S'informer, se défendre contre les sectes

Publié par

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 183
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
5.512 - Mai 2009
S’informer, se défendre contre lessectes
Les sectes exploitent sans états d’âme la faiblesse des individus, le plus souvent isolés à la suite d’une rupture familiale, professionnelle ou simplement confrontés au doute. Mais il existe des moyens de s’en défendre.
0RÎSENTES DANS TOUS LES SECTEURS DACTIVITÎ Y COMPRIS LES MI LIEUX INSTITUTIONNELS ÎCONOMIQUES UNIVERSITAIRES SCIENTIl QUES JURIDIQUES MÎDICAUX ÎDUCATIFS OU SPORTIFS LES SECTES PROLIFÑRENT SECTES %LLES AGISSENT Ê VISAGE DÎCOUVERT OU SOUS LE MASQUE DASSO CIATIONS OU DE MOUVEMENTS DONT LES BUTS SONT FAUSSEMENT DÎSINTÎRESSÎS ,EURS VICTIMES  ,ES JEUNES EN RECHERCHE DE REPÑRES LES PROFESSIONS LIBÎRALES LES ENSEI GNANTS LES SCIENTIlQUES ENTRE AUTRES SANS OUBLIER SEMBLE T IL DE PLUS EN PLUS DENTREPRISES #OMMENT SE DÎFENDRE  ,A -IVILUDES -ISSION INTERMINISTÎRIELLE DE VIGILANCE ET DE LUTTE CONTRE LES DÎRIVES SECTAIRES www.miviludes.gouv.fr ET DES ASSOCIATIONS TELLES QUE L5.!$&) www.unadfi.org LE #ENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES www. > Définitions p. 1ccmm.asso.fr OU L).!6%- www.inavem.org ONT ÎTUDIÎ TRÑS PRÎCISÎMENT LEUR FONC TIONNEMENT ET PEUVENT AIDER Ê LES IDENTIlER ET Ê SE SOUSTRAIRE Ê LEUR EMPRISE > Comprendre p. 2 !PRÑS AVOIR LONGTEMPS LAISSÎ AU SEUL MONDE ASSOCIATIF LA RESPONSABILITÎ DE PROTÎGER > Agir p. 4LES INDIVIDUS CONTRE LES SECTES LA &RANCE SEST RÎSOLUMENT ENGAGÎE DEPUIS UNE DOUZAINE DANNÎES DANS UNE ACTION DÎTERMINÎE CONTRE LES DÎRIVES SECTAIRES EN SE > Carnet d’adresses p. 7 BORNANT AU SEUL RESPECT DE LA LOI ,ES VICTIMES DE MOUVEMENTS SECTAIRES BÎNÎlCIENT AINSI DUNE OREILLE ATTENTIVE AUPRÑS DES TRIBUNAUX
À VOIR AUSSI Se défendre en justice n° 5.50 Dépression, mal-être : prévenir et s’en sortir n° 5.48
Définitions
Une secte, c’est quoi ? ,E POINT COMMUN Ê TOUTES LES SECTES EST LEUR VOLONTÎ DE MANIPULER LES INDIVIDUS EN LEUR FAISANT PERDRE TOUT ESPRIT CRITIQUE ,5.!$&) DÎlNIT UNE SECTE COMME i UN GROUPE QUI SOUS UNE PROPOSITION SÎDUI SANTE DE SPIRITUALITÎ DE THÎRAPIE OU DE DÎVELOPPEMENT PERSONNEL POURSUIT DES OBJECTIFS CONTRAIRES AUX DROITS LES PLUS FONDAMENTAUX DE LHOMME PAR DES AGISSE MENTS QUI LEUR PORTENT GRAVEMENT ATTEINTE w 5N GROUPE DONT LES PRATIQUES SONT TOLÎRANTES NE PEUT DONC ÏTRE QUALIlÎ DORGANISA TION RELEVANT DE DÎRIVES SECTAIRES MAIS LE PROBLÑME EST SOULEVÎ PAR LES AGISSEMENTS DE CERTAINS GROUPES QUI ONT SUR LEURS ADEPTES UNE VÎRITABLE EMPRISE ET OBTIENNENT UNE SOUMISSION INCONDITIONNELLE
1
S’informer, se défendre contre lessectes
DONNÉES CLÉS En France, entre 60 000 et 80 000 enfants seraient élevés dans un contexte sectaire. (Source : Rapport parlementaire n° 3507, « L’enfance volée, les mineurs victimes des sectes », 2006)
LISTE DES SECTES Sur le site web de l’UNADFI, à la rubrique « Groupes et mouvan-ces », vous trouverez conseils et informations sur les sectes et une liste alphabétique des sectes connues. Attention, cette liste ne saurait être complète puisqu’il se crée des sectes en permanence. Toutefois, elle peut vous être fort utile dans votre recherche d’informations. www.unadfi.com
COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Les collectivités territoriales (ré-gions, départements et commu-nes) sont exposées au risque de dérives sectaires dans de nom-breux domaines. À travers le guide Les Collectivités territoriales face aux dérives sectaires, la Miviludes répond à leurs interrogations. La Documentation française, 18` www.ladocumentation francaise.fr
5.512 - Mai 2009
