cours IB 20

De
Publié par

Association Évangélique d’Églises Baptistes de Langue FrançaiseCOURS :INTRODUCTIONCOURS DE FORMATION PAR CORRESPONDANCEBIBLIQUE 20ÉLÉMENTS DE RÉPONSES.Pages Ques-ObservationsLEÇON : Manley p. 355 - 361 : 1 et 2 CORINTHIENSmanuel tions356/3 1 Quelles sont les circonstances (d’après les données de la lettre elle-même) qui ont conduit Paul à écri-375/1 re 1 Corinthiens ?Notamment :- des malentendus concernant une précédente lettre que nous ne connaissons pas (5.9-13)- des mauvaises nouvelles apportées par les gens de Chloé (1.11) : discorde et autres pro-blèmes graves dans l’église- une lettre des Corinthiens posant des questions sur la mariage,(7.1), les viandes sacrifiées auxidoles (8.1) et les dons spirituels (12.1).2 D’après les renseignements contenus dans la première épître, peut-on avoir une idée du niveau socialet moral d’où étaient issus les membres de l’église de Corinthe ?Milieu social : très modeste. L’église de Corinthe ne compte ni beaucoup de sages, ni beau-coup de puissants, ni beaucoup de nobles (1.26)Milieu moral : quelques uns d’entre eux faisaient partie de la lie de la société (6.9-11).3* Montrer comment « Jésus-Christ » est la réponse que Paul donne à tous les problèmes abordés danscette première épître aux Corinthiens.Divisions (3) = JC est le fondement de l’unité de l’Église (3.11)Immoralité (5) = La croix de JC nous condamne à la sainteté (5.7s)Torts entre frères (6.1-11) = La justification de JC a tiré un trait sur ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 55
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Association Évangélique d’Églises Baptistes de Langue Française
COURS DE FORMATION PAR CORRESPONDANCE
ÉLÉMENTS DE RÉPONSES.
Pages
Ques-
manuel
tions
Quelles sont les circonstances (d’après les données de la lettre elle-même) qui ont conduit Paul à écri-
re 1 Corinthiens ?
Notamment :
-
des
malentendus
concernant une précédente lettre que nous ne connaissons pas (5.9-13)
-
des
mauvaises nouvelles
apportées par les gens de Chloé (1.11) : discorde et autres pro-
blèmes graves dans l’église
-
une
lettre
des Corinthiens posant des questions sur la mariage,(7.1), les viandes sacrifiées aux
idoles (8.1) et les dons spirituels (12.1).
D’après les renseignements contenus dans la première épître, peut-on avoir une idée du niveau social
et moral d’où étaient issus les membres de l’église de Corinthe ?
Milieu
social
: très modeste. L’église de Corinthe ne compte ni beaucoup de sages, ni beau-
coup de puissants, ni beaucoup de nobles (1.26)
Milieu
moral
: quelques uns d’entre eux faisaient partie de la lie de la société (6.9-11).
Montrer comment « Jésus-Christ » est la réponse que Paul donne à tous les problèmes abordés dans
cette première épître aux Corinthiens.
Divisions (3) = JC est le fondement de l’unité de l’Église (3.11)
Immoralité (5) = La croix de JC nous condamne à la sainteté (5.7s)
Torts entre frères (6.1-11) = La justification de JC a tiré un trait sur notre ancienne vie (6.11)
Débauche (6.12-20) = Notre corps appartient à JC qui nous a rachetés (6.13, 19s), et nous a unis
à lui (6.17)
Mariage (7.29-35) = mariage ou non, nous devons être au Seigneur sans partage (7.35)
Viandes sacrifiées (8) = La mort de JC est le point de référence de l’amour qui doit inspirer toute
attitude (8.11s)
Prédication (9.1-12) = Renoncer à ses droits pour ne créer aucun obstacle à l’Évangile de JC
(9.12).
Adaptation à tous (9.19-23) = JC est sa loi (9.21)
Idolâtrie (10.14-22) = la communion au sang et au corps de JC (10.16, 21)
Tenue de la femme (11.1-16) = modèle : attitude de JC devant son Père (11.3)
Cène (11.17-34) = une attitude sacrilège est un péché contre le corps et le sang de JC (11.27)
Charismes (12) = test de leur authenticité : Jésus est Seigneur (12.3), harmonie du corps de JC
(12.12)
Résurrection (15) = elle a pour fondement la résurrection de JC (15.13s).
Quels sont les arguments employés par Paul au chapitre 3 pour combattre les divisions qui déchirent
l’église de Corinthe ?
-
Les divisions dénotent un esprit charnel, un état d’enfance spirituelle (3.1), une conduite
humaine (3.3s).
