Conte et valeurs prophétiques

De
Publié par

Plusieurs textes des prophètes et des Evangiles sont à la fois de caractère littéraire sapiential (de sagesse) et prophétique. Cette forme littéraire hybride nous incite au questionnement suivant : Quel est le rôle que la forme sapientiale peut jouer dans la transmission d'une parole prophétique ? Quel type de lecture peut nous inspirer une telle forme de texte ? Pour répondre à ces questions, l'auteur se sert du contexte africain, où le conte est un moyen didactique traditionnel.
Publié le : lundi 1 décembre 2014
Lecture(s) : 6
Tags :
EAN13 : 9782336364001
Nombre de pages : 104
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CONTE ET VALEURS PROPHÉTIQUES
Daniel WappouUne lecture africaine par le conte
adu second livre de Samuel (12 : 1-7 )
Plusieurs textes des prophètes et des Évangiles sont à la fois
de caractère littéraire sapiential (de sagesse) et prophétique.
Nombre d’enseignements des prophètes ou de Jésus-Christ
sont transmis à travers des proverbes, des contes, des légendes,
ou des paraboles. Or, ces formes littéraires sont, sans en être
l’apanage, des moyens de la didactique sapientiale parce que CONTE
relevant de l’expérience et de l’observation dans l’histoire ou
dans le quotidien de l’auditoire. ET VALEURS PROPHÉTIQUESLa forme littéraire hybride, sapientiale, et prophétique d’un
texte nous incite au questionnement suivant : Quel est le rôle
que la forme sapientiale peut jouer dans la transmission d’une
Une lecture africaine par le conte parole prophétique ? Quel type de lecture peut nous inspirer
aune telle forme de texte ? du second livre de Samuel (12 : 1-7 )
Ce livre est un essai de réponses à ces questions. Le texte
biblique est exploité pour ofrir une lecture sapientiale d’un
texte prophétique. Et pour cette lecture, l’auteur se sert
du contexte africain, où le conte est un moyen didactique
traditionnel, et invite le lecteur à découvrir un nombre de
valeurs que cette lecture ofre à l’enseignant ou au prédicateur
de la parole de Dieu.
Daniel Wappou, docteur en Téologie, de spécialité d’exégèse
de l’Ancien Testament, a pour domaine de recherche la
littérature sapientiale biblique. Il est professeur d’exégèse
de l’Ancien Testament à l’Institut Supérieur de Théologie de
Kaélé, sa ville natale, à l’Extrême-Nord du Cameroun, et
à l’Université Protestante d’Afrique Centrale à Yaoundé.
Tél. : +237 77803966/ +237 98785866
Mail : wappoudaniel@ymail.com
ISBN : 978-2-343-04151-3
12€
CONTE ET VALEURS PROPHÉTIQUES
Daniel Wappou
a
Une lecture africaine par le conte du second livre de Samuel (12 : 1-7 )






Conte
et valeurs prophétiques



Daniel Wappou



Conte
et valeurs prophétiques
Une lecture africaine par le conte
adu second livre de Samuel (12:1-7 )
























Du même auteur

Sagesse et prophétie dans l’histoire d’Israël. Le sapientio-prophétisme,
L’Harmattan, 2014.



















© L’Harmattan, 2014
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.harmattan.fr
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-04151-3
EAN : 9782343041513






À ma charmante Lise qui,
par son efficacité d’épouse, m’a toujours soutenu dans mes
exploits scientifiques
AVANT-PROPOS
La fréquence des paroles en parabole dans l’Ancien et le
Nouveau Testament suscite en nous la curiosité de rechercher les
valeurs de cette forme littéraire très exploitée par les auteurs des
textes sacrés. Sans doute, des prophètes à Jésus, la transmission de
la parole de Dieu aux humains trouve en le langage parabolique le
moyen le plus efficace pour une herméneutique qui traduit le
langage divin dans le quotidien des mortels. Certes, ses vertus sont
nombreuses. C’est la raison pour laquelle le discours des
prophètes, la didactique des sages et même l’Évangile de
JésusChrist ont trouvé en cette forme littéraire la courroie de
transmission du message de Dieu.
Fort de ce constat, un de nos soucis se trouve en voie
d’assouvissement : celui d’initier une forme de lecture plus adaptée
à la tradition africaine de la communication des messages. Sans
être l’unique, le conte est le moyen principal de la didactique de
notre société ancestrale. Or, le conte est une variante de la parabole
qu’ont utilisée les auteurs des textes bibliques. Par conséquent, le
conte, comme la parabole dans le contexte biblique, peut avoir des
valeurs nombreuses dans l’exploit prophétique de la parole divine,
même de nos jours. Lire ainsi les textes bibliques en parabole sous
forme de contes serait une lecture plus adaptée à notre tradition
africaine qui connaît le conte comme un moyen traditionnel de la
prophétie ou de la didactique.
Pour joindre notre spéculation à l’acte, nous exploitons dans
a notre livre le texte de 2 S 12 : 1-7 pour en faire une lecture sous
forme de conte où le prophète est pris pour un conteur et son
interlocuteur comme l’auditoire du conteur. Cette lecture nous
permet de dégager nommément les valeurs de la parabole pour ce
texte et, par analyse, celles de tout conte pour les besoins
herméneutiques dans l’exploitation de la parole de Dieu.
Trouvez en notre recueil comment lire en conte un texte
biblique et découvrez l’intérêt multiforme du conte pour
l’exploitation de la parole de Dieu. INTRODUCTION
Le conte, dans toutes les civilisations, a été au fondement et à la
base du ministère de la parole dans le sens didactique, discursif,
dialogique… À l’état primitif, toute société a commencé à
transmettre ses traditions aux générations successives par des
contes.
En Afrique particulièrement, dans plusieurs localités, le conte
joue encore le rôle de véhicule de la sagesse ancestrale à enseigner
à la jeune génération. Les Africains de l’âge de la quarantaine
environ sont formés par le moyen des contes lors des veillées
autour du feu à l’écoute des conteurs au débit intarissable.
Le seul moyen qui ne souffre d’aucune discrimination d’âge ni
de sexe dans la transmission du savoir c’est le conte. Car
contrairement à la formation initiatique qui est réservée aux
hommes, la formation informelle par les contes au quartier réunit
hommes et femmes, enfants et grands, sans distinction. En effet, le
conte était le moyen le plus exploité pour la didactique
traditionnelle par son caractère ouvert à tous. Aujourd’hui encore,
le conte semble refaire surface de par son intérêt pédagogique et
didactique dans notre société. Dans l’éducation moderne, à l’école,
la valeur des contes n’est pas ignorée. Des recueils de contes sont
étudiés à plusieurs niveaux.
Si le conte a été un moyen pour les sociétés antiques dans le
domaine didactique ou éducatif, le monde biblique s’inscrit et
semble même exceller dans l’utilisation du conte pour l’expression
de la transmission de la parole de Dieu.
De l’Ancien au Nouveau Testament, des contes ont servi de
véhicule et de support pour le message de Dieu à travers les
prophètes ou les apôtres. Les exemples sont légion. La brebis du
prophète Nathan, la vigne d’Ésaïe, entre autres dans l’Ancien

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.