De la scientologie

Publié par

Publication spéciale des Eglises de Scientologie de France Imprimée à 1 million d’exemplaires Quelle est la véritable histoire de la Scientologie ? DéCouvr Ez la réal ITé ET Fa ITES-vou S vo Tr E Pro Pr E o PIn Ion réalité et fiction ujourd’hui plus que jamais, on parle de Scientologie dans les médias. ATous les jours, des reportages sur notre Eglise ou sur les scientologues sont publiés en France ou dans le monde, dans les journaux, les magazines, à la radio et à la télévision. Mais, comme la majorité d’entre vous le savent, les médias racontent rarement toute l’histoire de façon neutre et objective. Nous en avons eu des exemples à maintes reprises : en fait, de récents sondages montrent que plus de 80 % des gens ne font pas confiance aux informations diffusées dans la presse et à la télévision. 63% des personnes interro- gées pensent que les médias sont manipulés par des groupes d’intérêts privés ou par le gouvernement. Ainsi, alors que les médias sont censés se trouver au service du public, nous devons nous débrouiller pour trier ce qui relève de la réalité et de la fiction. L’incident qui s’est produit en juillet 2004 en est un exemple typique : des jeunes d’origine maghrébine ont été accu- sés d’avoir commis une agression dans un train de banlieue. Les médias de la France entière firent leurs gros titres sur l’insécurité.
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 131
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Un récent sondage effectué dans les plus
grandes villes de France a montré que la
majorité des gens considéraient les sciento-
logues comme la meilleure source d’infor-
mation sur la Scientologie.
C’est pourquoi nous avons voulu nous
adresser à vous directement, cher lecteur,
à travers ce premier numéro d’une série de
3 journaux imprimés à 1 million d’exem-
plaires.
A travers ces pages, vous allez personnelle-
ment faire connaissance avec nous.
C
e que la Scientologie a fait de plus
important pour moi, c’est de m’aider
à devenir plus libre et à mieux pren-
dre ma vie en main. Grâce à la Scientologie,
j’ai aussi composé plus de musique. Je suis
devenu plus rapide et je peux utiliser toutes
les aptitudes musicales que je possède. J’ai
A
ujourd’hui plus que jamais, on parle
de Scientologie dans les médias.
Tous les jours, des reportages sur
notre Eglise ou sur les scientologues sont
publiés en France ou dans le monde, dans
les journaux, les magazines, à la radio et à
la télévision.
Mais, comme la majorité d’entre vous le
savent, les médias racontent rarement toute
l’histoire de façon neutre et objective. Nous
en avons eu des exemples à maintes reprises :
en fait, de récents sondages montrent que
plus de 80 % des gens ne font pas confiance
aux informations diffusées dans la presse et
à la télévision. 63% des personnes interro-
gées pensent que les médias sont manipulés
par des groupes d’intérêts privés ou par le
gouvernement. Ainsi, alors que les médias
sont censés se trouver au service du public,
nous devons nous débrouiller pour trier ce
qui relève de la réalité et de la fiction.
L’incident qui s’est produit en juillet
2004 en est un exemple typique : des
jeunes d’origine maghrébine ont été accu-
sés
d’avoir commis une agression dans un
train de banlieue. Les médias de la France
entière firent leurs gros titres sur l’insécurité.
Une grande radio nationale parlait « d’une
agression particulièrement sauvage » et une
chaîne publique de télévision décrivait une
« agression antisémite » de la pire espèce.
Deux jours plus tard, la vérité se fit
jour.
La soi-disant « agression » était en
fait née de l’imagination d’une jeune femme
qui cherchait à attirer l’attention. Aucun
journaliste n’avait sérieusement cherché à
vérifier les faits. Mais le mal était fait.
Les personnalités les plus populaires
sont souvent attaquées ; qui a oublié les
rumeurs de SIDA autour de l’une de nos
plus grandes stars de cinéma à un moment
où elle s’était un peu retirée de la lumière
des projecteurs ? Elle fut obligée de revenir
pour
dénoncer cette rumeur comme une
invention des médias.
Vous avez sûrement à l’esprit de nom-
breux autres cas où la recherche du sensa-
tionnel et l’hypocrisie ont conduit à défor-
mer la vérité pour mieux encourager la
controverse. Le manque d’honnêteté jour-
nalistique peut prendre diverses formes et
nuire à beaucoup de gens.
Alors comment arriver à savoir ce qu’est
réellement la Scientologie et se faire une
opinion ? Vous pourriez en parler directe-
ment avec un scientologue, lire un livre ou
entrer dans l’une de nos églises.
Autrement dit, découvrir par vous-
même ce dont il s’agit.
La Scientologie est quelque chose de
nouveau et de positif. Il ne faut donc pas
s’étonner si la plupart des gens ont envie
d’en savoir plus.
Depuis 1954, nous formons une jeune
religion en plein essor qui se développe
très rapidement au niveau international.
Nous sommes des hommes et des femmes
de tous horizons professionnels, de toutes
catégories sociales. Quelques-uns d’entre
nous ont acquis une certaine célébrité,
mais
beaucoup ont un métier plus ordinaire. On
trouve dans nos rangs aussi bien des ingé-
nieurs, des secrétaires, des femmes au foyer
ou des médecins que des hommes d’affaires,
des architectes, des employés, des avocats ou
des artistes.
Ce mot, Scientologie, vous l’avez certai-
nement vu ou entendu dans les médias, car
des membres de notre communauté sont
actifs en France depuis 1959. Mais ce que
Publication spéciale des Eglises de Scientologie de France
acquis la liberté d’apprendre tout ce que je
veux dans la vie et je continue à acquérir de
nouvelles aptitudes.
