Physiologie generale de l'education physique

De
'-2' Mille .m :^ : lO D»^ MAURICE BOIGEY:o 1"MÉDECIN-MA.TOn DR CLASSE;0 m DOCTEUR ES SCIENCES DE L'cNlVEnSITÉo l'ÉCOLK JOINVILLEo >ECIN-CHEF DE NOP.MALE D'ÉDlCATrON PHYSIQUE DE O râ^-SS =£-9 ta1^ i- -ox:^ s, se propagent tout l'organisme.à Cette solidarité fonction- nelle, dans ce que les anciens ph3''siologistes n'eussent pas manqué d'appeler le magnétisme organique, mérite d'être notée. Le courant électrique qui se produit dans le cœur comme dans tout muscle qui se contracte, est contempo- rain de la contraction elle-même. Bien plus, il la précède immédiatement, de sorte que l'énergie que nous appelons électrique paraît s'intercaler entre l'énergie chimique libérée par le glycogène et l'énergie mécanique déployée pendant la contraction. L'électricité joue ici le rôle d'intermédiaire entre l'éner- gie chimique et l'énergie apparaîtmécanique. Son rôle de plus en plus important dans certains phénomènes biologiques, tels que la contraction musculaire, oii, jadis, on ne songeait même pas à soupçonner sa présence. CHAPITRE V ALIMENTATION ET RATIONS ALIMENTAIRES deLa question ralimentation de l'homme de sports et de l'athlète est très importante. L'influence des ali- ments sur l'économie humaine se fait sentir tous les desjours par impressions qui se renouvellent lors de chaque repas et se prolongent pendant le temps de la digestion.
Publié le : lundi 1 octobre 2012
Lecture(s) : 56
Source : Archive.org
Licence :
Nombre de pages : 342
Voir plus Voir moins