,ES SECTES EXIGENT GÎNÎRALEMENT DE LEURS ADEPTES QUILS ROMPENT AVEC LEUR FAMILLE ET LEURS REPÑRES AFFECTIFS ET SOCIAUX LES ADEPTES lNISSANT AINSI PAR DÎLÎGUER LA GESTION DE LEUR VIE Ê LEUR NOUVELLE COMMUNAUTÎ OU Ê SON DIRIGEANT #ES COMPORTE MENTS PEUVENT ENTRAÓNER JUSQUÊ LA MISE EN DANGER DES MINEURS PAR LEXPLOITATION SEXUELLE 0OUR EN SAVOIR PLUS VOIR LISTES   DU CARNET DADRESSES
La notion de « dérive sectaire » ,ES POUVOIRS PUBLICS PRENNENT EN CONSIDÎRATION NON PAS LES DOCTRINES OU LES CROYAN CES MAIS LES AGISSEMENTS ET LES DÎRIVES %N LABSENCE DE CRITÑRES SPÎCIlQUES POUR DÎSIGNER CE QUI RELÑVE DU PHÎNOMÑNE SECTAIRE LA TENTATION EST FORTE POUR CERTAINS DEN CONTESTER LEXISTENCE QUAND DAUTRES SONT ENCLINS AU CONTRAIRE Ê EN ÎTENDRE ABUSIVEMENT LIMPORTANCE #ONFRONTÎES Ê DES APPROCHES AUSSI OPPOSÎES LES ADMINISTRATIONS ONT EU RECOURS AU DROIT COMMUN ET AUX RAPPORTS PARLEMENTAIRES DE  ET  ET NOTAMMENT AUX CRITÑRES DE DANGEROSITÎ QUI Y ÎTAIENT MENTIONNÎS
L’abus de faiblesse reconnu devant les tribunaux
2ESPECTUEUX DE TOUTES LES CROYANCES LE LÎGISLATEUR SEST TOUJOURS REFUSÎ Ê DÎlNIR LES RELIGIONS 0OUR LES MÏMES RAISONS IL NA PAS DAVANTAGE PRÎCISÎ LES NOTIONS DE i SECTE w ET DE i DÎRIVE SECTAIRE w 4OUTEFOIS LE LÎGISLATEUR DE  A AMÎNAGÎ LINCRIMINATION Di ABUS DE FAIBLESSE w EN LÎTENDANT Ê DES SITUATIONS DE SUJÎTION PHYSIQUE OU PSYCHOLOGIQUE CARACTÎRISTIQUES DE LEMPRISE SECTAIRE
Comprendre
Les sectes soignent désormais leur communication
,A -IVILUDES INSISTE SUR LES EFFORTS FAITS PAR LES SECTES POUR ÏTRE PRÎSENTES DANS LA SOCIÎTÎ ET RECRUTER SANS ÏTRE REMARQUÎES MAIS AVEC EFlCACITÎ &ACE Ê DE TELLES MÎTHODES IL EST DONC NÎCESSAIRE DE FAIRE PREUVE DE BON SENS ET DESPRIT CRITIQUE !USSI FAUT IL RESTER LUCIDE ET VIGILANT
À qui s’attaquent ces groupes ? ,ES SECTES SATTAQUENT DABORD AUX PERSONNES VULNÎRABLES %LLES INVESTISSENT NO TAMMENT LE CRÎNEAU DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE
£Les « personnes-cibles » ,ES GROUPES SECTAIRES SINTÎRESSENT EN PRIORITÎ AUX PERSONNES VULNÎRABLES TRAVERSANT PAR EXEMPLE UN MOMENT DIFlCILE DE LEUR EXISTENCE OU ENCORE AUX JEUNES ÎPRIS DIDÎAL EN QUÏTE DABSOLU ET DE VÎRITÎS QUI POURRAIENT DONNER UN SENS Ê LEUR EXISTENCE PARFOIS INSATISFAITS DE LEUR MODE DE VIE OU DE LEUR ORIENTATION SCOLAIRE OU PROFESSIONNELLE ,INDIVIDUALISME LEXIGENCE DUNE RECHERCHE CONSTANTE DE PERFORMANCES PERSON NELLES OU PROFESSIONNELLES PEUVENT FRAGILISER LES INDIVIDUS ,E GROUPE DADOPTION QUI LES PRENDRA SOUS SON AILE LEUR PROPOSERA DE FAIRE LES i BONS CHOIX w Ê LEUR PLACE
£Formation professionnelle : vigilance ! ,E MARCHÎ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERAIT IL DEVENU UN GIGANTESQUE SUPER MARCHÎ POUR LES SECTES  #E SECTEUR EN PLEINE EXPANSION DRAINE EN TOUT CAS DES FONDS IMPORTANTS QUI NE POUVAIENT LAISSER INDIFFÎRENTS DES ORGANISATIONS OU DES INDIVIDUS TOUJOURS EN QUÏTE DENRICHISSEMENT
2
ATTENTION, COACH ! 3 000 coachs exercent en France. L’UNADFI invite chaque citoyen à la vigilance : derrière ces coachs se cachent parfois des sectes. Consciente de ce risque, la So-ciété française de coaching a fait le ménage parmi ses adhérents, passant de 700 membres à 200 ! Avant de choisir un coach ou un thérapeute, vérifiez donc son sé-rieux auprès des fédérations pro-fessionnelles.
AU SECOURS DES PLUS JEUNES
Suite au rapport parlementaire « L’enfance volée, les enfants victimes de sectes », plusieurs propositions émises par la com-mission ont été reprises dans la loi du 5 mars 2007 : sl’instruction à domicile est ré-servée à ses propres enfants, et ce, en vue de supprimer les écoles de fait non déclarées ; saugmentation des sanctions pé-nales en cas de refus de vaccination des enfants; s�INTERDICTION�DÏlNITIVE�DE�PUBLICI-té pour une personne ou un groupe ayant été condamné une fois.