Chick Corea,
compositeur et musicien de jazz
Témoignages personnels
www.scientologie-paris.org
L
a Scientologie m’a permis d’aller
beaucoup mieux dans ma vie et
d’aider les autres. Elle m’a donné
les outils dont j’avais besoin pour accom-
plir ce dont j’étais réellement capable.
Comme beaucoup de gens, je me
demandais ce que j’allais faire dans la
vie, où étaient passé mes rêves de gosse,
comment je pouvais mieux réussir... Puis
j’ai rencontré la Scientologie et peu après
j’ai découvert ma nature d’artiste.
Grâce à ce que j’ai appris, je peux
maintenant faire face à des situations dif-
ficiles et trouver moi-même des solutions.
J’ai créé une famille harmonieuse, j’ai un
suite en dernière page
Chick Corea
“Ce que la
Scientologie a fait
de plus important
pour moi,
c’est de m’aider
à devenir plus
libre.”
“J’utilise ce que
j’ai appris en
Scientologie
pour aider les
autres à résoudre
leurs problèmes
et à être plus
heureux.”
Sophie
Quelle est la véritable histoire
de la Scientologie ?
Imprimée à 1 million d’exemplaires
DéCouvrEz la réalITé ET FaITES-vouS voTrE ProPrE oPInIon
métier qui me plaît et je peux répandre
de l’amour autour de moi. J’utilise aussi
ce que je sais
pour aider les autres à
résoudre leurs problèmes personnels ou
professionnels et à être plus heureux.
Sophie
Traductrice
J
e suis l’aîné d’une famille très croyante
de six enfants où nos parents nous ont
enseigné dès le plus jeune âge à ne pas
rester insensible aux difficultés ou aux souf-
frances des autres. Donc c’est très naturel
pour moi de faire du bénévolat. Je m’investis
dans les activités caritatives de Scientologie
parce qu’elles apportent, pour commencer,
une formation qui donne des outils et des
techniques efficaces permettant d’obtenir
des résultats et d’aider vraiment les gens.
C’est simple. En tant que scientologue, j’ap-
vous allez lire, vous ne l’avez probablement
jamais lu auparavant.
Nous, scientologues français, avons
voulu nous adresser directement à vous, car
nous avons non seulement envie d’apporter
notre aide aux personnes et aux groupes qui
en ont besoin, mais nous avons aussi, pour
cela, beaucoup d’énergie et un savoir-faire.
Mais qu’est-ce que la Scientologie ?
Un début de réponse à cette question
se trouve dans nos buts, énoncés par Ron
Hubbard, fondateur de notre religion :
« Une civilisation sans folie, sans cri-
minels et sans guerre, dans laquelle les
gens capables puissent prospérer et les gens
honnêtes puissent avoir des droits, et dans
laquelle l’homme soit libre d’atteindre des
sommets plus élevés. »
A notre avis, ce sont les expériences
vécues par les millions de gens qui utilisent
dans leur vie les méthodes concrètes de la
Scientologie qui témoignent véritablement
de la valeur de notre religion et de l’im-
portance de ses objectifs. En effet, ils ont
découvert par eux-mêmes à quel point elle
améliore leur vie et celle des autres.
Les découvertes de Ron Hubbard igno-
rent les barrières économiques, ethniques,
raciales ou politiques. Le bonheur et une vie
meilleure sont à la portée de tous ceux qui
cherchent à les atteindre. Cette publication
réunit donc les témoignages de personnes
qui cherchaient de véritables réponses à
leurs questions sur la vie et qui pensent les
avoir trouvées.
Les scientologues sont désireux d’ob-
tenir des résultats tangibles. Bref, nous
préférons faire quelque chose au lieu d’en
parler. Et ce sont ses résultats qui font de
la Scientologie une histoire qui mérite vrai-
ment d’être racontée.
En vous informant directement et sans
intermédiaire sur ce que nous faisons et sur
nos activités d’amélioration sociale, nous
souhaitons que vous puissiez vous faire
votre propre idée sur la Scientologie.
Comme nous.
Puisque 82% d’entre vous ne font pas confiance aux médias
Ce que les scientologues
disent de la Scientologie
réalité et
fiction
Sénamé
“Je m’investis
dans les activités
caritatives de
Scientologie
parce qu’elles
permettent
d’obtenir des
résultats.”
Eglise de Scientologie, Paris
Interview de Michel Raoust, ministre de
l’Eglise de Scientologie
Scientologue depuis 1975, Michel Raoust
est connu pour son engagement en faveur de
la liberté d’information et de la liberté de
conscience. En juillet 2003, il a remporté une
victoire décisive pour la défense des droits
de tous les citoyens français. Un arrêt du
Conseil d’Etat a en effet établi que les auto-
rités ne pouvaient plus s’abriter derrière des
motifs vagues et imprécis
pour refuser à un
citoyen le droit d’accès à sa fiche établie par les
Renseignements Généraux.
Michel Raoust mène également une action
constante pour mettre fin à la discrimination
religieuse en France et pour faire mieux
connaître les principes de la Déclaration
Universelle des Droits de l’Homme. Il répond
ici à quelques questions essentielles sur la
Scientologie.
P
lus de dix mille personnes se pressaient dans les rues de Madrid pour célébrer
l’inauguration de la nouvelle Eglise de Scientologie d’Espagne. Ce magnifique
immeuble est situé au centre de la ville, tout près du parlement espagnol.
