L'adhesion de la hongrie, de la pologne et de la republique tcheque

Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 126
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
P R E S S E- IN F O- PR E S S E
L’ADHESION DE LAHONGRIE, DE LAPOLOGNE ET DE LAREPUBLIQUE TCHEQUE
L’un des faits marquants du Sommet de Washington sera la présence, pour la première fois, des chefs d’Etat et de gouvernement de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque. Ces trois pays ont rejoint officiellement l’Alliance le 12 mars 1999, portant à 19 le nombre des Alliés. L’entrée de ces trois démocraties dans l’Alliance, en vertu de l’Article 10 du Traité de Washington, s’inscrit dans un processus qui se poursuit. La porte de l’OTAN reste ouverte à d’autres pays européens prêts à souscrire aux engagements et aux obligations découlant du statut de membre de l’OTAN et à contribuer à la sécurité dans la zone euro-atlantique. L’admission de nouveaux membres démocratiques au sein de l’OTAN fait elle-même partie d’un processus plus large de renforcement de l’intégration européenne, mettant en jeu d’autres institutions européennes.
En cinquante années d’existence, l’Alliance a contribué de manière significative à préserver la paix et la stabilité sur le territoire de ses membres. Le processus d’élargissement a pour objectif d’étendre la zone de sécurité et de stabilité aux autres pays européens.
Un certain nombre de mesures ont été prises avec succès par chacun des nouveaux membres avant leur adhésion, afin d’assurer l’efficacité de leur participation future à l’Alliance. Ces mesures portaient sur la sécurité (par exemple, des dispositions concernant la réception, la conservation et l’utilisation des informations classifiées), ainsi que sur des domaines tels que ceux de la défense aérienne, de l’infrastructure, de l’établissement des plans de forces et des systèmes d’information et de communication. Cependant, les travaux liés à l’intégration de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque n’ont pas pris fin le jour de l’adhésion de ces trois nouveaux pays membres, qui sont tous conscients qu’une pleine intégration exigera que les efforts se poursuivent sur une période plus longue.
Voici les principales étapes qui ont conduit à l’admission des trois nouveaux membres :
n10 janvier 1994 : Lors du Sommet de l’OTAN, tenu à Bruxelles, les 16 dirigeants alliés ont dit qu’ils escomptaient un élargissement de l’OTAN aux Etats démocratiques de l’Est, et qu’ils l’envisageraient favorablement. Ils ont réaffirmé que, comme le prévoit l’Article 10 du Traité de Washington, l’Alliance était ouverte à d’autres Etats européens susceptibles de favoriser le développement des principes de ce Traité et de contribuer à la sécurité de la région de l’Atlantique Nord.
1
nCelle-ci neSeptembre 1995 : L’Alliance a adopté une Etude sur l’élargissement de l’OTAN. contenait pas de critères bien arrêtés s’agissant de l’invitation de nouveaux pays, mais elle décrivait un certain nombre de facteurs à prendre en considération dans le processus d’élargissement. Elle stipulait également que ce processus devait tenir compte des développements politiques et de sécurité dans l’ensemble de l’Europe. Cette étude reste à la base de l’approche de l’OTAN en ce qui concerne l’invitation de nouveaux membres.
nEn 1996 : Un dialogue intensifié a été engagé, à titre individuel, avec 12 pays partenaires intéressés. Les réunions ont permis à ces pays de mieux comprendre le fonctionnement de l’Alliance et ont permis aux membres de l’Alliance de mieux appréhender la situation de ces pays s’agissant de leur développement interne et du règlement de tout litige avec des pays voisins. L’Etude indiquait que ce dernier point constituait un préalable important à une adhésion.
n10 décembre 1996 : Les pays de l’OTAN ont entrepris d’établir des recommandations sur le ou les pays qui devrai(en)t être invité(s) à engager des pourparlers d’adhésion, en vue de la décision à prendre au Sommet de Madrid, en juillet 1997.
nAu début de 1997 : Des réunions de dialogue individuel intensifié ont eu lieu avec 11 pays partenaires, à leur demande. Parallèlement, les autorités militaires de l’OTAN ont entrepris une analyse des facteurs militaires pertinents concernant les pays intéressés par une adhésion à l’OTAN.
nLe 8 juillet 1997 : Les dirigeants alliés, réunis à Madrid, ont invité la Hongrie, la Pologne et la République tchèque à engager des pourparlers d’adhésion avec l’Alliance.Ils ont également réaffirmé que l’OTAN restait ouverte à de nouveaux membres, en vertu de l’Article 10 du Traité de Washington.
nSeptembre et novembre 1997 : Des pourparlers d’adhésion ont eu lieu avec chacun des trois pays invités. A l’issue du processus, les trois pays ont envoyé des lettres d’intention confirmant les engagements pris au cours des pourparlers.
nLe 16 décembre 1997 : Les Ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN ont signé les Protocoles au Traité de l’Atlantique Nord sur l’accession des trois pays.
nDans le courant de 1998 : Les pays alliés ont ratifié les Protocoles d’accession conformément à leurs procédures nationales.
nLe 12 mars 1999 : Au terme des procédures législatives nationales, les Ministres des affaires étrangères de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque ont déposé les instruments d’accession au Traité de l’Atlantique Nord, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Independence (Missouri), et qui a marqué l’entrée officielle de leurs pays dans l’Alliance.
nLe 16 mars 1999 : Les drapeaux des trois nouveaux Etats membres ont été hissés lors d’une cérémonie au siège de l’OTAN.
“L’Histoire verra dans l’adhésion de la Hongrie, de la Pologne et de la République tchèque une étape majeure sur la voie d’une Europe marquée par la coopération et l’intégration, sur la voie d’une Europe sans lignes de division”, a déclaré le Secrétaire général de l’OTAN, M. Javier Solana.
2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.