'-2' Mille
.m
:^
: lO
D»^ MAURICE BOIGEY:o
1"MÉDECIN-MA.TOn DR CLASSE;0
m DOCTEUR ES SCIENCES DE L'cNlVEnSITÉo
l'ÉCOLK JOINVILLEo >ECIN-CHEF DE NOP.MALE D'ÉDlCATrON PHYSIQUE DE
O
râ^-SS
=£-9 ta1^
i- -ox:^
<ocoQ.cr
Physiologie générale
de
physiquerÉducation
14 CroquisAvec
PAYOT, PARIS
1920
JLIBRARYTHE
Ontario InstituteThe
in Educationfor Studies
Toronto, CanadaPhysiologie générale
de
rÉducatîon physiqueDU MÊME AUTEUR
Influencedu travailintellectuel sur lanutrition. {Épuisé.)
Rôle du sucre dans l'alimentation.
Traitement du diabète sucré par les sels de chaux. {Épuisé.)
Ateliers detravaux publics détenus. (Ouvragecouronnéet
par l'Académie des Sciences morales et politiques.) 1911.
In Bibliothèque de criminologie. Maloine, éditeur. . . 4 50
Introduction à la Médecine des Passions. In Bibliothèque
de philosophie contemporaine. 1914. Alcan, éditeur. . 4 6Q
2 volumes. Payol, éditeur.L'Élevage humain. 1916.
—Tome I. Formation du corps et Edtication physique. 4 50
— II. Réforme intellecttielle et réforme morale. 2 »
laLes Confidences d'un Tréponème pâle (Chronique de
syphilis), i volume 1918. Payot, éditeur 4 60
reproduction et d'adaptationTous droits de traduction, de
réservés pour tous pays.
Copyright by Payot et 0\1919,MAURICE BOIGEYD^
MÉDE.CIN-MAJOR DE I" CLASSE
DOCTEUR ES SCIENCES DE L'UNIVERSITÉ
NORMALE D'ÉDUCATION PHYSIQUE DE JOINVILLEMÉDECIN-CHEF DE L'ÉCOLE
généralePhysiologie
de
physiquel'Éducation
PARISPAYOT & C'\
SAINT-GERMAINBOULEVARDIo6,
1919
réservésTous droits^'
LIEUTENANT-COLONELAU SÉE
COMMANDANT L'ÉCOLE DE JOINVILLE
En un coinmun afostolat
Pour la cause de l'éducation -physique
M. B.TABLE DES MATIÈRES
PREMIERE PARTIE
Les grandes fonctions,dans leurs rapports
avec l'éducation physique
P»gec
— —Chapitre premier. Plan d'éducation -physique. Néces-
l'éducation physique auxsité d'envisager successivement
différents âges de la vie. Simplicité et variété des procédés.
Les grandes divisions : i° Education physique élémen-
taire 2« secondaireou prépubertaire ;
3°ou pubertaire et post-pubertaire; Education physique
supérieure athlétique 4° phy-ou sportive et ;
5»sique de l'âge mûr; Les pratiques hygiéniques de la
— commettre envieillesse. Fautes qu'il faut se garder de
—remplissant ce programme. Effets utiles et moralisa-
adolescents ....teurs de l'éducation physique sur les 17
— sur lesCÎhapitre II. hifluence générale de Vexercice
— fonctions organiquesgrandes fonctions. Solidarité des
—renforcée par l'exercice. Influence de l'exercice sur la
du mouvement d'assi-nutrition générale : augmentation
milation, accélération du mouvement de désassimilation.
— nutrition. — In-L'exercice est le régulateur de la
—fluence l'exercice sur les poumons. Proportionnerde
des poumons.le travail musculaire au pouvoir éliminateur
—— et de vitesse et la respiration.Les exercices de force
—circulation.Influence de l'exercice sur le cœur et la
les muscles qui se contractent.L'aspiration du sang dans
— pendantTravail du cœur dans l'exercice ordinaire et
surmenage. — produits par l'exercice sur lesle Effets
— Influencemuscles et sur l'attitude générale du corps.
l'exercice le système nerveux 29de sur
— — respi-— Respiration. Essoufflement. LaChapitre III.
dans les poumonscomporte un double conflit:ration
dans les organes entre le sangentre l'air et le sang,—
6 TABLE DES MATIERES
—chargé d'oxygène et les tissus vivants. L'essoufflement
;
l'exercice musculaire élève le taux de lases causes: qui
consommation d'oxygène et qui est suivi de la libération
d'acide carbonique. — Effetsd'une plus grande quantité
—expérimentaux de l'acide carbonique. Les différents
— La contre l'essouffle-degrés de l'essoufflement. lutte
—ment. Ventilation pulmonaire. Coefficient de ventila-
—tion. Rapports entre les mouvements inspiratoires et
expiratoires. — Nécessité de la béance des voies respira-
toires.— Innervation des poumons et réflexe respiratoire.
La respiration se passe non seulement dans les poumons,
—mais dans l'intimité des tissus vivants. Expériences de
Tissot.— d'acideEvaluation de Chauveau.— Exhalation
—carbonique par la peau et par les poumons. Exhala-
tion d'acide carbonique par les muscles et leur ravitaille-
ment en glycogène.— La respiration est une circulation
d'oxygène puisé dans l'atmosphère et une
d'acide auxcarbonique né dans les tissus et véhiculé
—poumons par le sang. C'est un phénomène physiolo-
gique unique se passant sur deux théâtres distincts ... 46
— —Chapitre IV. Circulation du sang. Tensions arté-
rielles.— Travail du cœur.— La fonction de circulation
du —sang joue plusieurs rôles. Tâche respective du cœur,
des artères, du système nerveux. — Définition de la ten-
sion — —artérielle. Mesure des diverses tensions. Rela-
tions entre fréquence pouls et la tension artérielle.la du
— —Détermination du travail du cœur. Influence du
système le fonctionnement —nerveux sur du cœur. Con-
—ditions qui favorisent l'énergie du cœur. Distribution
'64du potentiel électrique dans le cœur
—Chapitre V. — Alimentation. — Rations alimentaires.
—Régime d^entraînement. Influence de l'alimentation au
double —point de vue physique et psychique. Bilan des
—dépenses organiques. Evaluation de la valeur énergé-
—tique des aliments en calories. Classification, compo-
sition et vaieur calorifique des aliments: hydrates de
—carbone; graisses; protéiques. Le moteur humain
comparé aux moteurs industriels. — Rationsthermiques
— —alimentaires. Leur détermination. Tableau de la
composition chimique valeur calorifique des ali-et de la
—ments usuels. Ration alimentaire de l'homme de sports
et —de l'athlète. Régime d'un athlète soumis à un entraî-
—nement de deux mois. Hygiène alimentaire générale
;
—à quelle heure doit-on manger? Doit-on se reposer en
sortant de table?— Régime carné et régime végétalien.
Aliments aromatiques et nervins. L'alcool 81

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.