Bioraffinerie 2030. Une question d'avenir

De
Publié par

Cette étude de la bioraffinerie intégrée de Bazancourt-Pomacle, en Champagne près de Reims, met en exergue le potentiel de la bioéconomie industrielle à réaliser une substitution de ressources fossiles (charbon, pétrole, gaz naturels) par des ressources tirées de la biomasse (agro-ressources principalement) dans des conditions plus durables tout en étant performantes sur le plan économique et social. Un enjeu majeur du XXIe siècle.
Publié le : mercredi 1 octobre 2014
Lecture(s) : 54
EAN13 : 9782336358161
Nombre de pages : 258
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pierre-Alain SCHIEB, Honorine LESCIEUX-KATIR, Maryline THÉNOT et Barbara CLÉMENT-LAROSIÈRE
BIORAFFINERIE2030 UNE QUESTI D'AVENIR
Préface de Dominique Dutartre
Bioraffinerie 2030 : une question d’avenir
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Pariswww harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04458-3 EAN : 9782343044583
Pierre-Alain SCHIEB, Honorine LESCIEUX-KATIR, Maryline THÉNOTet Barbara CLÉMENT-LAROSIÈREBioraffinerie 2030 : une question d’avenir * Préface de Dominique Dutartre
LES AUTEURS
Pierre-Alain Schieble titulaire de la Chaire de est Bioéconomie Industrielle. Il est expert dans le domaine de la prospective stratégique, des nouvelles technologies et de l’innovation. Il a occupé différentes fonctions de direction telles que Directeur de Sup de Co Rouen, Directeur des Affaires Internationales (groupe de distribution), Chef des Projets de l'OCDE sur l’avenir.
Honorine Lescieux-Katirest ingénieure de recherche à la Chaire de Bioéconomie Industrielle de NEOMA Business School. Elle est Docteur ès Sciences Economiques de l’Université Paris 2. Ses champs de recherche s’inscrivent dans l’économie politique, la gouvernance et la bioéconomie. Elle s’intéresse notamment au concept de bioraffinerie et à leurs modèles économiques et d’affaires.
Maryline Thénot possède une longue expérience de conseil en Cabinet, dans des entreprises de dimension internationale ainsi qu’en qualité d’enseignant-chercheur. Elle est Responsable du département Finance de NEOMA Business School. Ses champs de recherche s’inscrivent dans le changement institutionnel, le modèle coopératif, la gouvernance et les stratégies notamment industrielles des grands groupes coopératifs agricoles. Barbara Clément-Larosièreétait ingénieur de recherche à la Chaire de Bioéconomie Industrielle de NEOMA Business School au moment de la rédaction de cette étude. Dorénavant, elle est ingénieure en Recherche et Développement au sein de l’industrie agroalimentaire. Elle est Docteur en Sciences pour l’Ingénieur de l’Ecole Centrale Paris, spécialisée dans les biotechnologies et plus particulièrement les applications liées aux microalgues.
Table des matières
Table des matières .................................................................... 7 Préface..................................................................................... 13 Remerciements........................................................................ 15 Résumé Général ...................................................................... 17 Abréviations et acronymes...................................................... 26 Liste des tables ........................................................................ 29
Liste des figures ....................................................................... 30
Liste des encarts ...................................................................... 33 Introduction............................................................................. 35 Références ............................................................................... 42 Résumé Chapitre 1 .................................................................. 43 Chapitre 1 : CréationSui Generis(pluri générationnelle) : Une leçon d’anticipation ................................................................. 45 1. Le territoire et son particularisme................................... 45 1.1. L’histoire géologique de la Champagne ................... 46 1.2. Aspect visuel de la Champagne crayeuse................. 50 1.3. Le climat champenois ............................................... 51 1.4. Propriétés agricoles des sols de craie....................... 51 1.5. Les mécanismes producteurs de fertilité ................. 52 2. L’histoire .......................................................................... 53 2.1. Du 18ème siècle aux années 1950 ........................... 54
7
2.2. L’œuvre des champenois et des mouvements syndicalistes agricoles ..................................................... 58
2.3. Du mouvement syndicaliste au mouvement coopératif ........................................................................ 65
2.4. La coopération agricole et la voie de la transformation ......................................................................................... 67
2.4.1. La coopération agricole et la filière malt........... 67 2.4.2. La coopération agricole et la filière meunerie et maïserie ....................................................................... 68 2.4.3. La coopération agricole et la filière sucre ......... 69 3. Les premières étapes du développement du site de Bazancourt-Pomacle............................................................ 72 Conclusion Chapitre 1.............................................................. 74 Références Chapitre 1 ............................................................. 76 Résumé Chapitre 2 .................................................................. 77 Chapitre 2 : Un modèle économique et d’affaires original : la bioraffinerie intégrée .............................................................. 79 1. Le concept de bioraffinerie :............................................ 79 1.1. Définitions, statut technique et typologie................ 80 1.2. La pertinence de la bioraffinerie .............................. 85 1.3. La bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle .................. 91 2. Les mutations de l’environnement qui ont fait la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle................................ 105 2.1. Les facteurs exogènes............................................. 106 2.1.1. La règlementation de l’OMC............................ 106 2.1.2. La Politique Agricole Commune ...................... 108
8
2.1.3. La volatilité des cours des produits agricoles .. 109 2.2. Les facteurs endogènes .......................................... 112 2.2.1. Essais et échecs : l’exemple du démarrage de CHAMTOR et ses implications ................................... 112 2.2.2. Financer de lourds investissements ................ 115 2.3. Les stratégies-réponses qui ont fait la bioraffinerie d’aujourd’hui ................................................................. 125 2.3.1. Les montages financiers .................................. 125 2.3.2. Développement de la chaîne de valeur en amont de la transformation.................................................. 130 3. La bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle : une réussite en devenir ? ............................................................................ 135 3.1. Les niveaux de maturité technologique - TRL ........ 135 3.2. Quelles forces, faiblesses, opportunités et menaces pour la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle ?............. 138 3.3. BIOAMBER : un succès sous-valorisé localement... 141 Conclusion Chapitre 2............................................................ 146 Références Chapitre 2 ........................................................... 148 Résumé Chapitre 3 ................................................................ 151 Chapitre 3 : La symbiose industrielle au sein de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle......................................................... 153 1. Qu’est-ce que la symbiose industrielle ? ....................... 153 2. Les différents aspects de la symbiose industrielle de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle................................ 157 2.1. La bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle et son environnement .............................................................. 158
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.