Comment je vois la Pentecôte...

Publié par

Comment je vois la Pentecôte... Extrait du Société des Missions Africaines de Strasbourghttp://www.missionsafricaines.org/Comment-je-vois-la-Pentecote.htmlComment je vois laPentecôte... - Parutions - Terre d'Afrique - 2010-2 Les feux de l'Esprit - Date de mise en ligne : mardi 15 juin 2010Société des Missions Africaines de StrasbourgCopyright © Société des Missions Africaines de Strasbourg Page 1/3Comment je vois la Pentecôte... ...Un Esprit qui pétille et bouscule dans une explosion vers la diversité...Selon les Actes des Apôtres, la Pentecôte est à la fois la « saisie » individuelle de la flamme reçue par chacun - laflamme personnalisée comme on dit maintenant ! - et une immense dispersion. Il ne faut pas se leurrer : apôtre oudisciple, chacun est parti de son côté fonder « son » église, Pierre à Rome et Paul dans la diaspora, André et Jeanen Asie Mineure, Thomas en Inde, Jacques en Espagne, Marc en Egypte... Et tout cela selon la Tradition,naturellement... Qui plus est, les communications étaient difficiles en ce temps-là ! Qui donc allait contrôlerl'enseignement de l'autre ? Et qui se porterait garant de la fidélité de la pensée au magistère romain ?Dès le départ ce fut une cuve de fermentation, où se sont brassées, à travers les évangiles et autres écrits,différentes façons de considérer la vie et l'enseignement du Christ... parmi des dizaines d'autres, qui n'existent pasmoins bien qu'elles n'aient pas été reconnues comme canoniques. Alors, on ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 30
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Comment je vois la Pentecôte...
Extrait du Société des Missions Africaines de Strasbourg
http://www.missionsafricaines.org/Comment-je-vois-la-Pentecote.html
Comment je vois la
Pentecôte...
- Parutions -
Terre d'Afrique -
2010-2 Les feux de l'Esprit -
Date de mise en ligne : mardi 15 juin 2010
Société des Missions Africaines de Strasbourg
Copyright © Société des Missions Africaines de Strasbourg
Page 1/3
Comment je vois la Pentecôte...
...Un Esprit qui pétille et bouscule dans une explosion vers la diversité...
Selon les Actes des Apôtres, la Pentecôte est à la fois la « saisie » individuelle de la flamme reçue par chacun - la
flamme personnalisée comme on dit maintenant ! - et une immense dispersion. Il ne faut pas se leurrer : apôtre ou
disciple, chacun est parti de son côté fonder « son » église, Pierre à Rome et Paul dans la diaspora, André et Jean
en Asie Mineure, Thomas en Inde, Jacques en Espagne, Marc en Egypte... Et tout cela selon la Tradition,
naturellement... Qui plus est, les communications étaient difficiles en ce temps-là ! Qui donc allait contrôler
l'enseignement de l'autre ? Et qui se porterait garant de la fidélité de la pensée au magistère romain ?
Dès le départ ce fut une cuve de fermentation, où se sont brassées, à travers les évangiles et autres écrits,
différentes façons de considérer la vie et l'enseignement du Christ... parmi des dizaines d'autres, qui n'existent pas
moins bien qu'elles n'aient pas été reconnues comme canoniques. Alors, on peut se poser la question : où donc est
la pureté de la foi, distillée à 21° Oechsle [
1
] comme notre schnaps rural ? Mais peu importe ! C'est toujours le même
Esprit, qui souffle où il veut et comme il veut !
La Pentecôte sur un manuscrit irakien.
Il faut une immense et humble modestie face à tous ces mouvements dits évangéliques, qui pensent et prient
autrement que nous, qui s'inspirent des mêmes textes pour enseigner des choses opposées et parfois exubérantes
ou aberrantes... C'est vrai, ils nous étourdissent à force de lever les bras pour la prière et de remuer les mains
comme s'ils voulaient visser des ampoules imaginaires... Mais nos rites bien romains pourraient aussi sembler
étranges... même si nous en avons abandonnés certains comme, par exemple, la salive que le célébrant du baptême
mettait sur la bouche et les yeux de l'enfant... ou cet immense nuage d'encens qu'on voit monter par KTO interposée
[
2
] lors des vêpres à la cathédrale de Paris... Je sais bien qu'ils veulent faire monter ainsi leur intense prière, mais
c'est un tantinet excessif malgré tout, vu la modestie que prône la liturgie romaine... Le symbole est souvent aussi
culturel que religieux, et parfois même tape-à-l'oeil. Pourtant, c'est toujours un appel à notre humble et modeste
respect devant le « geste » de la prière et de la foi de l'autre.
L'Esprit de la Pentecôte est certes un Esprit libre, mais il rassemble aussi dans la différence. Il souffle où bon lui
semble et montre ainsi qu'il ne donne le monopole sur la foi ou la prière à personne sauf au Christ ressuscité présent
parmi nous. Il considère chacun comme son frère ou sa soeur, qu'il soit centurion de Capharnaüm ou femme de
Samarie, voilée ou non !
Copyright © Société des Missions Africaines de Strasbourg
Page 2/3
Comment je vois la Pentecôte...
Pour comprendre cette Pentecôte, je vous assure qu'il faut une immense et humble modestie. Il faut vraiment
admettre cette totale liberté religieuse de l'Esprit que Jésus nous avait promise. Ce serait tellement plus simple s'il
avait donné la même dose canonique à chacun :
über denselben Leisten schlagen
, disent les Allemands.
Der Leisten
, c'est le moule et le modèle, c'est la référence-étalon qui unifie et, hélas ! uniformise. Mais l'Esprit est multiforme,
pas uniforme ! Et Il souffle où il veut...
L'Esprit de la Pentecôte est ainsi le témoin de l'immense richesse que Dieu donne à chacun, et à chacun selon sa
mesure. L'Esprit, c'est celui qui appelle au respect et à la tolérance envers mon voisin... Ce n'est que dans cet Esprit
que peut se construire une communauté, familiale ou ecclésiale, selon les Actes des Apôtres
Terre d'Afrique
, juin 2010.
[
1
] Tube pour mesurer le degré d'alcool, inventé par Ferdinand Oechsle (1774-1852), de Baiersbronn-Pforzheim.
[
2
] KTO, la nouvelle chaîne de télé exclusivement catho.
Copyright © Société des Missions Africaines de Strasbourg
Page 3/3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.