À LA TÉLÉ La chaîne de télé LCP-Assemblée nationale va apporter son soutien à la Miviludes en favorisant l’in-formation des citoyens quant aux risques de dérives sectaires. La chaîne parlementaire est consultable sur le canal 13 de l’of-fre gratuite TNT.
5.512 - Mai 2009
$ANS SON DERNIER RAPPORT PARLEMENTAIRE LA -IVILUDES CONSTATE EN EFFET QUE LES MOU VEMENTS SECTAIRES SADAPTENT Ê LEUR TEMPS !UX GOUROUS DE NAGUÑRE ILS PRÎFÑRENT DÎSORMAIS ENVOYER DES FORMATEURS EN COSTUME CRAVATE PLUS Ê MÏME DE RECRUTER DE NOUVEAUX ADEPTES
Ne vous laissez pas séduire ! 5N ASPECT IMPORTANT DU FONCTIONNEMENT DE CES ORGANISATIONS CONSISTE EN UNE MA NIPULATION DE LAFFECTIF PAR UNE PREMIÑRE PHASE DACCROCHE DITE AUSSI i ÎTAPE DE SÎDUCTION w #ES GROUPES ACCUEILLENT CHALEUREUSEMENT OU ABORDENT AVEC SYMPATHIE LES RECRUES POTENTIELLES ,E NOUVEAU VENU Y EST SURVALORISÎ ON mATTE SON NARCIS SISME ET ON LENTOURE Di AMOUR w #EST AINSI QUE LES INDIVIDUS SONT PRÎPARÎS Ê LA DÎPENDANCEx ­ TRAVERS UN DISCOURS UNIVOQUE LA COMPRÎHENSION DU MONDE DEVIENT SIMPLE %N EFFET LUN DES TRAITS CARACTÎRISTIQUES DES GROUPES SECTAIRES EST LEUR PRÎTENTION Ê DÎ TENIR LUNIQUE VÎRITÎ %N DÎCOULENT INTOLÎRANCE LE REFUS DE LA DIFFÎRENCE LÎLITISME ET LE REJET DU MONDE EXTÎRIEUR DIABOLISÎ #E COMPORTEMENT ISOLE ET REND DAUTANT PLUS VULNÎRABLE Ê LA TENTATIVE DE MAINMISE EXERCÎE PAR LE GROUPE
Des formes variées pour un même phénomène
,ES ORGANISATIONS COUPABLES DE COMPORTEMENTS SECTAIRES PEUVENT PRENDRE LEUR INS PIRATION DANS DES SOURCES DOCTRINALES MULTIPLES QUELLES SOIENT RELIGIEUSES PHILO SOPHIQUES OU ÎSOTÎRIQUES VOIRE PSYCHANALYTIQUES OU POLITIQUES
£Aspect mercantile
,ENGOUEMENT ACTUEL POUR LES MOUVANCES NEW AGE PEUVENT DONNER LIEU Ê DES DÎRI VES LORSQUE DES INDIVIDUS LEXPLOITENT Ê DES lNS MERCANTILES #ES MOUVANCES PROPO SENT AINSI DES MÎTHODES DÎPANOUISSEMENT PERSONNEL DES RÎGIMES ALIMENTAIRES ET DES RECETTES ÎNERGÎTIQUES QUI SONT SUJETS Ê CAUTION
0LUS GRAVE ENCORE IL ARRIVE QUELLES PRØNENT EN CAS DE PATHOLOGIE AVÎRÎE LE REJET TOTAL DES TRAITEMENTS VALIDÎS PAR LA MÎDECINE POUR LEUR SUBSTITUER DES PRATIQUES NON RECONNUES SUSCEPTIBLES DENTRAÓNER LAGGRAVATION DUN ÎTAT DE SANTÎ VOIRE LA MORT
£Satanisme et dérive sectaire
$ANS UN TOUT AUTRE REGISTRE LA MODE DU GOTHIQUE OU DU SATANISME FASCINE NOMBRE DADOLESCENTS -ÏME SI LE GOTHIQUE NA RIEN Ê VOIR A PRIORI AVEC LES FORMES LES PLUS EXTRÏMES DU ROMANTISME NOIR DONT CERTAINS ADEPTES DU SATANISME FONT RELIGION ET COMMERCE IL FAUT SAVOIR ADOPTER RECUL ET SENS CRITIQUE
,E COURANTBLACK METAL PAR EXEMPLE VÎHICULE PAR LA VOIX DE CERTAINS DE SES GROU PES DES IDÎOLOGIES CONlNANT PARFOIS Ê LA HAINE RACIALE ET Ê LA TRANSGRESSION DE TOUTES LES NORMES SOCIALES #ETTE VIOLENCE ET CES THÑSES MORTIFÑRES PEUVENT AMENER DES JEUNES EN PERTE DE REPÑRES Ê COMMETTRE DES DÎLITS OU Ê ADOPTER DES CONDUITES Ê RISQUE POUR EUX ET POUR AUTRUI ­ NOTER  SUR CE SUJET LA -IVILUDES DIFFUSE LE GUIDE ,E 3ATANISME UN RISQUE DE DÎRIVE SECTAIRE
£Au sein des religions officielles
,ES DÎRIVES SECTAIRES PEUVENT AUSSI EXISTER AU SEIN DES RELIGIONS OFlCIELLES CONSTI TUÎES AUTOUR DUN LEADER CHARISMATIQUE QUI SE RÎFÑRE Ê LA "IBLE AU #ORAN OU AU 4ALMUD
£Les annonces professionnelles
0ETITS BOULOTSx ET VRAIES GALÑRES $ERRIÑRE DES ANNONCES DEMPLOIS PARFOIS MIRIl QUES PEUVENT PARFOIS SE CACHER NOTAMMENT Ê LÎTRANGER DE VRAIES ARNAQUES )L EN
3
S’informer, se défendre contre lessectes
