La mission, pourquoi, comment, vers qui ?

Publié par

La mission, pourquoi, comment, vers qui ?Extrait du Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieuhttp://www.bealiban.com/La-mission-pourquoi-comment-vers.htmlmission, évangile, religionsLa mission, pourquoi,comment, vers qui ?- La foi - Kyrios - Date de mise en ligne : vendredi 6 août 2010Description :Notre troisième rencontre de Kyrios du 19 Juin avec le P. Fadi Daou s'est concentrée autour du thème de la mission. Là aussi, encore une fois les partages et lesdiscussions « hot » n'ont pas manqué !!Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de DieuCopyright © Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu Page 1/3La mission, pourquoi, comment, vers qui ?La mission, pourquoi, comment, vers qui ?Le désir de DieuLe tout a commencé avec la question fondamentale : Dieu, au fond, que veut-il de nous ??? Lesréponses ont été multiples : le bonheur, la vie en abondance, la sainteté etc... Oui, mais encore plus que tout cela, ledésir de Dieu pour tout homme, c'est le partage même de sa divinité : « Dieu se fit homme pour que l'hommedevienne Dieu » !! C'est-à-dire que Dieu veut que tout homme habite en lui et qu'il devienne ainsi à son tour lademeure même de Dieu !!L'appel de JésusUne autre question : Qu'a demandé Jésus à ses disciples ?« Allez donc, de toutes les nationsfaites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du St Esprit » (Mt 28, 19). L'Eglise a entendu cet appel,et elle l'a ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 41
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

