Ethique du travail social - 210011 ethique travail social.indd

Publié par

Ethique du travail social - 210011 ethique travail social.indd

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 202
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Public concerné
Ce certificat s’adresse en premier lieu aux travailleurs sociaux. Il est également ouvert aux professionnels* du domaine médico-social ou aux personnes qui exercent une activité en lien avec le travail social.
durée Le certificat dure 24 mois, travail de mémoire inclus. Cela représente 19 jours de formation et un important travail personnel.
lieu La formation aura lieu dans les trois institutions partenaires.
*afin d’alléger la présentation, le genre masculin est employé indifféremment pour les hommes et les femmes.
mars 2010 à juin 2011 certificat
Ethique du travail social
Formation continue de la Faculté de théologie et de sciencesdes religions, Université de Lausanne Haute école de travail social et de la santé Vaud (EESP) Haute école de travail social Genève (IES) enJeuX Le travail social se situe au carrefour d’attentes contradictoires de la part de la société, de l’État, des usagers, voire des professionnels eux-mêmes. La démarche éthique vise à penser la responsabilité et la justice dans l’action, notamment lorsque les lois ou les normes communes sont insuffisantes pour cadrer la prise de décision. De plus, elle appelle à exercer son jugement dans des situations pratiques spécifiques. Son apport majeur consiste à discuter les valeurs personnelles, institutionnelles ou politiques qui orientent les interventions du travailleur social. Cette quatrième édition met l’accent sur des outils théoriques et méthodologiques pertinents permettant d’analyser et de reconstruire les diverses relations de pouvoir, la dimension asymétrique de l’aide, les situations de tensions ou de conflits qui sous-tendent l’activité quotidienne des professionnels de l’action sociale. obJectifs * Serepérer dans les traditions éthiques et leurs renouvellements contemporains * Développerla mise en pratique des outils éthiques dans des situations quotidiennes de travail * Penser la responsabilité au sein des politiques publiques et au sein d’attentes sociales contradictoires * Réfléchirsur les jeux d’autorité et de pouvoir dans le travail social * Clarifierl’interaction entre les cadres déontologiques des institutions et l’attitude éthique des personnes
Programme > IntroductIon:travaIlsocIaletsensdelactIon Les 29 et 30 mars 2010  Lemodule introductif permettra la présentation des enjeux thématiques et de l’organisa-tion du certificat. La nécessité d’une interrogation éthique dans le travail social sera élabo-rée et discutée, afin de dégager les horizons qui nous occuperont. Les enjeux principaux de la tradition éthique seront développés, en lien avec les thématiques qui sous-tendent les modules. L’introduction servira également à connaître les situations et les questionnements de chaque participant. > ethIqueetsujetmoral Les 17, 18 et 25 mai 2010  Cemodule s’intéresse aux théories éthiques devenues paradigmatiques dans l’histoire de la pensée et surtout aux différentes conceptions du sujet moral qu’elles mettent en jeu. Qu’est-ce qui est central au moment de prendre la bonne décision? Posséder les vertus adéquates ou savoir se soumettre à une procédure rationnelle? Posséder une sagesse pratique ou savoir entrer en discussion avec les acteurs concernés? Nous aborderons ces différentes approches en mettant particulièrement l’accent sur les théories éthiques actuellement dominantes – éthiques de la discussion – et les structures institutionnelles qui les incarnent – comités d’éthique. > l’hospItalIté,entreaccueIletvIolence Les 6, 7 et 14 septembre 2010  L’objectifdu module consiste à approfondir les enjeux éthiques du devoir d’assistance. Il s’agira notamment de s’interroger sur le sens, sur les conditions et sur la mise en pratique du droit des usagers. Nous essaierons de saisir quel peut être le sens de l’hos-pitalité (ses sources, ses fondements) et quelles en sont les règles et les limites (droits et devoirs de chaque partie). La mise en œuvre de l’hospitalité pose de nombreux problèmes que nous discuterons à partir de situations concrètes. > lIbertéetresponsabIlIté Les 25 et 26 octobre et 2 novembre 2010  Cetteapproche conceptuelle a pour but d’interroger certains aspects du rôle du tra-vailleur social. Dispose-t-il d’une liberté d’action ? Œuvre-t-il pour une plus grande liberté de chacun, la sienne, celle de l’usager, celle de son entourage? Quel est le sens donné au mot liberté dans le sens commun et chez quelques penseurs? La liberté existe-t-elle ou ne se décline-t-elle que comme un pur idéal sans traduction concrète? Est-elle un prétexte pour se désolidariser toujours plus de celle ou celui qui sollicite une aide ou au contraire un rempart à l’indifférence?