SÉJOURS DE VACANCES AGRÉÉS Les séjours de vacances peuvent aussi être l’émanation d’organis-mes sectaires. Il est recommandé de s’informer auprès du ministère de la Santé, de la Jeunesse et des Sports pour savoir si les organis-mes sollicités sont agréés, puis de les contacter directement pour obtenir leurs statuts. www.jeunesse-sports.gouv.fr
5.512 - Mai 2009
VA AINSI DE CES i PETITS BOULOTS w DÎBOUCHANT SUR DES EXPLOITATIONS TOTALES DADEP TES DANS CERTAINES ORGANISATIONS OU ENCORE DANS DES MISSIONS HUMANITAIRES
Posez-vous les bonnes questions ! $ANS LE GROUPE QUI DÎTIENT LE POUVOIR  ,E LEADER EST IL RESPECTUEUX DES PERSON NES  $E QUELLE LIBERTÎ JOUISSENT ELLES  1UELLES RÑGLES PRÎSIDENT Ê LA VIE EN COM MUNAUTÎ Ê LA VIE CONJUGALE ET FAMILIALE  1UELLE EST LA FORMATION DES PERSONNES  $Oà VIENT LARGENT  #OMMENT EST IL UTILISÎ  1UEL EST LE COÞT POUR VOUS  $E QUELS MOYENS DE CONTRØLE DISPOSENT LES MEMBRES DU GROUPE  1UELS SONT LEURS CONTACTS AVEC LEXTÎRIEUR 
Agir
Pour se défendre
&ACE Ê LAMPLEUR ET Ê LA GRAVITÎ DU PHÎNOMÑNE L±TAT LA *USTICE ET LE RÎSEAU ASSO CIATIF SE MOBILISENT
,IMPORTANCE ET LAUDIENCE DES MOUVEMENTS SECTAIRES SONT EXTRÏMEMENT VARIÎES MAIS LES CHIFFRES RESTENT DIFlCILES Ê ESTIMER DANS LA MESURE Oà CERTAINS GROUPES MINIMISENT LEURS EFFECTIFS TANDIS QUE DAUTRES AU CONTRAIRE ONT TENDANCE Ê LES GONmER ,EMPRISE SECTAIRE EN TOUT CAS RESTE UN MOTIF DE PRÎOCCUPATION DES POUVOIRS PUBLICS SURTOUT Ê LÎGARD DES JEUNES
Protéger les jeunes ,E PHÎNOMÑNE SECTAIRE TRÑS INTÎRESSÎ PAR LE PUBLIC JEUNE TENTE RÎGULIÑREMENT DINlLTRER LES MILIEUX ÎDUCATIFS ET DE LA FORMATION
£Contrôle de la scolarisation à domicile
,A LOI SUR LE CONTRØLE DE LOBLIGATION SCOLAIRE STIPULE QUE LES ENFANTS DE PLUS DE  ANS SCOLARISÎS DANS LEUR FAMILLE OU DANS DES ÎCOLES PRIVÎES HORS CONTRAT DOIVENT ÏTRE DÎCLARÎS Ê LA MAIRIE DE LEUR RÎSIDENCE QUI LES CONTRØLE ENSUITE TOUS LES  ANS
$E SON CØTÎ L±DUCATION NATIONALE DOIT VÎRIlER LES PROGRAMMES DENSEIGNEMENT #ETTE DISPOSITION CONSTITUE UN BON MOYEN DÎVITER LES DÎRIVES SECTAIRES DONT LES ENFANTS SONT PARFOIS VICTIMES AVEC LE CONSENTEMENT DE LEURS PARENTS
£À l’université
­ LUNIVERSITÎ LAFlCHAGE ET LA PUBLICITÎ POUR LES ORGANISATIONS OU ASSOCIATIONS ÎTANT ENTIÑREMENT LIBRES LES ÎTUDIANTS DOIVENT RESTER VIGILANTS FACE AUX PROPOSITIONS DE CONFÎRENCES THÎMATIQUES OU DE DÎBATS GRATUITS CONFÎRENCES PHILOSOPHIQUES OU HISTOIRE DES RELIGIONS NOTAMMENT AU TRACTAGE DE PROSPECTUS LES INVITANT Ê PREN DRE CONTACT ET EN PARTICULIER FACE AUX TESTS DE PERSONNALITÎ OU QUESTIONNAIRES QUI PEUVENT LEUR ÏTRE SOUMIS
Un doute, une inquiétude ? Comment réagir ? &ACE AUX DÎRIVES SECTAIRES LA -IVILUDES DIFFUSE UN DÎPLIANT COMPLET SUR LATTITUDE Ê ADOPTER EN CAS DE NÎCESSITÎ .HÎSITEZ PAS Ê CONTACTER ÎGALEMENT L5.!$&) AS SOCIATIONS DANS TOUTE LA &RANCE LE '%-00) 'ROUPE DÎTUDE DES MOUVEMENTS DE PENSÎE POUR LA PROTECTION DES INDIVIDUS L).!6%- ET LE CENTRE 2OGER )KOR #ENTRE CONTRE LES MANIPULATIONS MENTALES ##-- 
4
L’AIDE AUX DEVOIRS Grâce à l’activité de la cellule pour la prévention des dérives sectaires du ministère de l’Éducation natio-nale, un certain nombre d’écoles à risque ont été fermées. Des associations d’aide aux de-voirs peuvent quant à elles être des relais de mouvements à carac-tère sectaire. Vous avez un doute ? Vérifiez le sérieux des organismes auprès des associations de pa-rents d’élèves, auprès de l’école de vos enfants ou directement auprès de l’UNADFI.
