Thème 2 Physique Chimie : La représentation visuelle du monde Chapitre 1: Fonctionnement de la vision

De
Publié par

THÈME 2: LA REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE … Chapitre 1: Fonctionnement de la vision Dès la Préhistoire, l'homme utilise des pigments et des colorants pour modifier son environnement. Depuis les oxydes de fer des peintures rupestres, jusqu'aux colorants synthétiques, de l'art à l'industrie alimentaire, les couleurs caractérisent les objets qui nous entourent. D'où viennent ces couleurs ? Quels paramètres physico-chimiques influencent la couleur d'un objet ? 1. À QUELLE CONDITION VOIT-ON UN OBJET ? Dans un milieu transparent et homogène, la lumière se propage en ligne droite. Pour qu'un objet soit visible pour un observateur, deux conditions doivent être réunies : • Cet objet doit émettre de la lumière (soit produire sa propre lumière – on parle alors de source primaire ; soit diffuser la lumière qu'il reçoit – on parle alors de source secondaire ou d'objet diffusant) ; • Une partie de la lumière émise par l'objet doit pénétrer dans l'œil (autrement dit, il ne doit pas y avoir d'obstacle entre l'objet et l'œil). L'œil est un organe complexe composé de nombreux éléments mais, on peut le schématiser ainsi : • Le cristallin = lentille convergente ; • La rétine = l'écran sur lequel se forment les images ; • L’iris = diaphragme (régule lumière qui rentre dans l’œil) • Pupille = « trou » du diaphragme 2. QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES D’UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE ?
Publié le : jeudi 13 décembre 2012
Lecture(s) : 3 834
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
T
HÈME
2: L
A REPRÉSENTATION VISUELLE DU
MONDE
Chapitre 1: Fonctionnement de la vision
Dès la Préhistoire, l'homme
utilise des pigments et des colorants
pour modifier son environnement. Depuis les
oxydes de fer des peintures rupestres, jusqu'aux colorants synthétiques, de l'art à l'industrie alimentaire,
les couleurs caractérisent les objets
qui nous entourent. D'où viennent ces couleurs ? Quels paramètres
physico-chimiques influencent la couleur d'un objet ?
1. À
QUELLE CONDITION VOIT
-
ON UN OBJET
?
Dans un milieu
transparent
et
homogène
,
la lumière se propage en ligne droite
. Pour qu'un objet
soit visible pour un observateur, deux conditions doivent être réunies :
Cet objet doit émettre de la lumière
(soit produire sa propre
lumière
on
parle alors de source primaire ;
soit diffuser la lumière qu'il
reçoit
– on parle
alors de source secondaire ou d'objet diffusant) ;
Une partie de la lumière émise par l'objet doit
pénétrer dans l'œil (autrement dit,
il ne doit pas y
avoir d'obstacle entre l'objet et l'œil
).
L'œil est un organe complexe composé de nombreux
éléments mais, on peut le schématiser ainsi :
Le
cristallin
=
lentille convergente
;
La
rétine
=
l'écran
sur lequel se forment les images ;
L’iris = diaphragme
(régule lumière qui rentre dans
l’œil)
Pupille = « trou » du diaphragme
2. Q
UELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES D
UNE LENTILLE MINCE
CONVERGENTE
?
Une
lentille optique
est un objet transparent et homogène limité par deux surfaces dont l'une au
moins n'est pas plane.
Une lentille modifie la direction de propagation de la lumière
.
Les lentilles dont les bords sont
plus minces que le centre sont
des
lentilles
convergentes
:
elles font converger les rayons
lumineux + effet loupe
Les lentilles dont les bords sont
plus épais que le centre sont
des lentilles
divergentes
: elles
font
diverger
les
rayons
lumineux.
Chaque lentille est caractérisée par :
l'axe optique
(ou axe principal) : c'est l'axe de symétrie de la lentille ;
le centre optique O
: c'est le centre de symétrie de la lentille – tout rayon passant par le
centre optique n'est pas dévié ;
le foyer focal image F'
: il est situé sur l'axe optique – tout rayon arrivant parallèlement
à l'axe optique passe par le foyer focal image F' ;
le foyer focal objet F
: il est aussi situé sur l'axe optique, symétrique de F' par rapport à
O.
La vergence
C
est l'inverse de la distance focale
:
C
=
1
f
où f est exprimé en mètre (m) et C en
dioptrie ( ).
La distance focale
f
est la distance du foyer F' au centre optique O.
Plus la lentille est bombée, plus la distance focale f est petite.
Plus la distance objet lentille augmente, plus l’image est petite.
3. C
OMMENT DÉTERMINER L
'
IMAGE D
'