-
Les prédicateurs (autour desquels se polarisent ces divisions) ne sont pas des « maîtres », mais
des serviteurs, des instruments entre les mains de Dieu. Ils ne sont rien en eux-mêmes. C’est
Dieu qui est tout (3.5-7).
-
L’Église est le Temple de Dieu. Il est grave de le détruire par des factions (3.16s).
LEÇON : Manley p. 355 - 361 : 1 et 2 CORINTHIENS
356/3
375/1
1
2
3*
4
Observations
B 70
E.R. 1
COURS :
INTRODUCTION
BIBLIQUE 20
ÉLÉMENTS DE RÉPONSE
Pages
Ques-
manuel
tions
-
C’est au détriment de sa propre édification que l’on se limite à l’enseignement de son « favo-
ri ». Les ministères des différents serviteurs sont complémentaires : par leur diversité ils contri-
buent à un enseignement équilibré, nécessaire à un développement harmonieux du chrétien
et de l’Église (3.22s).
Quels sont les arguments utilisés par Paul pour convaincre ses lecteurs de la résurrection des croyants
(15.12-15; 29; 30-32) ?
-
L’argument logique : en niant la résurrection des morts, on nie celle de JC (15, 13). Or, comme
la résurrection de JC est le coeur de l’Évangile (15.12), si les morts ne ressuscitent pas, il n’y a
plus d’Évangile (15.14) et le prédicateur est un menteur (15.15).
-
Le témoignage de non chrétiens (probablement). S’ils ne croyaient pas en une survie quel-
conque et à un changement de condition des morts, le baptême pour les morts, que certains
pratiquent, n’aurait plus de sens (15.29).
-
Le témoignage personnel :toute l’activité missionnaire et les souffrances de Paul n’auraient plus
de raison d’être s’il ne croyait pas à la résurrection (15.30-32).
-
L’argument moral : s’il n’y a pas de vie après la mort et un ultime jugement, alors tout système
moral s’effondre (15.32).
-
«
Il faut qu’il règne » : JC doit avoir le dernier mot : la mort, dernier ennemi, ne peut être vain-
cue que par la vie, c’est-à-dire la résurrection (15.25s).
Relevez dans les 3 passages : 2 Co 1.3-11; 4.5-5.10; 11.16-12.10 les allusions de Paul à ses souffrances
et à sa faiblesse physique et montrez la relation qui existe entre celles-ci et :
-
les souffrances de Christ :
Les souffrances du croyant pour le ministère de l’Évangile sont les souffrances de JC (1.5).
La souffrance n’est pas un signe d’infidélité (11.23-33).
-
nos tentations :
La souffrance désespérée nous libère d’une fausse confiance en soi (1.9).
La souffrance peut nous préserver de l’orgueil (12.7)
-
le service des autres :
L’expérience de la consolation de Dieu dans l’épreuve (1.4; 7.6) rend capable de consoler
les autres.
C’est dans notre souffrance avec JC
que se manifeste la vie de JC pour les autres (4.10-15).
-
la mort physique :
La destruction de l’homme physique n’entraîne pas nécessairement le déclin de l’homme
intérieur, au contraire (4.16).
La fin de l’être physique n’est pas la fin de la vie (5.1), la vie triomphera de la mort (5.4).
-
la providence de Dieu :
Aucune souffrance n’est sans issue (4.8).
Aucune situation n’est désespérée (4.9)
-
l’espérance à venir :
Les souffrances d’ici-bas ne peuvent être comparées à la gloire à venir (4.17).
L’assurance dans le triomphe de la vie nous aide à attendre la réalisation de notre espéran-
ce (5.9s).
LEÇON : Manley p. 355 - 361 : 1 et 2 CORINTHIENS
5
6
Observations
Page 2
B 70
E.R. 2
COURS :
INTRODUCTION
BIBLIQUE 20
ÉLÉMENTS DE RÉPONSE
Pages
Ques-
manuel
tions
LEÇON : Manley p. 355 - 361 : 1 et 2 CORINTHIENS
7
8*
Observations
Page 3
B 70
E.R. 3
COURS :
INTRODUCTION
BIBLIQUE 20
-
la gloire de Dieu :
La faiblesse du chrétien fait ressortir l’incomparable puissance de Dieu (4.7).
La faiblesse ou la souffrance peuvent glorifier Dieu. C’est lorsque l’homme est conscient de
sa dépendance totale vis-à-vis de Dieu que le Seigneur peut donner toute sa mesure (19.9s).
Quels sont, d’après la deuxième épître aux Corinthiens, les reproches qui semblent avoir été adressés
à Paul par certaines personnes de l’église. Comment y répond-il ?