INTERNET, LE PIRE ET LE MEILLEUR Internet est une source inépuisa-ble d’informations pour les esprits curieux et pas toujours avertis, notamment les jeunes. Les sectes le savent bien, qui investissent la Toile subrepticement… Alors, attention aux sites sans référence d’éditeur. En revanche, des sites de vigilance « antisectes » sont aussi présents. N’hésitez pas à les consulter. La gendarmerie et la police natio-nale effectuent une surveillance de l’activité sectaire sur internet. Voir liste 1 du carnet d’adresses.
MAGISTRATS SPÉCIALISÉS
Dans chaque cour d’appel, un magistrat spécialisé est chargé de coordonner la lutte contre les phénomènes sectaires. Les asso-ciations de défense de victimes des organisations pratiquant des dérives sectaires sont aussi plus étroitement associées et consul-tées par les tribunaux. Elles peu-vent également se porter partie civile.
5.512 - Mai 2009
%N  L5.!$&) L).!6%- ET LE ##-- SONT CONVENUS DE TROIS PRINCIPAUX AXES DE PARTENARIAT 
s LA FORMATION RÎCIPROQUE DE LEURS PERSONNELS  s LAMÎLIORATION DE LA PRISE EN COMPTE DES APPELS TÎLÎPHONIQUES REÍUS Ê LA PLATE FORME i  VICTIMES w DE L).!6%- DÎDIÎE AUX PHÎNOMÑNES SECTAIRES  s LA CONCLUSION DE PROTOCOLES ASSURANT LA COMPLÎMENTARITÎ DES INTERVENTIONS LOCALES DES ASSOCIATIONS NOTAMMENT LORS DOPÎRATIONS DE POLICE JUDICIAIRE
,E MINISTÑRE DE LA 3ANTÎ DE LA *EUNESSE ET DES 3PORTS LUTTE AUSSI CONTRE LÎMERGENCE DES MOUVEMENTS SECTAIRES DANS LES ACTIVITÎS SPORTIVES ET DE LOISIRS EN SASSURANT DU BON FONCTIONNEMENT DES CENTRES DE VACANCES ET DE LOISIRS ET DES QUALIlCATIONS DES ANIMATEURSwww.jeunesse-sports.gouv.frETVOIR LISTES   DU CARNET DADRESSES
£Repérer l’engrenage
)DENTIlER LE MODE DE FONCTIONNEMENT DES SECTES EST IMPORTANT 4OUTES EXIGERONT DE VOUS UNE ADHÎSION INCONDITIONNELLE LE REJET DU MONDE EXTÎRIEUR LEXIGENCE DUNE DISPONIBILITÎ TOUJOURS PLUS IMPORTANTE DES CONTRIBUTIONS lNANCIÑRES EXCESSIVES UN PROSÎLYTISME ABUSIF LENDOCTRINEMENT DE VOS ENFANTS
,ES SECTES SONT DES STRUCTURES ORGANISÎES SUR UN MODE AUTORITAIRE OPAQUE ET CLOI SONNÎ ,E CONTRØLE MUTUEL DES MEMBRES Y EST GÎNÎRAL ET LES DIFlCULTÎS POUR QUIT TER LE GROUPE SONT IMPORTANTES %N SOUTENANT ET EN ACCOMPAGNANT LADEPTE ET SES PROCHES DANS SA DÎMARCHE DIFlCILE DE RUPTURE AVEC LA SECTE L5.!$&) ET TOUTES LES ASSOCIATIONS DE LUTTE CONTRE LES SECTES SONT TRÑS UTILES6OIR LISTE  DU CARNET DADRESSES
£À l’égard d’un proche
2EPÎREZ LES INDICES DUNE EMPRISE ÎVENTUELLE DANS LE COMPORTEMENT DUN PROCHE ADOPTION DUN LANGAGE PROPRE AU GROUPE MODIlCATION DES HABITUDES ALIMENTAIRES REFUS DE SOINS RUPTURE AVEC LA FAMILLE OU LE MILIEU SOCIAL ENGAGEMENT EXCLUSIF POUR LE GROUPE SOUMISSION ABSOLUE DÎVOUEMENT TOTAL AUX DIRIGEANTS PERTE DESPRIT CRITIQUE ET GARDEZ LE CONTACT DUNE FAÍON OU DUNE AUTRE
)NFORMEZ VOUS SUR LE GROUPE FRÎQUENTÎ RITES PHILOSOPHIE VOCABULAIRE RESPECTEZ LA PERSONNE ET TENTEZ DE LUI FAIRE PRENDRE CONSCIENCE DES CONTREVÎRITÎS DANS LES DOCTRINES PROPOSÎES 2ESTEZ OUVERT AU DIALOGUE ET NE LA CULPABILISEZ PAS
%NlN IL EST IMPORTANT DE MAINTENIR LE LIEN EN ENTRETENANT DES CONTACTS AUSSI FRÎ QUENTS ET AMICAUX QUE POSSIBLE EN VALORISANT CE QUE REPRÎSENTE LA PERSONNE POUR SON ENTOURAGE FAMILIAL ET SOCIAL EN ÎVOQUANT LES SOUVENIRS POSITIFS PARTAGÎS 4ENEZ VOUS PRÏT Ê LACCUEILLIR ET RECHERCHEZ POUR ELLE UNE AIDE PSYCHOLOGIQUE
£Qui contacter ? !DRESSEZ VOUS AUX ASSOCIATIONS DE LUTTE CONTRE LES SECTES AUX PARLEMENTAIRES AUX ÎLUS LOCAUX ET AUX SERVICES PUBLICS  LE CABINET DU PRÎFET LE PROCUREUR DE LA 2ÎPU BLIQUE OU LE SUBSTITUT CHARGÎ DU PHÎNOMÑNE SECTAIRE LE JUGE DES ENFANTS LE COM MISSARIAT DE POLICE LES RENSEIGNEMENTS GÎNÎRAUX LA BRIGADE DE GENDARMERIE 6OUS POUVEZ AUSSI VOUS ADRESSER AUX CORRESPONDANTS SECTES DES ADMINISTRATIONS RÎGIONALES ET DÎPARTEMENTALES  i %NFANCE EN DANGER w AU CONSEIL GÎNÎRAL $$!33 DIRECTIONS DÎPARTEMENTALES DES !FFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES RECTORATS INSPEC TIONS ACADÎMIQUES $2*3 DIRECTIONS RÎGIONALES DE LA *EUNESSE ET DES 3PORTS MINISTÑRE DE L%MPLOI ORGANISMES DE FORMATION PROFESSIONNELLE VOIRE ORDRES PRO FESSIONNELS MÎDECINS PHARMACIENS DENTISTES AVOCATS NOTAIRES  0AR AILLEURS DES ASSOCIATIONS DE DÎFENSE DE LINDIVIDU ET DE LA FAMILLE LUTTENT ÎGA LEMENT CONTRE LES DÎRIVES SECTAIRES PAR DES ACTIONS DINFORMATION DE PRÎVENTION DÎDUCATION ET JUDICIAIRE6OIR LISTE  DU CARNET DADRESSES
