L'église de scientologie risque la dissolution

De
Publié par

L'Église de scientologie risque la dissolution L'Église de scientologie est de nouveau sur la sellette. Considérée en France comme une secte mais admise comme une religion aux États-Unis, la Scientologie sera jugée en tant que personne morale à partir de lundi, à Paris, pour "escroquerie en bande organisée" et/ou "exercice illégal de la pharmacie". Sept responsables, dont son dirigeant français Alain Rosenberg, 60 ans, et ses deux principales branches françaises, l'Association spirituelle de l'Église de scientologie et la librairie SEL (Scientologie Espace Liberté) feront face à trois plaignants – deux ex-adeptes et l'ordre des pharmaciens. Ce procès en correctionnelle aura lieu jusqu'au 17 juin. Les personnes physiques encourent jusqu'à dix ans de prison et 1 million d'euros d'amende, les personnes morales une amende cinq fois supérieure et l'interdiction d'activité, ce qui aboutirait à la dissolution du groupement en France. L'enjeu est donc crucial pour ce mouvement fondé aux États-Unis dans les années 50 par l'écrivain de science-fiction Ron Hubbard, qui revendique aujourd'hui des millions d'adeptes dans le monde. C'est la deuxième fois que l'Eglise de scientologie est jugée en tant que personne morale. Au regard du code pénal, elle risque la dissolution. Le précédent jugement remonte à 2003 : la cour d'appel de Paris avait alors relaxé l'association du chef d'escroquerie, ne la condamnant que pour une affaire de fichiers informatiques.
Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 132
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
L'Église de scientologie risque la dissolution
L'Église de scientologie est de nouveau sur la sellette. Considérée en France comme une secte mais
admise comme une religion aux États-Unis, la Scientologie sera jugée en tant que personne morale
à partir de lundi, à Paris, pour
"escroquerie en bande organisée"
et/ou
"exercice illégal de la
pharmacie"
. Sept responsables, dont son dirigeant français Alain Rosenberg, 60 ans, et ses deux
principales branches françaises, l'Association spirituelle de l'Église de scientologie et la librairie
SEL (Scientologie Espace Liberté) feront face à trois plaignants – deux ex-adeptes et l'ordre des
pharmaciens.
Ce procès en correctionnelle aura lieu jusqu'au 17 juin. Les personnes physiques encourent jusqu'à
dix ans de prison et 1 million d'euros d'amende, les personnes morales une amende cinq fois
supérieure et l'interdiction d'activité, ce qui aboutirait à la dissolution du groupement en France.
L'enjeu est donc crucial pour ce mouvement fondé aux États-Unis dans les années 50 par l'écrivain
de science-fiction Ron Hubbard, qui revendique aujourd'hui des millions d'adeptes dans le monde.
C'est la deuxième fois que l'Eglise de scientologie est jugée en tant que personne morale. Au regard
du code pénal, elle risque la dissolution. Le précédent jugement remonte à 2003 : la cour d'appel de
Paris avait alors relaxé l'association du chef d'escroquerie, ne la condamnant que pour une affaire de
fichiers informatiques.
Fin 1998, abordée par des scientologues pour un test de personnalité gratuit, une femme avait fini
par dépenser 20 000 euros pour des cours
"de communication et de réparation de vie"
, l'achat de
livres, de médicaments et d'un
"électromètre"
, appareil électrique censé mesurer la
"charge
mentale"
présente chez les patients. Les plaignants, dont deux sur quatre se sont désistés, ne
devraient pouvoir compter sur le soutien du parquet, celui-ci ayant d'ores et déjà requis un non-lieu
général, estimant que les mis en examen avaient été
"mus par leur seule conviction religieuse"
et
n'avaient tiré
"aucun bénéfice personnel"
.
Que croient les scientologues ?
L'organisation, qui revendique en vain le statut de culte, admet que ses croyances ne relèvent pas
d'une religion révélée mais qu'elles sont fondées sur l'idée que
"chaque homme peut travailler à son
salut personnel"
.
Les
dogmes
scientologues sont largement tirés des écrits de Ron Hubbard, auteur américain de
http://www.infos-paranormal.net/
science-fiction devenu fondateur de l'Église. Selon son site Internet, la scientologie se donne
comme but l'élaboration d'
"une civilisation sans folie, sans criminel et sans guerre, dans laquelle
les gens capables puissent prospérer et les gens honnêtes puissent avoir des droits, et dans laquelle
l'homme soit libre d'atteindre des sommets plus élevés".
Le
postulat de départ
– la
"vérité fondamentale la plus importante"
– est que
"l’homme est un être
spirituel, doué de facultés bien supérieures à ce qu’il conçoit d’ordinaire. Il peut résoudre ses
problèmes, atteindre ses buts et accéder au bonheur. Mais, mieux encore, il peut parvenir à des
niveaux de conscience dépassant tout ce qu’il a jamais imaginé."
L'
"état 'clair'"
, notamment,
correspond à une condition dans laquelle une personne n'est plus soumise à des influences non
souhaitées provenant de souvenirs passés, ni à des émotions et épisodes traumatiques passés. Une
personne
"claire"
est donc
"débarrassée de ces influences néfastes"
et, par là, plus
"rationnelle"
qu'une autre.
Parmi les méthodes d'éveil spirituel utilisées, outre les cures de vitamines et les séances de sauna, la
dianétique
. Évoquée pour la première fois par Ron Hubbard en 1950, elle repose sur des
"auditions"
et entend libérer l'individu des ses
"expériences négatives"
. A la base de ce
"programme"
, un
test de personnalité
est proposé systématiquement aux adeptes potentiels. En
quelques minutes, l'électromètre, un appareil électrique basique, est censé mesurer les variations de
l'état mental du sujet ; les formateurs en tirent des conclusions sur sa personnalité et ses besoins en
accompagnement. Procédant par
"niveaux"
– payants – ces formations doivent permettre à chacun
"d'avancer à son rythme"
.
La scientologie a aussi ses
rites
. Tous les dimanches, l'aumônier
conduit des services du culte ouverts à
"tous les individus qui
partagent l'espoir que l'homme vivra mieux et sera plus heureux dans
le futur"
. L'aumônier célèbre aussi des mariages, des baptêmes et des
funérailles pour ses adeptes et les membres de leur famille. L'Église a
pour symbole une croix à huit branches, qui représentent
"les huit
parties ou dynamiques de la vie par lesquelles une personne essaie de
survivre"
. De nombreuses fêtes jalonnent l'année.
La controverse Xenu
L'histoire de Xenu ferait partie des doctrines secrètes qui seraient
enseignées seulement aux membres avancés de l'Église. Cette dernière n'évoque pas ouvertement ce
mythe et va parfois jusqu'à nier son existence dans la pensée scientologue. L'histoire de Xenu selon
Ron Hubbard a été dévoilée par le
Los Angeles Times
en 1990.
Xenu – ou Xemu – est le dictateur de la
"Fédération galactique"
qui, il y a 75 millions d'années,
transporta 13 500 milliards d'extraterrestres sur Terre, dans des vaisseaux spatiaux ressemblant à des
DC-8, les mit dans des volcans et les fit exploser avec des bombes à hydrogène.
Source :
Le Monde
http://www.infos-paranormal.net/
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.