1 2 gérard gertoux lyon, le 30 septembre 2008 137 rue bugeaud

De
Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 170
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Gérard GERTOUXLyon, le 30 septembre 2008 137 rue Bugeaud 69006 LYON Tel: 04 37 24 05 91 email: gertoux.gerard@neuf.fr lettre avec A.R.  RecteurRoland DEBBASCH  92,rue de Marseille BP 7227  69354LYON Cedex 07 objet: doctorat annulé et discrimination religieuse Monsieur le Recteur, Je suis actuellement doctorant à la Maison de lOrient enArchéologie et histoire des mondes ancienset j'aurais dû soutenir ma thèse vers la fin de l'année 2007, dont le thème est létablissement de dates absolues grâce à des synchronismes datés par lastronomie. Bien que la chronologie soit considérée comme étant lœil de lhistoire, selon lexpression consacrée, ma thèseLes phénomènes astronomiques datés associés aux synchronismes: approche d'une chronologie absolue auraitpu être (paradoxalement) la première à traiter scientifiquement de ce sujet capital: http://www.archeorient.mom.fr/annuaire/ResumeTheses/gertoux.htmlJusqu'en septembre 2007, les membres de mon jury étaient encore enthousiastes, mais plusieurs d'entre eux ont reçu des lettres dénigrant le travail préliminaire effectué lors de mon Master2 (dirigé et validé par les professeurs Michel Debidour et Yves Roman) et, fait plus grave, ces lettres révélaient mon appartenance religieuse aux Témoins de Jéhovah dans le but de faire annuler ma soutenance en sous-entendant que "je voulais infiltrer l'Université". Mon directeur de thèse, Pierre Villard, m'a donc informé par téléphone que le directeur de l'école doctorale, Jean-Claude Béal avait, suite à ces courriers, décidé de suspendre ma thèse et de reporter sa soutenance à une date indéterminée! De plus, les deux rapporteurs désignés, les professeurs Francis Joannès et André Lemaire, ont reçu des consignes leur précisant qu'il faudrait désormais 'examiner mon travail avec la plus extrême prudence'. Enfin, très troublé par ces courriers impliquant mon appartenance religieuse, mon professeur référent en astronomie, Jean-Paul Parisot, a décidé de se retirer du jury de thèse en me révélant toutefois le nom d'une personne qui était à l'origine de cette discrimination religieuse: madame Sylvie Chabert dHyères. J'ai ensuite constaté que cette dame ainsi que son ami François-Dominique Fournier avaient même créé des sites Internet pour dénigrer mon travail effectué en Master2, mettant en doute la validation par l'Université Lyon 2: http://www.dammarilys.com/selene/chapt/a3.html http://www.mediterranee-antique.info/Moyen_Orient/Divers/Herode_Mort.htm
1/2
Estimant avoir été victime d'une discrimination religieuse, puisque la mention de ma religion auprès des membres du jury a entraîné la suspension, puis l'annulation de ma thèse (la raison officielle provenant ensuite de la mise en place de consignes spécifiques pour examiner mon travail et par la démission d'un membre du jury), j'ai donc porté plainte (voir copies ci-jointes) contre les deux personnes à l'origine des courriers discriminatoires (mais non contre mon directeur de thèse, car j'ai estimé qu'il avait été influencé par les médias relatant les multiples commissions parlementaires qui présentent systématiquement les Témoins de Jéhovah comme des individus potentiellement dangereux et voulant infiltrer l'État). Je me retrouve dans une situation de blocage absolu, car mon directeur de thèse, ainsi que les autres membres du jury, refusent tous de me rencontrer. Pour débloquer cette situation, j'ai demandé au professeur Warburton, lors d'une rencontre fortuite à la bibliothèque de la Maison de l'Orient, si le fait de publier des articles dans des revues spécialisées, contenant les parties prétendument controversées de ma thèse, pouvait me permettre de continuer mon doctorat. Le professeur Warburton m'a répondu que je pouvais essayer, mais les égyptologues se connaissant tous, j'avais peu de chance et, de plus, ces spécialistes n'avaient plus de temps à perdre avec moi. J'ai pu constater la véracité de ces propos lors de la réponse à une proposition d'article que j'avais soumise à Laure Pantalacci, directrice de l'IFAO. Vous pourrez constater (copie ci-jointe) que les motifs invoqués pour ne pas me publier sont d'une mauvaise foi évidente et font en fait indirectement référence aux Témoins de Jéhovah, ce qui confirme le caractère discriminatoire de ce refus. N'ayant plus aucun recours pour continuer ma thèse, impossibilité de trouver un 1 nouveau directeur de thèseet impossibilité de publier un quelconque article, je sollicite votre aide bienveillante pour trouver une solution équitable dans le but de faire connaître mon travail.  Veuillezrecevoir, Monsieur le Recteur, l'expression de mes salutations respectueuses.  GérardGERTOUX Ma thèse est consultable sur Internet: http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-intro.pdfhttp://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-achemenide.pdf(18,2 Mo) http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-dynastieXXVII.pdf(2,2 Mo) http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-egyptienne.pdf(12,4 Mo) http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-israelite.pdf(20,5 Mo) http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-mesopotamienne.pdf(1,4 Mo) http://gertoux.free.fr/doctorat/Chrono-julienne.pdf(3,7 Mo). 1 Le professeur Jean-Jacques Glassner qui était initialement enthousiaste s'est ensuite rétracté de façon peu courtoise. Le professeur Hermann Gasche apprécie toujours mon travail (copie ci-jointe), mais il ne veut pas s'engager car il craint de subir des attaques comme celles qu'il a subies pour ses propres travaux sur les chronologies babylonienne et assyrienne.
2/2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.