UN OBJET PAR UNE LENTILLE
CONVERGENTE
?
Tous les rayons optiques issus d'un
point-objet
(B par
exemple)
qui
entrent
dans
la
lentille
en
ressortent
en
passant
par
le
point-image
correspondant (B' par exemple). Il faut
donc tracer au moins deux rayons pour déterminer
leur
point
d'intersection,
qui
sera
le
point-image
.
Pour ce faire, on dispose de deux règles :
tout rayon lumineux passant par le centre optique de la lentille ressort sans être dévié ;
un point de l’objet émet des rayons lumineux dans toutes les directions
tout rayon lumineux arrivant parallèle à l'axe optique de la lentille ressort en passant par
le foyer focal image de la lentille.
L’image B’ du point B se forme au point d’intersection des rayons issus de B
Le foyer objet F est le symétrique de F’ par rapport à O
Tout rayon passant par F émerge de la lentille parallèlement à l’axe optique
4. C
OMMENT LES IMAGES SE FORMENT
-
ELLES SUR LA RÉTINE
?
L’œil ne peut pas voir nettement 2 objets (à des distances différentes) en même temps. Pour
accommoder le cerveau commande le muscle du cristallin pour voir une image nette.
Lorsqu'on observe un objet lointain, l'œil normal est au repos. La distance focale du cristallin (lentille)
est telle que l'image se forme au niveau de la rétine (écran).
Lorsque l'objet se rapproche, l'œil doit modifier sa distance focale pour que l'image se forme toujours
sur la rétine : le cristallin se bombe pour devenir plus convergent, sa distance focale diminue,
sa vergence augmente.
Le punctum proximum (PP) est le point le plus proche de l'œil qui permet de voir nettement
une image = accommodation maximale ; il est situé entre 15 et 20 cm de l'œil.
Le punctum remotum (PR) est le point le plus éloigné de l'œil qui permet de voir nettement,
sans accommodation ; pour un œil normal il est situé à l'infini.
Flou
5. Q
U
'
EST CE QUE LA MYOPIE
?
C
OMMENT LA CORRIGE
-
T
-
ON
?
La myopie se traduit par une gêne pour voir les objets
éloignés.
Un œil est myope si le cristallin est trop convergent : l'image d'un objet éloigné se forme en avant de
la rétine. Le cerveau reçoit une image floue. Le PR d'un œil myope ne se situe pas à l'infini mais à
une distance finie D qui est d'autant plus courte que l'œil est myope. Le PP se rapproche aussi : il ne
se situe plus qu'à quelques centimètres de l'œil.
Pour corriger la myopie, puisque l'œil est trop convergent, on le corrige par des verres divergents
(verres de lunettes ou lentilles de contact), ou en diminuant la courbure de la cornée (opération au
laser).
6.
Q
U
'
EST CE QUE L
'
HYPERMÉTROPIE
? C
OMMENT LA CORRIGE
-
T
-ON ?
Au contraire, le cristallin d'un hypermétrope n'est pas assez convergent et l'image d'un objet éloigné
se formerait en arrière de la rétine. Le cerveau reçoit également une image floue. L'hypermétrope peut
cependant corriger seul le défaut en contractant son cristallin de façon à le rendre plus convergent :
l'œil est alors obligé d'accommoder en permanence, ce qui le fatigue et peut provoquer des maux de
tête
fréquents.
Le PR d'un œil hypermétrope se situe à l'infini mais l'œil doit accommoder. L'œil hypermétrope ne
peut donc pas accommoder autant qu'un œil normal : son PP est plus loin de l'œil (30 cm environ).
Pour corriger l'hypermétropie, puisque l'œil n'est pas assez convergent, on le corrige par des verres
convergents, ou en augmentant la courbure de la cornée.
25cm
PP
PR (à l’infini)
À
RETENIR
L'œil est un système optique. Le cristallin joue le rôle d'une lentille convergente,
tandis que la rétine joue le rôle de l'écran sur lequel se forment les images.
Comme toute lentille convergente, le cristallin modifie la direction de propagation
de la lumière. Sa distance focale est telle que l'image d'un objet éloigné se forme
naturellement sur la rétine. Pour un objet plus proche, le cristallin se bombe pour
devenir plus convergent.
Si le cristallin est trop convergent, l'œil est myope. On corrige la myopie par des
verres divergents.
Si le cristallin n'est pas assez convergent, l'œil est hypermétrope. On corrige
l'hypermétropie par des verres convergents.
Enfin, avec l'âge la faculté d'accommodation diminue : c'est la presbytie. On
corrige la presbytie avec des verres convergents pour la vision de près.
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

hugovinial

c'est cool j'avais perdu mon cahier de physique ca m'a aidé ! gg t un type bien

dimanche 19 janvier 2014 - 17:22