5
S’informer, se défendre contre lessectes
LES ADEPTES AUSSI COURENT DES RISQUES La Miviludes présente sur son site internet une thèse de médecine du Dr Armelle Guivier, soutenue en 2007 à la faculté de médecine et de pharmacie de Besançon sur les « Risques d’atteinte à l’intégrité physique encourus par les adep-tes de sectes ». Ce travail évalue la nocivité possible des dérives sectaires sur la santé physique de leurs adeptes. www.miviludes.gouv.fr
La justice et le phénomène sectaire
5.512 - Mai 2009
!UJOURDHUI LES VICTIMES DE SECTES FONT LOBJET DUNE ATTENTION CROISSANTE DU LÎGIS LATEUR ,EURS DROITS SONT DAVANTAGE RECONNUS PAR LA LOI 4OUTE VICTIME A LE DROIT DÏTRE ÎCOUTÎE DE SE FAIRE ENTENDRE DE PORTER PLAINTE DE DEMANDER RÎPARATION DE SON PRÎJUDICE DÏTRE INDEMNISÎE ,ES VICTIMES DINFRACTIONS PÎNALES ONT LE DROIT DEN GAGER DES POURSUITES CONTRE LAUTEUR DE LA CONTRAVENTION DU DÎLIT OU DU CRIME
%N CAS DE PROBLÑME IL FAUT EN PARLER DABORD AUX PARENTS OU Ê DES PROCHES )L EST IMPORTANT DE NE PAS SE SENTIR RESPONSABLE DE NE PAS AVOIR HONTE DE NE PAS CROIRE QUON PEUT TOUT RÎSOUDRE TOUT SEUL DE SURMONTER LA DIFlCULTÎ DE PARLER ET LA PEUR DÏTRE INCOMPRIS /N PEUT AUSSI EN PARLER Ê LA POLICE ET ÎVENTUELLEMENT PORTER PLAINTE PRÎALABLE NÎCESSAIRE Ê TOUTE DÎMARCHE JUDICIAIRE ,ES TRIBUNAUX SANCTION NENT LES AGISSEMENTS CONTRAIRES Ê LA LOI FRANÍAISE
£Ce que dit la loi ,A LOI !BOUT 0ICARD  DERNIÑRE LOI VOTÎE EN &RANCE DANS CE DOMAINE ET PRE MIÑRE MONDIALE MET LACCENT SUR DEUX POINTS PRINCIPAUX  s ,ES ORGANISATIONS PRATIQUANT DES DÎRIVES SECTAIRES PEUVENT SUBIR UNE DISSOLUTION JUDICIAIRE QUAND ELLES ONT FAIT LOBJET DE PLUSIEURS CONDAMNATIONS POUR DIVERS TY PES DINFRACTIONS ATTEINTE Ê LA LIBERTÎ DE LA PERSONNE OU Ê SON INTÎGRITÎ PHYSIQUE OU PSYCHIQUE MISE EN PÎRIL DES MINEURS EXERCICE ILLÎGAL DE LA MÎDECINE FRAUDES ET FALSIlCATIONSx  s %ST UN DÎLIT i LABUS FRAUDULEUX DE LÎTAT DIGNORANCE OU DE FAIBLESSE w SOIT LE FAIT DE CONDUIRE UNE PERSONNE VULNÎRABLE i EN ÎTAT DE SUJÎTION PHYSIQUE OU PSYCHOLO GIQUE w Ê i UN ACTE OU Ê UNE ABSTENTION QUI LUI SONT GRAVEMENT PRÎJUDICIABLES w
0OUR LE TEXTE INTÎGRAL www.prevensectes.com/loi12.htm
£Les améliorations attendues %N  UNE MISSION A ÎTÎ DÎSIGNÎE AU SEIN DE LA *USTICE POUR ÎVALUER LES DISPO SITIFS DE LUTTE CONTRE LES DÎRIVES SECTAIRES 6OICI SES PRÎCONISATIONS  s CONNAÓTRE LE NOMBRE PRÎCIS DE SIGNALEMENTS DE MINEURS TOUCHÎS PAR LE PHÎNO MÑNE SECTAIRE  s DIFFUSER UN GUIDE JURIDIQUE DE LA LUTTE CONTRE LES DÎRIVES SECTAIRES Ê LATTENTION DES MAGISTRATS  s INTÎGRER UN MODULE SUR LES DÎRIVES SECTAIRES DANS LENSEIGNEMENT DE LA PSYCHIATRIE LÎGALE  s CRÎER AU SEIN DES PØLES DINSTRUCTION ÎCONOMIQUES ET lNANCIERS UNE SPÎCIALISA TION DANS LE DOMAINE DES mUX LITIGIEUX DORIGINE SECTAIRE  s INSTITUER DES i ')2 DÎRIVES SECTAIRES w GROUPES DINTERVENTION RÎGIONAUX DANS CHAQUE DÎPARTEMENT  s SPÎCIALISER DEUX JUGES AUX AFFAIRES FAMILIALES PAR TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE POUR LES CONTENTIEUX FAMILIAUX SINSCRIVANT DANS UN CONTEXTE SECTAIRE POUVANT SAPPUYER SUR DES ENQUÏTEURS SOCIAUX SPÎCIlQUEMENT FORMÎS  s INSTITUER AU SEIN DES NEUF DIRECTIONS RÎGIONALES DE LA 0ROTECTION JUDICIAIRE DE LA *EUNESSE UN CORRESPONDANT DÎRIVES SECTAIRES  s INSTITUER UNE FORMATION INITIALE DES AUDITEURS DE JUSTICE ET DÎVELOPPER LA FORMA TION CONTINUE DES MAGISTRATS NOTAMMENT EN DIRECTION DES CORRESPONDANTS DÎRIVES SECTAIRES  s CRÎER AU SEIN DE CHAQUE CONSEIL DÎPARTEMENTAL DE PRÎVENTION DE LA DÎLINQUANCE UN GROUPE DE TRAVAIL CONSACRÎ SPÎCIlQUEMENT AUX DÎRIVES SECTAIRES AUQUEL SE JOINDRAIENT LES ASSOCIATIONS QUALIlÎES  s FAVORISER LA CRÎATION DUN OBSERVATOIRE EUROPÎEN SUR LES DÎRIVES SECTAIRES ET LHAR MONISATION DES JURISPRUDENCES DES ±TATS MEMBRES