 Assezvite, on constate que liberté et responsabilité entretiennent des liens étroits. Ce sera l’occasion d’appréhender ces liens à travers des applications à des situations de travail. De plus, il existe plusieurs niveaux de responsabilité, et il s’agira d’apprendre à les articuler. Ce module va pour finir proposer un modèle d’analyse d’éthique cli-nique auquel nous ajouterons la réflexion sur la liberté et la responsabilité. > ethIqueetpolItIquedelareconnaIssance Les 17, 18 et 24 janvier 2011 Etre travailleur social et citoyen n’est pas une tâche facile. Exercer sa vigilance critique dans une phase de transformation de l’Etat social est un exercice exigeant. Le travailleur social peut-il adhérer aux missions qui lui sont confiées? Prête-t-il son concours, malgré lui, à certains procès d’exclusion ou de stigmatisation? Peut-il au contraire contribuer à faire reconnaître ce que vivent les personnes que notre société met en situation de fragilité, exercer une force critique et faire valoir l’égale dignité de tous? Ce module aura pour enjeu d’y réfléchir. > justIcesocIaleetsentImentdInjustIce Les 7, 8 et 15 mars 2011  Lecombat éthique et politique qui vise davantage de justice sociale naît générale-ment d’un sentiment d’injustice, décelable aussi bien chez les usagers que chez les travailleurs sociaux. Il importe de traduire ce sentiment en une réflexion éthique ar-gumentée et équilibrée, en tenant compte des réalités sociales et économiques, mais sans perdre la passion nécessaire à l’action. > conclusIon  Les2 et 3 mai 2011  Cemodule permet aux participants d’opérer un bilan individuel et collectif de leur parcours de formation en s’appuyant sur les travaux de synthèse et les discussions des travaux de mémoire.
métHodes Pédagogiques
Le certificat alliera diverses méthodes de travail en mettant au premier plan l’acquisi-tion de connaissances et l’interaction des participants. Il y aura ainsi des introductions théoriques, des exposés à visée générale, des tables rondes, des débats, des ateliers en sous-groupes, des études de cas, des jeux de rôle. En outre, des exercices de synthèse seront demandés en cours de formation. Le certificat s’achèvera par la rédaction d’un travail personnel.
certification Le certificat de formation continue en Ethique du travail social est délivré aux participants ayant suivi l’ensemble du programme et satisfait à ses exigences. Ce certificat équivaut à 15 crédits ECTS et comprend un travail de mémoire. Il est décerné conjointement par l’Université de Lausanne et la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale. Le certificat sera reconnu par la HES-SO comme un Certificate of Advanced Studies (CAS).
conseil scientifique Claude Bovay, Professeur, Haute école de travail social et de la santé Vaud (EESP) Béatrice Bucher-Mayor, formatrice en éthique, enseignante en philosophie et psychologie au Gymnase Auguste-Piccard, Lausanne Roland Junod, enseignant en philosophie éthique et politique,Haute école de travail social Genève (IES) Denis Müller, professeur d’éthique, Faculté de théologie UNIL, Faculté de théologie UNIGE Simone Romagnoli, philosophe, assistant de recherche, éthique, UNIGE. intervenants Enseignants en éthique de l’Université de Lausanne, de la Haute école de travail social et de la santé Vaud et de la Haute école de travail social Genève. Spécialistes suisses et européens des domaines concernés Représentants d’institutions publiques ou privées
renseignements Le programme du certificat pouvant faire l’objet de modifications, nous vous remercions de consulter le site www.unil.ch/formcont pour obtenir la dernière version à jour. Informations générales: wwww.eesp.ch www.ies-geneve.ch www.unil.ch/theol
inscriPtion Prix :CHF 4’500.-
conditions d’admission
L’admission se fait sur dossier. Le bulletin d’inscription, accompagné d’une lettre de motivation, d’un CV et des attestations professionnelles est à remettre au plus tard le 9 janvier 2010 à la Fondation pour la formation continue universitaire lausannoise.
Places limitées
Fondation pour la Formation continue universitaire lausannoise unil epFl
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.