La mission, pourquoi, comment, vers qui ?
Extrait du Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu
http://www.bealiban.com/La-mission-pourquoi-comment-vers.html
mission, évangile, religions
La mission, pourquoi,
comment, vers qui ?
- La foi - Kyrios -
Date de mise en ligne : vendredi 6 août 2010
Description :
Notre troisième rencontre de Kyrios du 19 Juin avec le P. Fadi Daou s'est concentrée autour du thème de la mission. Là aussi, encore une fois les partages et les
discussions « hot » n'ont pas manqué !!
Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu
Copyright © Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu Page 1/3La mission, pourquoi, comment, vers qui ?
La mission, pourquoi, comment, vers qui ?
Le désir de DieuLe tout a commencé avec la question fondamentale : Dieu, au fond, que veut-il de nous ??? Les
réponses ont été multiples : le bonheur, la vie en abondance, la sainteté etc... Oui, mais encore plus que tout cela, le
désir de Dieu pour tout homme, c'est le partage même de sa divinité : « Dieu se fit homme pour que l'homme
devienne Dieu » !! C'est-à-dire que Dieu veut que tout homme habite en lui et qu'il devienne ainsi à son tour la
demeure même de Dieu !!
L'appel de JésusUne autre question : Qu'a demandé Jésus à ses disciples ?« Allez donc, de toutes les nations
faites des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du St Esprit » (Mt 28, 19). L'Eglise a entendu cet appel,
et elle l'a fait en tout temps, et elle est allée même jusqu'à employer la force parfois pour le faire !…
Mais aujourd'hui, où en sommes-nous de cet appel de Jésus ? Pour certains d'entre nous, la mission devrait être
plus cachée et concentrée sur le témoignage discret, pour d'autres non, il faut parler de Jésus à temps et à contre
temps aux non chrétiens parce qu'on est responsables des personnes qui nous entourent. Mais concrètement, dans
le monde (à part notre frère Joseph qui va évangéliser les chinois J), on n'entend plus parler beaucoup de grands
missionnaires qui vont évangéliser les peuples païens des pays lointains au risque (et dans le désir) de mourir
martyres... Est-ce à dire que nous vivons une vraie crise dans l'Eglise et que la qualité des chrétiens que nous
sommes est en baisse ??
La transitionPas vraiment... Dans une lecture plus profonde de la réalité, on voit que notre Eglise passe actuellement
par une étape de transition. Son regard sur le monde n'est pas le même qu'au Moyen Age ou de la période d'avant
Vatican II où l'on pensait qu' « hors de l'Eglise catholique point de salut ». Du coup, la compréhension même de la
mission n'est plus réduite à l'évangélisation orale et à la mission envers les non-chrétiens uniquement, mais elle
revêt des visages divers. On comprend surtout que le salut n'est pas individuel, et la relation personnelle à Dieu est
reliée aux autres hommes et au monde... Dieu travaille dans les personnes et les religions et il va tout faire pour
élever le monde entier vers Lui... mais si Dieu travaille partout et en tous, quel serait mon rôle dans tout cela ?
Un rôle pour le chrétien...En tant que chrétien, j'ai un plus. Mais ce n'est pas plus de dose de « Christ » ou plus de
« mérite » ou plus de chance d'être « sauvé » !! Le 'plus' que j'ai, c'est la responsabilité ! J'ai plus de responsabilité
de « christifier » le monde, c'est-à-dire de le rendre plus rempli de Dieu et de l'élever vers Lui. Le lieu où on a le plus
la possibilité d'élever le monde entier vers Dieu, ainsi que tous les hommes, toutes les religions, toutes les cultures,
c'est la Messe où au moment de l'offrande on élève le monde et toute l'humanité vers son Créateur pour qu'il la
sanctifie. Telle est l'étendue de notre offrande et de l'action de Dieu sur le monde.Ok... c'est bien d'offrir le monde
mais alors Dieu ne veut-il donc pas que tout homme soit chrétien ?
Tous chrétiens ?En fait... pour revenir à la question fondamentale, le but de Dieu est que tout homme soit uni à lui
afin qu'il participe à sa nature divine. On comprend alors que l'évangélisation et toute sorte de mission devraient
tendre à réaliser ce but-là ! La mission n'est pas un but en soi, mais un moyen de réaliser ce désir profond du coeur
aimant de Dieu. Et c'est là où nous sommes invités à nous demander : comment, dans notre vie et dans l'élan de la
mission qui est au fond de nous, pouvons-nous aider à ce que les hommes s'unissent à Dieu et que le monde soit
rempli de Sa présence ? Est-ce toujours forcément en les poussant au baptême ?… eh bien non......Mais alors
c'en est fini des grandes aventures de l'évangélisation des siècles derniers ? La mission dans notre époque serait
donc réduite et banalisée ??
La mission aujourd'huiOh non ! « Le champ de la mission n'a jamais été aussi ouvert et aussi passionnant
qu'aujourd'hui » nous dit le P. Fadi. La Parole de Dieu est vivante et elle s'adresse à moi aujourd'hui ! Donc si Jésus
Copyright © Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu Page 2/3La mission, pourquoi, comment, vers qui ?
a envoyé ses disciples évangéliser, j'en suis tout autant concerné, aujourd'hui. Elever le monde vers Dieu peut se
faire de mille façons. Notre Eglise parle de plusieurs lieux et domaines pour vivre cette aventure, qui émanent des
besoins de notre temps. Citons-en trois :
• la nouvelle évangélisation Très encouragée par Jean-Paul II, elle s'adresse aux chrétiens pour qu'ils
redécouvrent les richesses inouïes de la foi et de la relation personnelle à Jésus. Nos rencontres Kyrios en sont
un vivant exemple...
• l'évangélisation des cultures Le chrétien a la responsabilité d'aider à la libération non seulement des péchés
personnels, mais aussi des péchés structurels qui sont dans les cultures, surtout dans nos cultures modernes
(avortement, drogues, mais aussi famines et injustices vis-à-vis des plus pauvres, etc.)
• l'inculturation Il s'agit d'essayer de trouver Dieu dans les autres cultures et religions et de trouver moyen de
leur parler de lui à partir de leur propre expérience et dans leur langage. Il s'agit aussi de se laisser enrichir par
leur culture et d'en enrichir l'Eglise du Christ.Mais notre envoi ne se limite pas qu'à cela !
D'autres pistes pour « élever le monde »Dans un document sur la mission parut à Rome en 1985, on cite les
formes de mission possibles qui peuvent s'incarner de mille manières : le service, la promotion de la condition
humaine (pour combattre le péché structurel), la liturgie (il s'agit surtout de la messe !), la vie contemplative (la prière
n'est pas une perte de temps : « une âme qui s'élève élève le monde »...), le dialogue (interreligieux, par exemple),
l'annonce (« Christ est ressuscité ! »), la catéchèse.
Pour conclure...Nous ne sommes pas chrétiens pour nous sauver nous-mêmes : comme toute l'humanité, nous
sommes déjà sauvés... Mais nous sommes aussi l'Eglise et l'Eglise est essentiellement apostolique... la bonne
nouvelle est que nous sommes appelés à faire de notre vie une continuelle action de grâce pour le salut que Dieu
nous a obtenu gratuitement, ainsi qu'à tout homme : je vis de cette grâce aujourd'hui, et j'ai la responsabilité de
laisser Dieu agir en moi et à travers moi pour s'attirer le monde à lui et se révéler et s'unir à tout homme. Le désir de
Dieu, redisons-le encore, c'est de se faire une demeure dans le coeur de l'homme et de lui partager sa divinité.
Prenons conscience de cet immense héritage qui nous est confié et partageons-le avec le monde entier...
« Si quelqu'un m'aime, il observera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui et nous établirons chez lui
notre demeure » (Jn 14, 23)
Maranatha ! Viens Seigneur Jésus !Joumana
Copyright © Communauté des béatitudes au liban : le web des chercheurs de Dieu Page 3/3

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.