6
Carnet d’adresses
£LISTE 1 Pour en savoir plus
LIRE
Individus et pouvoir face aux sectes Paris : Armand Collins, septem-bre 2008. (Sociétales). ISBN 978-2-200-35433-6. 25,40`
Rendez-vous sur la librairie en ligne du CIDJ : www.cidj-librairie.com
SURFER
www.miviludes.gouv.fr Éditeur : Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires. Nombreuses informations permettant d’appréhender le phénomène sectaire. Présentation des associations, coor-données utiles et études ou rapports en ligne produits par la mission.
www.unadfi.com Éditeur : Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu Site spécialisé dans l’information sur les sectes, la prévention et l’aide aux victimes. Il propose une définition de la secte et des problématiques qui lui sont liées, des conseils pratiques concernant la défense des personnes, etc.
www.prevensectes.com Pour ne pas se laisser piéger par les sectes. Fiches d’information, nouveautés, bibliographies…
www.info-sectes.org Site d’information sur les sectes et mouvements de pensée.
www.amf.asso.fr Site de l’association des maires de France qui présente un livret du maire face aux sectes.
£LISTE 2 Organismes de référence
Pour une aide, des informa-tions concernant une secte, des conseils… contactez l’UNADFI, le GEMPPI ou le CCMM.
Les missions de la MIVILUDES, mis-sion interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, se concentrent moins sur l’aide et l’assistance des particuliers, mais elle répondra cependant à toutes les demandes d’informations.
MIVILUDES - Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires 66 rue de Bellechasse 75007 Paris Tél : 01 42 75 76 08 www.miviludes.gouv.fr La MIVILUDES est chargée notamment d’observer et d’analyser le phénomène des mouvements à caractère sectaire dont les agissements sont attenta-toires aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales ou constituent une menace à l’ordre public ou sont contraires aux lois et règlements. Elle n’a pas vocation à traiter d’affaires particulières.
UNADFI - Union nationale des associations de défense des familles et de l’individu 130 rue de Clignancourt 75018 Paris Tél : 01 44 92 35 92 www.unadfi.org L’UNADFI est une association recon-nue d’utilité publique, agréée par le ministère de l’Éducation nationale et de la Recherche. Elle a pour objectif principal de défendre les personnes et les groupes victimes de pratiques abusives de mouvements de type sectaire. Accueil des familles ou amis des adeptes, information préventive, rôle d’alerte des pouvoirs publics, étude de l’évolution des différents groupes sectaires. Pour connaître les adresses des ADFI (associations régionales),voir liste 3.L’UNADFI éditeBulles, bulletin trimestriel de liaison pour l’étude des sectes, qui apporte des informa-tions, des études et des analyses, des témoignages et des documents concernant le phénomène sectaire.
GEMPPI - Groupe d’étude des mouvements de pensées pour la protection de l’individu BP 30095 13192 Marseille Cedex 20 Tél : 04 91 08 72 22 http://sectes-info-gemppi.ifrance.com Le GEMPPI, est une association recommandée par la MIVILUDES et agréé comme par la FECRIS (Fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme). Cette association, présidée par Didier Pachoud, rassem-ble une équipe de professionnels et de bénévoles qui luttent contre les sectes, informent le public et aide les personnes touchées par les phéno-mènes sectaires (adepte, ex-adepte d’une secte ou proches d’une per-sonne ou d’une famille « happées » par une secte).