Au cours des dernières années, de nouvelles églises, plus grandes, ont ouvert leurs
portes dans des villes comme Hamburg, New York, San Francisco ou Johannesburg.
Toutes les grandes villes du monde possèdent aujourd’hui une église de Scientologie.
Cependant, il faudra en ouvrir beaucoup d’autres pour être en mesure d’accueillir tous
ceux qui sont intéressés par ce que la Scientologie peut apporter.
Dans presque tous les pays du monde, les diverses activités et les contributions à la
collectivité que nous organisons à partir de ces églises sont de nature à intéresser divers
acteurs de la société civile, des responsables d’associations, des défenseurs des droits de
l’homme et les citoyens qui partagent nos aspirations à une société meilleure.
alors, la Scientologie,
qu’est-ce que c’est ?
Faites-vous une idée de notre religion et de ses pratiques
la première Eglise
de Scientologie a été
fondée en 1954 ;
aujourd’hui la religion
est présente dans
159 pays, avec des
millions de membres
et 6 000 églises,
missions et groupes.
De nouvelles églises s’ouvrent dans le
monde
Inauguration d’une nouvelle Eglise de Scientologie en Espagne
“J’ai découvert qu’aucune autre
religion n’assume aussi clairement ses
responsabilités en faveur des droits de
l’homme que la “Scientologie.”
— Francisco Jose alonso rodriguez
Président de la ligue espagnole
pour les Droits de l’homme
Des scientologues en train d’étudier et de suivre une formation
“C’est grâce aux travaux effectués par
la Scientologie ... que j’ai pu apprécier
l’importance de la contribution de cette
religion à un monde plus pacifique.”
— Maurice Strong
Sous-secrétaire Général
de l’onu
“J’ai vu une démonstration vivante d’un
système de valeurs – dont les membres
de cette Eglise donnent l’exemple.
vos efforts... sont un exemple pour bien
d’autres.”
— Hon. Ben ngubane,
ancien Minisitre des arts, de la culture
et de la science, afrique du Sud
Michel raoust,
qu’est-ce que la Scientologie ?
Le mot Scientologie vient du latin scio,
« connaître », et du grec
logos, qui veut dire
« étude ». Littéralement, Scientologie signi-
fie donc « étude de la connaissance ».
La Scientologie est une religion au
sens le plus vrai du terme, elle permet de
relier l’homme à sa nature profonde qui
est d’ordre spirituel. Elle consiste en un
vaste ensemble de connaissances sur la vie
qu’une personne peut mettre en pratique
pour s’améliorer et aider les autres. Elle
offre une voie de progression spirituelle qui
s’accomplit étape par étape pour élargir la
conscience.
En un mot, la Scientologie marche.
C’est pourquoi des dizaines de milliers
de gens en France mettent en pratique
ses principes dans leur vie quotidienne et
pourquoi beaucoup d’autres trouvent qu’elle
leur apporte quelque chose à titre personnel
et dans leur vie familiale, tout comme au
niveau d’une association, d’une ville, d’un
pays et de la société dans son ensemble.
Quelles sont les pratiques
de Scientologie ?
Comme dans toutes les religions, les
ministres de Scientologie célèbrent les baptê-
mes, les mariages et les funérailles. Les servi-
ces dominicaux sont ouverts à tous. La seule
différence marquante, ce sont les étapes gra-
duelles qui permettent à une personne d’at-
teindre des niveaux plus élevés de conscience
spirituelle et de bien-être.
Il y a deux façons de progresser sur cette
voie : par l’étude des Ecritures du fondateur,
Ron Hubbard, et grâce au conseil pastoral
que l’on peut recevoir dans une église ou une
mission de Scientologie.
Si vous deviez retenir une seule chose sur
la Scientologie, ce serait cela : on y apprend à
penser par soi-même et une chose n’ est vraie
que si on a constaté soi-même qu’ elle est vraie.
C’est un voyage à la découverte de soi-même.
La Scientologie est l’étude de l’esprit en
relation avec lui-même, l’univers et les autres
formes de vie. C’est donc une religion au
sens le plus profond et le plus traditionnel du
terme, car elle vise à une pleine réhabilitation
de soi : de ses aptitudes, de sa conscience et
de la certitude de son immortalité.
La Scientologie partage avec la plupart
des religions les plus anciennes la croyance
que l’Homme doit être l’artisan de son salut
et que c’est seulement en y travaillant qu’il
peut pleinement comprendre sa relation avec
Dieu, le Créateur.
L’espoir du bouddhisme était d’atteindre
le salut en une seule vie. Certains y sont par-
venus et de nombreuses pratiques religieuses,
dont la Scientologie, sont aujourd’hui basées
sur cette sagesse.
Si l’on examine les différentes philoso-
phies religieuses, on constate que l’homme
se tourne vers la religion pour trouver des
réponses quant à sa survie future et des
explications sur la vie. Au cours de leur
cheminement personnel, les scientologues
obtiennent des réponses à leurs principales
interrogations, qui leur permettent de mieux
comprendre les diverses religions.
Chacun est libre de croire ce qu’il veut,
mais la religion a tellement de facettes que la
diversité des points de vue sur la nature de
Dieu et de la vie en fait un sujet de contro-
verses.
