm
Ù^J
PAULUS POTTER
SA VIE ET SES ŒUVRES
PAH
T VAN WESTRHEENE W«
LA HAYE
MARTINUS NIJIIOFF.
1867.
)?
-"^ife'PAULUS POTTER
SA VIE ET SES ŒUVRES.HAYE.«ES rKÈRES GIUKÎA DALBANI A LADE L'IJIPKTMEKTEPOTTERPAULUS
ŒUVRESVIE ET SESSA
PAR
T. VAN WESTRHEENE W.
» «>-<S>x*-t-><B>-«
HAYELA
MARTINUS NIJHOFF
1867.^/J)
en
Fé3W4,
AVANT-PROPOS.
Que d'inutiles peines s'est données ce malheureux„
auteur!" diront peut-être, non seulement les indiffé-
entre les mains de qui notre livre pourrarents
, mais , hélas ! jusqu'à ceux qui pourtanttomber
— —simples amateurs s'intéressentartistes ou â
l'art et à son histoire !
J'espère cependant que parmi ces derniers , il
,
s'en trouvera bien quelques-uns qui apprécieront
l'humble et pénible travail auquel je me suis livré
dans l'espoir d'arracher au passé quelques pierres
lanécessaires à construction de cet édifice qu'on
appelle l'Histoire de l'art.
Cette unique et modeste espérance m'a seule soutenu
dans les recherches qu'il m'a fallu faire pour accom-
plir la tâche que je m'étais imposée.
Mon seul regret deest n'avoir pu dissiper tous les
doutes qui subsistent encore sur la vie et les œuvres
du grand artiste dont nous allons parler ici.VI
J'aurais désiré pouvoir découvrir quelque lettre de
Paulus Potter à Constantyn Huygens, secrétaire du
d'Orange (comme on a trouvé de Rembrandt,Prince
van de Venue, de Pieter Saenredam, etc.)de A.
et eût constater ainsi sûrement relationsqui pu ses
la cour du Stadhouder que je n'ai qu'indi-avec pu
60quer, pages —61 de cette étude.
J'aurais voulu aussi donner de plus complets
l'histoirerenseignements sur de tel ou tel tableau
ainsi que sur leur possesseur actuel. Je compte
d'ailleurs que cette publication même contribuera à
nous faire retrouver les éléments de certitude qui
m'ont manqué jusqu'alors.
En , le résultat demes recherches j'ose l'es-somme
,
jugé sans intérêt. Il ne mepérer, ne sera pas
tribut de reconnaissancereste plus qu'à payer unjuste
et éclairées ont bienaux personnes bienveillantes qui
parmi les-voulu me prêter leur efficace concours et
quelles je me permets de signaler plus particulière-
ment M. docteur P. Scheltema, archiviste d'Am-le
pasteur V. F. Boonacker àsterdam M. le J.,
Z. Mazel, directeur du muséeEnkhuizen, M. J.
Klinkhamer , conservateur au muséede la Haye , M.
van der Willigen àd'Amsterdam, M. le docteur A.
van Reenen à laHarlem, M. le président G. G. J.
distingué JanHaye, et enfin mes amis, le peintre

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.