CCMM - Centre contre les manipulations mentales Centre Roger Ikor 3 rue Lespagnol 75020 Paris Tél : 01 44 64 02 40 www.ccmm.asso.fr Association agréée par les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et des Sports. Ses objectifs : s’opposer à toute action, collective ou individuelle, qui tend, par quelque moyen que ce soit, à pénétrer, à domestiquer, asservir les esprits, notamment ceux des jeunes. À cette fin, le CCMM mène une action d’information, d’éducation et de mise en garde du public et des actions en justice si nécessaire. Le CCMM publie un bulletin trimes-triel (Regards sur) en rapport avec l’actualité concernant le phénomène des sectes. Il édite et diffuse gratuitement un guide juridique comprenant tous les articles de loi permettant de se défen-dre contre les pratiques des sectes. Le centre de documentation est ouvert à tout public sur rendez-vous.
Attention enfants 16 rue des Batignolles 75017 Paris Tél : 01 45 22 17 98 (répondeur) www.attention-enfants.org Objectifs : prévenir et défendre les familles, et en particulier les enfants et les adolescents, contre les prati-ques exercées par les mouvements sectaires. Mise en garde contre les masques utilisés par certaines sectes : garderie, soutien scolaire, cours de musique et de chant, cours de sport, organisation d’expositions et de conférences…
5.512 - Mai 2009
Pour en savoir plus
Organismes de référence
ADFI
Association d’aide à la recherche de personnes disparues
Armée du salut Service Recherche Disparition 60 rue des Frères Flavien 75976 Paris Cedex 20 Tél : 01 43 62 25 00/20 www.armeedusalut.fr L’Armée du salut dispose d’un service de recherche. Ce service est international.
Associations européennes
FECRIS - Fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme 26 A rue Espérandieu 13001 Marseille http://fecris.org
ASDFI Suisse Case postale 37 1211 Genève 13 ou Case postale 5166 1002 Lausanne Suisse Tél : 00 (41) 22 788 11 10
AIS - Projuventud Aribau 226/INT Box 5 08006 Barcelone Espagne Tél : 00 (34) 93 30 13 024
£LISTE 3 ADFI
06000 Nice L’Adriatic 81 rue de France Tél : 04 93 82 34 81
10003 Troyes 8 rue de la Mission - BP 103 Tél : 06 78 07 46 27
p. 7
p. 7
p. 7
11850 Carcassonne Cedex 9 Rue Jacques de Vaucanson - BP 1022 Tél : 04 68 47 72 00
13090 Aix-en-Provence Le Ligourès Place Romée de Villeneuve Tél : 04 42 17 97 96
14067 Caen Cedex 92 rue du Général Moulin - BP 6298 Tél : 02 31 74 48 48
7
S’informer, se défendre contre lessectes
30703 Uzes Centre médico-social Bât. L’Alzon Place des Cordeliers Tél : 04 66 22 27 93
31000 Toulouse UDAF 57 rue Bayard Tél : 05 34 41 44 95
33000 Bordeaux 31 rue de Cursol Tél : 05 56 52 15 04
34000 Montpellier Résidence Les Aubes 1 - Escalier 2 85 rue des Passereaux Tél : 04 67 79 70 68
35003 Rennes Cedex Atalante-Champeaux - CS14226 Rond-point Maurice Le Lannou Tél : 02 23 48 27 67
37000 Tours 6 rue du Chanoine Dalmas Tél : 02 47 38 32 48
42000 Saint-Étienne 25 rue Gouttebarge Tél : 04 77 38 99 07
44000 Nantes Maison des associations 21 allée Baco Tél : 02 51 88 95 20
47004 Agen Cedex 7 rue Roger Johan Tél : 05 53 69 37 75
52103 Saint-Dizier Cedex BP 108 Tél : 03 25 05 78 26
56000 Lorient C/o UDAF 2 rue de Professeur Mazé Tél : 02 97 87 59 00
59800 Lille 19 place Sébastopol Tél : 03 20 57 26 77
63000 Clermont-Ferrand Maison des associations 2 boulevard Trudaine Tél : 04 73 90 03 69 www.adfi63.fr
64500 Saint-Jean-de-Luz Villa Ducontenia 12 avenue Ithurralde Tél : 05 59 43 72 26
66000 Perpignan C/o UDAF Rue Déodat de Séverac Tél : 04 68 52 74 22
69003 Lyon Palais de la Mutualité Place Antonin Jutard Tél : 04 78 62 33 49
72019 Le Mans UDAF 67 boulevard Winston Churchill Tél : 02 43 61 48 11
73000 Chambéry Maison des associations 67 rue Saint-François de Sales Tél : 04 79 33 96 14
75018 Paris 130 rue de Clignancourt Tél : 01 44 92 30 14
78000 Versailles 14 rue du Parc Clagny Tél : 01 39 50 85 67
86000 Poitiers 24 rue de la Garenne UDAF Tél : 05 49 37 37 18
94470 Boissy-Saint-Léger Cedex 3 avenue Charles de Gaulle Tél : 06 87 57 02 09 www.sectes94-sofi.org
97200 Fort-de-France Cedex Route des Religieuses UDAF - Cité Bon Air Tél : 05 96 71 67 07
Pour en savoir plus, pensez au CRIJ de votre région : www.cidj.com/crij
5.512 - Mai 2009
8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.