La Scientologie affirme que l’homme
est fondamentalement bon et que son salut
spirituel dépend de lui-même, de sa relation
avec ses semblables et d’une véritable com-
munion avec l’univers. Plus qu’un système
de croyances, la Scientologie est une religion
pratique qui joue un rôle vital dans la vie
de sa communauté et dans la société. Elle
apporte un éveil spirituel grâce à des prati-
ques religieuses qui
permettent d’atteindre
des états de conscience et de compréhension
plus élevés, tout en offrant des solutions
concrètes utilisables dans la vie de tous les
jours.
Nous sommes engagés dans la société
et désireux de l’améliorer car nous consta-
tons que lorsque notre conscience des choses
grandit, il nous incombe une plus grande
responsabilité. A quoi sert la sagesse si elle ne
peut être mise au service d’autrui ?
La Scientologie propose des solutions
pratiques qui ont montré leur efficacité face
aux graves problèmes qui assaillent notre
société : drogue, délinquance, échec scolaire
ou déclin des valeurs morales. Elle permet
d’apporter une contribution
positive à la
société dans sa lutte contre ces fléaux que sont
la drogue, l’illettrisme, le crime, la violence et
l’intolérance.
Autour des églises de Scientologie s’orga-
nisent des actions caritatives et des program-
mes qui permettent aux scientologues béné-
voles de mettre leur savoir-faire au service de
ceux qui ont besoin d’aide.
Que font les scientologues
dans la société ?
Pourquoi la Scientologie est-elle
une religion ?
Qu’est-ce que la Dianétique ?
Ron Hubbard a découvert la source uni-
que du stress, de l’inquiétude, du manque de
confiance en soi et des maladies psychosoma-
tiques : le mental réactif. Dans son livre,
La
Dianétique
(qui signifie « à travers l’âme ») :
la puissance de la pensée sur le corps,
il décrit
en détail le mental réactif et présente une
méthode de guérison spirituelle que chacun
peut apprendre et appliquer sans difficultés.
Les techniques de Dianétique permet-
tent de dévoiler ce qui est à la source des
sensations et des émotions indésirables, des
accidents, des blessures et des maladies psy-
chosomatiques, et d’apporter un soulagement.
En poursuivant ses recherches sur les aspects
Grâce à la
Dianétique, on
peut découvrir
ce qui provoque
stress, dépression
et ce qui bloque
la confiance
en soi et
l’intelligence.
www.scientologie-paris.org/dianetique.htm
spirituels de l’homme,
Ron Hubbard a ensui-
te découvert la Scientologie. Si vous souhaitez
en savoir plus, je vous recommande de lire le
livre
La Dianétique : la puissance de la pensée sur
le corps.
Vous ne le regretterez pas.
un soutien précieux aux efforts d’aide internationale
À
titre individuel ou en tant
que paroissien d’une église de
Scientologie, nous sommes
engagés dans des activités d’amélioration
sociale et nous participons à de nombreuses
actions caritatives.
Rien qu’en France, chaque année, plus
de 100 000 heures sont consacrées à des
activités bénévoles.
De nombreux scientologues sont devenus
ministres bénévoles (en anglais « Volunteer
ministers ») de leur église locale, proposant
leur soutien et leur compassion pour aider
les autres à surmonter les difficultés, petites
ou grandes, qu’ils peuvent avoir dans la vie.
Nos équipes de volontaires, dont le
nombre augmente sans cesse, comptent
aujourd’hui plus de 69 000 bénévoles dans
plus de 150 pays des cinq continents.
Selon les termes employés par Ron
Hubbard, fondateur de la religion de
Scientologie, lorsqu’il lança le program-
me des ministres bénévoles au milieu des
années 70, chacun d’eux est « une personne
qui, de façon strictement bénévole, aide son
prochain en donnant des conseils simples
et efficaces aux gens qu’elle rencontre pour
les aider à surmonter les difficultés qu’ils
peuvent avoir dans la vie. »
En employant des méthodes très simples
de Scientologie, à la portée de tous, nos
ministres bénévoles témoignent
de leur
volonté de trouver des solutions, comme
l’exprime leur slogan :
« On PEUT y faire
quelque chose ».
Au cours des 30 dernières années, ils se
sont fait connaître pour l’efficacité de leur
aide à la suite de tremblements de terre,
d’inondations, d’incendies, d’explosions et
d’émeutes civiles. Lors de la récente crise
des banlieues, les bénévoles se sont mobi-
lisés pour aider à calmer les esprits. Par
exemple, à la Cité des 3000 d’Aulnay-
sous-Bois, ils ont contribué à faire baisser
la tension entre les résidents et les autorités
grâce à leur savoir-faire en matière de com-
munication et à leur capacité à écouter et à
comprendre. Ils apportent une aide suivie
dans les quartiers difficiles, en particulier
en s’attaquant aux racines de l’illettrisme
avec les méthodes pédagogiques largement
éprouvées de Ron Hubbard.
En Italie, où les bénévoles scientologues
ont formé un « groupe de service civil »
[Civil Defense Force] officiel à la demande
des autorités, la pédagogie Hubbard est uti-
lisée dans le cadre des cours gratuits donnés
aux immigrants pour leur apprendre l’ita-
lien. Les bénévoles ont également travaillé
en étroite collaboration avec les autorités
municipales et régionales pendant les Jeux
olympiques de Turin.
Après la vague d’attentats terroristes de
Londres en juilllet dernier, nos ministres
bénévoles ont travaillé 24 heures sur 24
avec la police locale et les autorités, aidant à
soulager les victimes traumatisées et appor-
tant un soutien apprécié aux officiers et aux
équipes de secours qui travaillaient dans des
conditions extrêmement dures. Ces bénévo-
les, ainsi que l’Eglise, ont reçu des lettres de
remerciement très chaleureuses émanant de
diverses autorités, dont la police de la City,
qui exprimait au responsable des bénévoles
ses « sincères remerciements à vous et à vos
équipes londoniennes de ministres béné-
voles de Scientologie, pour l’assistance que
vous nous avez apportée dans la ville de
Londres à la suite des explosions dévasta-
trices de la semaine dernière ».