-
La légèreté ou son indécision (1.17-20)
Réponse : c’est pour ménager les Corinthiens qu’il a changé ses plans (1.23)
-
D’avoir exploité l’Église (8.20s; 11.8-12; 12.13-18)
Réponse : il n’a pas accepté pour lui-même de l’argent des Corinthiens, mais il a vécu par son
propre travail et grâce à l’aide d’autres églises (7.2; 11.8-12)
-
Sa
timidité
lorsqu’il
est
présent
et
sa
hardiesse
de
loin
(10.1-3, 10)
Réponse : il est prêt à prouver le contraire lorsqu’il sera à Corinthe, et à faire preuve de har-
diesse vis-à-vis de ceux qui l’accusent de lâcheté ou d’employer des armes charnelles (10.2)
-
Son manque d’éloquence (11.6)
Réponse : il manque peut-être d’éloquence, c’est vrai, mais sa science est reconnue (11.6), ses
souffrances pour l’Évangile sont sans égales (11.23-30), les révélations que Dieu lui a accordées
sont extraordinaires (12.7), et l’Église de Corinthe elle-même est la preuve de la puissance de
Dieu qui a agi par lui (3.1-5).
À l’aide des données du récit des Actes et surtout des deux épîtres aux Corinthiens, essayez de déga-
ger une chronologie des relations (lettres et visites) entre Paul et Corinthe.
Chronologie possible mais sujette à caution évidemment :
50-52
Première visite.
Au cours de son 2ème voyage missionnaire, séjour de 18 mois (Ac 18.1-18)
?
Première lettre
(perdue)
mentionnée dans 1Co 5.9-13, dans laquelle Paul traitait des relations entre chrétiens
et débauchés.
?
Une lettre des Corinthiens
posant des questions (1Co 7.1), peut-être apportée par Apollos (1 Co 16.12).
La visite des gens de Chloé (1Co 1.11)
Peut-être une délégation de Stéphanas, Fortunatus et Achaïus (16.17s) de l’église
auprès de Paul.
56-57
Deuxième lettre
(1 Corinthiens)
écrite durant son séjour de trois ans à Éphèse (1Co 16.8) rectifiant les malentendus
causés par sa première lettre, reprenant les Corinthiens pour leurs désordres et
répondant à leurs questions.
56/57
Deuxième visite
(possible),
rapide pendant son séjour à Éphèse. Paul écrit en effet, dans sa deuxième lettre aux
Corinthiens 12.14 et13.1 qu’il va se rendre à Corinthe pour la troisième fois. Cette
troisième visite sera le deuxième séjour que nous connaissions (Ac 20.2). La situa
tion alarmante a peut-être motivé cette soudaine visite (Manley n’accepte pas cette
visite : 359/2).
ÉLÉMENTS DE RÉPONSE
Pages
Ques-
manuel
tions
LEÇON : Manley p. 355 - 361 : 1 et 2 CORINTHIENS
Observations
Page 4
B 70
E.R. 4
COURS :
INTRODUCTION
BIBLIQUE 20
56/57
Troisième lettre
(peut-être)
au retour de cette visite mouvementée, écrite dans une grande affliction, le coeur
angoissé et avec beaucoup de larmes (2Co 2.3s, 7.12). Lettre probablement sévère
contre ceux ou celui avaient jeté le trouble dans l’Église. Paul a pu, un moment,
regretter sa dureté (2Co 7.8) mais s’est réjoui ensuite des bons fruits qu’elle a pu
porter (2Co 7.7-12) (Manley est opposé à cette hypothèse : 359/2).
56/57
Quatrième lettre
(2 Corinthiens),
écrite de Macédoine, alors que Paul se dirigeait vers Corinthe. Tite vient enfin de le
rejoindre, porteur de bonnes nouvelles (2Co 7.4-7, 13) concernant la réaction de
« l’offenseur » et de l’Église à sa lettre qui l’inquiétait et à la mission de Tite (2.12s).
56/57
Troisième visite
Au cours de son troisième voyage, il séjourne quelque trois mois à Corinthe. C’est la
deuxième visite que nous relatent les Actes (Ac 20.3).
Note :
Le tableau de Manley (p 350) est, bien sûr, approximatif et parfois hypothétique. Si certaines
dates sont aujourd’hui assez sûres, d’autres restent discutables. Notamment : Gal. à Antioche en 49;
Col, Phm, Ep et Ph, à Rome en 60/62.
Note : les questions avec un astérisque sont réservées à ceux qui suivent le cours développé. Elles sont
facultatives pour les autres.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.