Les ministres bénévoles sont égale-
ment formés aux procédés d’assistance de
Scientologie, des méthodes simples qui
permettent d’apporter un soulagement spi-
rituel après un traumatisme, un choc émo-
tionnel ou de la douleur physique.
Ces procédés d’assistance, ou « assists »,
produisent des résultats spectaculaires,
comme le montre l’histoire de ces pêcheurs
de la région de Medan, sur la côte nord-est
de Sumatra. Traumatisés par le tsunami de
décembre 2004, ceux-ci ne voulaient plus
aller en mer, privant ainsi de nourriture des
villages entiers dont les habitants étaient
réduits à attendre la distributions des sacs
de riz par le gouvernement ou les ONG.
Après avoir reçu des assists de la part d’un
groupe de ministres bénévoles, les villageois
commencèrent à émerger de l’apathie dans
laquelle le cataclysme les avaient plongés. A
la fin de la journée, ils se sentaient capables
de retourner sur l’eau et rapidement les
bateaux reprenaient la mer.
Ainsi, les bénévoles apportent leur aide
en faisant des assists. Comme nous l’avons
évoqué plus haut, ils sont formés égale-
ment dans de nombreux autres domaines :
apprendre aux gens à apprendre, organiser
des activités caritatives, des distributions de
nourriture, remettre en état des quartiers
délabrés, améliorer les relations interper-
sonnelles.
A l’heure des bilans, plus de 120 000 per-
sonnes ont été aidées par les scientologues
bénévoles dans les zones les plus touchées
par le tsunami, et plus de la moitié d’en-
tre elles ont été brièvement initiées à ces
méthodes d’assistance pour pouvoir déjà
sur l’instant apporter un peu d’aide à leurs
proches. De l’autre côté de l’Océan, en Inde,
le nombre des survivants qui ont bénéficié
de l’aide des bénévoles dépasse 225 000.
Tout naturellement,
les représentants
des autorités manifestent leur reconnais-
sance pour l’aide et l’espoir apportés par les
ministres bénévoles dans les pays touchés
par le tsunami ou en Louisiane, victime de
l’ouragan Katrina. Le 26 décembre 2005,
date anniversaire du tsunami, le départe-
ment des religions d’Aceh, en Indonésie,
a tenu à honorer les ministres bénévoles,
déclarant que leur aide avait « changé la
vie de nos populations ».
En Louisiane, le sénateur Nick
Gautreaux écrit : « Ce que j’ai vu les
ministres bénévoles accomplir est remar-
quable … Ils se sont montrés à la hauteur
des circonstances, construisant de toutes
pièces et organisant des abris pour notre
population de Vermilion Parish, répon-
dant à leurs besoins 24h sur 24 avec com-
passion et certitude. »
La plupart des Eglises de Scientologie
sont organisées pour être en mesure de
réunir rapidement une équipe de bénévoles
en cas de nécessité.
venir en aide
aux victimes de
catastrophes
le slogan des ministres bénévoles :
“on PEuT y faire quelque chose”
Drogue
une campagne de
prévention pour sauver des vies
La consommation de drogue bat des
records en Europe et menace directement
nos enfants, sauf si nous parvenons
à arrêter ce fléau. Pour les bénévoles
de l’association « Non à la drogue »,
parrainée par l’Eglise de Scientologie,
prévention efficace rime avec informa-
tion. C’est seulement si les jeunes com-
prennent les vrais dangers de la drogue
qu’ ils pourront résister aux copains et
dire
«
Non
»
.
« Je pense que cela me concerne,
je me sens responsable de l’avenir de
ces jeunes. On ne peut pas se sentir
bien dans sa peau si on a des outils
pour aider les autres et qu’on ne les
utilise pas ! C’est pour cela que je suis
devenu responsable de l’association
« Non à la drogue » dans la région
PACA.
Un jour, j’étais sur un stand d’in-
formation et un jeune homme d’une
vingtaine d’années est venu vers moi
et m’a dit : « Bonjour Monsieur
Robert ». Je lui ai dit bonjour et lui ai
tendu la main mais au lieu de la pren-
dre il s’est approché et m’a embrassé.
Je lui ai demandé pourquoi et il m’a
expliqué : « Vous ne me reconnaissez
pas, mais moi je vous reconnais. Vous
Sur le terrain depuis plus de 15 ans,
l’association a distribué 11 millions de
tracts de prévention et organisé plus de
3 800 stands d’information. Elle a publié
une série de livrets pour dire la vérité
sur le cannabis, la cocaïne, l’héroïne et
l’ecstasy, distribués à plus d’un million
d’exemplaires.
Pour certains officiers de police sur le
terrain, la campagne « Non à la drogue »
est la seule campagne de prévention effi-
cace en France.
De nombreux centres municipaux
d’information pour la jeunesse utilisent
ces livrets de prévention.
A Marseille, dans le quartier du
métro Noailles, terrain de prédilection
des dealers, les habitants ont constaté que
depuis les actions régulières des bénévoles
de « Non à la drogue », le nombre de tra-
un large soutien
fiquants avait diminué et que la plupart
des dealers avaient disparu.
Plus de 5000 commerçants sou-
tiennent activement la campagne en
mettant des affiches dans leurs maga-
sins et en mettant des livrets à la dispo-
sition de leur clientèle.
Comme Robert, nous sommes
convaincus qu’il est possible d’offrir à
nos enfants un avenir dans une société
sans drogue et qu’une vraie politique
de prévention est la seule voie pour y
parvenir.
Pour recevoir gratuitement ces
livrets ou pour en savoir plus sur la
campagne « Non à la drogue », contac-
tez :
« Non à la drogue »
Tél. 01 44 74 61 68
www.nonaladrogue.org
info@nonaladrogue.org
Témoignage - robert,
père de 3 enfants, raconte :
“Ce que j’ai vu les ministres bénévoles accomplir est remarquable... Ils se sont
montrés à la hauteur des circonstances, construisant de toutes pièces et
organisant des abris pour notre population de vermilion Parish, répondant à
leurs besoins 24h sur 24 avec compassion et certitude.”
— Nick Gautreaux, sénateur de Louisiane
“vous étiez la cavalerie. C’était comme au temps des cha-
riots encerclés par les Indiens, une situation désespérée.
Et puis on entend le son du clairon et vous, les gars, vous
êtes arrivés. Et nous avons vu poindre une lueur d’espoir
grâce à votre présence, vos actions, vos sourires.”
— responsable-adjoint des opérations,
nouvelle-orléans
Je pense que les ministres bénévoles nous sont d’une
grande aide et constituent un excellent complément
aux secours que reçoit le Pakistan,
et que nous aurions
besoin de leur présence ici sur une longue période.”
Commandant, armée de l’air pakistanaise,
Directeur d’un camp de réfugiés
“Ils sont venus dans un esprit de compassion pour notre
peuple. Je remercie spécialement l’organisation des
Ministres bénévoles de nous avoir rendu courage.”
Maire de Galle,
Sri lanka
Attentats de Londres (à droite) : les ministres bénévoles travaillent 24h sur 24 aux côtés des équipes de secours de
la police. En haut à gauche : un officier de l’armée royale thaïlandaise remercie Sylvain Galibert, ministre bénévole,
pour sa contribution après le tsunami. En bas à gauche : une jeune bénévole anglaise s’occupe d’orphelins indiens.
m’avez donné le livret sur le
joint il y a un mois et vous
m’avez expliqué la vérité sur
le cannabis et grâce à vous j’ai
arrêté. C’est dur, je ne peux
plus voir mes copains car ils
fument, mais je tiendrai le
coup et je tenais à vous remer-
cier ».
Je peux vous dire que cela
m’a fait chaud au cœur et que
j’avais les larmes aux yeux. »
Des scientologues ont distribué des millions de
livrets de prévention sur la drogue
plique naturellement ce que je sais quand
les occasions se présentent à moi dans la vie
de tous les jours.
Par exemple, j’ai eu l’occasion de per-
mettre à des familles déchirées par des
conflits depuis des années de dialoguer à
nouveau et d’effacer plusieurs années de
mésentente, rétablissant ainsi un climat
apaisé au sein de la cellule familiale.
Sénamé
Dirigeant d’entreprise
D
ans notre société, il existe une grande
confusion
entre les concepts d’aide
et d’assistance. Si vous donnez, par
exemple, de l’argent à un SDF, cela va l’as-
sister provisoirement, mais si ce n’est pas
suivi d’une véritable aide où il réapprendrait
à maîtriser sa vie en retrouvant un métier, il
va définitivement s’installer dans l’existence
désespérée de l’assisté social.
J’ai découvert, grâce aux principes fon-
damentaux décrits en Scientologie et aux-
quels tout le monde peut avoir accès, le plaisir
d’aider efficacement les autres. Connaître le
fonctionement du mental humain, découvrir
les mécanismes de la vie sont les facteurs
indispensables à une aide véritable.
A mon avis, 80 % des gens veulent sin-
cèrement aider ceux qui sont déstabilisés ou
qui souffrent. D’une façon ou d’une autre,
L
a première Eglise de
Scientologie française a
ouvert ses portes à Paris en
1959. Depuis lors, chaque église
constitue un centre de vie spirituelle
et
sociale pour ses paroissiens, où
ceux-ci peuvent trouver des solutions
efficaces pour résoudre leurs problè-
mes et aider les autres.
D’après leurs témoignages, leur
cheminement spirituel leur permet
d’être plus heureux, d’améliorer
leurs relations avec les autres, de
mieux réussir leur vie - et surtout
d’aider leurs amis, leur famille et
ceux qui les entourent.
Voyez vous-même. Venez
assister à une présentation de la
Scientologie, participer à un ser-
vice dominical ou regarder un film
d’information. Nous répondrons à
toutes vos questions. Vous êtes les
bienvenus.
Pour plus d’informations,
écrivez à :
paris@scientology.net
Eglises
de Scientologie :
Paris
7, rue Jules Cesar
75012 Paris - 01 53 33 52 00
Celebrity Centre
69, rue Legendre
75017 Paris - 01 46 27 65 00
angers
28 bis, av. Pierre-Mendès France
49240 Avrillé - 02 41 34 60 03
Clermont-Ferrand
6, rue Dulaure
63000 Clermont-Ferrand
04 73 36 84 73
lyon
3, place des Capucins
69001 Lyon - 04 78 28 30 45
Saint-Etienne
24, rue Marengo
42000 Saint-Etienne
04 77 25 24 64
Belgique
:
9, rue Mac Arthur - B 1180 Uccle
00 32 2 511 87 60
Suisse
: 10 rue Madeleine
CH 1003 Lausanne
00 41 21 31 21 689
12 Route des Acacias
CH 1227 Les Acacias (Genève)
00 41 22 301 2562
Missions de Scientologie :
nice
25, rue Pertinax
06000 Nice - 04 93 85 77 11
Bordeaux
41, rue de Cheverus
33000 Bordeaux - 05 56 52 33 96
Marseille
8, rue de Lodi
13006 Marseille - 04 91 92 75 30
avignon
20, rue de la Bonneterie
84000 Avignon - 04 90 82 90 47
Montpellier
6, rue du Vallon
34680 St Georges d’Orques
04 67 45 19 05
Directeur de la Publication :
Marc Walter
Publié par l’Association Spirituelle de l’Eglise
de Scientologie d’Ile de France
7 rue Jules César
75012 PARIS
Tél
01 44 74 61 68
Impression :
Thêta Graph – 12, route de Boissy
St Léger - 91480 Quincy/Sénart
Photos :
Éthique & Liberté
© 2006 ASESIF, tous droits réservés.
SCIENTOLOGIE et DIANETIQUE sont
des marques de service et des marques déposées,
détenues par Religious Technology Center et
utilisées avec son autorisation.
La Scientologie
est une philosophie religieuse appliquée.
Nous remercions la L. Ron Hubbard Library
pour l’autorisation de reproduire des passages
de l’œuvre de L. Ron Hubbard protégés par
copyright. Toute reproduction partielle ou
intégrale des articles de ce numéro est autorisée
après accord écrit d’ASESIF.
Chick Corea
Avec quelques livres et très peu de moyens,
une Française, Maryse Fournial, a
entrepris depuis 1998 de créer des centres
d’alphabétisation au Rwanda. Des
milliers de personnes ont pu en bénéficier.
Aujourd’hui, ce mouvement gagne d’autres
pays d’Afrique.
Nous lui avons demandé de nous faire
partager son expérience.
E
n Septembre 1998, mon mari est
parti travailler au Rwanda où je
l’ai rejoint. Ce pays était totale-
ment dévasté par le génocide de 1994
qui avait fait 1 million de morts en trois
mois.
Vivre là-bas était encore très dange-
reux. Je ne pouvais ni ouvrir la porte ni
sortir sans mon mari. Et pourtant, dans
cette ville, Kigali, les gens avaient déses-
pérément besoin d’aide. Et je savais que
je pouvais les aider.
CE QUI EST VRAI POUR VOUS
est ce que vous avez observé par vous-même et lorsque vous avez perdu cela
vous avez tout perdu.
Qu’est-ce que l’intégrité personnelle ?
L’intégrité personnelle c’est savoir ce que vous savez –
Ce que vous savez n’est rien d’autre que ce que vous savez –
Et avoir le courage de savoir ce que vous avez observé et de le dire.
C’est cela l’intégrité.
Il n’y a
pas d’autre intégrité.
Bien sûr, nous pouvons parler d’honneur, de vérité, de tout cela,
Ces termes ésotériques…
Mais je pense qu’on ne les trahirait pas le moins du monde,
Si ce que nous observions était vraiment ce que nous observions,
Si nous prenions soin d’observer ce que nous observons,
Et que nous observions toujours dans le but d’observer.
Et sans nécessairement adopter une attitude sceptique,
Un esprit critique, ou indulgent.
Mais certainement en maintenant suffisamment
D’intégrité et de conviction personnelle,
De confiance en soi et de courage,
Pour pouvoir observer ce que nous observons
Et dire ce que nous avons observé.
En Dianétique et en Scientologie,
Une chose n’est vraie que si vous l’avez observée.
Et elle n’est vraie que selon votre propre observation.
C’est tout.
— L. Ron Hubbard
L’intégrité personnelle
ils essaient toujours de faire quelque chose.
Aider fait partie de la nature humaine.
Je suis avant tout un artiste qui a le sens
pratique. Je m’intéresse à la Scientologie
parce que cette philosophie fait appel au bon
sens et, sans égarements intellectuels, donne
des résultats prévisibles et constants. On
y découvre la connaissance pour vraiment
créer, s’améliorer et résoudre les problèmes.
C’est ce que la plupart des gens cherchent et
que j’ai trouvé.
Daniel
Photographe / Styliste
J
e suis scientologue depuis vingt-huit
ans. Non seulement la Scientologie a
amélioré ma vie mais elle m’a donné la
certitude que les gens pouvaient être aidés,
ce qui est très rassurant.
Je mets son enseignement en pratique
en allant au devant des personnes malades,
en discutant avec elles, en les réconfortant
avec des procédés simples qui soulagent la
détresse spirituelle.
J’ai fait le choix d’instruire mes trois
garçons à domicile en utilisant les outils
pédagogiques de Ron Hubbard, jusqu’au
niveau de la troisième. Aujourd’hui, ils
sont épanouis. Leurs professeurs, leurs
employeurs, leurs amis, toutes leurs rela-
tions remarquent leur ouverture d’esprit,
leur enthousiasme et leur intérêt dans la
vie, leur sociabilité, le fait qu’ils soient
responsables et dignes de confiance. Ils
atteignent les objectifs qu’ils se fixent.
Ce que les scientologues ont à dire...
suite de la page 1
vEnEz DECouvrIr Par vouS-MEMES
nos églises ouvertes à tous
Les enfants contribuant à l’avenir de notre
société, il est facile de montrer qu’ un tel
comportement peut apporter un change-
ment positif.
Dans toutes ces actions, le plus impor-
tant pour moi, c’est le sentiment d’être
quelqu’un sur qui les autres peuvent comp-
ter pour les aider.
Maryse
Femme au foyer
J
’ai toujours eu une vie active tournée
vers la création artistique et le sport.
En 1990, je gérais un centre sportif et
je démarrais mon activité d’architecte.
Ma rencontre avec la Scientologie a
été un véritable coup de foudre, c’était ce
que je cherchais depuis toujours. Mais
j’étais engagée dans tant d’activités que
ma vie était un peu comme un champ de
bataille, ma vie familiale souffrait beau-
coup de mes activités professionnelles.
En 1996, j’ai appris à être conseiller
spirituel de Scientologie, une activité
qui permet d’être totalement à l’écoute
des gens, de comprendre leurs difficultés
et leurs souffrances, et de les amener à
découvrir que la vie et leur avenir peu-
vent être entre leurs mains et à imaginer
leurs propres solutions.
Parmi les plus belles choses qui m’ar-
rivent aujourd’hui, il y a toutes ces per-
sonnes qui viennent me voir
pour me
dire comment leur vie a changé depuis
qu’ils pratiquent la Scientologie. Ils
découvrent leur potentiel spirituel et le
vivent comme une nouvelle aventure…
Daniele
Architecte
lutter contre
l’illettrisme
un programme
d’éducation en
afrique centrale
Des scientologues répondront à toutes vos
questions sur la Scientologie. nos églises sont
ouvertes au public de 9h30 à 22h, 7 jours sur 7.
www.scientologie-paris.org
Alors j’ai décidé de faire quelque
chose. J’ai fait distribuer 20 brochures
« Apprendre à apprendre » sur la métho-
de pédagogique développée par Ron
Hubbard. Un mois plus tard, il y avait
des gens qui arrivaient à la maison. Je
les formais avec ce que j’avais. Le len-
demain, chacun revenait avec 5 autres
personnes et ainsi de suite. Jusqu’au
jour où il y a eu tellement de monde
que, par sécurité, j’ai dû demander au
Ministre de la Justice une autorisation
pour continuer. Ce que j’ai fait. Et il m’a
déclaré qu’il voulait étendre ces actions
dans tout le pays car cela correspondait
exactement aux objectifs du nouveau
gouvernement. Nous avons donc démé-
nagé dans une maison plus grande pour
y installer une salle de cours.
Lorsque mon mari et moi avons
quitté le Rwanda fin janvier 2000,
ils ont pu continuer par leurs propres
moyens. En Octobre 2000, 3 500 per-
sonnes avaient bénéficié de ces program-
mes éducatifs.
Le projet a continué à s’étendre.
Il a maintenant démarré également en
Ouganda, au Burundi, au Congo, en
Tanzanie et au Kenya.
Avant de partir, nous avons organisé
un grand séminaire à l’Université d’Ad-
dis Abeba en Ethiopie pour former des
professeurs.
Tous ces enseignants sont fantasti-
ques et remuent ciel et terre pour pouvoir
utiliser une méthode efficace dans leur
pays (et dans toute l’Afrique, disent-ils).
Le plus marquant dans n’importe
quel pays d’Afrique, c’est que les gens ne
veulent pas seulement être aidés ou aider
leurs familles, leurs amis et leur pays,
mais ils veulent aider toute l’Afrique.
L
a Scientologie m’a apporté une
compréhension essentielle pour
arriver à trouver un équilibre
entre mon métier et ma famille (j’ai
4 enfants) et et m’a permis de mieux
réussir ma vie. En tant qu’artiste, il
faut être à l’écoute des autres et savoir
communiquer.
Parce que je les comprends mieux,
je me sens maintenant plus proche des
gens et cela fait une différence énorme
avec mon public.
Je voulais aussi pouvoir aider les
gens autour de moi et en Scientologie j’ai
appris à faire des procédés d’assistance
spirituelle qui permettent de soulager
quelqu’un.
J’ai aidé de nombreuses personnes de
cette façon et pour moi, c’est essentiel.
Contribuer à apporter une amélio-
ration dans la vie de quelqu’un, c’est une
expérience incroyable.
Corinne Corson
Comédienne
J
’ai créé une école de rattrapage sco-
laire il y a 16 ans et j’utilise la
méthode d’étude de Ron Hubbard
avec de jeunes enfants qui ont des diffi-
cultés d’apprentissage de la lecture. Les
résultats sont plus que satisfaisants.
Ils se remarquent dans deux princi-
pales directions. Les enfants retrouvent
le goût de la lecture et ils font des progès
rapides dans l’acquisition de cette disci-
pline alors qu’ils étaient pour la plupart
en situation d’échec.
Un parent m’a dit :
« Mon fils avait
beaucoup de difficultés de lecture. Au
fur et à mesure des leçons, il a progressé
à une vitesse folle. Il est ravi de pouvoir
lire comme un grand. Je recommande
cette méthode. »
La pédagogie Hubbard permet
d’examiner exactement pourquoi quel-
qu’un rencontre des difficultés pour
étudier et d’y remédier.
Elle permet de trouver avec précision
la vraie raison de l’échec scolaire et évite
de proposer des solutions inadéqua-
tes, souvent coûteuses et aux résultats
médiocres. Elle peut s’appliquer dans
le cadre scolaire ou d’un apprentissage,
aussi bien que dans la vie quotidienne.
J’ai vraiment le sentiment d’apporter
une aide efficace avec cette méthode.
Maina
Rattrapage scolaire
Corinne Corson
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.